CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Paul Bernard
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Rita Macedo



Date et Lieu de naissance : 8 décembre 1925 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Date et Lieu de décès : 6 décembre 1993 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Nom Réel : María de la Concepción Macedo Guzmán

ACTRICE

Rita Macedo, de son non complet María de la Concepción Macedo Guzmán, naît à Mexico, le 8 décembre 1925. Elle a pour mère la romancière mexicaine Julia Guzmán qui originaire de Puebla s’est fait notamment connaître pour des revendications jugées féministes dans des ouvrages comme «Les divorcées» (1939) et «Nos maris» (1944). Rita Macedo a tout juste dix-sept ans lorsqu’elle commence sa carrière cinématographique en interprétant un petit rôle dans un film musical «Las cinco noches de Adán» (1942) de Gilberto Martínez Solares. Elle épouse peu de temps après le producteur Luís de Llano Palmer, pionnier de la radio puis bientôt de la télévision mexicaine. Elle lui donne en 1944 une fille prénommée Julia Isabel, la future actrice, chanteuse et productrice Julissa puis un garçon, Luís de Llano Macedo, futur producteur. Elle tourne néanmoins pendant la décennie une dizaine de films dont «La casa colorada» (1947) avec Pedro Armendariz et «El gallero» de Emilio Gómez Muriez avec Carlos López Moctezuma. Et elle apparaît en tête d’affiches pour «Rosenda» (1948) de Julio Bracho, film dans lequel elle interprète le rôle-titre face à Fernando Soler. Dans les années cinquante elle travaille avec les grands réalisateurs de l’âge d’or du cinéma mexicain comme Emilio Fernández, Julián Soler, Rogelio A. González. Elle donne aussi la réplique à des acteurs espagnols comme Juan et Armando Calvo, père et fils, dans la comédie «Mi marido» (1951) de Jaime Salvador. Et elle devient l’interprète de Luis Buñuel pour «La vie criminelle d’Archibald de la Cruz» (1955), «Nazarín» (1958) avec Francisco Rabal puis «L’ange exterminateur» (1962) avec Silvia Pinal.

Remariée au célèbre écrivain et essayiste mexicain Carlos Fuentes en 1959 et dont elle divorcera au début des années soixante-dix, Rita Macedo va également travailler pour la télévision et se produire sur les planches, tout en tournant soixante-huit films en quatre décennies. Dans les années soixante, l’actrice participe à la mode des films d’horreur mâtinés de science-fiction comme dans «Neutrón contra el criminal sádico» (1964) de Alfredo B. Crevenna, avec Wolf Ruvinskis et Rubén Rojo. Puis elle tourne quelques coproductions nord-américaines réalisées au Mexique comme le western «A bullet for Billet the kid» (1963). Elle est également en 1969 la Vierge Marie, la mère du Christ joué par Claudio Brook, dans «Jesús, nuestro señor» de Miguel Zacarías. L’année suivante, Rita Macedo reçoit l’Ariel d’Argent (l’équivalent mexicain d’un Oscar) de la meilleure actrice pour son interprétation dans le film, «Tú, yo, nosotros» de Gozalo Martínez, Juan Manuel Torres et Jorge Fons, plus précisément dans la partie «Nosotros» réalisé par Jorge Fons. En 1984, Rita fait une dernière petite apparition au cinéma dans le film «Veneno para las hadas», une histoire inquiétante de sorcières dans le Mexico des années soixante, avec la petite Ana Patricia Rojo, fille de Gustavo Rojo, mais aussi Elsa María Gutiérrez, Leonor Llausás et María Santander. Mais Rita Macedo travaille encore pour des «télénovelas» en participant également à l’écriture des scénarios comme pour «Alcanzar a una estrella» (1990).

Rita Macedo décède le 6 décembre 1993 à Mexico. Sa mort est d’abord annoncée comme résultant des suites d’une crise cardiaque. En fait l’actrice se sachant atteinte d’un cancer et devenue très dépressive, s’était suicidée d’une balle dans la tête, à son domicile de la capitale mexicaine, à quelques jours de fêter ses soixante-huit ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1942Las cinco noches de Adán – de Gilberto Martínez Solares avec Jorge Reyes
El ángel negro – de Juan Bustillo Oro avec Joaquín Pardavé
1943Internado para señoritas – de Gilberto Martínez Solares avec Emilio Tuero
1945El barchante Neguib – de Joaquín Pardavé avec Sara García
1946El ropavejero – de Emilio Gómez Muriel avec Joaquín Pardavé
Felipe fue desgraciado – de René Cardona avec Fernando Casanova
1947Cinco rostros de mujer – de Gilberto Martínez Solares avec Arturo de Córdova
La casa colorada –de Miguel Morayta avec Pedro Armendariz
El gallero – de Emilio Gómez Muriel avec Carlos López Moctezuma
Le règne de la terreur / Les aventures de Casanova ( adventures of Casanova / Casanova aventurero ) de Roberto Gavaldón avec Turhan Bey
1948Rosenda – de Julio Bracho avec Rodolfo Acosta
Otoño y primavera – de Adolfo Fernández Bustamante avec Lina Montes
El rencor de la tierra – de Alfredo B. Crevenna avec Miguel Inclán
1949San Felipe de Jesús / El divino conquistador / Felipe de Jesús – de Julio Bracho avec Eugenia Galindo
Las joyas del pecado – de Alfredo B. Crevenna avec José Baviera
1950Duelo en las montañas – de Emilio Fernández avec Fernando Fernández
Par la porte arrière ( por la puerta falsa ) de Fernando de Fuentes avec Pedro Armendariz
Monsieur le Gouverneur ( el señor gobernador ) de Ernesto Cortázar avec Luis Aguilar
Salon de beauté ( salón de belleza ) de José Díaz Morales avec José Baviera
Storngold – de Steve Sekely avec Zachary Scott
Mon mari ( mi marido ) de Jaime Salvador avec Armando Calvo
1951Corazón de fiera – de Ernesto Cortázar avec Arturo Martínez
Manos de seda – de Chano Urueta avec Fernando Casanova
Por querer a una mujer – de Ernesto Cortázar avec Pedro Armendariz
Mi adorado salvaje – de Jaime Salvador avec Juan Calvo
1953Los infieles – de Alejandro Galindo avec Manuel Trejo Morales
1954La mujer ajena – de Juan Bustillo Oro avec Gustavo Rojo
Las ultimas banderas – de Luis Marquina avec Fernando Rey
1955La vie criminelle d’Archibald de la Cruz ( ensayo de un crimen / la vida criminal de Archibaldo de la cruz ) de Luis Buñuel avec Rodolfo Landa
El medallón del crimen / El 13 de oro – de Juan Bustillo Oro avec Manuel Arvide
Los bandidos de Río Frío – de Rogelio A. González avec Miguel Ángel Ferriz
1956Pueblo, canto y esperanza – de Rogelio A. González, Julián Soler & Alfredo B. Crevenna avec Pedro Infante
    Seulement segment réalisé par Rogelio A. González
1957Pies de gato – de Rogelio A. González avec Luis Aguilar
1958Nazarin ( Nazarín ) de Luis Buñuel avec Francisco Rabal
Quinceañera – de Alfredo B. Crevenna avec Roberto Cañedo
La estrella vacía – de Emilio Gómez Muriel avec Maria Félix
1959La reine du ciel ( la reina del cielo ) de Jaime Salvador avec Jorge Martínez de Hoyos
Una bala es mi testigo – de Chano Urueta avec Pedro de Aguillón
1960El globero – de René Cardona avec Armando Acosta
La grande révolte / Les gauchos ( Juana Gallo ) de Miguel Zacarías avec Luis Aguilar
1961Rosa blanca – de Roberto Gavaldón avec Claudio Brook
Espiritismo – de Benito Alazraki avec René Cardona Jr.
1962L’ange exterminateur ( el ángel exterminator ) de Luis Buñuel avec Silvia Pinal
Cielo rojo – de Gilberto Gazcón avec Rodolfo de Anda
1963L’homme de papier ( el hombre de papel ) de Ismael Rodríguez avec Alida Valli
La maldición de la Llorona / La casa embrujada – de Rafael Baledón avec Carlos López Moctezuma
A bullet for Billy the Kid – de Rafael Baledón avec Steve Brody
1964Neutrón contra el criminal sádico – de Alfredo B. Crevenna avec Wolf Ruvinskis
Dans la moitié du monde ( en la mitad del mundo ) de Ramón Pereda avec Mauricio Herrera
1965El fugitivo – de Emilio Gómez Muriel avec Amparo Rivelles
Nosotros los jóvenes – de Roberto Rodríguez avec Julissa
1966Hombres de roca – de Raúl de Anda hijo avec Rodolfo de Anda
1969Paula ( lagrimas del primer amor ) de Abel Salazar avec José Alonso
Jesus, nuestro señor – de Miguel Zacarías avec Claudio Brook
1970Les corrompus ( los corrompidos ) de Emilio Gómez Muriel avec Eduardo de la Peña
Tú, yo, nosotros – de Gozalo Martínez, Juan Manuel Torres & Jorge Fons avec Mario García González
    Segment « Nosostros » de Jorge Fons
    Ariel d’Argent de la meilleure actrice, Mexique

Los ángeles de la tarde – de José Díaz Morales avec Martha Roth
1971El juicio de los hijos – de Alfredo B. Crevenna avec Rubén Rojo
Una mujer honesta – de Abel Salazar avec Lupita Ferrer
Victoria – de José Luis Ibáñez avec Guillermo Murray
1972Le château de la pureté ( el castillo de la pureza ) de Arturo Ripstein avec Arturo Beristáin
1973Once upon a scoundrel – de George Schaefer avec Zero Mostel
1974La otra virginidad – de Juan Manuel Torres avec Víctor Manuel Mendoza
1975Espejismo de la ciudad – de Julio Bracho avec Sergio Bustamante
1977Los indolentes – de José Estrada avec Miguel Ángel Ferriz
1984Veneno para las hadas – de Carlos Enrique Taboada avec María Santander
1993 DO Memoria del cine Mexicano – de Alejandro Pelayo avec Gustavo Rojo
    Seulement apparitio
Fiche créée le 4 février 2008 | Modifiée le 4 novembre 2013 | Cette fiche a été vue 7459 fois
PREVIOUSJeanette MacDonald || Rita Macedo || Nicoletta MachiavelliNEXT