CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Edward G. Robinson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Robert Manuel



Date et Lieu de naissance : 7 septembre 1916 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 8 décembre 1995 (Saint-Cloud, France)
Nom Réel : Robert Emmanuel Bloch

ACTEUR

Né le 7 septembre 1916 à Paris, Robert Manuel entre à dix-sept ans au Conservatoire d’Art Dramatique où il suit les cours de André Brunot. En 1936, il débute à la Comédie Française et en devient le 411ème sociétaire entre 1948 et 1962. Carrière interrompue au cours de la Seconde Guerre Mondiale lorsqu’il fut interné à Drancy comme juif. En septembre 1943, il participe avec treize de ses camarades à la percée d’un tunnel afin de s’évader. Arrêtés par les allemands, ils sont déportés mais réussissent à sauter du train en marche et rejoignent la Résistance.

Alors qu’il entame une carrière remarquable dans la Maison de Molière, Robert Manuel débute au cinéma dans «La petite sauvage» (1935) de Jean de Limur où Paulette Dubost incarne une jeune fille placée dans un pensionnat de Lausanne. Par la suite, il devient l’un des interprètes fétiche de Georg Wilhem Pabst dans «Mademoiselle Docteur» (1936), «Le drame de Shanghai» (1938) et «Jeunes filles en détresse» (1939). Après la Libération, il intègre la distribution de fresques historiques de Sacha Guitry «Napoléon» (1954) avec Daniel Gélin et «Si Paris nous était conté» (1955). Il obtient un rôle conséquent dans le film policier «Du rififi chez les hommes» (1954) de Jules Dassin réfugié en France après avoir été victime du maccarthysme. Il est également à deux reprises le partenaire de Jean Gabin dans «Voici le temps des assassins» (1955) de Julien Duvivier et «Le désordre et la nuit» (1957) de Gilles Grangier. Il est également aux génériques de comédies auprès de Louis de Funès. Dans les années soixante, il est tête d’affiche des films policiers «Chasse à la mafia» (1963) avec Jean Servais, «Coplan FX 18 casse tout» (1965) ou «L’homme qui trahit la mafia» (1966) avec Robert Hossein.

Après son départ du Français, Robert Manuel est nommé directeur artistique du Théâtre Marigny en 1964 et arpente régulièrement les planches parisiennes. Il remplace au pied levé Dario Moreno auprès de Jacques Brel dans «L’homme de la Mancha» en 1968 et est le partenaire de Elvire Popesco dans «La Mama» de André Roussin. Il met en scène une vingtaine de pièces de «Gigi» (1960) avec Françoise Dorléac à «Et ta sœur?...» (1981) avec Jean-Jacques. Il devient l’un des piliers de l’émission «Au Théâtre ce soir» de Pierre Sabbagh dont il assure la mise en scène et l’interprétation d’une cinquantaine de pièces. Passionné par son métier, il professe au Conservatoire National d’Art Dramatique ainsi qu’à l’Ecole de la Rue Blanche. Parallèlement, il devient maire de la ville de Roquebrune-sur-Argens dans le Var entre 1971 et 1974 et créé un festival sur le bateau de croisière «Le Mermoz» en 1977.

Après quelques apparitions au cinéma dans «Judith Therpauve» (1978) de Patrice Chéreau avec Simone Signoret et «La vie est un roman» (1982) de Alain Resnais, Robert Manuel se retire en région parisienne. Il décède à soixante-dix-neuf ans des suites d’un cancer le 9 décembre 1995 à Saint-Cloud avant d’être inhumé au cimetière de Neuilly-Nanterre. Ses filles Catherine Salviat et Christine Murillo, nées de son premier mariage avec la chorégraphe Léone Mail, deviennent à leurs tours sociétaires de la Comédie Française. Sa seconde épouse la comédienne Claudine Coster lui donne deux autres enfants Jean-Baptiste et Marie-Sylvia qui poursuivent également une carrière artistique. Passionné par l’œuvre de Molière, il est un grand collectionneur d’objets liés à l’auteur.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1935La petite sauvage – de Jean de Limur avec Paulette Dubost
1936Mademoiselle Docteur / Salonique, nid d’espions – de Georg Wilhelm Pabst avec Dita Parlo
1937Orage / Le venin – de Marc Allégret avec Michèle Morgan
La Marseillaise – de Jean Renoir avec Lise Delamare
1938Le drame de Shanghai – de Georg Wilhelm Pabst avec Louis Jouvet
1939Jeunes filles en détresse – de Georg Wilhelm Pabst avec Marcelle Chantal
1945Le capitan – de Robert Vernay avec Jean Renoir
    Film en 2 parties
    1 : Flamberge au vent
    2 : Le chevalier du roi
1946 CM Comédie avant Molière – de Jean Tedesco avec Alfred Adam
1949La valse de Paris – de Marcel Achard avec Yvonne Printemps
1954Le fils de Caroline chérie – de Jean Devaivre avec Brigitte Bardot
Napoléon – de Sacha Guitry avec Daniel Gélin
Du rififi chez les hommes – de Jules Dassin avec Jean Servais
1955Milord l’Arsouille – de André Haguet avec Jean-Claude Pascal
Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Françoise Arnoul
1956Voici le temps des assassins – de Julien Duvivier avec Jean Gabin
C’est arrivé à Aden – de Michel Boisrond avec Dany Robin
1957Comme un cheveu sur la soupe – de Maurice Régamey avec Louis de Funès
Police judiciaire – de Maurice de Canonge avec Anne Vernon
1958Le désordre et la nuit – de Gilles Grangier avec Danielle Darrieux
Le gorille vous salue bien – de Bernard Borderie avec Bella Darvi
La vie à deux – de Clément Duhour avec Lilli Palmer
Le bourgeois gentilhomme – de Jean Meyer avec Jacques Charon
Croquemitoufle / Les femmes des autres – de Claude Barma avec Gilbert Bécaud
1959Certains l’aime froide / Les râleurs font leur beurre… – de Jean Bastia & Guy Lionel avec Mathilde Casadesus
Recours en grâce – de Laslo Benedek avec Emmanuelle Riva
La dragée haute – de Jean Kerschner avec Odile Versois
1960Candide / Candide ou l’optimisme au XXème siècle – de Norbert Carbonnaux avec Jean-Pierre Cassel
1961Une blonde comme ça / Miss Shumway jette un sort – de Jean Jabely avec Noël Roquevert
L’opéra de quat’sous ( die dreigroschenoper ) de Wolfgang Staudte avec Hildegard Knef
DO 21 Rue Blanche à Paris – de Quinto Albicocco & Claude-Yvon Leduc avec Berthe Bovy
1962Un clair de lune à Maubeuge – de Jean Chérasse avec Bernadette Lafont
Les femmes d’abord – de Raoul André avec Eddie Constantine
1963Chasse à la mafia / Vous souvenez-vous de Paco ? ( rififi en la ciudad ) de Jesus Franco avec Fernando Fernán Gómez
La tulipe noire – de Christian-Jaque avec Alain Delon
Les siffleurs ( viheltäjât ) de Eino Ruustsabo avec Jean-Claude Brialy
1964Une souris chez les hommes / Un drôle de caïd – de Jacques Poitrenaud avec Dany Saval
1965Cent briques et des tuiles – de Pierre Grimblat avec Marie Laforêt
Coplan FX 18, casse tout – de Riccardo Freda avec Richard Wyler
1966L’homme qui trahit la maffia – de Charles Gérard avec Robert Hossein
1968Les gros malins / Le champion du tiercé – de Raymond Leboursier avec Francis Blanche
1974La fille d’Amérique ( the crazy american girl ) de David Newman avec Brigitte Fossey
1978Judith Therpauve / Une femme dangereuse – de Patrice Chéreau avec Simone Signoret
1981Le bourgeois gentilhomme – de Roger Coggio avec Michel Galabru
1982La vie est un roman – de Alain Resnais avec Geraldine Chaplin
1984Le fil du rasoir ( the razor’s edge ) de John Byrum avec Bill Murray
1987Vent de panique – de Bernard Stora avec Bernard Giraudeau
1992À demain – de Didier Martiny avec Jeanne Moreau
Fiche créée le 1 septembre 2011 | Modifiée le 19 novembre 2017 | Cette fiche a été vue 6640 fois
PREVIOUSDenis Manuel || Robert Manuel || Eduardo Manzanos BrocheroNEXT