CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Arthur Malet
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Rellys



Date et Lieu de naissance : 15 décembre 1905 (Marseille, France)
Date et Lieu de décès : 20 juillet 1991 (Marseille, France)
Nom Réel : Henri Marius Roger Bourrelly

ACTEUR

Fils d’un contremaître employé dans une entreprise de plomberie, Henry Marius Roger Bourrelly voit le jour le 15 décembre 1905 à Marseille. Après une scolarité quelque peu chaotique, il devient apprenti pâtissier. Parallèlement, il fait du théâtre en amateur et se produit dans plusieurs représentations de chansonniers, déguisé en comique troupier. En 1925, il remporte même un concours à l’Alcazar de Marseille. Après son service militaire, il décroche un contrat à l’Alcazar, participe à des tournées dans le sud de la France et dans les départements et territoires d’Afrique du Nord, sous le nom de Rellys. En 1933, il est engagé par Henri Alibert pour jouer dans sa pièce «Au pays du soleil», une opérette filmée la même année par Robert Péguy et qui marque ses premiers pas au cinéma.

Dès lors, Rellys ne va cesser de tourner. Au cours des années trente, il joue dans plusieurs comédies marseillaises. Il rencontre Marcel Pagnol qui lui offre des rôles secondaires dans «Merlusse» (1935) auprès de Henri Poupon et dans «César» (1936) où il est l’employé de Fernand Charpin, alias Panisse, mari de Orane Demazis en Fanny et ami de Raimu dans le rôle-titre. En 1939, Rellys devient une vedette très populaire lorsque Ayres d’Aguiar le dirige dans «Narcisse», une comédie burlesque sur les aventures d’un jeune homme, enrôlé involontaire dans l’armée de l’air. Le film est un succès mais la guerre éclate et Rellys est mobilisé. Après la capitulation de la France, il revient à l’écran en 1940 dans «Tobie est un ange» avec Pierre Brasseur et «Frédérica» avec Elvire Popesco et Charles Trénet.

Devenu un personnage familier du cinéma français, Rellys va encore jouer dans une quarantaine de films jusqu’à la fin des années soixante-dix. Il donne la réplique à Fernandel à sept reprises, tourne sous la direction des grands cinéastes de son époque, tels que Jean Devaivre pour «Le roi des resquilleurs» (1945); André Cayatte pour «Roger la Honte» (1945) et «La revanche de Roger la honte» (1946); Gilles Grangier pour «Amédée» (1948), «Le voyage à Biarritz» (1962) et «L’âge ingrat» (1963); Abel Gance pour «La tour de Nesle» (1954); Jean Gourguet pour «Les premiers outrages» (1955), «Les promesses dangereuses» (1956) et «La traversée de la Loire» (1961); Jean Becker pour «Pas de caviar pour tante Olga» (1965); Jean-Paul Le Chanois pour «Le jardinier d’Argenteuil» (1966), etc. Mais Rellys n’est pas qu’un artistes comique, il sait donner dans l’émotion et prouve ainsi qu’il est un grand acteur aux multiples talents. Il le confirme dans le rôle d’Ugolin pour «Manon des sources» (1952) de Marcel Pagnol, puis dans «Un soir sur la plage» (1961) de Michel Boisrond avec Martin Carol et «Heureux qui comme Ulysse» (1969) de Henri Colpi avec Fernandel dans son dernier film. Il se produit également dans de nombreuses opérettes, pièces de théâtre, dont «Freddy» (1968) avec Fernandel, et participe a plusieurs émissions radiophoniques ou feuilletons télévisés, parmi lesquels: «Maurin des Maures» (1970) de Jean Canolle, «Nans le berger» (1974) de Bernard-Rolland et «Madame le juge» (1978) avec Simone Signoret.

En 1978, Rellys, grand second rôle du cinéma français, fait une dernière apparition à l’écran, dans «L’ange gardien» une production franco-canadienne de Jacques Fournier. Marié depuis 1938 avec Angèle Darty, père de trois enfants, l’acteur se retire dans sa ville natale. Il meurt à quatre-vingt-six ans, le 20 juillet 1991, à l’hôpital marseillais de Sainte-Marguerite.

© Philippe PELLETIER

copyright
1933 Au pays du soleil – de Robert Péguy avec Pola Illéry
1934Trois de la marine – de Charles Barrois avec Betty Stockfeld
1935Arènes joyeuses – de Karl Anton avec Betty Stockfeld
Le cantinier de la colonial – de Henry Wulschleger avec Bach
Merlusse – de Marcel Pagnol avec Henri Poupon
1936César – de Marcel Pagnol avec Orane Demazis
1937Un de la Canebière – de René Pujol avec Germaine Roger
Titin des Martigues – de René Pujol avec Henri Alibert
1938Ça… c’est du sport – de René Pujol avec Henri Garat
1939Narcisse – de Ayres d’Aguiar avec Georges Grey
1940Tobie est un ange – de Yves Allégret avec Pierre Brasseur
1941Frédérica – de Jean Boyer avec Charles Trénet
1943Feu Nicolas – de Jacques Houssin avec Suzanne Dehelly
1945Le roi des resquilleurs – de Jean Devaivre avec René Génin
Roger la Honte – de André Cayatte avec Paulette Dubost
1946La revanche de Roger la Honte – de André Cayatte avec André Gabriello
Les trois cousines – de Jacques Daniel-Norman avec Lysiane Rey
1947Les aventures des Pieds Nickelés / Les Pieds Nickelés – de Marcel Aboulker avec Robert Dhéry
1948Tabusse – de Jean Gehret avec Paulette Andrieux
Amédée – de Gilles Grangier avec Annette Poivre
1949Vient de paraître – de Jacques Houssin avec Pierre Fresnay
Le quatre-vingt-quatre prend des vacances – de Léo Joannon avec Yves Deniaud
L’atomique monsieur Placido – de Robert Hennion avec Liliane Bert
Le trésor des Pieds Nickelés – de Marcel Aboulker avec Maurice Baquet
CM À la culotte de zouave – de Henri Verneuil avec Jeanne Fusier-Gir
1950Les mémoires de la vache Yolande – de Ernest Neubach avec Suzy Carrier
Le tampon du capiston – de Maurice Labro avec Pauline Carton
La vie est un jeu – de Raymond Leboursier avec Jacqueline Delubac
1952Manon des sources – de Marcel Pagnol avec Jacqueline Pagnol
1953Boum sur Paris – de Maurice de Canonge avec Juliette Gréco
    Seulement apparition
1954Les lettres de mon moulin – de Marcel Pagnol avec Fernand Sardou
La tour de Nesle – de Abel Gance avec Silvana Pampanini
1955Les premiers outrages – de Jean Gourguet avec Louis Seigner
Honoré de Marseille – de Maurice Regamey avec Francis Blanche
1956Les promesses dangereuses – de Jean Gourguet avec Françoise Vatel
Quelle sacrée soirée / Nuit blanche et rouge à lèvres – de Robert Vernay avec Dora Doll
Adorables démons – de Maurice Cloche avec Claudine Dupuis
1957Le chômeur de Clochemerle – de Jean Boyer avec Ginette Leclerc
Arènes joyeuses – de Maurice de Canonge avec Fernand Raynaud
1960Cocagne – de Maurice Cloche avec Paul Préboist
Crésus – de Jean Giono avec Sylvie
1961Un soir sur la plage – de Michel Boisrond avec Martine Carol
La traversée de la Loire – de Jean Gourguet avec Pierre Larquey
1962La salamandre d’or – de Maurice Régamey avec Jean-Claude Pascal
Le voyage à Biarritz – de Gilles Grangier avec Arletty
1964L’âge ingrat – de Gilles Grangier avec Marie Dubois
La chance et l’amour – de Charles L. Bitsch, Eric Schlumberger, Bertrand Tavernier & Claude Berri avec Stefania Sandrelli
    Segment « Les fiancés de la chance » de Eric Schlumberger
La bonne occase – de Michel Drach avec Francis Blanche
Le petit monstre – de Jean-Paul Sassy avec Arlette Didier
1965Pas de caviar pour tante Olga – de Jean Becker avec Sophie Daumier
Dis-moi qui tuer ? – de Etienne Périer avec Michèle Morgan
1966Le jardinier d’Argenteuil / Le faussaire d’Argenteuil – de Jean-Paul Le Chanois avec Jean Gabin
1969Heureux qui comme Ulysse – de Henri Colpi avec Fernandel
Kisss… / L’argent de l’amour – de Jean Levite avec Christine Fersen
La honte de la famille – de Richard Balducci avec Rosy Varte
1978L’ange gardien – de Jacques Fournier avec Francis Lemaire
Fiche créée le 23 février 2008 | Modifiée le 17 décembre 2014 | Cette fiche a été vue 6415 fois
PREVIOUSGabrielle Réjane || Rellys || Jean-François RémiNEXT