CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Léon Bélières
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Raymond Souplex



Date et Lieu de naissance : 1er juin 1901 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 22 novembre 1972 (Paris, France)
Nom Réel : Raymond Guillermain

ACTEUR

Raymond Souplex naît Raymond Guillermain le 1er juin 1901, à Paris. Il est d’abord clerc de notaire, certaines sources disent même clerc d’huissier! Mais, il pratique déjà le théâtre en amateur dès le collège, compose des textes de chansons humoristiques et des sketches en préparant sa licence en droit et commence à se produire le soir dans les cabarets parisiens. Au milieu des années trente il rencontre une autre artiste comique, Jane Sourza, d’un an sa cadette, avec qui il constitue un couple professionnel des plus appréciés. Interprétant de sympathiques clochards, la Hurlette et Carmen, ils animent notamment, entre 1937 et 1940, l’émission radiophonique fort prisée «Sur le banc». Pendant l’occupation allemande Raymond Souplex continue à se produire dans les cabarets, notamment aux «Deux ânes». Il participe aussi, avec d’autres artistes dont Fréhel et Lys Gauty, à une tournée dans les usines du IIIème Reich où travaillent de nombreux Français du STO. Ce qui lui vaudra un blâme à la libération.

Côté cinéma, Raymond Souplex tourne un premier film en 1939, «Sur le plancher des vaches» de Pierre-Jean Ducis, où il interprète son propre rôle de chansonnier. Puis il travaille avec Jean Nohain et Pierre Dac au scénario des «Surprises de la radio» (1940), une comédie sur les jeux radiophoniques tournée par Marcel Aboulker. Raymond retrouve les caméras dans l’immédiat après guerre pour des cours métrages de Jean-Jacques Mehu, de André Pellenc, du tout débutant Henri Verneuil mais surtout de Jean Devaivre avec qui il fait sept films dont deux pour lesquels il participe au scénario. Mais il entame vraiment sa carrière d’acteur du grand écran en 1948 avec «Manon», une étonnante adaptation dans le contexte de la seconde guerre mondiale, de l’ouvrage de l’Abbé Prévost (1697-1793) par Henri-Georges Clouzot, avec Serge Reggiani et Cécile Aubry. L’acteur chansonnier retrouve un univers plus enjoué l’année suivante avec «Les branquignols» de Robert Dhéry et «Lady Paname» que dirigé son ami d’enfance, Henri Janson.

Dans les années cinquante, Raymond Souplex interprète encore une vingtaine de rôles cinématographiques. Bien sûr les cinéastes se plaisent à reconstituer le couple Sourza-Souplex dans plusieurs comédies pleines d’entrain comme «Sur le banc» (1954) de Robert Vernay, «Coup dur chez les mous» de Jean Loubignac avec Jean Tissier, «Bébés à gogo» (1956) de Paul Mesnier avec Andrée Servilanges, et «Les carottes sont cuites» (1956) où Raymond a aussi pour partenaire sa fille Perrette Souplex (1930). Il fait également des films en costume comme «Till l’espiègle» (1956) de et avec Gérard Philipe et il s’impose dans des rôles de policier. C’est donc tout naturellement que Claude Loursais l’engage en 1957 pour «Les cinq dernières minutes», le premier grand feuilleton policier télévisé français. Avec sa silhouette massive, son chapeau rond et sa grosse moustache il va interpréter pendant quinze ans l’inspecteur puis le commissaire Antoine Bourrel qui conclut ses enquêtes du «Bon sang, mais c’est bien sûr». Il apparaît néanmoins encore dans quelques longs métrages dont «La sentinelle endormie» (1965) de Jean Dréville, avec Noël-Noël et Francis Blanche.

Raymond Souplex décède au cours du tournage du cinquante-sixième épisode de la série qui l’a rendu si cher aux téléspectateurs. C’était à Paris le 22 novembre 1972. Il avait soixante et onze ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1939Sur le plancher des vaches – de Pierre-Jean Ducis avec Betty Stockfeld
1940Les surprises de la radio – de Marcel Aboulker avec Armand Bernard
    + scénario
1945 CM Dans le mouvement [ Miousic Sirius Symphonies 1 ] – de Jean Devaivre avec Pierre Dudan
1946 CM Je cherche un p’tit appartement [ Miousic Sirius Symphonies 1 ] – de Jean Devaivre avec Georges Ulmer
CM Quand allons nous nous marier [ Miousic Sirius Symphonies 1 ] – de Jean Devaivre avec Noël Chiboust
CM Je te serai fidèle [ Miousic Sirius Symphonies 1 ] – de Jean Devaivre avec Roger Nicolas
    + scénario
CM Les deux Camille [ Miousic Sirius Symphonies 2 ] – de Jean Devaivre avec Camille Sauvage
CM La pythonisse [ Miousic Sirius Symphonies 2 ] – de Jean Devaivre avec Alice Tissot
    + scénario
CM Rêver – de Louis Devaivre avec Roger Nicolas
CM Symphonie – de Louis Devaivre avec Roger Nicolas
1947 CM Le moulin de la Galette – de Jean Devaivre avec Jackie Sardou
CM Les drames du Bois de Boulogne – de Jaques Loew avec Pierre Dudan
1948Manon – de Henri-Georges Clouzot avec Cécile Aubry
CM Les Dupont sont en vacances – de André Pellenc avec Albert Dinan
CM Bonjour le monde – de Jean-Jacques Mehu avec Jane Sourza
1949Branquignols / Les Branquignols – de Robert Dhéry avec Julien Carette
Lady Paname – de Henri Jeanson avec Suzy Delair
CM Trente-troisième chambre – de Henri Verneuil avec Odette Barencey
1950Au fil des ondes – de Pierre Gautherin avec Line Renaud
Meurtres – de Richard Pottier avec Jeanne Moreau
Caroline chérie – de Richard Pottier avec Martine Carol
Identité judiciaire – de Hervé Bromberger avec Dora Doll
1951Le clochard milliardaire – de Léopold Gomez avec Jeanne Fusier-Gir
Le vrai coupable – de Pierre Thévenard avec Pauline Carton
Le passe-muraille / Garou Garou le passe-muraille – de Jean Boyer avec Joan Greenwood
1952Paris chante toujours – de Pierre Montazel avec Edith Piaf
Poil de carotte – de Paul Mesnier avec Germaine Dermoz
Opération Magali – de László V. Kish avec Nicole Maurey
1953Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
1954Sur le banc – de Robert Vernay avec Jane Sourza
    + scénario
Nagana – de Hervé Bromberger avec Barbara Laage
1955Coup dur chez les mous – de Jean Loubignac avec Julien Carette
Les pépées au service secret – de Raoul André avec Louise Carletti
Tant qu’il y aura des femmes – de Edmond T. Gréville avec Evelyne Ker
1956Bébés à gogo – de Paul Mesnier avec Andréa Parisy
Les carottes sont cuites – de Robert Vernay avec Lucien Baroux
Les aventures de Till l’Espiègle – de Gérard Philipe & Joris Ivens avec Françoise Fabian
1957La fille de feu – de Alfred Rode avec Yoko Tani
1958Les amants de demain – de Marcel Blistène avec Edith Piaf
1959Chaque minute compte – de Robert Bibal avec Dominique Wilms
1960Alibi pour un meurtre – de Robert Bibal avec Danik Patisson
Le mouton – de Pierre Chevalier avec Fernand Raynaud
1963L’assassin viendra ce soir / L’assassin – de Jean Maley avec Paulette Dubost
1964Dernier tiercé – de Richard Pottier avec Odile Versois
1965La sentinelle endormie – de Jean Dréville avec Noël-Noël
1966La malédiction de Belphégor – de Georges Combret avec Annette Poivre
1970Clodo – de Georges Clair avec Bourvil
Fiche créée le 12 mai 2007 | Modifiée le 8 septembre 2013 | Cette fiche a été vue 7091 fois
PREVIOUSJanine Souchon || Raymond Souplex || Jane SourzaNEXT