CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Vilar
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Richard Todd



Date et Lieu de naissance : 11 juin 1919 (Dublin, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 3 décembre 2009 (Little Humby, Royaume-Uni)
Nom Réel : Richard Andrew Palethorpe Todd

ACTEUR

Fils d’Andrew William Palethorpe Todd, médecin et joueur international de rugby, Richard Andrew Palethorpe Todd voit le jour à Dublin le 11 juin 1919. Il passe son enfance en Inde où son père sert comme médecin-militaire. Après des études à Exeter puis à Shrewsbury en Angleterre, il entre à l’Académie Royale Militaire de Sandhurst. Passionné par le théâtre, il s’inscrit à l’école d’art dramatique de Italia Conti et se produit pour la premier fois sur scène, en 1936, à l’«Open Air Theatre» de Westminster et fait quelques figurations au cinéma. Il a dix-neuf ans quand sa mère se suicide, il décide d’abandonner une potentielle carrière militaire pour devenir comédien. En 1939, il fonde avec des amis la Dundee Repertory Company. Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, Todd s’engage dans l’armée britannique. Dans un premier temps, il sert dans l’infanterie légère, avant de rejoindre un régiment de parachutistes de la Sixième Airborne Division. Le 8 juin 1944, au grade de Capitaine, il est l’un des premiers officiers britanniques à débarquer en Normandie, dans le cadre de l’Opération Overlord.

Après la guerre, Richard Todd reprend ses activités théâtrales en Angleterre. En 1948, il débute au cinéma en tête d’affiche, dans «À tout péché, miséricorde» de Alberto Cavalcanti. La même année, il joue à Broadway la pièce «Le dernier voyage» puis, dans son adaptation pour le grand écran face à Ronald Reagan et Patricia Neal. Sa prestation est récompensée par un Golden Globe et une nomination aux Oscars. En 1949, Alfred Hitchcock fait appel au jeune acteur prometteur pour donner la réplique à Marlene Dietrich et Jane Wyman dans «Le grand alibi».

Dans les années cinquante, Richard Todd enchaîne les films costumés et les productions historiques qui font de lui une vedette très populaire des deux côtés de l’Atlantique. Citons : «Robin des Bois et ses joyeux compagnons» (1951) de Ken Annakin, «Les aventures de Rob Roy» (1953) de Harold French, «Le seigneur de l’aventure» (1954) avec Bette Davis et «Marie-Antoinette» (1956) du français Jean Delannoy avec Michèle Morgan. En 1962, il participe à la super production de Darryl F. Zanuck «Le jour le plus long» qui lui rappelle quelque peu sa jeunesse. Malgré quelques beaux rôles, notamment dans «Opération Crossbow» (1964) avec Sophia Loren, sa carrière décline rapidement. Il se tourne alors vers le théâtre. Richard forme sa propre compagnie et parcourt l’Empire Britannique en jouant tous les classiques du répertoire. Par la suite, il fait encore quelques apparitions dans des films sans intérêt et apporte sa contribution à plusieurs productions télévisées. Son retour sur les écrans sera purement alimentaire pour faire face aux problèmes financiers générés par son exploitation agricole du Oxfordshire. Signalons quand même sa présence dans «Le manoir de la terreur» (1981), où il donne la réplique à deux grands maîtres de l’horreur: Peter Cushing et Vincent Price.

En 1991, après un ultime rôle pour la télévision dans une aventure de Sherlock Holmes aux côtés de Christopher Lee, Richard Todd se retire définitivement du monde du spectacle. Marié et divorcé à deux reprises, il est le père de quatre enfants. Deux de ses fils se suiciderons en 1997 et 2005. Affaibli par les drames et atteint d’un cancer, l’acteur meurt le 3 décembre 2009 dans son sommeil, à son domicile de Little Humbie, petit village du Lincolnshire.

© Philippe PELLETIER

copyright
1937Good morning, boys / Where there’s a will – de Marcel Varnel avec Will Hays
    Seulement figuration
Vivent les étudiants ( a yank at Oxford ) de Jack Conway avec Robert Taylor
    Seulement figuration
1938Old bones of the river – de Marcel Varnel avec Moore Marriott
    Seulement figuration
1948À tout péché, miséricorde ( for them that trespass ) de Alberto Cavalcanti avec Patricia Plunkett
Le dernier rivage ( the hasty heart ) de Vincent Sherman avec Patricia Neal
    Golden Globe du meilleur espoir masculin, USA
1949Voyage interrompu ( the interrupted journey ) de Daniel Birt avec Valerie Hobson
Le grand alibi / Le trac ( stage fright ) de Alfred Hitchcock avec Marlene Dietrich
1950Portrait of Clare – de Lance Comfort avec Margaret Johnston
La chair et le sang ( flesh and blood ) de Anthony Kimmins avec Glynis Johns
Lightning strikes twice – de King Vidor avec Ruth Roman
1951Robin des Bois et ses joyeux compagnons ( the story of Robin Hood and his merrie men / the story of Robin Hood ) de Ken Annakin avec James Robertson Justice
L’inconnu de Monaco / Vingt-quatre heures de la vie d’une femme ( twenty-four hours of a woman’s life / affair in Monte Carlo ) de Victor Saville avec Merle Oberon
1952Enquête à Venise / L’inconnu de Venise ( venitian bird / the assassin / El Alaméin ) de Ralph Thomas avec Eva Bartok
La rose et l’épée ( the sword and the rose / when knighthood was in flower ) de Ken Annakin avec Glynis Johns
1953Les aventures de Rob Roy / Echec au roi ( Rob Roy, the Highland Rogue / Rob Roy ) de Harold French avec Michael Gough
Secrets d’alcôve ( il letto ) de Gianni Franciolini, Henri Decoin, Jean Delannoy & Ralph Habib avec Jeanne Moreau
    Segment « Le billet de logement » de Henri Decoin
Les briseurs de barrages ( the dam busters ) de Michael Anderson avec Michael Redgrave
1954Le seigneur de l’aventure ( the virgin queen ) de Henry Koster avec Bette Davis
Au service des hommes ( a man called Peter ) de Henry Koster avec Jean Peters
1955Au sixième jour ( D-day the sixth of june ) de Henry Koster avec Robert Taylor
Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
1956Commando sur le Yang Tsé / Feu sur le Yang Tsé ( Yangtse incident / escape of the Amethyst / battle hell / their greatest glory ) de Michael Anderson avec William Hartwell
Sainte Jeanne ( saint Joan ) de Otto Preminger avec Jean Seberg
1957L’homme à démasquer ( chase a crooked shadow ) de Michael Anderson avec Anne Baxter
La terre nue / La rivière des alligators ( the naked earth ) de Vincent Sherman avec Juliette Gréco
1958Tueurs à gages / Tentative de meurtre ( intent to kill ) de Jack Cardiff avec Betsy Drake
Le traître est parmi nous / Le mouchard ( danger within / breakout ) de Don Chaffey avec Bernard Lee
1959Quand gronde la colère / Jusqu’au bout ( never let go ) de John Guillermin avec Peter Sellers
Entrez chez moi sans frapper ( don’t bother to knock / why bother to knock ) de Cyril Frankel avec Nicole Maurey
    + producteur exécutif
1960Patrouille perdue / La patrouille égarée ( the long and the short and the tall / jungle fighters / the long, the short and the tall ) de Leslie Norman avec David McCallum
1961Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
Les diables du sud ( the Hellions ) de Ken Annakin avec Zena Walker
1962Le crime ne paie pas – de Gérard Oury avec Danielle Darrieux
The boys – de Sidney J. Furie avec Robert Morley
Le fauve va frapper / La mort d’un sadique ( the very edge ) de Cyril Frankel avec Anne Heywood
1963Death drums along the river / Sanders / Sanders of the river – de Lawrence Huntington avec Walter Rilla
Coast of Sheletons – de Robert Lynn avec Marianne Koch
1964Opération Crossbow ( operation Crossbow / code name : Operation Crossbow / the great spy mission ) de Michael Anderson avec Sophia Loren
Blood bath / Track of the vampire – de Jack Hill & Stephanie Rothman avec Sandra Knight
    Seulement apparition
1965Le scandale de la Villa Fiorita ( the battle of the Villa Fiorita / affair at the Villa Fiorita ) de Delmer Daves avec Maureen O’Hara
1966Rue des hippies ( the love-ins ) de Arthur Dreifuss avec Susan Oliver
1967Last of the long-haired boys – de D.S. Everett avec Susan Jameson
1968Subterfuge – de Peter Graham Scott avec Joan Collins
1969Le dépravé / Dorian Gray ( il dio chiamato Dorian / das blidnis des Dorian Gray / the secret of Dorian Gray / the evils of Dorian Gray ) de Massimo Dallamano avec Helmut Berger
1972Les mystères d’Asylium ( Asylium / house of crazies ) de Roy Ward Baker avec Herbert Lom
1974Les fleurs du vice ( las flores del vicio / the sky is falling / el cielo se cae / las flores del vicio (el cepo) / bloodbath ) de Silvio Narizzano avec Carroll Baker
1975Number one of the secret service / Tell the other guy to move over ! I’m number one / Her Majesty’s top gun – de Lindsay Shonteff avec Sue Lloyd
1977Le grand sommeil ( the big sleep ) de Michael Winner avec Robert Mitchum
1978Home before midnight – de Pete Walker avec James Aubrey
1981Le manoir de la terreur ( house of the long shadows / house of long shadows ) de Pete Walker avec Vincent Price
1985Ninety days – de Giles Walker avec Jeanine Basile
1988Murder one – de Graeme Campbell avec Henry Thomas
Fiche créée le 21 janvier 2009 | Modifiée le 19 avril 2014 | Cette fiche a été vue 5110 fois
PREVIOUSAnn Todd || Richard Todd || Thelma ToddNEXT