CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sophie Daumier
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Raymond Rouleau



Date et Lieu de naissance : 4 juin 1904 (Bruxelles, Belgique)
Date et Lieu de décès : 11 décembre 1981 (Paris, France)
Nom Réel : Edgard Marie Raymond Decaster

ACTEUR
Image
1945 Falbalas – de Jean Becker avec Micheline Presle, Jean Chevrier, Gabrielle Dorziat & Jeanne Fusier-Gir
Image
1949 Mission à Tanger – de André Hunebelle avec Gaby Sylvia, Bernard Lajarrige & Madeleine Barbulée
Image
1956 Les sorcières de Salem – de Raymond Rouleau avec Simone Signoret, Mylène Demongeot & Yves Montand
Image
1961 Les amants de Teruel – de Raymond Rouleau avec Ludmilla Tchérina, René-Louis Lafforgue & Milko Sparemblek

Raymond Rouleau, né le 4 juin 1904 à Bruxelles, est un acteur, auteur et réalisateur aux multiples talents. Dès l’âge de 14 ans, fasciné par le théâtre, il entre au Conservatoire de Bruxelles et y remporte divers prix pour ses interprétations. Jeune, il quitte sa ville natale pour rejoindre Charles Dullin et Antonin Artaud à Paris, où il se consacre au théâtre en tant qu’acteur, mais aussi en tant que jeune metteur en scène prometteur. Le cinéma l’attire. Il y débute à 24 ans avec un petit rôle dans «L’argent» (1928), de Marcel L’Herbier, puis s’impose à partir des années 1930, comme acteur, mais aussi comme réalisateur. Au cours de cette décennie, il signe «Suzanne» (1932), «Une vie perdue» (1933), «Rose» (1936), «Trois…six…neuf» (1937), «Le messager» (1937), autant de films autour du thème récurrent des amours contrariés. Son physique de séducteur lui sert dans «Les beaux jours» (1935) de Marc Allégret, où il incarne Boris dans un triangle amoureux aux côtés de Simone Simon et de Jean-Pierre Aumont. Dès lors, il est sur le devant de la scène dans quasiment tous les films qu’il tourne: brillant avocat dans la reconstitution de «L’affaire Lafarge» (1937) de Pierre Chenal; intrépide journaliste dans «Le drame de Shanghaï» (1938) de Georg Wilhelm Pabst; médecin amoureux de Yvonne Printemps dans «Le duel» (1939) de et avec Pierre Fresnay. Raymond Rouleau est aussi à l’aise dans la comédie que dans le drame, révélant toute la palette de son talent, jouant de son charme distingué et de sa présence charismatique.

Sa notoriété grandit dans les années 1940. Très sollicité, Raymond Rouleau se voit confier des rôles de jeune premier qui mettent en lumière son élégance, son esprit, mais aussi son sens du tragique. «L’assassinat du Père Noël» (1941) de Christian Jaque, «L’honorable Catherine» (1942) de Marcel L’Herbier, «L’aventure est au coin de la rue» (1943) de Jacques Daniel-Norman, «Falbalas» (1944) de Jacques Becker ou encore «Vertiges» (1947) de Richard Pottier, autant de films qui scellent la diversité de ses interprétations et son aptitude à endosser des rôles légers ou plus profonds. Sa rencontre avec Michel Audiard débutant dote le spirituel et désinvolte journaliste Georges Masse, qu’il interprète, de dialogues savoureux dans les films «Mission à Tanger» (1949), «Méfiez-vous des blondes» (1950), «Massacre en dentelles» (1952), tous réalisés par André Hunebelle. Qualifié de Cary Grant du cinéma français, Raymond Rouleau est à l’apogée de sa popularité. Mais à partir de 1950, sa carrière s’infléchit vers les pièces de théâtre et leur adaptation. D’abord au cinéma pour «Les sorcières de Salem» (1956), avec Simone Signoret et Yves Montand, ou «Les amants de Teruel» (1961), avec Ludmilla Tchérina, qui obtient le prix de la technique à Cannes. Puis à la télévision où il donne libre cours à sa vocation théâtrale qu’il marie à l’esthétique cinématographique, en réalisant, entre autres, «Ondine» (1975), avec Isabelle Adjani, et peu de temps avant son décès «La guerre de Troie n’aura pas lieu» (1981), avec Anny Duperey.

Eclectique, passionné lui-même par la direction d’acteurs et la découverte de nouveaux talents, Raymond Rouleau se forge aussi une renommée dans l’art des éclairages, sachant auréoler une pièce de théâtre de lumières propices à en restituer l’atmosphère, tout en étant particulièrement attentif à la qualité des décors. Marié trois fois, avec les actrices Tania Balachova, Françoise Lugagne, dont il a eu deux fils Philippe et Fabrice, et enfin Françoise Crémieux, Raymond Rouleau meurt à Paris le 11 décembre 1981. Après une vie qu’il a pleinement dédiée à la création artistique sous toutes ses formes.

© Isabelle MICHEL

copyright
1928L’argent – de Marcel L’Herbier avec Brigitte Helm
CM Autour de l’argent – de Jean Dréville avec Marcel L’Herbier
    Seulement apparition
1929 CM Ce soir à huit heures – de Pierre Charbonnier avec Lucienne Lemarchand
1930 CM Idylle à la plage – de Henri Storck avec Gwen Norman
1931Le jugement de minuit – de Alexander Esway & André Charlot avec Janine Merrey
1932Suzanne – de Raymond Rouleau & Léo Joannon avec Yolande Laffon
La femme nue – de Jean-Paul Paulin avec Florelle
1933Une vie perdue – de Raymond Rouleau avec André Gabriello
Volga en flammes – de Victor Tourjansky avec Danielle Darrieux
1934Vers l’abîme – de Hans Steinhoff avec Françoise Rosay
1935Les beaux jours – de Marc Allégret avec Simone Simon
Donogoo – de Henri Chomette & Reinhold Schünzel avec Mila Parély
1936Le cœur dispose – de Georges Lacombe avec Renée Saint-Cyr
Rose – de Raymond Rouleau avec Lisette Lanvin
    Seulement réalisation
1937Le messager – de Raymond Rouleau avec Gaby Morlay
    Seulement réalisation
Trois…six…neuf… – de Raymond Rouleau avec André Luguet
    Seulement réalisation
L’affaire Lafarge – de Pierre Chenal avec Marcelle Chantal
1938Le drame de Shanghai – de Georg Wilhelm Pabst avec Gabrielle Dorziat
Conflit – de Léonide Moguy avec Corinne Luchaire
1939Le duel – de Pierre Fresnay avec Yvonne Printemps
Coups de feu – de René Barberis avec Ginette Leclerc
1940Premier bal – de Christian-Jaque avec Gaby Sylvia
1941L’assassinat du Père Noël – de Christian-Jaque avec Renée Faure
Mam’zelle Bonaparte – de Maurice Tourneur avec Edwige Feuillère
La femme que j’ai le plus aimée – de Robert Vernay avec Michèle Alfa
1942Dernier atout – de Jacques Becker avec Mireille Balin
L’honorable Catherine – de Marcel L’Herbier avec Claude Génia
CM Etoiles de demain – de René-Guy Grand avec Suzy Carrier
    Seulement apparition
1943Monsieur des Lourdines – de Pierre de Hérain avec Jeanne Fusier-Gir
Le secret de madame Clapain – de André Berthomieu avec Line Noro
L’aventure est au coin de la rue – de Jacques Daniel-Norman avec Michèle Alfa
1944Documents secrets – de Léo Joannon avec Marie Déa
Falbalas – de Jacques Becker avec Micheline Presle
1945Le couple idéal – de Bernard-Roland & Raymond Rouleau avec Hélène Perdrière
1946Dernier refuge – de Marc Maurette avec Giselle Pascal
L’aventure commence demain – de Richard Pottier avec Isa Miranda
1947Vertiges – de Richard Pottier avec Micheline Francey
Une grande fille toute simple – de Jacques Manuel avec Madeleine Sologne
1948L’inconnu d’un soir – de Hervé Bromberger & Max Neufeld avec Nadia Gray
1949Mission à Tanger – de André Hunebelle avec Madeleine Barbulée
1950Les femmes sont folles – de Gilles Grangier avec Colette Richard
Méfiez-vous des blondes – de André Hunebelle avec Martine Carol
1951Ma femme est formidable – de André Hunebelle avec Sophie Desmarets
Tapage nocturne – de Marc-Gilbert Sauvajon avec Simone Renant
CM Devoirs de vacances – de Jean-Jacques Delafosse
CM Vedettes sans maquillage – de Jacques Guillon avec Michel Simon
    Seulement apparition
1952Massacre en dentelles – de André Hunebelle avec Tilda Thamar
Brelan d’as – de Henri Verneuil avec Jacqueline Porel
Il est minuit, docteur Schweitzer – de André Haguet avec Jeanne Moreau
CM Saint-tropez, devoirs de vacances / Saint-Tropez – de Paul Paviot avec Michel Piccoli
    Seulement apparition
1954Les intrigantes – de Henri Decoin avec Etchika Choureau
1955Une fille épatante – de Raoul André avec Magali de Vendeuil
1956Les sorcières de Salem – de Raymond Rouleau avec Simone Signoret
1958Le fric – de Maurice Cloche avec Pascale Roberts
1961Les amants de Teruel – de Raymond Rouleau avec Ludmilla Tchérina
    Seulement réalisation & scénario
    Grand Prix Technique au festival du cinéma de Cannes, France
1964La grande frousse / La cité de l’indicible peur – de Jean-Pierre Mocky avec Bourvil
1965Deux heures à tuer – de Yvan Govar avec Pierre Brasseur
1967 TV Hedda Gabler – de Raymond Rouleau avec Delphine Seyrig
    Seulement réalisation
1971 TV Les papiers d’Aspern – de Raymond Rouleau avec Marie-Christine Barrault
    Seulement réalisation
1972 TV Ruy Blas – de Raymond Rouleau avec Jean Piat
    Seulement réalisation
1973 TV Vogue la galère – de Raymond Rouleau avec Claude dauphin
    Seulement réalisation
TV L’école des femmes – de Raymond Rouleau avec Bernard Blier
    Seulement réalisation
1974 TV Le trou d’écrou – de Raymond Rouleau avec Suzanne Flon
    Seulement réalisation
TV Bérénice – de Raymond Rouleau avec Laurent Terzireff
    Seulement réalisation
1975 TV Ondine – de Raymond Rouleau avec Isabelle Adjani
    Seulement réalisation
TV La fleur des pois – de Raymond Rouleau avec Rosy Varte
    Seulement réalisation
1976 TV La jalousie – de Raymond Rouleau avec Daniel Gélin
    Seulement réalisation
1977 TV L’eau sale – de Raymond Rouleau avec Louis Ducreux
    Seulement réalisation & scénario
1979 TV Le destin de Priscilla Davies – de Raymond Rouleau avec Corinne Marchand
    Seulement réalisation, narration, adaptation & scénario
1980 TV L’inconnue d’Arras – de Raymond Rouleau avec Lambert Wilson
    Seulement réalisation, adaptation & scénario
1981 TV La guerre de Troie n’aura pas lieu – de Raymond Rouleau avec Anny Duperey
    Seulement réalisation
    Remerciements à Daniel DOYON pour ses recherches d’état-civil
Fiche créée le 29 avril 2009 | Modifiée le 1 juillet 2017 | Cette fiche a été vue 6918 fois
PREVIOUSDriss Roukhe || Raymond Rouleau || Richard RoundtreeNEXT