CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Juanita Moore
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Renato Salvatori



Date et Lieu de naissance : 20 mars 1934 (Seravezza, Italie)
Date et Lieu de décès : 27 mars 1988 (Rome, Italie)
Nom Réel : Giuseppe Salvatori

ACTEUR

Né le 20 mars 1934 à Seravezza, Renato Salvatori, fils d’un ouvrier des carrières de marbre de Carrare, se fait remarquer alors qu’il est maître-nageur. Au temps des grandes heures du cinéma italien, il débute dans «Les fiancées de Rome» (1951) de Luciano Emmer avec Marcello Mastroianni entouré de jeunes premières, parmi lesquelles comme Lucia Bosé. Dès lors, il enchaîne les comédies romantiques qui exploitent souvent son physique avantageux. Des coproductions lui permettent de jouer avec des vedettes françaises comme Daniel Gélin dans «Rumeur publique» (1953), Fernandel dans «Sous le ciel de Provence» (1957) ou Michèle Morgan dans «Brèves amours» (1959).

En 1958, Renato Salvatori obtient sa reconnaissance professionnelle en intégrant la distribution du «Pigeon» de Mario Monicelli. Dans cette comédie devenue un classique où figurent également, Vittorio Gassman, Claudia Cardinale et Marcello Mastroianni, il incarne le complice d’un truand chargé de recruter un «pigeon» pour prendre sa place derrière les barreaux. Le succès du film est tel qu’il fait l’objet d’une suite «Hold-up à la milanaise» (1959) réalisé par Nanni Loy, avec la même distribution. L’année suivante, il obtient le rôle qui va définitivement asseoir sa renommée internationale dans le chef-d’œuvre «Rocco et ses frères» de Luchino Visconti, le destin de cinq frères issus d’une famille pauvre de l’Italie du Sud montée à Milan. Renato incarne le boxeur, amoureux d’une prostituée, Annie Girardot, qu’il finira par tuer, car celle-ci lui préfère son frère Rocco interprété par Alain Delon. Malgré ce succès, il ne parvient pas à trouver la place qu’il mérite dans un cinéma italien en plein déclin. Il est néanmoins remarquable dans «Le glaive et la balance» (1962) de André Cayatte avec Anthony Perkins, «Les camarades» (1963) de Mario Monicelli avec Marcello Mastroianni, «Queimada» (1969) avec Marlon Brando ou «Le casse» (1970) de Henri Verneuil avec Jean-Paul Belmondo. À deux reprises, il est sollicité par Costa-Gavras pour «Z» (1968) et «Etat de siège» (1972) dont Yves Montand est tête d’affiche.

Au delà de l’aspect cinématographique, «Rocco et ses frères» marque sa rencontre avec Annie Girardot et va tisser des liens particuliers entre Renato Salvatori et le cinéma français. Le 6 janvier 1962 à la mairie du 16ème arrondissement de Paris en présence de Luchino Visconti comme témoin, il épouse Annie Girardot qui donne naissance à leur fille Giulia la même année. Mais, violent sous l’emprise de l’alcool et joueur de poker invétéré, Annie le quitte mais ne divorce pas restant ainsi unie à l’acteur jusqu’à son décès. Il est encore le partenaire de son ami Alain Delon dans «Le professeur» (1972), «Les granges brûlées» (1972), «Flic story» (1974), «Le gitan» (1974) et «Armaguedon» (1976). Il est dirigé par Francesco Rosi dans «Cadavres exquis» (1974), Marco Ferreri dans «La dernière femme» (1976) ou Alberto Lattuada dans «La cigale» (1979).

À la fin de sa carrière, Bernardo Bertolucci lui offre un second rôle remarqué «La luna» (1978) où Jill Clayburgh incarne une mère confrontée aux problèmes de drogue de son fils. En 1980, il apparaît brièvement dans «La tragédie d’un homme ridicule» auprès de Ugo Tognazzi et Anouk Aimée. Atteint d’une cirrhose du foie, Renato Salvatori décède dans sa cinquante-quatrième année à Rome le 27 mars 1988. Il est inhumé au cimetière du Campio de la capitale italienne.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1951Les fiancées de Rome / Les jeunes filles devant l’amour / Les fiancés de Rome ( le ragazze di Piazza di Spagna ) de Luciano Emmer avec Lucia Bosé
1952Les trois corsaires ( i tre corsari ) de Mario Soldati avec May Britt
1953Les hommes sont des fripouilles ! ( gli uomini, che mascalzoni ! ) de Glauco Pellegrini avec Marie Glory
La domenica della buona gente – de Anton Giulio Majano avec Sophia Loren
Rumeur publique / Chronique scandaleuse ( opinione pubblica ) de Maurizio Corgnati avec Daniel Gélin
1954La fille du corsaire noir ( Jolanda la figlia del corsaro nero ) de Mario Soldati avec Marc Lawrence
1956Pauvres mais beaux ( poveri ma belli ) de Dino Risi avec Ettore Manni
1957Belles mais pauvres / Beaux mais pauvres / Ma sœur et moi ( belle ma povere ) de Dino Risi avec Lorella De Luca
Classe di ferro – de Turi Vasile avec Madeleine Fisher
Sous le ciel de Provence / Quatre pas dans les nuages ( era di venerdi 17 ) de Mario Soldati avec Fernandel
Marisa ( Marisa la civetta / Marisa, la coqueta ) de Mauro Bolognini avec Marisa Allasio
Maris en liberté ( mariti in città ) de Luigi Comencini avec Giorgia Moll
L’impossible Isabelle ( la nonna Sabella / Oh ! Sabella ) de Dino Risi avec Sylva Koscina
1958L’enfer dans la ville ( nella città l’inferno ) de Renato Castellani avec Anna Magnani
Io, mammetta e tu – de Carlo Ludovico Bragaglia avec Marisa Merlini
Femmes dangereuses / Epouses dangereuses ( mogli pericolose ) de Luigi Comencini avec Giorgia Moll
La nipote Sabella – de Giorgio Bianchi avec Peppino de Filippo
Promesse di marinario – de Turi Vasile avec Ingeborg Schöner
Poveri milionari – de Dino Risi avec Maurizio Arena
Le pigeon ( i soliti ignoti ) de Mario Monicelli avec Totò
Polycarpe maître calligraphe ( Policarpo, ufficiale di scrittura / Policarpo, calígrafo diplomado ) de Mario Soldati avec Peppino De Filippo
Il raccomandatto di ferro – de Marcello Baldi avec Amedeo Nazzari
Vent du sud ( vento del sud ) de Enzo Provenzale avec Rosella Falk
1959Les colporteurs / Profession : Magliari ( i magliari ) de Francesco Rosi avec Alberto Sordi
Hold-up à la milanaise /Le hold-up de leur vie ( audace colpo dei soliti ignoti ) de Nanni Loy avec Claudia Cardinale
Brèves amours ( vacanze d’inverno ) de Camillo Mastrocinque avec Michèle Morgan
1960Rocco et ses frères ( Rocco e i suoi fratelli ) de Luchino Visconti avec Alain Delon
La paysanne aux pieds nus ( la ciocciara ) de Vittorio De Sica avec Raf Vallone
Les évadés de la nuit ( era notte a Roma ) de Roberto Rossellini avec Leo Genn
1961Les partisans attaquent à l’aube ( un giorno da leoni ) de Nanni Loy avec Saro Urzi
Smog – de Franco Rossi avec Annie Girardot
1962Le glaive et la balance – de André Cayatte avec Anthony Perkins
Le désordre ( i disordine ) de Franco Brusati avec Jean Sorel
Les grands chemins – de Christian Marquand avec Anouk Aimée
La banda Casaroli – de Florestano Vancini avec Jean-Claude Brialy
1963Les camarades ( i compagni ) de Mario Monicelli avec Gabriella Giorgelli
Omicron – de Ugo Gregoretti avec Rosemary Dexter
Le jour le plus court ( il giorno più corto / il giorno più corto commedia umoristica ) de Sergio Corbucci avec Virna Lisi
1964Amours extra conjugales ( extraconiugale ) de Giuliano Montaldo, Nino Guerrini & Massimo Franciosa avec Maria Perschy
    Segment « La moglie svedese » de Giuliano Montaldo
Tre notti d’amore – de Renato Castellani, Luigi Comencini & Franco Rossi avec Adolfo Celli
Una bella grinta – de Giuliano Montaldo avec Claudine Auger
1965Bel Ami 2000 ( Bel Ami 2000 oder wie verführt man einen playboy ? / 100 ragazze per un playboy ) de Michael Pfleghar avec Antonella Lualdi
1967Le harem ( l’harem ) de Marco Ferreri avec Carroll Baker
La ragazza del bersagliere – de Alessandro Blasetti avec Rossano Brazzi
1968Z – de Costa-Gavras avec Irene Papas
Los recuerdos del porvenir – de Arturo Ripstein avec Daniela Rosen
1969Queimada ! ( Quemada ! / burn ! ) de Gillo Pontecorvo avec Marlon Brando
1970Le casse – de Henri Verneuil avec Omar Sharif
1971Le phare du bout du monde ( the light at the edge of the world / la luz del fin del mundo ) de Kevin Billington avec Kirk Douglas
Au rendez-vous de la mort joyeuse / Lune lune coquelune – de Juan Luis Buñuel avec Françoise Fabian
1972Le professeur ( la prima notte di quiete ) de Valerio Zurlini avec Alida Valli
Etat de siège – de Costa-Gavras avec Yves Montand
Les Granges Brûlées – de Jean Chapot avec Simone Signoret
1973Brèves vacances ( una breve vacanza ) de Vittorio De Sica avec Florinda Bolkan
Uomini si nasce poliziotti si muore – de Ruggero Deodato avec Marc Porel
1974Le gitan – de José Giovanni avec Paul Meurisse
Flic story – de Jacques Deray avec Jean-Louis Trintignant
Cadavres exquis ( cadaveri eccellenti ) de Francesco Rosi avec Lino Ventura
1975Le soupçon ( il sospetto ) de Francesco Maselli avec Gian Maria Volonté
Faccia di spia – de Giuseppe Ferrara avec Francisco Rabal
Todo modo – de Elio Petrie avec Michel Piccoli
1976Armaguedon – de Alain Jessua avec Jean Yanne
La dernière femme ( l’ultima donna ) de Marco Ferreri avec Ornella Muti
1978La Luna – de Bernardo Bertolucci avec Jill Clayburgh
Ernesto – de Salvatore Samperi avec Virna Lisi
1979La cigale ( la cicala ) de Alberto Lattuada avec Anthony Franciosa
1980Une femme italienne ( oggetti smariti ) de Giuseppe Bertolucci avec Mariangela Melato
La tragédie d’un homme ridicule ( la tragedia di un uomo ridicolo ) de Bernardo Bertolucci avec Ugo Tognazzi
1981Asso – de Franco Castellano & Giuseppe Moccia avec Edwige Fenech
Fiche créée le 26 juin 2009 | Modifiée le 15 mars 2016 | Cette fiche a été vue 6768 fois
PREVIOUSHenri Salvador || Renato Salvatori || Aldo SambrellNEXT