CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Maurice Dugowson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Raymond Gérôme



Date et Lieu de naissance : 17 mai 1920 (Koekelberg, Belgique)
Date et Lieu de décès : 3 février 2002 (Les Lilas, France)
Nom Réel : Raymond Joseph Léon de Backer

ACTEUR

Fils d’un père industriel belge et d’une mère hollandaise, Raymond Gérôme, de son vrai nom Raymond de Baker, est né le l7 mai 1920 à Koekelberg. Il fait ses études à Bruxelles puis intègre l’Ecole d’art dramatique Charles-Dullin à Paris. En 1941, il fonde les Jeunesses Théâtrales de Belgique, puis devient directeur du Théâtre National de Bruxelles.

Après un séjour de deux ans aux Etats-Unis, Raymond Gérôme s’installe définitivement en France en 1954 pour se consacrer au théâtre en tant qu’interprète ou metteur en scène. Comme interprète, il obtient un grand succès dans «Qui a peur de Virginia Woolf?» (1964) de Edward Albee mise en scène par Franco Zeffirelli avec Madeleine Robinson. En tant que metteur en scène, il dirige Marie Bell dans «Phèdre» (1962), Pierre Brasseur et Paul Meurisse dans «Don Juan aux enfers» (1966), Michèle Morgan dans «Le tout pour le tout» (1978) ou Edwige Feuillère et Jean Marais dans «La maison du lac» (1986). C’est d’ailleurs par le biais du théâtre qu’il apparaît régulièrement à la télévision dans l’émission «Au théâtre ce soir» où il est le protagoniste d’une quinzaine de pièces, parmi lesquelles «Le chien des Baskerville» (1974) où il endosse le rôle de Sherlock Holmes. Toujours pour le petit écran, on se souvient du personnage de Philippe d’Orléans dans «Lagardère» (1967) avec Jean Piat.

Au cinéma, Raymond Gérôme débute dans «Bonnes à tuer (1954) de Henri Decoin avec Danielle Darrieux. Henri Decoin et Danielle Darrieux qu’il retrouve l’année suivante dans «L’affaire des poisons» où il interprète Louis XIV. Il obtient des rôles plus conséquents dans «La Princesse de Clèves» (1960) de Jean Delannoy avec Marina Vlady et Jean Marais et «Le triomphe de Michel Strogoff» (1961) avec Curd Jürgens. Il est à plusieurs reprises le partenaire de Jean-Paul Belmondo dans «Le cerveau» (1968), «Le magnifique» (1973) et «L’animal» (1977). Le fait d’être bilingue lui permet de tourner dans des coproductions internationales comme «La nuit des généraux» (1966) avec Peter O’Toole ou «Chacal» (1972) de Fred Zinnemann. Sur le grand écran, il se spécialise dans des rôles de notables à l’image du Chef de la division criminelle de «Tendre Poulet» (1977) avec Annie Girardot et Philippe Noiret.

Quasiment absent au cinéma par la suite, il se consacre au théâtre. Il obtient le Prix du Brigadier pour l’ensemble de sa carrière et sa pièce «L’extravagant Mister Wilde» (1982) et triomphe dans «Duo pour une soliste» (1984) avec Anny Duperey. Raymond Gérôme effectue son retour à l’écran dans «Ne réveillez pas un flic qui dort» (1987) de José Pinheiro avec Alain Delon et Michel Serrault puis dans «L’opération corned-beef» (1990) de Jean-Marie Poiré avec Christian Clavier et Jean Reno. Il apparaît une dernière fois dans «Sade» (2000) de Benoit Jacquot avec Daniel Auteuil. Parallèlement, il mène une carrière fructueuse sur le petit écran dans des épisodes de séries telles que: «Julien Fontanes, magistrat» avec Jacques Morel, «Les enquêtes du commissaire Maigret» avec Jean Richard, «Commissaire Moulin» avec Yves Rénier ou «Maigret» avec Bruno Cremer ou des téléfilms de prestige comme «L’affaire Seznec» (1992) avec Christophe Malavoy ou «La dame de Lieudit» (1993) avec Edwige Feuillère. À l’âge de quatre-vingt-un ans, ayant progressivement ralentit ses activités professionnelles, Raymond Gérôme décède des suites d’une crise cardiaque dans une clinique des Lilas en Seine Saint-Denis.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1954Bonnes à tuer – de Henri Decoin avec Danielle Darrieux
1955L’affaire des poisons – de Henri Decoin avec Viviane Romance
1956Elisa / La fille Elisa – de Roger Richebé avec Dany Carrel
Mademoiselle et son gang – de Jean Boyer avec Line Renaud
1957Le prisonnier du temple ( dangerous exile ) de Brian Desmond Hurst avec Belinda Lee
Méfiez-vous fillettes ! – de Yves Allégret avec Antonella Lualdi
1959Meurtre en quarante-cinq tours – de Etienne Périer avec Danielle Darrieux
1960La princesse de Clèves – de Jean Delannoy avec Marina Vlady
Le cœur battant – de Jacques Doniol-Valcroze avec Françoise Brion
Un si bel été ( the greengage summer / loss of innocence ) de Lewis Gilbert avec Kenneth Moore
1961Aimez-vous Brahms ? ( goodbye again ) de Anatole Litvak avec Ingrid Bergman
Napoléon II, l’aiglon – de Claude Boissol avec Marianne Koch
Le triomphe de Michel Strogoff ( il trionfo di Michele Strogoff ) de Victor Tourjansky avec Simone Valère
1962Le masque de fer – de Henri Decoin avec Claudine Auger
1965Dis-moi qui tuer ? – de Etienne Périer avec Michèle Morgan
La seconde vérité – de Christian-Jaque avec Michèle Mercier
1966La nuit des généraux ( the night of the generals ) de Anatole Litvak avec Peter O’Toole
La petite vertu – de Serge Korber avec Dany Carrel
1967Lettre à Carla – de Jean-José Richer avec Anna Gaël
1968Sous le signe du taureau – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
Le cerveau – de Gérard Oury avec David Niven
1969Le tropique du cancer ( tropic of cancer ) de Joseph Strick avec Ellen Burstyn
1970Céleste – de Michel Gast avec Lea Massari
1971La maison sous les arbres ( the deadly trap / the house under the trees / death dream ) de René Clément avec Faye Dunaway
La belle affaire – de Jacques Besnard avec Ginette Leclerc
1972Voyages avec ma tante ( travels with my aunt ) de George Cukor avec Maggie Smith
Chacal ( the day of the jackal ) de Fred Zinnemann avec Edward Fox
1973Un ange au paradis – de Jean-Pierre Blanc avec Bulle Ogier
Le magnifique – de Philippe de Broca avec Jacqueline Bisset
L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune – de Jacques Demy avec Micheline Presle
Le complot – de René Gainville avec Jean Rochefort
1975Divine – de Dominique Delouche avec Danielle Darrieux
1976Le portrait de Dorian Gray – de Pierre Boutron avec Marie-Hélène Breillat
1977Tendre poulet – de Philippe de Broca avec Annie Girardot
L’animal – de Claude Zidi avec Raquel Welch
1978L’exercice du pouvoir – de Philippe Galland avec Ginette Garcin
1980Les avocats du diable – de André Cayatte avec Michel Auclair
1987Ne réveillez pas un flic qui dort – de José Pinheiro avec Alain Delon
1988La révolution française : Les années lumières – de Robert Enrico avec Jane Seymour
1990Money – de Steven Hilliard Stern avec Bruno Cremer
Opération corned-beef – de Jean-Marie Poiré avec Christian Clavier
1991 DA Fievel au Far West ( an American tail, Fievel goes West ) de Don Bluth, Phil Nilbelink & Simon Wells
    Seulement voix dans la version française
1995 DA Pocahontas – de Mike Gabriel & Eric Goldberg
    Seulement voix dans la version française
1999 DO Jean-Pierre Aumont, charme et fou-rires – de Patty Villiers avec Jean-Pierre Aumont
    Seulement apparition
2000Sade – de Benoît Jacquot avec Daniel Auteuil
Fiche créée le 2 avril 2010 | Modifiée le 22 août 2010 | Cette fiche a été vue 3761 fois
PREVIOUSNane Germon || Raymond Gérôme || Kurt GerronNEXT