CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Fernando Rey
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

René Le Hénaff



Date et Lieu de naissance : 26 avril 1901 (Saïgon, Indochine Française)
Date et Lieu de décès : 5 janvier 2005 (Belley, France)
Nom Réel : René François Louis Hénaff

REALISATEUR

René François Louis Hénaff vient au monde le 26 Avril 1901, à Saïgon en Cochinchine Française, (maintenant Hô Chi Minh-Ville au Viet Nam). Après une enfance passée dans le Sud-est asiatique, il rentre en France pour y terminer ses études.

À la fin des années vingt, René Le Hénaff fait la connaissance des frère Chomette, avec qui il se lie d’amitié. L’aîné, Henri est, à l’époque, directeur de la photographie et assistant réalisateur. Le cadet, René, est acteur, scénariste et monteur et se fera connaître sous le nom de René Clair. Le Hénaff débute sa carrière de monteur, en 1929, pour Henri Chomette sur le film «Le requin» interprété par la grande vedette allemande Rudolf Klein-Rogge. L’année suivante, il entame une étroite collaboration avec René Clair avec «Sous les toits de Paris» avec Pola Illéry et «Le million» avec René Lefèvre. Les années suivantes, toujours pour Clair, il monte les films «À nous la liberté !» (1931) avec Raymond Cordy et «Quatorze Juillet» (1932) avec Annabella. Puis, il travaille aussi notamment avec Augusto Genina pour «La femme en homme» (1932), avec Henri Decoin pour «Les bleus du ciel» (1933) et avec Marcel L’Herbier pour «Le scandale» (1934).

Entre temps, René Le Hénaff s’intéresse de plus en plus à la réalisation. Après une tentative, en 1929, pour un court métrage, il se forme aux techniques de la mise en scène, auprès de Serge de Poligny, sur le plateau de «Un de la montagne» en 1933. Dans la foulée, il dirige un court métrage avec Alice Tissot: «Les chevaliers de la cloche» (1934). Puis, il écrit et réalise son premier film personnel, «Joli monde» (1935) avec Germaine Aussey et Junie Astor. Enfin, René se fait particulièrement remarquer, en 1936, pour un court métrage expérimental, «Euskadi» qui met en œuvre un essai de relief selon le procédé Lumière. La fin des années trente est marquée par son excellent travail de montage sur trois des meilleurs films de Marcel Carné : «Quai des Brumes» (1938), «Hôtel du Nord» (1938) et «Le jour se lève» (1939), tous avec Jean Gabin en vedette.

En 1941, Le Hénaff travaille pour Christian-Jaque sur «L’assassinat du Père-Noël» et pour Sacha Guitry sur «Le destin fabuleux de Désirée Clary». L’année suivante, il coréalise avec Jean-Pierre Feydeau «L’amant de Bornéo». Il dirige ensuite, une dizaine de films, parmi lesquels: «Le Colonel Chabert» (1943) avec Raimu, qui reste sans conteste sa meilleure réalisation; «Les gueux au paradis» (1945) avec Raimu et Fernandel et «Uniformes et grandes manœuvres» (1950) avec Fernandel. En 1952, malade, il abandonne le tournage de «La fille au fouet» qui sera finalement achevé et signé par Jean Dréville.

Par la suite, il délaisse la réalisation et se consacre à ce qu’il sait faire de mieux, le montage. René Le Hénaff participe, entre autre, à quatre productions de Géza von Radványi, puis se retire définitivement de la profession après le tournage de «Lafayette» (1961) de Jean Dréville.

René Le Hénaff meurt centenaire, le 5 janvier 2005, à l’hôpital de Belley dans l’Ain (France), ville où il résidait depuis plusieurs années.

© Philippe PELLETIER

copyright
1929Le requin – de Henri Chomette avec Rudolf Klein-Rogge
    Seulement montage
CM Frivolités – de René Le Hénaff avec Maryanne
1930Sous les toits de Paris – de René Clair avec Pola Illéry
    Seulement montage
Le million – de René Clair avec René Lefèvre
    Seulement montage
1931L’amoureuse aventure – de Wilhelm Thiele avec Albert Préjean
    Seulement montage
À nous la liberté ! – de René Clair avec Raymond Cordy
    Seulement montage
1932Danton – de André Roubaud avec Jacques Grétillat
    Seulement montage
La femme en homme – de Augusto Genina avec Françoise Rosay
    Seulement montage
Quatorze Juillet / 14 Juillet – de René Clair avec Annabella
    Seulement montage
1933Les bleus du ciel – de Henri Decoin avec Albert Préjean
    Seulement montage
Un de la montagne – de Serge de Poligny avec Léon Bélières
    Seulement assistant réalisateur et réalisation de quelques scènes – Non crédité
1934Le scandale – de Marcel L’Herbier avec Gaby Morlay
    Seulement montage
CM Les chevaliers de la cloche – de René Le Hénaff avec Alice Tissot
    + montage
1935Joli monde – de René Le Hénaff avec Junie Astor
    + dialogues & scénario
1936Samson – de Maurice Tourneur avec Harry Baur
    Seulement montage
Trois…six…neuf… – de Raymond Rouleau avec Renée Saint-Cyr
    Seulement montage & conseiller technique
CM Euskadi – de René Le Hénaff
1937Hercule / l’incorruptible – de Alexander Esway & Carlo Rim avec Fernandel
    Seulement montage
1938Fort Dolores – de René Le Hénaff avec Pierre Larquey
Quai des brumes / Le quai des brumes – de Marcel Carné avec Michèle Morgan
    Seulement montage
Hôtel du Nord – de Marcel Carné avec Jean Gabin
    Seulement montage
1939Battement de cœur – de Henri Decoin avec Danielle Darrieux
    Seulement montage
Le jour se lève – de Marcel Carné avec Arletty
    Seulement montage
1941L’assassinat du Père Noël – de Christian-Jaque avec Renée Faure
    Seulement montage
Le destin fabuleux de Désirée Clary – de Sacha Guitry avec Jean-Louis Barrault
    Seulement montage & conseiller technique
1942L’amant de Bornéo – de Jean-Pierre Feydeau & René Le Hénaff avec Jean Tissier
Des jeunes filles dans la nuit – de René Le Hénaff avec Fernand Ledoux
    + montage
1943Coup de tête – de René Le Hénaff avec André Alerme
    + montage
Le colonel Chabert – de René Le Hénaff avec Marie Bell
1944Le mystère Saint-Val – de René Le Hénaff avec Pierre Renoir
    + montage
1945Christine se marie – de René Le Hénaff avec Saturnin Fabre
Les gueux au paradis – de René Le Hénaff avec Raimu
1946Monsieur de Falindor – de René Le Hénaff avec Pierre Jourdan
    + adaptation & scénario
1947Les maris de Léontine – de René Le Hénaff avec Marguerite Pierry
Le dessous des cartes – de André Cayatte avec Serge Reggiani
    Seulement montage
1948Scandale – de René Le Hénaff avec Odette Joyeux
1949Femmes sans nom ( donne senza nome / le indesiderabili ) de Géza von Radványi avec Simone Simon
    Seulement montage
1950Uniformes et grandes manœuvres – de René Le Hénaff avec Paulette Dubost
1952La fille au fouet – de Jean Dréville avec Michel Simon
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1953L’étrange désir de monsieur Bard – de Géza von Radvanyi avec Geneviève Page
    Seulement montage
1956 DO Les rendez-vous du diable – de Haroun Tazieff
    Seulement montage
1957Le médecin de Stalingrad ( der arzt von Stalingrad ) de Géza von Radványi avec Valéry Inkijinoff
    Seulement montage
1958Douze heures d’horloge ( ihr verbrechen war liebe ) de Géza von Radványi avec Eva Bartok
    Seulement montage
1959Mademoiselle Ange ( ein engel auf Erden ) de Géza von Radványi avec Romy Schneider
    Seulement montage
Les petits chats – de Jacques R. Villa avec Catherine Deneuve
    Seulement montage
1960La récréation – de François Moreuil & Fabien Collin avec Jean Seberg
    Seulement montage
1961Lafayette – de Jean Dréville avec Orson Welles
    Seulement montage
Fiche créée le 17 octobre 2005 | Modifiée le 17 janvier 2016 | Cette fiche a été vue 5638 fois
PREVIOUSChristian Le Hémonet || René Le Hénaff || Paul Le PersonNEXT