CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ellen Richter
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Reinhard Kolldehoff



Date et Lieu de naissance : 29 avril 1914 (Berlin, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 19 novembre 1995 (Berlin, Allemagne)
Nom Réel : Reinhard Kolldehoff

ACTEUR

Fils d’un fonctionnaire des postes, Reinhard Kolldehoff naît le 29 avril 1914, à Berlin, capitale de l’Empire Allemand. Afin de financer son baccalauréat, il entame très tôt une carrière artistique en faisant de la figuration au Großen Schauspielhaus et au Staatsoper de Berlin. Il poursuit sa passion pour le théâtre par des cours d’art dramatique et joue, dès 1936, des petits rôles au Altenburg Theater. Les cinq années suivantes, il décroche des contrats avec les théâtres de Remscheid, Gdansk et Hambourg.

En 1941, Reinhard Kolldehoff apparaît pour la première fois au cinéma, dans «Das gasmann», une charmante comédie avec Anny Ondra et Heinz Rühmann, où il joue le rôle d’un policier. Mais le cinéma de l’Allemagne en guerre offre peu d’opportunité au jeune comédien plein d’espoir. Il retourne donc sur scène et se produit généralement au Deutschen Theater et au Hebbel-Theater de Berlin.

À la fin des années quarante, Reinhard Kolldehoff se voit proposer, par les studios DEFA, un rôle secondaire dans «L’affaire Blum», un drame judiciaire de Erich Engel. Les propositions ne tardent pas à suivre et il enchaîne une quarantaine de prestations cinématographiques au cours des années cinquante. Il incarne notamment: l’antipathique commissaire de police dans «Die letzte heuer» (1951) de E.W. Fiedler, un révolutionnaire dans «Une fille des Flandres» (1955) de Helmut Käutner, un soldat ivre dans «Le capitaine de Köpenick» (1956) toujours de Käutner et le fonctionnaire des services secrets dans «Mission diabolique» (1957) de Paul May.

Dès 1957, parfait polyglotte, il entame une carrière internationale et sa filmographie ressemble à un dictionnaire du cinéma mondial. Il tourne pour Alfred Hitchcock dans «L’étau» (1957), puis, sous le nom de René Kolldehoff en France, il compose une suite de personnages pas très sympathiques: des brutes, des officiers allemands ou des escrocs, notamment dans: «Cigarettes, whisky et p’tites pépées» (1958) de Maurice Régamey, «La ligne de démarcation» (1966) de Claude Chabrol, «La grande vadrouille» (1966) de Gérard Oury, «La horse» (1969) de Pierre Granier-Deferre, «Le mur de l’Atlantique» (1970) de Marcel Camus, «Je t’aime, moi non plus» (1976) et «Equateur» (1983) de Serge Gainsbourg. En Italie, il est un remarquable Konstantin von Essenbeck, membre des SA, dans «Les damnés» (1969) de Luchino Visconti. Il tourne aussi sous la direction de Luigi Comencini, Fritz Lang, Géza von Rádvanyi, George Seaton, Jacques Deray, José Giovanni et Joseph Losey, auprès de vedettes prestigieuses, telles que: Jean Gabin, Bourvil, Ingrid Thulin, Richard Widmark, Jean Seberg, Catherine Deneuve, Lee Marvin, Alain Delon, Terence Hill et Marlon Brando.

Infatigable bourreau de travail, Reinhard Kolldehoff participe aussi à plusieurs dizaines de productions télévisées et radiophoniques. Atteint de la maladie de Parkinson depuis la fin des années quatre-vingt, il se consacre ensuite à la synchronisation de plusieurs films étrangers. En 1989, il achève sa carrière artistique, cloué dans un fauteuil roulant, dans la célèbre télé-suite «Forstinspektor Buchholz» où il incarne le vieux Baron von Alsfeld. Reinhard meurt le 19 novembre 1995, à Berlin, de complications dues à la terrible maladie qui le rongeait depuis des années.

© Philippe PELLETIER

copyright
1941Un petit homme ( der gasmann ) de Carl Froelich avec Anny Ondra
1948L’affaire Blum ( affaire Blum ) de Erich Engel avec Paul Bildt
Das mädchen Christine – de Arthur Maria Rabenalt Petra Peters
Martina ( Martina, ein mädchen ohne halt ) de Arthur Maria Rabenalt avec Cornell Borchers
1949Rotation – de Wolfgang Staudte avec Werner Peters
Quartett zu fünft – de Gerhardt Lamprecht avec Claus Holm
Notre pain quotidien ( unser täglich brot ) de Slatan Dudow avec Viktoria von Ballasko
Bürgermeister Anna – de Hans Müller avec Eva Rimski
1950Melodie des Schicksals – de Hans Schweikart avec Brigitte Horney
Der auftrag höglers – de Gustav von Wangenheim avec Fritz Tillmann
Epilogue, le mystère de l’Orplid ( epilog / der geheimnis der Orplid ) de Helmut Käutner avec Hilde Hildebrand
Le café du port ( die letzte heuer ) de E.W. Fiedler avec Inge Keller
1951Postlagernd turteltaube – de Gerhard T. Buchholz avec Barbara Rütting
Brelan d’as – de Henri Verneuil avec Nathalie Nattier
1952J’ai perdu mon cœur à Heidelberg ( ich hab’ mein herz in Heidelberg verloren ) de Ernst Neubach avec Eva Probst
La vigne joyeuse ( der fröhliche Weinberg ) de Erich Engel avec Gustav Knuth
Wenn abends die Heide träumt – de Paul Martin avec Viktor Staal
Sans retour ( weg ohne umkehr ) de Victor Vicas & Beate von Mollo avec Lila Kedrova
Cupidon s‘en va-t-en guerre / On parlera d’amour plus tard ( von liebe reden wir später ) de Karl Anton avec Liselotte Pulver
1953Vati macht dummheiten – de Johannes Häussler avec Camilla Horn
Knall und fall als detektive / Die sache mit dem koffer – de Hans Heinrich avec Hans Richter
1954Unternehmen edelweiß – de Heinz Paul avec Joachim Mock
Guitares d’amour ( gittaren der liebe ) de Werner Jacobs avec Elma Karlowa
Escale à Orly ( zwischenlandung in Paris ) de Jean Dréville avec Dany Robin
L’étoile de Rio ( stern von Rio ) de Kurt Neumann avec Willy Fritsch
The missing scientists – de Steve Sekely avec Paul Campbell
1955Oberwachtmeister borck / Borck greift ein – de Gerhard Lamprecht avec Hilde Sessak
Hanussen, l’astrologue d’Hitler ( Hanussen ) de O.W. Fisher & Georg Marischka avec Liselotte Pulver
Congé sur parole / Six heures de congé ( urlaud auf ehrenwort ) de Wolfgang Liebeneiner avec Hans Quest
Une fille des Flandres ( ein mädchen aus Flandern ) de Helmut Käutner avec Nicole Berger
1956Liane, la sauvageonne ( Liane, das mädchen aus dem Urwald ) de Eduard von Borsody avec Marion Michael
Kalle wird bürgermeister – de Fritz Genschow avec Wolfgang Condrus
Le capitaine de Köpenick ( der hauptmann von Köpenick ) de Helmut Käutner avec Heinz Rühmann
Anastasia, la dernière fille du tzar ( Anastasia – Die letzte zarentochter ) de Falk Harnack avec Lilli Palmer
1957Le bonheur est dans la rue ( das glück liegt auf der straße ) de Fanz Antel avec Georg Thomolla
Ça barde ( das haut hin ) de Géza von Cziffra avec Grethe Weiser
Mission diabolique / Le renard de Paris ( der fuchs von Paris ) de Paul May avec Marianne Koch
L’étau ( der greifer ) de Eugen York avec Hans Albers
Les aventuriers du Mékong – de Jean Bastia avec Dominique Wilms
1958Chiens, à vous de crever ! ( hunde, wollt ihr ewig leben ) de Frank Wisbar avec Sonja Ziemann
Avouez, docteur Corda ! ( gestehen sie, Dr. Corda ! ) de Josef von Báky avec Elisabeth Müller
Impudeur / Déchéance ( liebe kann wie gift sein ) de Veit Harlan avec Paul Klinger
Bien joué, mesdames / Hop-là, voici Eddie ( hoppla, jetzt kommt Eddie ) de Werner Klingler avec Eddie Constantine
L’assassin sera à Tripoli ( Romarei, das mädchen mit den grünen augen / Romarey : operazione mazaref / todesfalle Tripolis ) de Harald Reinl avec Werner Peters
Cigarettes, whisky et p’tites pépées – de Maurice Régamey avec Annie Cordy
1959Court martiale ( kriegsgericht ) de Kurt Meisel avec Hans Nielsen
Lendemain de week-end ( …und das am montagmorgen ) de Luigi Comencini avec Ulla Jacobsson
Bobby Dodd greift ein – de Géza von Cziffra avec Karin Baal
La grenouille attaque Scotland Yard / La grenouille tatouée ( der frosch mit der maske ) de Harald Reinl avec Fritz Rasp
La verte moisson – de François Villiers avec Dany Saval
Le septième jour de Saint-Malo – de Paul Mesnier avec Jean-Pierre Kérien
1960Les nuits orientales ( orientalische nächte ) de Heinz Paul avec Barbara Laage
Les mille yeux du docteur Mabuse / Le diabolique docteur Mabuse ( die 1000 augen des Dr. Mabuse / diabolical Dr. Mabuse / il diabolico Dr. Mabuse / eyes of evil / the thousand eyes of Dr. Mabuse / the shadow vs. the thousand eyes of Dr. Mabuse ) de Fritz Lang avec Dawn Addams
Pépées pour Istamboul ( das nachtlokal zum silbermond ) de Wolfgang Glück avec Marisa Mell
Le dernier passage ( the secret ways ) de Phil Karlson avec Richard Widmark
Quand les parents dorment ( und sowas nennt sich leben ) de Géza von Radványi avec Elke Sommer
1961Caviar sur canapé ( diesmal muß es kaviar sein ) de Géza von Rádvanyi avec Senta Berger
L’étrange comtesse ( die seltsame gräfin ) de Josef von Báky avec Lil Dagover
Liane, die tochter des dschungels – de Hermann Leitner avec Hardy Kruger
Trahison sur commande ( the counterfeit traitor ) de George Seaton avec William Holden
1962Das mädchen und der staatsanwalt – de Jürgen Goslar avec Götz George
Les flingueurs de Rio / Le sixième homme de Rio ( mord in Rio ) de Horst Hächler avec Gustavo Rojo
1963Sturm am wilden kaiser / Bergwind – de Eduard von Borsody avec Alwy Becker
Dr. Mabuse et le rayon de la mort / Mission spéciale au deuxième bureau / Mission secrète deuxième bureau ( die todesstrahlen des Dr. Mabuse / the death ray mirror of Dr. Mabuse / the death ray of Dr. Mabuse / the devilish Dr. Mabuse / I raggi mortali del Dr. Mabuse / the secret of Dr. Mabuse ) de Hugo Fregonese avec Yoko Tani
    Seulement voix – Non crédité
1964Winnetou et l’appât de l’or noir ( der ölprinz / rampage at Apache Wells / kralj petroleja ) de Harald Philipp avec Macha Méril
    Seulement voix – Non crédité
1965Le chant du monde – de Marcel Camus avec Catherine Deneuve
1966La ligne de démarcation – de Claude Chabrol avec Jean Seberg
Avec la peau des autres – de Jacques Deray avec Lino Ventura
Martin soldat – de Michel Deville avec Marlène Jobert
Le Saint prend l’affût – de Christian-Jaque avec Jean Marais
La grande vadrouille – de Gérard Oury avec Louis de Funès
1967Straßenbekanntschaften auf St. Pauli – de Werner Klingler avec Dagmar Lassander
Anónima de asesinos ( himmelhunde mögen’s heiß / Jerry Land, cacciatore di spie / man on a spying trapeze / thunder mission / waterliste zur hölle ) de Juan de Orduña avec Helga Sommerfeld
Play time / Playtime / Le temps des loisirs – de Jacques Tati avec Barbara Denneck
Le franciscain de Bourges – de Claude Autant-Lara avec Suzanne Flon
1968Le lion à sept têtes ( der leone have sept cabeças ) de Glauber Rocha avec Jean-Pierre Léaud
1969Les damnés ( the damned / la caduta degli dei ) de Luchino Visconti avec Ingrid Thulin
La horse – de Pierre Granier-Deferre avec Jean Gabin
1970Le mur de l’Atlantique – de Marcel Camus avec Bourvil
Heintje, mein bester freund – de Werner Jacobs avec Shmuel Rodensky
1971Les cloches de Silésie ( das unheil ) de Peter Fleischmann avec Vitus Zeplichal
Abus de pouvoir / Une enquête dangereuse ( abuso di potere ) de Camillo Bazzoni avec Frederick Stafford
1972Maintenant on l’appelle Plata ( più forte, ragazzi ! / all the way boys / plane crazy ) de Giuseppe Coluzzi avec Terence Hill
La poursuite sauvage ( the revengers ) de Daniel Mann avec Susan Hayward
Un homme à respecter ( uomo da rispettare / ein achtbarer mann / hearts and minds / a man to respect / the master touch ) de Michele Lupo avec Kirk Douglas
Une raison pour vivre, une raison pour mourir / La horde des salopards ( una ragione per vivere, una per morire ) de Tonino Valerii avec James Coburn
1973L’ironie du sort – de Edouard Molinaro avec Jean Desailly
La poursuite implacable ( Revolver / blood in the streets ) de Sergio Sollima avec Agostina Belli
1974Borsalino & Co. – de Jacques Deray avec Alain Delon
Sept hommes en or ( operation daybreak / the price of freedom / seven met at daybreak ) de Lewis Gilbert avec Anthony Andrews
1975Une anglaise romantique ( a romantic englishwoman ) de Joseph Losey avec Glenda Jackson
Parole d’homme / Dans l’enfer de Zanzibar ( shout at the devil ) de Peter R. Hunt avec Lee Marvin
1976Je t’aime, moi non plus – de Serge Gainsbourg avec Joe Dallesandro
Comme un boomerang – de José Giovanni avec Charles Vanel
Das chinesische wunder – de Wolfgang Liebeneiner avec Senta Berger
1977Julie Pot-de-Colle – de Philippe de Broca avec Marlène Jobert
Le choix du destin / En mission secrète pour sa Majesté ( soldaat van Oranje / soldier of Orange / survival run ) de Paul Verhoeven avec Rutger Hauer
1978Der schimmelreiter – de Alfred Weidenmann avec John Philip Law
Mon nom est Bulldozer ( lo chiamavano Bulldozer / Bulldozer ) de Michele Lupo avec Bud Spencer
1979Gigolo ( schöner gigolo, amer gigolo / just a gigolo ) de David Hemmings avec David Bowie
Poliziotti solitudine e rabbia – de Stelvio Massi avec Francisco Rabal
Primel macht ihr haus verrückt – de Monica Trauber avec Brigitte Mira
1980La formule ( the formula ) de John G. Avildsen avec Marlon Brando
Kenn’ ich, weiß ich, war ich schon ! – de Monica Teuber avec Alfred Edel
1982Julie Darling ( bad blood / daughter of death ) de Lutz Schaarwächter & Maurice Smith avec Sybil Danning
1983La petite fille au tambour ( the little drummer girl ) de George Roy Hill avec Diane Keaton
Équateur – de Serge Gainsbourg avec Barbara Sukowa
1984Morgen in Alabama / Man under suspicion – de Norbert Kückelmann avec Maximilian Schell
Palace – de Edouard Molinaro avec Claude Brasseur
1985High speed – de Monique Dartonne & Michel Kaptur avec Mireille Perrier
1986Werther – de Pilar Miró avec Victoria Peña
1987Coup d’éclat au Parador ( moon over Parador ) de Paul Mazursky avec Richard Dreyfuss
Fiche créée le 30 juillet 2005 | Modifiée le 23 avril 2017 | Cette fiche a été vue 9254 fois
PREVIOUSBarbro Kollberg || Reinhard Kolldehoff || Diouc KomaNEXT