CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Andrzej Zulawski
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

René Féret



Date et Lieu de naissance : 26 mai 1945 (La Bassée, France)
Date et Lieu de décès : 28 avril 2015 (Paris, France)
Nom Réel : René Marie Joseph Féret

REALISATEUR
Image
1974 Histoire de Paul – de René Féret avec Paul Alliot, Jean Benguigui, Roland Amstutz & Philippe Clévenot
Image
1988 Baptême – de René Féret avec Valérie Stroh, Jean-Yves Berteloot, Jacques Bonnaffé & Edith Scob
Image
2000 Rue du retrait – de René Féret avec Dominique Marcas, Marion Held, Julien Féret & Sacha Rolland
Image
2009 Nannerl, la sœur de Mozart – de René Féret avec Marie Féret, Marc Barbé & Salomé Stévenin

Né le 26 mai 1945 à La Bassée dans le Nord, René Feret est un enfant de remplacement. Troisième fils d’une famille de commerçants du Pas-de-Calais, il prend le prénom de son frère aîné décédé accidentellement en 1939. Cette situation de remplaçant se reproduisant sur quatre générations de la famille du cinéaste, le conduit à l’âge de vingt ans à une grave dépression au moment du décès de son père. Interné à l’hôpital psychiatrique d’Armentières, il s’inspire de ce moment personnel pour réaliser son premier film «Histoire de Paul» (1974) avec Paul Allio dans le rôle-titre.

Récompensé du Prix Jean Vigo et d’un accueil critique remarquable, René Feret décide de poursuivre sa carrière de réalisateur en créant sa propre structure de production alors qu’il envisageait de devenir acteur. À 17 ans, après des études classiques, il entre à l’Ecole Nationale d’Art Dramatique de Strasbourg et commence à se produire sur les scènes des théâtres subventionnés dès 1966. À l’âge de 25 ans, il rejoint la Compagnie Vincent-Jourdheuil, Théâtre de l’Espérance, où Jean-Pierre Vincent et Jean Jourdheuil mettent en scène essentiellement des auteurs allemands. Ses origines familiales du nord de la France servent de toile de fond à son second film «La communion solennelle» (1976) en sélection officielle au Festival de Cannes l’année suivante. À la fin de la décennie, des œuvres moins personnelles «Fernand» (1979) et «L’enfant roi» (1980) passent inaperçues. Il se consacre à la production avec le premier film de Robert Guédiguian et «Sarah» (1982) de Maurice Dugowson.

En 1985, René Feret s’inspire de la vie de Herculine Barbin pour «Le mystère Alexina» où le dessinateur Philippe Vuillemin interprète cette jeune institutrice qui, en découvrant son attirance amoureuse pour une autre institutrice, se révèle en réalité être un homme. Rendue légalement à son véritable sexe, elle vit difficilement sa transformation et finit par se suicider. Remarqué dans la section «Un Certain Regard», ce film relance sa carrière de cinéaste qui enchaîne avec le thriller «L’homme qui n’était pas là» (1986) dont il interprète le rôle principal qui s’avère être un terrible échec. Il renoue avec ses souvenirs personnels: le décès de son frère dans «Baptême» (1988) avec sa compagne de l’époque Valérie Stroh, les raisons de son internement dans «La place d’un autre» (1992) avec Samuel Le Bihan ou la fratrie de son père dans «Les frères Gravet» (1994) avec Jean-François Stévenin, Jacques Bonnaffé, Robin Renucci et Pierre-Loup Rajot. À partir de 1995, il enseigne le cinéma à l’Université de Lille.

Alors que «Les fréres Gravet» demeure inédit dans les salles jusqu’en 2002, René Féret met sa carrière de cinéaste en sommeil avant d’effectuer un retour dans un cinéma d’auteur qui va peu à peu le marginaliser. Au sein d’une structure familiale, il aidé par son épouse monteuse et ses trois enfants en tant qu’interprètes. Il évoque la solitude d’une personne âgée dans «Rue du retrait» (2000) avec Dominique Marcas, un couple confronté à la maladie dans «Comme une étoile dans la nuit» (2008) avec Salomé Stévenin et Nicolas Giraud ou un cinéaste qui veut relancer sa carrière dans «Le prochain film» (2012) avec Frédéric Pierrot dans le rôle de Pierre Gravet. Il tourne plusieurs films historiques «Nannerl, la sœur de Mozart» (2009), «Madame Solario» (2011) ou «Anton Tchékov 1890» (2014) sorti quelques semaines avant sa disparition. René Féret décède le 28 avril 2015 à Paris à l’âge de 69 ans.

© Olivier SINQSOUS – Remerciements : http://www.reneferet.com

copyright
1972George qui ? – de Michèle Rosier avec Anne Wiazemsky
    Seulement interprétation
1974Histoire de Paul – de René Féret avec Paul Alliot
    + scénario
    Prix Jean Vigo, France
1975Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère... – de René Allio avec Claude Hébert
    Seulement interprétation & production
Lumière – de Jeanne Moreau avec Lucia Bosé
    Seulement interprétation
1976La communion solennelle – de René Féret avec Philippe Léotard
    + scénario, interprétation & production
1978Plurielles – de Jean-Patrick Lebel avec Monique Mélinand
    Seulement production
À vendre – de Christian Drillaud avec André Marcon
    Seulement production
1979Fernand – de René Féret avec Bernard Bloch
    + scénario & production
1980L’enfant roi – de René Féret avec Roger Van Hool
    + scénario, interprétation & production
La fille prodigue – de Jacques Doillon avec Jane Birkin
    Seulement interprétation
1981Dernier été – de Robert Guédiguian & Franck Le Wita avec Ariane Ascaride
    Seulement production
Itinéraire bis – de Christian Drillaud avec Georges Wilson
    Seulement production
1982 DO Portrait de l’acteur Marcel Dalio – de René Féret avec Marcel Dalio
    + scénario & production
1983Sarah – de Maurice Dugowson avec Lea Massari
    Seulement interprétation
CM Orage – de Michelle Plaa avec Nicole Bec
    Seulement production
CM Idylle – de Françoise Prouvost avec Anneke Samsoon
    Seulement production
1985Mystère Alexina / Alexina – de René Féret avec Valérie Stroh
    + scénario & production
1986L’homme qui n’était pas là / Dicricol ou l’homme qui n’était pas là – de René Féret avec Jacques Dufilho
    + scénario & interprétation
1987Savannah / Savannah la balade – de Marco Pico avec Jacques Higelin
    Seulement interprétation
1988Baptême – de René Féret avec Jacques Bonnaffé
    + scénario
    Bayard d’Or du meilleur film au festival du cinéma en langue française de Namur, Belgique
1990Un homme et deux femmes – de Valérie Stroh avec Lambert Wilson
    Seulement scénario & production
1991Promenades d’été – de René Féret avec Michael Vartan
    + scénario & production
1992La place d’un autre – de René Féret avec Samuel Le Bihan
    + scénario
DO Eric Le Lann à la trompette – de Valérie Stroh avec Eric le Lann
    Seulement production
1995Les frères Gravet – de René Féret avec Jean-François Stévenin
    + scénario
1996Dakan – de Mohamed Camara avec Cécile Bois
    Seulement production
DO Antony Santos en République Dominicaine – de Frédéric Pelle avec Antony Santos
    Seulement production
TV Un siècle d’écrivains – de René Féret avec Bernard Rapp
    Série – Episode « Joe Fante »
1998Est-Ouest – de Régis Wargnier avec Catherine Deneuve
    Seulement interprétation
DO Pierre Guillemot, acteur et vigneron – de René Féret avec Pierre Guillemot
    + scénario & production
2000Rue du retrait – de René Féret avec Dominique Marcas
    + scénario & interprétation
DO L’histoire d’un autre, un portrait de René Féret – de Frédéric Pelle & Pascal Lahmani
    Seulement interprétation & production
2002 DO Jacques Bonaffé, portrait en liberté – de Rémy Batteault avec Jacques Bonnaffé
    Seulement production
2003L’enfant du pays – de René Féret avec Philippe Nahon
    + scénario, interprétation & production
2003 DO Un ch’ti film – de A. Devoldère, D. Regueme, A. Carlier & D. Raimbault
    Seulement production
2004 DO Sortie d’un film, de Paris à Tokyo – de Julien Féret
    Seulement production
DO Kin-malebo danse – de Dom Pedro
    Seulement production
DO Regards sur la psychiatrie – de Nicolas Combet & Julien Féret
    Seulement production
2006Il a suffit que maman s’en aille… – de René Féret avec Salomé Stévenin
    + scénario & production
2008Comme une étoile dans la nuit – de René Féret avec Nicolas Giraud
    + scénario, interprétation & production
2009Nannerl, la sœur de Mozart – de René Féret avec Marie Féret
    + scénario, interprétation & production
    Lady Harimaguada d’Argent au festival du cinéma de Las Palmas, Espagne
2011Madame Solario – de René Féret avec Cyril Descours
    + scénario & production
2012Le prochain film – de René Féret avec Frédéric Pierrot
    + scénario, interprétation & production
CM La répétition – de René Féret avec Ugo Broussot
2014Anton Tchékhov 1890 – de René Féret avec Robinson Stévenin
    + scénario & production
Fiche créée le 28 avril 2015 | Modifiée le 13 avril 2016 | Cette fiche a été vue 1583 fois
PREVIOUSVera Ferbasová || René Féret || Elsie FergusonNEXT