CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Margaret Dumont
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Robert Preston



Date et Lieu de naissance : 8 juin 1918 (Newton Highlands, Massachusetts, USA)
Date et Lieu de décès : 21 mars 1987 (Montecito, Californie, USA)
Nom Réel : Robert Preston Meservey

ACTEUR

C’est dans une famille de la clase moyenne américaine que Robert Preston Mersevey voit le jour le 8 juin 1918, sur les Hautes Terres de Newton, dans la banlieue de Boston, au Massachusetts. Son père travaille quelques années dans la confection avant de devenir comptable chez American Express. Après des études à l’Abraham Lincoln High School de Los Angeles, le jeune Robert prend des cours de musique, il joue de plusieurs instruments, et s’inscrit à la Pasadena Playhouse. Ses camarades de scène sont: Dana Andrews, George Reeves, Victor Mature et Don DeFore.

Lors d’une représentation théâtrale à la Pasadena Playhouse, il est repéré par un talent scout de la Paramount et signe dans la foulée un contrat avec le studio. Il est alors rebaptisé de ses seuls deux prénoms, Robert Preston, et fait ses premiers pas au cinéma sous la direction de Robert Florey dans «L’évadé d’Alcatraz» en 1938. L’année suivante, il joue les faire-valoir de Barbara Stanwyck et de Joel McCrea dans «Pacific Express» de Cecil B. DeMille puis, de Gary Cooper dans «Beau Geste» de William A. Wellman. Au cours des quatre années suivantes, il tourne dans une douzaine de films et retrouve Cecil B. DeMille pour «Les tuniques écarlates» (1940) et «Les naufrageurs des mers du sud» (1942). Lorsque l’Amérique s’engage dans la Seconde Guerre Mondiale, l’acteur sert en Angleterre comme Officier de renseignement dans la 9ème Unité de l’US Air Force. Démobilisé, Robert Preston rentre en Californie et en novembre 1946, il épouse la jeune comédienne Catherine Craig, rencontrée six ans plus tôt à la Pasadena Playhouse. Il n’auront jamais d’enfant et resterons unis jusqu’à la mort de l’acteur en 1987.

Robert Preston reprend le chemin des studios et enchaîne les films. Peu convaincu par les rôle proposés, il s’oriente alors vers la scène. En 1952, il décroche son premier grand succès à Broadway avec la pièce de James Thurber et Elliott Nugent «The male animal». De 1957 à 1961, c’est la consécration avec l’immense succès de «The music man» la comédie musicale de Meredith Wilson et Franklin Lacey qui lui permet de remporter le Tony Award du meilleur acteur pour un spectacle musical en 1958. L’adaptation à l’écran par Morton DaCosta en 1962 lui vaudra une nomination aux Golden Globes. Dès lors, Robert Preston privilégie la scène à l’écran, il reçoit un second Tony Award en 1967 pour une autre comédie musicale : «I do! I do!» de Tom Jones et Harvey Schmidt. Il sera encore nommé en 1975 pour son interprétation de Mack Sennett pour la pièce «Mack & Mabel» de Michael Stewart et Jerry Herman.

Pour le cinéma, Robert Preston choisi ses rôles avec parcimonie. Il est entre autre le partenaire de Steve McQueen dans «Junior Bonner» en 1971 et de Lucille Ball dans «Mame» en 1973. Mais c’est avec Blake Edwards qu’il trouve des personnages à la hauteur de son talent: le docteur Finegarten dans «Opération sauvetage» (1980) et surtout l’impresario homosexuel de «Victor/Victoria» (1981). L’année suivante, il rate de peu l’Oscar du meilleur second rôle au profit de Louis Gossett Jr. pour «Officer et gentleman». Sans jamais avoir été véritablement une star, la filmographie de Robert Preston est digne des meilleurs acteurs de sa génération. Convaincant dans les westerns de ses débuts, il reste toujours juste dans les films de guerre et les mélodrames, c’est surtout dans la comédie musicale qu’il excellait. Il est mort à Montecito en Californie, emporté par un cancer du poumon le 21 mars 1987.

© Pascal DONALD

copyright
1938L’évadé d’Alcatraz / Le roi d’Alcatraz / Pirates modernes ( king of Alcatraz / king of the Alcatraz ) de Robert Florey avec Gail Patrick
Trafic illegal ( illegal traffic ) de Louis King avec Mary Carlisle
Disbarred – de Robert Florey avec Helen MacKellar
1939Pacific Express ( Union Pacific ) de Cecil B. DeMille avec Barbara Stanwyck
    + chansons
Beau Geste – de William A. Wellman avec Gary Cooper
1940Typhon ( typhoon / the big haircut ) de Louis King avec Dorothy Lamour
Les tuniques écarlates ( North West Mountain police / the scarlet riders / the Northwest Mounted police ) de Cecil B. DeMille avec Madeleine Carroll
Nuits Birmanes ( moon over Burma ) de Louis King avec Doris Nolan
1941Une femme à poigne / La danseuse de Burma ( the lady from Cheyenne ) de Frank Lloyd avec Loretta Young
Bataillon de parachutistes ( parachute battalion ) de Leslie Goodwins avec Nancy Kelly
New York town – de Charles Vidor avec Mary Martin
Minuit, 16 janvier / La nuit du 16 janvier ( night of january sixteenth ) de William Clemens avec Ellen Drew
Alerte à San Francisco ( Pacific blackout / midnight angel ) de Ralph Murphy avec Eva Gabor
1942Les naufrageurs des mers du sud ( reap the wild wind ) de Cecil B. DeMille avec Paulette Goddard
Le tueur à gages ( this gun for hire ) de Frank Tuttle avec Veronica Lake
La sentinelle du Pacifique ( Wake Island ) de John Farrow avec Brian Donlevy
Au pays du rythme ( star spangled rhythm ) de George Marshall avec Bing Crosby
    Seulement apparition
1943Sous le signe du dragon jaune ( night plane from Chungking ) de Ralph Murphy avec Otto Kruger
CM Wings up – de ? avec Clark Gable
    Seulement apparition
1946L’affaire Macomber ( the Macomber affair ) de Zoltan Korda avec Joan Bennett
1947Hollywood en folie ( variety girl ) de George Marshall avec Olga San Juan
    Seulement apparition
Les corsaires de la terre ( wild harvest ) de Tay Garnett avec Alan Ladd
La gosse de tout le monde ( big city ) de Norman Taurog avec Margaret O’Brien
CM Screen snapshots : Hawaii in Hollywood – de Ralph Staub avec Alice Faye
    Seulement apparition
1948Smith le taciturne ( Whispering Smith ) de Leslie Fenton avec Brenda Marshall
Ciel rouge ( blood on the moon ) de Robert Wise avec Barbara Bel Geddes
1949Tulsa – de Stuart Heisler avec Susan Hayward
Une femme joue son bonheur ( the lady gambles ) de Michael Gordon avec Barbara Stanwyck
Les cavaliers du crépuscule ( the sundowners / thunder in the dust ) de George Templeton avec Robert Sterling
1950Quand je serai grand ( when I grow up ) de Garson Kanin avec Bobby Driscoll
1951My outlaw brother / My brother, the outlaw – de Elliott Nugent avec Mickey Rooney
Cloudburst – de Francis Searle avec Elizabeth Sellars
Plus for que la loi / La ruée des sans loi ( best of the badmen ) de William D. Russell avec Claire Trevor
1952La fiancée du shérif ( face to face ) de John Brahm & Bretaigne Windust avec Marjorie Steele
    Segment « The bride comes to Yellow Sky » de Bretaigne Windust
1955La charge des tuniques bleues ( the last frontier / savage wilderness ) de Anthony Mann avec Anne Bancroft
1956 DO Sentinels in the air – de Howard Winner avec Sam Campbell
    Seulement voix & narration
1960Ombre sur notre amour ( the dark at the top of the stairs ) de Delbert Mann avec Dorothy McGuire
1961Music man ( the music man ) de Morton DaCosta avec Shirley Jones
    + chansons
    Laurel d’Or de la meilleure interprétation masculine catégorie musicale, USA
1962La conquête de l’Ouest ( how the west was won ) de John Ford, Henry Hathaway & George Marshall avec Debbie Reynolds
    Segment « The plains » de Henry Hathaway
1963Island of love / Not on your life – de Morton DaCosta avec Giorgia Moll
All the way home – de Alex Segal avec Jean Simmons
1971Junior Bonner, le dernier bagarreur ( Junior Bonner) de Sam Peckinpah avec Steve McQueen
Jeux d’enfants / Les yeux de Satan ( child’s play ) de Sidney Lumet avec James Mason
1973Mame – de Gene Saks avec Lucille Ball
    + chansons
1977Les faux durs ( semi-tough ) de Michael Ritchie avec Jill Clayburgh
1980Opération sauvetage ( S.O.B. ) de Blake Edwards avec William Holden
    Prix NSFC du meilleur second rôle masculin par la Société Nationale des Critiques de Cinéma, USA
1981Victor / Victoria – de Blake Edwards avec Julie Andrews
    + chansons
    Prix NBR du meilleur second rôle masculin par la National Board of Review, USA

    Saint Jordi du meilleur acteur étranger aux prix Sant Jordi de Barcelone, Espagne
1984Starfighter ( the last starfighter ) de Nick Castle avec Lance Guest
AUTRES PRIX :
      
    Prix pour l’ensemble de sa carrière par l’association des critiques de cinéma de Los Angeles, USA ( 1982 )
Fiche créée le 1 février 2012 | Modifiée le 14 avril 2015 | Cette fiche a été vue 3074 fois
PREVIOUSElvis Presley || Robert Preston || Pierre PrévertNEXT