CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Coleen Gray
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Robert Morley



Date et Lieu de naissance : 26 mai 1908 (Semley, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 3 juin 1992 (Reading, Royaume-Uni)
Nom Réel : Robert Adolph Wilton Morley

ACTEUR
Image
1951 Le banni des îles (outcast of the islands) de Carol Reed avec Wendy Hiller, Trevor Howard & Ralph Richardson
Image
1959 Oscar Wilde (forbidden passion) de Gregory Ratoff avec Phyllis Calvert & Ralph Richardson
Image
1963 Meurtre au gallop (murder at the gallop) de George Pollock avec Margaret Rutherford & Flora Robson
Image
1978 La grande cuisine (who is killing the great chefs of Europe?) de Ted Kotcheff avec Jacqueline Bisset

La lippe pendante, le sourcil broussailleux et l’œil en boule de loto, Robert Morley s’impose tout de suite, par son tour de taille d’abord mais aussi par la puissance de sa personnalité. Il y a dans son maintien une sorte de morgue, comme une arrogance patricienne qui le font ressembler à un Lord britannique. Et Anglais, Robert Morley, né le 26 mai 1908, à Semley, dans le Wittshire, l’est dans toute sa corpulente personne. Et c’est pourquoi le cinéma le cantonne, le plus souvent, dans des emplois de gentlemen anglais, chapeau melon sur le crâne et canne à pommeau en main.

Mais, avant de s’essayer à la comédie, Robert Morley, qui voulait devenir diplomate, fait de solides études en langues étrangères. Puis il vend des bières de luxe et s’enrichit. Mais l’appel du théâtre est le plus fort, et, à la fin des années 1920, il suit les cours de la Royal Academy of Dramatic Arts de Londres. Il fait ses débuts dans un théâtre du Strand, jouant un pirate dans «L’île au trésor», avant de partir en tournée sur les routes d’Angleterre. Il dirige ensuite, avec l’acteur Peter Bull, une troupe qui se produit à Perranporth, un petit port de Cornouailles. Enfin, c’est la consécration à Broadway, où, en 1938, il personnifie Oscar Wilde dans la pièce du même nom de Leslie et Sewell Stokes. Dix ans plus tard, il joue dans sa propre pièce, «Edward my son», aux côtés de Peggy Ashcroft. Auteur dramatique réputé, il en écrit d’autres, comme «Goodness, how sad», dont Robert Stevenson tirera un film.

Au cinéma, Robert Morley débute en incarnant Louis XVI, dont il fait un benêt, dans «Marie Antoinette» (1938) de W.S. Van Dyke et c’est un Louis XI inattendu qu’il portraiture dans «Quentin Durward» (1955) de Richard Thorpe. Décidément voué à la pompe royale, il incarne aussi un George III ventripotent et soupçonneux dans «Le beau Brummel» (1954) de Curtis Bernhardt. On se souvient aussi du pasteur terrassé par la fièvre de «The African Queen» (1951) de John Huston, de son rôle d’aventurier haut en couleurs dans «Mort au diable» (1953), où la truculence de sa prestation évoque un autre «poids lourd» du cinéma, Sidney Greenstreet, ou du critique culinaire gargantuesque de «La grande cuisine» (1978) de Ted Kotcheff. Et que d’aristocrates et de notables cet homme à la prestance de colonel de l’armée des Indes n’a-t-il pas incarnés! C’est le duc d’Exmoor de «I live in Grosvenor square» (1944) de Herbert Wilcox, Sir Ravenscourt de «Les bons meurent jeunes» (1953) de Lewis Gilbert, Lord Logan dans «Casaque arc-en-ciel» (1954) de Basil Dearden ou encore Sir Ralph Bloomfield-Bonington dans «Le dilemme du docteur» (1958) de Anthony Asquith. De façon plus inattendue, Robert Morley incarne des artistes du show-business: William S. Gilbert dans «Gilbert et Sullivan» (1953) de Sidney Gilliat, qui, avec son compère Sullivan, devient le roi de l’opérette victorienne, ou l’imprésario et producteur Oscar Hammerstein I dans «La valse de Monte Carlo» (1952) de Lewis Milestone.

Sur le petit écran, Robert Morley est apparu dans des séries comme «Emergency ward 10» (1966), «Charge!» (1969), où il a le rôle principal, «The old men at the zoo» (1983), avec Marius Goring, ou encore «War and remembrance» (1988), aux côtés de Robert Mitchum. Lui qui affiche volontiers son dilettantisme («quiconque travaille est un fou; je ne travaille pas, j’inflige seulement ma personne au public») paraît devant la caméra jusqu’à la fin de sa vie et mourut d’une crise cardiaque le 3 juin 1992.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1935The belles of St. Clements – de Ivar Campbell avec Evelyn Foster
    Seulement scénario – Non crédité
1938Marie-Antoinette ( Marie Antoinette ) de W.S. Van Dyke avec Norma Shearer
CM Another romance of celluloid – de ? avec Fay Holden
    Seulement apparition
1939Return to yesterday – de Robert Stevenson avec Anna Lee
    Seulement pièce
1940You will remember – de Jack Raymond avec Emlyn Williams
1941Major Barbara – de Gabriel Pascal avec Wendy Hiller
This was Paris / So this was Paris – de John Harlow avec Ann Dvorak
1942Le contremaître vient en France ( the foreman went to France / somewhere in France ) de Charles Frend avec Constance Cummings
The big blockade – de Charles Frend avec Michael Redgrave
Le jeune monsieur Pitt ( the young Mr. Pitt ) de Carol Reed avec Robert Donat
CM Partners in crime – de Sidney Gilliat & Frank Launder avec Irene Handl
1944Grosvenor Square ( I live in Grosvenor Square / a yank in London ) de Herbert Wilcox avec Anna Neagle
1947Le fantôme de Berkeley Square ( the ghost of Berkeley Square ) de Vernon Sewell avec Yvonne Arnaud
1948La mort apprivoisée ( the small back room / hour of glory ) de Michael Powell & Emeric Pressburger avec Kathleen Byron
1949Edward , mon fils ( Edward , my son ) de George Cukor avec Deborah Kerr
    Seulement pièce
1951Le banni des îles ( outcast of the islands ) de Carol Reed avec Wendy Hiller
L’odyssée de l’African Queen / La Reine Africaine ( the African Queen ) de John Huston avec Katharine Hepburn
1952Curtain up – de Ralph Smart avec Kay Kendall
Gilbert et Sullivan ( the story of Gilbert and Sullivan / the great Gilbert and Sullivan / Gilbert and Sullivan ) de Sidney Gilliat avec Peter Finch
1953La valse de Monte Carlo ( Melba ) de Lewis Milestone avec Martita Hunt
Mort au diable ( beat the devil ) de John Huston avec Jennifer Jones
The final test – de Anthony Asquith avec Jack Warner
Les bons meurent jeune ( the good die young ) de Lewis Gilbert avec Gloria Grahame
1954Casaque arc-en-ciel ( the rainbow jacket ) de Basil Dearden avec Kay Walsh
Le beau Brummell ( Beau Brummell ) de Curtis Bernhardt avec Elizabeth Taylor
1955Quentin Durward ( the adventures of Quentin Durward ) de Richard Thorpe avec Robert Taylor
1956Qui perd gagne ( loser takes all ) de Ken Annakin avec Glynis Johns
Le tour du monde en quatre-vingts jours ( around the world in eighty days ) de Michael Anderson avec Shirley MacLaine
1958L’habit fait le moine / La loi et la pagaille ( law and disorder ) de Charles Crichton avec Michael Redgrave
La blonde et le shérif ( the sheriff of Factured Jaw ) de Raoul Walsh avec Jayne Mansfield
Le dilemme du docteur ( the doctor’s dilemna ) de Anthony Asquith avec Leslie Caron
Le voyage ( the journey ) de Anatole Litvak avec Deborah Kerr
1959La nuit est mon ennemi ( libel ) de Anthony Asquith avec Olivia de Havilland
La bataille des sexes ( the battle of the sexes ) de Charles Crichton avec Peter Sellers
Oscar Wilde ( forbidden passion / Oscar Wilde : The movie ) de Gregory Ratoff avec Phyllis Calvert
1960L’esclave du pharaon ( Giuseppe vendutto dai fratelli / Joseph sold by his brothers / Joseph and his brethren / sold into Egypt / the story of Joseph and his brethren ) de Irving Rapper & Luciano Ricci avec Belinda Lee
1961Les jeunes ( the young ones / wonderful to be young ! ) de Sidney J. Furie avec Carole Gray
Astronautes malgré eux ( the road to Hong Kong ) de Norman Panama avec Dorothy Lamour
Tout feu, tout flamme / Ne tirez pas sur les pompiers ( go to blazes ) de Michael Truman avec Maggie Smith
1962The boys – de Sidney J. Furie avec Richard Todd
À neuf heures de Rama ( nine hours to Rama / 9 hours to live ) de Mark Robson avec José Ferrer
1963Meurtre au gallop / Lady détective ( murder at the gallop ) de George Pollock avec Margaret Rutherford
The old dark house – de William Castle avec Jeanette Scott
Ah ! si papa savait ça ( take her, she’s mine ) de Henry Koster avec James Stewart
Ladies who do – de C.M. Pennington-Richards avec Peggy Mount
X3 agent spécial / Mission secrète à Prague ( hot enough for june / agent 008 ¾ / agent 8 ¾ ) de Ralph Thomas avec Sylva Koscina
1964L’ange pervers ( of human bondage ) de Ken Hughes & Bryan Forbes avec Kim Novak
Topkapi – de Jules Dassin avec Melina Mercouri
Le cher disparu ( the loved one ) de Tony Richardson avec Rod Steiger
CM Rhythm ’n’ Greens – de Christopher Miles avec Brian Bennett
    Seulement voix & narration
1965Genghis Khan ( Dschingis Khan / Dzingis-Kan ) de Henry Levin avec Omar Sharif
Ces merveilleux fous volant dans leurs drôles de machines ( those magnificent men in their flying machines, or how I flew from London to Paris in 25 hours 11 minutes / those magnificent men in their flying machines ) de Ken Annakin avec Sarah Miles
ABC contre Hercule Poirot ( the alphabet murders / the ABC murders ) de Frank Tashlin avec Anita Ekberg
Sherlock Holmes contre Jack l’éventreur / Sherlock Holmes contre Jack the ripper ( a study in terror / fog ) de James Hill avec John Neville
Hotel Paradiso – de Peter Glenville avec Alec Guinness
DA Le point et la ligne ( the dot and the line / the dot and the line : A romance in lower mathematics ) de Chuck Jones & Maurice Noble
    Seulement voix & narration
1966Les chemins de la puissance ( life at the top ) de Ted Kotcheff avec Laurence Harvey
Tendre voyou – de Jean Becker avec Jean-Paul Belmondo
Jerry sur la lune / Tiens bon la rampe Jerry ! ( way… way… out ) de Gordon Douglas avec Jerry Lewis
Finders keepers – de Sidney Hayers avec Robert Hutton
Le signe du Trigone ( the Trygon factor / das geheimnis der weißen nonne ) de Cyril Frankel avec Stewart Granger
1967Sept fois femme ( woman time seven ) de Vittorio de Sica avec Shirley MacLaine
1968Chaud les millions ! ( hot millions ) de Eric Till avec Peter Ustinov
Dieu pardonne, elles jamais ( some girls do ) de Ralph Thomas avec Daliah Lavi
Davey des grands chemins ( sinful Davey ) de John Huston avec John Hurt
1969L’ange et le démon ( Twinky / Lola / the statutory affair ) de Richard Donner avec Charles Bronson
Docteur en détresse ( doctor in trouble ) de Ralph Thomas avec James Robertson Justice
1970Cromwell – de Ken Hughes avec Richard Harris
Song of Norway – de Andrew L. Stone avec Edward G. Robinson
1971Commando pour un homme seul / De l’or pour l es requins ( when eight bells toll ) de Etienne Périer avec Anthony Hopkins
1973Théâtre de sang ( theater of blood / much ado about murder / theatre of blood ) de Douglas Hickox avec Vincent Price
1975L’oiseau bleu ( the blue bird ) de George Cukor avec Ava Gardner
DA Hugo the hippo / Hugó a visiló – de William Feigenbaum & József Gémes
    Seulement voix
1978La grande cuisine ( who is killing the great chefs of Europe ? / someone is killing the great chefs of Europe / too many chefs ) de Ted Kotcheff avec Jacqueline Bisset
    Prix NSFC du meilleur second rôle masculin par la société nationale des critique de cinéma, USA

    Prix LAFCA du meilleur second rôle masculin par l’association des critiques de cinéma de Los Angeles, USA
1979La guerre des otages ( the human factor ) de Otto Preminger avec John Gielgud
Scavenger hunt – de Michael Schultz avec Ruth Gordon
1980Oh ! heavenly dog ! – de Joe Camp avec Chevy Chase
Dangereuse enquête ( Loophole / break in ) de John Quested avec Susannah York
La grande aventure des Muppets ( the great Muppet caper ) de Jim Henson avec Peter Falk
1982Les aventuriers du bout du monde ( high road to China ) de Brian G. Hutton avec Tom Selleck
1983Second time lucky – de Michael Anderson avec Diane Franklin
1985The trouble with spies – de Burt Kennedy avec Donald Sutherland
1986Little Dorrit ( little Dorrit’s story / nobody’s fault ) de Christine Edzard avec Joan Greenwood
1987Vent de folie ( the wind ) de Nico Mastorakis avec Meg Foster
1989Istanbul ( Istanbul, keep your eyes open ) de Mats Aréhn avec Lena Endre
Fiche créée le 27 octobre 2011 | Modifiée le 19 août 2015 | Cette fiche a été vue 3044 fois
PREVIOUSKaren Morley || Robert Morley || Ennio MorriconeNEXT