CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Georges Géret
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Raymond Pellegrin



Date et Lieu de naissance : 1er janvier 1925 (Nice, France)
Date et Lieu de décès : 14 octobre 2007 (Garons, France)
Nom Réel : Raymond Louis Pilade Pellegrini

ACTEUR

Raymond Pellegrin naît Raymond Louis Pilade Pellegrini le 1er janvier 1925 à Nice, ville rattachée à la France depuis 1860. Adolescent au début des années quarante, il commence à faire de la figuration au théâtre de sa ville natale devenue le refuge de nombreux artistes ayant fui Paris occupé. En 1941, Raymond Pellegrin, tourne aux studios de la Victorine, «Six petits filles» de Yvan Noé, avec Jean Murat et Pauline Carton. Mais les troupes italiennes qui occupent Nice depuis novembre 1942 sont bientôt remplacées par la Wehrmacht. À la libération, le jeune acteur poursuit sa carrière avec le drame de Jacques de Baroncelli, «Marie la Misère» dont Madeleine Sologne, entourée de Pierre Renoir et Paul Meurisse, est l’héroïne. Il joue ensuite un otage retenu par les Allemands dans la prison d’Amiens bombardée par la RAF pour le film de Henri Calef, «Jéricho» avec Pierre Brasseur et Pierre Larquey. Enfin, toujours en 1945, il est le beau fiancé de «Naïs», alias Jacqueline Bouvier, que protège Fernandel, émouvant bossu.

Raymond Pellegrin qui vient d’épouser l’actrice Dora Doll dont il aura une fille Danielle, trouve vraiment le succès à partir des années cinquante. Il est en particulier Gino Bollini dans «Nous sommes tous des assassins» (1952) de André Cayatte, avec Marcel Mouloudji; et le «Napoléon» (1957) de Sacha Guitry, après avoir retrouvé Jacqueline Bouvier, à la ville Mme Marcel Pagnol, en «Manon des sources» (1953). Remarié en 1955 avec Giselle Pascal qui lui donnera une petite fille, la future comédienne Pascale Pellegrin, l’acteur niçois internationalise sa carrière dans les années soixante en travaillant avec des réalisateurs espagnols, allemands, italiens et anglo-saxons. Citons entre autres «Et vint le jour de la vengeance» (1964) de Fred Zinnemann, film où il joue un certain Carlos qui dénonce son ami, Gregory Peck, républicain rentrant en Espagne franquiste pour revoir sa mère malade, tandis que Anthony Quinn est un garde civil particulièrement pugnace. Par la suite le comédien, en prenant de l’âge et avec son physique très méditerranéen, devient le spécialiste des rôles de policier, d’espion ou de gangster dans des films souvent noirs comme «Le deuxième souffle» (1966) de Jean-Pierre Melville avec Lino Ventura. N’oublions pas non plus et pour l’anecdote un western spaghetti, et sa participation aux aventures du bandit masqué «Fantômas» à qui il prête sa belle voix grave dans les films de André Hunebelle.

Dans les années soixante-dix et quatre-vingts, Raymond Pellegrin tourne encore beaucoup pour le cinéma, notamment en Italie. Claude Lelouch et Philippe de Broca, pour ne citer qu’eux, font également appel à lui. Le comédien travaille aussi pour la télévision des deux côtés de Alpes et en Allemagne. Dans son dernier rôle au cinéma en 1988, il interprète le pape Pie IX, dans une évocation de la vie de «Don Bosco» avec Ben Gazzara. Puis il est de 1989 à 1995 le commissaire Rocca de la série télévisée française et apparaît dans un dernier téléfilm en 2002. Il prend alors une retraite bien méritée avec une centaine de rôles à son actif, rien que pour le grand écran.

Raymond Pellegrin a la douleur de perdre son épouse Giselle Pascal en février 2007. Il ne lui survit que quelques mois et décède le 14 octobre 2007, à Garons dans le Gard, tout près de Nîmes. Il allait prendre quatre-vingt deux ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1941Six petites filles en blanc – de Yvan Noé avec Janine Darcey
1945Marie la Misère – de Jacques de Baroncelli avec Pierre Renoir
Jericho – de Henri Calef avec Pierre Brasseur
Naïs – de Raymond Leboursier avec Fernandel
1946La femme en rouge – de Louis Cuny avec Pierre Larquey
1947Un flic – de Maurice de Canonge avec Suzy Carrier
Le diamant de cent sous – de Jacques Daniel-Norman avec René Dary
1950Coupable ? – de Yvan Noé avec Junie Astor
Le clochard milliardaire – de Léopold Gomez avec Jeanne Fusier-Gir
1951Le banquet des fraudeurs – de Henri Storck avec Käthe Haack
Le bouquet de la Saint-Jean – de ? avec Madeleine Sologne
    Inachevé
1952Nous sommes tous des assassins – de André Cayatte avec Marcel Mouloudji
Le fruit défendu – de Henri Verneuil avec Françoise Arnoul
Trois femmes / Trois femmes, trois âmes – de André Michel avec Jacques Fabbri
Les compagnes de la nuit – de Ralph Habib avec Françoise Arnoul
Le témoin de minuit – de Dimitri Kirsanoff avec Catherine Erard
1953Manon des sources – de Marcel Pagnol avec Charles Blavette
La rage au corps – de Ralph Habib avec Philippe Lemaire
Le feu dans la peau – de Marcel Blistène avec Giselle Pascal
1954Les intrigantes – de Henri Decoin avec Etchika Choureau
Le grand jeu ( il grande gioco / card of fate / flesh and the woman ) de Robert Siodmak avec Gina Lollobrigida
Marchandes d’illusions – de Raoul André avec Louise Carletti
La belle Romaine ( la Romana ) de Luigi Zampa avec Daniel Gélin
Les impures – de Pierre Chevalier avec Lila Kedrova
Napoléon – de Sacha Guitry avec Orson Welles
1955Le crâneur – de Dimitri Kirsanoff avec Marina Vlady
Les hommes en blanc – de Ralph Habib avec Mary Marquet
La lumière d’en face – de Georges Lacombe avec Brigitte Bardot
Chantage – de Guy Lefranc avec Leo Genn
1956Jusqu’au dernier – de Pierre Billon avec Orane Demazis
La loi des rues – de Ralph Habib avec Silvana Pampanini
Le feu aux poudres – de Henri Decoin avec Françoise Fabian
Vacances explosives – de Christian Stengel avec Arletty
    Seulement apparition
1957Amère victoire ( bitter victory ) de Nicholas Ray avec Richard Burton
Mimi Pinson – de Robert Darène avec Dany Robin
1958La bonne tisane – de Hervé Bromberger avec Estella Blain
Ça n’arrive qu’aux vivants – de Tony Saytor avec Magali Noël
1959Les fruits du péché / Secret professionnel – de Raoul André avec Dawn Addams
Casque blanc ( el casco blanco ) de Pedro Balañá, Pedro Bonvehi & Tony Saytor avec Anne Vernon
1960Chien de pique – de Yves Allégret avec Marie Versini
L’imprévu ( l’imprevisto ) de Alberto Lattuada avec Anouk Aimée
1961Vu du pont ( a view from the bridge ) de Sidney Lumet avec Maureen Stapleton
Horace 62 – de André Versini avec Danielle Godet
Carillons sans joie – de Charles Brabant avec Dany Carrel
1962Les mystères de Paris – de André Hunebelle avec Jill Haworth
Vénus impériale ( Venere imperiale / imperial Venus ) de Jean Delannoy avec Stephen Boyd
La bonne soupe – de Robert Thomas avec Marie Bell
1963Et vint le jour de la vengeance ( behold a pale horse ) de Fred Zinnemann avec Gregory Peck
Fantômas – de André Hunebelle avec Louis de Funès
    Seulement voix
1964Un soir à Tibériade ( pitzutz b’hatzot ) de Hervé Bromberger avec Pascale Petit
Fantômas se déchaîne / Fantômas revient /Fantômas contre Interpol – de André Hunebelle avec Mylène Demongeot
    Seulement voix
1965Furia à Bahia pour OSS 117 – de André Hunebelle avec Frederick Stafford
Brigade antigangs – de Bernard Borderie avec Robert Hossein
1966Le deuxième souffle – de Jean-Pierre Melville avec Lino Ventura
Maigret à Pigalle / Le commissaire Maigret à Pigalle – de Mario Landi avec Gino Cervi
Fantômas contre Scotland Yard – de André Hunebelle avec Jean Marais
    Seulement voix
1967L’homme qui valait des milliards – de Michel Boisrond avec Anny Duperey
Les colts brillent au soleil ( quanto costa morire / cost of dying / taste of death ) de Sergio Merolle avec John Ireland
1968Sous le signe de Monte-Cristo / Le révolté – de André Hunebelle avec Michel Auclair
Liens d’amour et de sang ( Beatrice Cenci ) de Lucio Fulci avec Tomas Milian
1969Un cas de conscience ( un caso di conscienza ) de Giovanni Grimaldi avec Françoise Prévost
Le saut de l’ange / Cobra – de Yves Boisset avec Senta Berger
1970La part des lions – de Jean Larriaga avec Elsa Martinelli
Abus de pouvoir ( abuso di potere ) de Camillo Bazzoni avec Frederick Stafford
1971L’odeur des fauves – de Richard Balducci avec Maurice Ronet
Les intrus – de Sergio Gobbi avec Marie-Christine Barrault
1972Les tueurs à gages ( camorra ) de Pasquale Squitieri avec Jean Seberg
Crescete e moltiplicatevi – de Guilo Petroni avec Hugh Griffith
Un officier de police sans importance – de Jean Larriaga avec Marc Porel
1973Le complot – de René Gainville avec Michel Bouquet
Le solitaire – de Alain Brunet avec Hardy Kruger
L’onorata famiglia / L’onorata famiglia : Uccidere è Cosa Nostra – de Tonino Ricci avec Richard Conte
Lucia et les guapes ( i guappi ) de Pasquale Squitieri avec Claudia Cardinale
Viaggia, ragazza, viaggia, hai la musica nelle vene – de Pasquale Squitieri avec Vittorio De Sica
Un flic hors-la-loi / Inspecteur Flatfoot ( Piedone lo sbirro ) de Steno avec Bud Spencer
Salut les pourris / La vengeance d’un pourri ( il poliziotto è marcio / shoot first, die later ) de Fernando Di Leo avec Vittotio Caprioli
1974Mourir à Naples / L’ambitieux ( l’ambizioso ) de Pasquale Squitieri avec Joe Dallesandro
Seul le vent connaît la réponse ( die antwort kennt nur der wind ) de Alfred Vohrer avec Marthe Keller
Quand la ville s’éveille / Le gang des fourgons blindés – de Pierre Grasset avec Louis Velle
Jackpot – de Terence Young avec Capucine
    Inachevé
1975Change – de Bernd Fischerauer avec Maria Schell
L’uomo della strada fa giustizia – de Umberto Lenzi avec Luciana Paluzzi
Scandalo – de Salvatore Samperi avec Andréa Ferréol
Section de choc ( quelli della calibro 38 ) de Massimo Dallamano avec Carole André
1976L’appât ( zerschossene traüme ) de Peter Patzak avec Carroll Baker
Puttana galera : Colpo grosso al penitenziario – de Gianfranco Piccioli avec Dagmar Lassander
La peur règne sur la ville ( paura in città / hot stuff / street war ) de Giuseppe Rosati avec James Mason
Opération jaguar / Brigade spéciale en action ( Italia a mano armata ) de Marino Girolami avec John Saxon
1977Antonio Gramsci ( Antonio Gramsci: I giorni del carcere ) de Lino Del Fra avec Mimsy Farmer
1978Porci con la P.38 – de Gianfranco Pagani avec Gabriele Ferzetti
1979Le rose et le blanc – de Robert Pansard-Besson avec Valérie Lagrange
1980Le bar du Téléphone – de Claude Barrois avec François Périer
1981Les uns et les autres – de Claude Lelouch avec Geraldine Chaplin
Plus beau que moi, tu meurs – de Philippe Clair avec Aldo Maccione
1982Marche au pas ( porca vacca ! ) de Pasquale Festa Campanile avec Laura Antonelli
1983Ronde de nuit – de Jean-Claude Missiaen avec Gérard Lanvin
Viva la vie ! – de Claude Lelouch avec Charlotte Rampling
1984Louisiane ( Louisiana ) de Philippe de Broca avec Margot Kidder
1986Bahia de tous les saints ( Jubiabá ) de Nelson Pereira dos Santos avec Julien Guiomar
1988Don Bosco – de Leandro Castellani avec Ben Gazzara
Fiche créée le 14 octobre 2007 | Modifiée le 18 février 2017 | Cette fiche a été vue 10630 fois
PREVIOUSSam Peckinpah || Raymond Pellegrin || Denise PelletierNEXT