CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Aldo Ray
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Robert Goulet



Date et Lieu de naissance : 26 novembre 1933 (Lawrence, Massachussetts, USA)
Date et Lieu de décès : 30 octobre 2007 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Robert Gerard Goulet

ACTEUR

Robert Goulet naît le 26 novembre 1933 à Lawrence, petite ville de l’état du Massachusetts, au nord-est des États-Unis, où ses parents canadiens français, Joseph et Jeannette Goulet, ont émigré. Il aura bientôt une petite sœur Claire. Après le décès de son mari, en 1946, Madame Goulet s’installe avec ses enfants à Edmonton, dans la province canadienne d’Alberta. Doté d’une voix exceptionnelle, Robert suit une formation musicale au conservatoire royal de musique de l’université de Toronto. Il travaille ensuite comme animateur dans une radio locale et devient bientôt un chanteur et acteur reconnu tant sur les planches qu’à la radio et à la télévision où il interprète notamment le trappeur Pierre, dans le feuilleton télévisé anglophone «Howdy Doody». En 1956, il épouse Louise Longmore, dont il aura un enfant.

En 1960, Robert Goulet s’installe à New-York où il acquiert une notoriété internationale en devenant Lancelot, dans la comédie musicale «Camelot» de Alan Jay Lerner, sur une musique de Frederick Loewer, avec dans les rôles principaux Richard Burton et Julie Andrews. En 1963, le chanteur divorce de sa première épouse pour se marier avec une consœur, Carol Lawrence, qui elle aussi a triomphé à Broadway en interprétant Maria, dans «West side story» (1958). De cette union naîtront deux enfants. Au cours de cette même décennie Robert Goulet prête sa voix à un chat de gouttière, héros du dessin animé de Abe Levitow, «Le chat des villes…et le chat des champs» (1962) qui raconte bien avant Walt Disney les mésaventures de félins parisiens. Parmi les autres interprètes l’on retrouve Judy Garland, en charmante petite mistigri d’intérieur et Red Buttons, dit Robespierre, le meilleur copain du redoutable matou chasseur de souris. Robert Goulet retrouve le monde des dessins animés en 1965 avec «The daydreamer» de Jules Bass qui a demandé à Boris Karloff de faire parler un rat et à Sessue Hayakawa, une taupe!

Tout en poursuivant une carrière de chanteur sur les planches et au music-hall, Robert participe à de nombreuses émissions et feuilletons télévisées. Au cinéma ses admirateurs peuvent, en 1964, le découvrir en vedette dans son premier long métrage, «Honeymoon hotel» de Henry Levin, une comédie plein de quiproquos pour de malheureux couples en voyage de noce. Puis c’est «Deux fiancées sur les bras» de Jack Smight, avec Maurice Chevalier et Sandra Dee. Robert Goulet termine la décennie avec «I deal in danger» (1966) de Walter Grauman, film dans lequel il joue un agent double dans l’Allemagne nazie. À ses côtés l’on peut découvrir Christine Carère. Quatre ans plus tard, il retrouve le cinéma pour «Résistance» de nouveau sur le thème de la seconde guerre mondiale.

La carrière cinématographique de Robert Goulet se limite ensuite à des rôles de complément dans moins d’une dizaine de films dont «Atlantic City» (1980) de Louis Malle, avec Burt Lancaster. Il reste cependant très présent dans le monde du spectacle, chantant à plusieurs reprises à la « Maison Blanche » et devant la reine d’Angleterre. Il illustre encore musicalement plusieurs films et il se produit à Broadway dans des comédies musicales comme «L’homme de la Manche» (1996) et «La Cage Aux Folles» (2005). Remarié en 1982 à Vera Chochorovska Novak, cet artiste complet, trop peu connu en France, décède le 30 octobre 2007, à Los Angeles, à l’âge de soixante-quatorze ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1962 DA Le chat des villes… et le chat des champs ( the gay purr-ee ) de Abe Levitow
    Seulement voix
1964Honeymoon Hotel – de Henry Levin avec Elsa Lanchester
Deux fiancés sur les bras ( I’d rather to be rich ) de Jack Smight avec Sandra Dee
DO World heavyweight championship bout: Charles Sonny Liston vs. Cassius Clay – de ? avec Muhammad Ali
    Seulement apparition
1965 DA The daydreamer – de Jules Bass
    Seulement voix
1966Service secret contre Gestapo ( I deal in danger ) de Walter Grauman avec Christine Carère
1970Résistance ( underground ) de Arthur N. Nadel avec Danièle Gaubert
1980Atlantic City ( Atlantic City, U.S.A. ) de Louis Malle avec Burt Lancaster
1987Fantômes en fête ( scrooged ) de Richard Donner avec Robert Mitchum
    Seulement apparition
1988Beetlejuice ( bettle juice ) de Tim Burton avec Geena Davis
1991Y a-t-il un flic pour sauver le président ? ( the naked gun II ½ : The smell of fear ) de David Zucker avec Leslie Nielsen
1995Mr. Wrong – de Nick Castle avec Bill Pullman
1996 DO The line king : Al Hirschfeld / The line king – de Susan Warms Dryfoos avec Lauren Bacall
    Seulement apparition
1999 DA Toy story II – de John Lasseter, Ash Brannon & Lee Unkrich
    Seulement voix
G-men from hell – de Christopher Coppola avec William Forsythe
2000The last producer / The final hit – de Burt Reynolds avec Ann-Margret
DA Cour de récré: Vive les vacances ( recess: School’s out ) de Chuck Sheetz
    Seulement voix
2001 DO Broadway : The golden age, by the legends who were there / Broadway : The golden age – de Rick McKay avec Fay Wray
    Seulement apparition
Fiche créée le 8 novembre 2007 | Modifiée le 4 juin 2016 | Cette fiche a été vue 4247 fois
PREVIOUSEdmund Goulding || Robert Goulet || Jean GourguetNEXT