CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Nadia Barentin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Robert Party



Date et Lieu de naissance : 17 avril 1924 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 20 novembre 2011 (Marseille, France)
Nom Réel : Robert Charles Alexandre Party

ACTEUR

Né le 17 avril 1924 à Paris, Robert Party débute sa carrière de comédien, en 1950, sur les scènes parisiennes dans «Barabbas» avec Jean Le Poulain au Théâtre de l’Œuvre. À la fin des années cinquante, il intègre la troupe du Théâtre National Populaire dirigée par Jean Vilar. Il est distribué dans «La mort de Danton» (1959) avec Georges Wilson ou «Erik XIV» (1960) avec Daniel Gélin. À la même époque, il participe à l’émission radiophonique «La tribune de l’histoire» avec Alain Decaux et André Castelot.

Au cinéma, Robert Party fait ses premiers pas devant les caméras dans «Chiens perdus sans collier» (1955) où Jean Gabin incarne un juge pour enfants, puis il apparaît dans quelques dramatiques télévisées. Mais au cours des années soixante, il se consacre exclusivement à la scène en interprétant des classiques du théâtre auprès d’acteurs chevronnés tels que Fernand Raynaud pour «Le bourgeois gentilhomme» (1962) de Molière, Jaques Dacqmine pour «Antoine et Cléopâtre» (1965) de Shakespeare ou Jean Vilar pour «Arturo Ri» (1969) de Berthold Brecht.

À la fin de la décennie, Robert Party obtient un rôle conséquent dans le film policier «Coplan ouvre le feu à Mexico» (1966) de Riccardo Freda dont le scénario est signé Bertrand Tavernier. Il devient un second couteau familier sans que l’on sache vraiment lui attribuer un nom. Il intègre le casting du «Charme discret de la bourgeoisie» (1972) de Luis Buñuel avec Fernando Rey. La même année, il apparaît dans «Traitement de choc» de Alain Jessua auprès de Alain Delon et Annie Girardot et dans «Le silencieux» de Claude Pinoteau avec Lino Ventura. Il est dirigé à trois reprises par Henri Verneuil dans «Le serpent» (1972) avec Yul Brynner, Henry Fonda et Dirk Bogarde, «I … comme Icare» (1979) avec Yves Montand et «Mille milliards de dollars» (1981) avec Patrick Dewaere. On le retrouve aussi dans «Le fantôme du chapelier» (1981) de Claude Chabrol avec Michel Serrault et «Les mots pour le dire» (1983) de José Pinheiro avec Nicole Garcia. Au final, sa filmographie n’est composée que d’une vingtaine de titres dont le dernier est «Le margouillat» (1998) de Jean-Michel Gibard avec Daniel Duval.

Mais c’est surtout grâce à la télévision que Robert Party acquiert une certaine notoriété. Il compose des personnages historiques dans plusieurs feuilletons. Il est Fouché dans «Les nouvelles aventures de Vidocq» (1971) de Marcel Bluwal avec Claude Brasseur ou Louis d’Evreux dans «Les Rois Maudits» (1972) de Claude Barma avec Jean Piat. Il apparaît également dans des épisodes de séries à succès comme «Les 5 dernières minutes» avec Jacques Debary, «Les brigades du Tigre», «Commissaire Moulin» avec Yves Rénier ou «Maigret» avec Jean Richard. Il participe à plusieurs pièces de l’émission «Au Théâtre ce soir» de Pierre Sabbagh. À partir des années quatre-vingt, il renoue avec la scène. Il est le partenaire de Danielle Darrieux dans «Coup de soleil» (1984) en tournée et est associé aux spectacles de Robert Hossein mis en scène au Palais des Sports ou au Palais des Congrès: «Jules César» (1985), «L’affaire du courrier de Lyon» (1987) ou «Angélique, Marquise des Anges» (1995). Il est également dirigé à deux reprises par Georges Wilson dans «Eurydice» (1991) et «Pygmalion» (1993) avec Sophie Marceau et Lambert Wilson. Reconverti dans le doublage de films ou de dessins animés, Robert Party décède à l’âge de quatre-vingt-sept ans à Marseille le 20 novembre 2011.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1955Chiens perdus sans collier – de Jean Delannoy avec Jean Gabin
1960La peau et les os – de Jean-Paul Sassy avec Gérard Blain
1965La sentinelle endormie – de Jean Dréville avec Noël-Noël
1966Coplan ouvre le feu à Mexico ( entre las redes / Coplan III / Moresque : Obiettivo allucinante ) de Riccardo Freda avec Lang Jeffries
Typhon sur Hambourg ( con la muerte a la espalda / con la morte alle spalle / Electra 1 / operation taifun ) de Alfonso Balcázar avec Vivi Bach
1971La course du lièvre à travers les champs – de René Clément avec Robert Ryan
1972Le charme discret de la bourgeoisie – de Luis Buñuel avec Delphine Seyrig
Traitement de choc – de Alain Jessua avec Annie Girardot
Le silencieux – de Claude Pinoteau avec Lino Ventura
Le serpent ( the serpent / night flight from Moscow ) de Henri Verneuil avec Henry Fonda
1973Deux imbéciles heureux – de Edmond Freess avec Dora Doll
1975L’intrépide – de Jean Girault avec Claudine Auger
1976La question – de Laurent Heynemann avec Nicole Garcia
1977Le mille-pattes fait des claquettes – de Jean Girault avec Francis Perrin
1979I... comme Icare – de Henri Verneuil avec Yves Montand
1980Engrenage – de Ghislain Vidal avec François Maistre
Rendez-moi ma peau – de Patrick Schulmann avec Jean-Luc Bideau
1981Mille milliards de dollars – de Henri Verneuil avec Patrick Dewaere
1982Boulevard des assassins – de Boramy Tioulong avec Marie-France Pisier
Les fantômes du chapelier – de Claude Chabrol avec Michel Serrault
1983Les mots pour le dire – de José Pinheiro avec Marie-Christine Barrault
1984 DA Astérix et les indiens ( Astérix in Amerika ) de Gerhard Hahn
    Seulement voix dans la version française
1995 CM Ca n’arrive pas qu’aux autres – de Jean-Michel Gibard avec Joséphine Fresson
1998Le margouillat – de Jean-Michel Gibard avec Daniel Duval
2000 DA Atlantide, l’empire perdu ( Atlantis / The lost empire ) de Gary Trousdale & Kirk Wise
    Seulement voix dans la version française
    Remerciements à Pierre-Antoine Perrin (Les Gens du Cinéma), pour les informations d’état-civil.
Fiche créée le 31 décembre 2011 | Modifiée le 10 février 2012 | Cette fiche a été vue 2848 fois
PREVIOUSNatasha Parry || Robert Party || Christine PascalNEXT