CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Léon Larive
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

René Plaissetty



Date et Lieu de naissance : 7 mars 1889 (Chicago, Illinois, USA)
Date et Lieu de décès : 4 janvier 1955 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : René Alexis Plaissetty

REALISATEUR

Né le 7 mars 1889 à Chicago, René Plaissetty est le fils d’Achille Plaissetty, chimiste, et de Corinne Bonnecaze, professeur de chant. Après avoir vécu aux Etats-Unis, il s’installe à Paris en 1907. Il rencontre Yvonne Lacroix dont il a deux filles, Jacqueline et Micheline. Très tôt, il souhaite faire carrière dans le cinéma. À cette fin, il lance et prend la tête de deux sociétés: «Filma» et «Plaissetty et Cie». Dans son ouvrage «Histoire du cinéma russe et soviétique», Jay Leyda fait remonter les débuts cinématographiques de René Plaissetty à 1909 en Russie. Ses premiers films datent en tout cas d’avant la première guerre mondiale. Il se fait ainsi connaître avec la série «Les aventures d’Harry Wilson». Parmi les épisodes des aventures du détective, les plus connus sont «La trace» (1913) et «La main invisible» (1914).

Lorsque survient la guerre de 1914, René Plaissetty est rapatrié aux États-Unis comme citoyen américain. Il s’installe successivement avec sa famille à la Nouvelle-Orléans, à New York et à Philadelphie. C’est dans cette ville qu’il met en scène son premier film américain «Her great match» (1915). En 1916, il séjourne à New York de janvier à juin puis revient à Paris. La même année, il part en Italie pour diriger pendant quelques mois une entreprise cinématographique à Turin. En 1917, ayant contacté Charles Pathé, Plaissetty rejoint la «Société Cinématographique des Auteurs et Gens de Lettres» mais il demeure néanmoins attaché à son indépendance. René Plaissetty se montre très attentif aux détails et se passionne pour les questions techniques. Son inclination pour la culture populaire américaine transparaît dans la dizaine de films qu’il réalise entre 1917 et 1920 parmi lesquels on peut citer «Le vol suprême» avec Gabrielle Robinne, «L’heure sincère» avec Claude Garry ou «Vers l’argent» avec Mary Massart qui devient très vite sa muse. En janvier 1920, René Plaissetty s’installe à Londres et travaille dans les studios Criklewood. Ses longs-métrages anglais de 1920 et 1921, notamment son adaptation d’une œuvre de Sax Rohmer, «La griffe jaune», sont salués par les critiques pour leur qualité esthétique.

En 1922, il revient à Paris et tourne «Mon p’tit», avec Léontine Massart, puis met en scène «L’île sans nom», avec Mary Massart. En 1923, René Plaissetty repart aux Etats-Unis avec Mary qu’il épouse à Los Angeles. La même année, ils ont un fils, Francis. Il s’adresse au réalisateur et producteur Edwin Carewe pour lui proposer d’adapter au cinéma un roman de Louise Gérard «A son of the Sahara». Plaissetty, Carewe et leur équipe s’en vont alors en Algérie. Le film avec Claire Windsor et Bert Lytell, sort en avril 1924. Sur cette lancée, René Plaissetty poursuit sa production américaine avec deux films «The link» et «La fumée jaune». En 1925, il rentre en France et tourne un court-métrage qui étonne par son originalité public et critiques: «J’ai fait du pied pour avoir la main». En 1927, son film «Chignole» de 1919 sort une seconde fois mais avec un nouveau prologue et un nouveau titre: «La grande envolée».

À la fin des années 1920, le cinéaste élabore plusieurs projets en France et en Amérique. Mais c’est en France que René Plaissetty réalise son ultime film «Chair ardente» (1931). Il retourne peu après aux Etats-Unis et choisit d’interrompre sa carrière cinématographique. En 1943, il apparaît dans le film «Mission to Moscow» de Michael Curtiz, sous le pseudonyme Alex Caze. René Plaissetty décède le 4 janvier 1955. Il repose au cimetière de Montebello dans le comté de Los Angeles en Californie.

© Emmanuel DABAN-HAUROU

copyright
1909 CM Les aventures d’Harry Wilson en Russie – de René Plaissetty avec Edmond Van Daële
    Non confirmé
1913 CM La trace – de René Plaissetty
CM À tir d’ailes – de René Plaissetty
1914 CM Le legs – de René Plaissetty
CM La main invisible – de René Plaissetty
1915 CM Her great match – de René Plaissetty avec Vernon Steele
1916 CM The wonderful wager – de René Plaissetty avec Marion Sunshine
CM The heart’s tribute – de René Plaissetty avec Vinnie Burns
CM La sonnette du diable – de René Plaissetty avec Louise Colliney
1917 CM L’heure sincère – de René Plaissetty avec Maurice Lagrenée
CM Le vol suprême – de René Plaissetty avec Gabrielle Robinne
CM Le hussard – de René Plaissetty avec Andrée Morgane
1918Le masque de l’amour – de René Plaissetty avec Jeanne Grumbach
    Film en 2 parties
    1 : Le masque de Valcor
    2 : Madame de Fermeuse
CM Serpentin janissaire – de René Plaissetty avec Marcel Lévesque
1919Vers l’argent – de René Plaissetty avec Mary Massart
Chignole / La grande envolée – de René Plaissetty avec Armand Numès
    Film ressorti en 1927 sous le nom « La grande envolée »
CM Une étoile de cinéma – de René Plaissetty avec Georges Mauloy
1920La griffe jaune ( the yellow claw ) de René Plaissetty avec Kitty Fielder
1921La femme à l’éventail ( the woman with the fan ) de René Plaissetty avec Alec Fraser
Le valet de carreau ( the knave of diamonds ) de René Plaissetty avec Cyril Percival
The broken road – de René Plaissetty avec Mary Massart
Les quatre plumes ( the four feathers ) de René Plaissetty avec Harry Ham
1922Mon p’tit – de René Plaissetty avec Arlette Marchal
L’île sans nom – de René Plaissetty avec Paul Amiot
1924The son of the Sahara / A sultan’s slave – de Edwin Carewe avec Claire Windsor
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
The link – de René Plaissetty
La fumée jaune – de René Plaissetty
1925 CM J’ai fait du pied pour avoir la main – de René Plaissetty avec Nicole Robert
1926Le faiseur de statuettes – de René Plaissetty avec Maurice de Féraudy
1932Chair ardente – de René Plaissetty avec Jean Marchat
    + scénario
1943Mission à Moscou ( mission to Moscow ) de Michael Curtiz avec Walter Huston
    Seulement interprétation
Fiche créée le 21 juin 2009 | Modifiée le 7 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 3168 fois
PREVIOUSNilla Pizzi || René Plaissetty || Roger PlanchonNEXT