CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Roman Polanski
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Roberto Risso



Date et Lieu de naissance : 22 novembre 1925 (Genève, Suisse)
Date et Lieu de décès : 16 novembre 2010 (Milan, Italie)
Nom Réel : Pietro Roberto Strub

ACTEUR

Roberto Risso est né Pietro Roberto Strub le 22 novembre 1925 à Genève. C’est dans cette ville suisse bordée par le lac Léman qu’il passe son enfance. À seize ans, la famille Strub retourne s’installer dans son pays d’origine, l’Italie. Robert achève ses études secondaires puis commence l’architecture. Il prend alors conscience tout à la fois de son pouvoir de séduction et de son attrait pour le cinéma. Dès la fin des années quarante, il fait un peu de figuration.

Alors qu’il boit un café dans un bar de Cinecittà, Roberto Risso est remarqué par le réalisateur Léonide Moguy à la recherche de jeunes gens pour sa prochaine production italienne. Il est immédiatement engagé et joue Paolo, le beau jeune homme qui séduit Pier Angeli dans «Demain est un autre jour» (1950). L’année suivante, il incarne le prince charmant de Rossana Podesta dans «Blanche-Neige, le prince noir et les sept nains». Sa carrière prend alors son envol, son physique attrayant et sa photogénie en font un jeune premier très en vue. Il incarne alors, avec beaucoup d’aisance et de crédibilité, le petit ami idéal dans bon nombre de comédies romantiques ou dramatiques.

Roberto Risso accède à la reconnaissance internationale avec «Pain, amour et fantaisie» (1953) et sa suite «Pain, amour et jalousie» (1954), deux films réalisés par Luigi Comencini. Il y interprète l’honnête carabinier Pietro Stelluti, sous les ordres du Maréchal des Logis incarné par Vittorio De Sica, amoureux timide et maladroit de la pétillante Gina Lollobrigida. Désormais vedette de premier plan, il donne la réplique à Linda Darnell dans «Femmes damnées» (1953), Giovanna Ralli dans «Una pelliccia di visone» (1954) certainement son meilleur rôle à l’écran, Nadia Gray dans «La femme est la même pour tous» (1954) et Yvonne Sanson dans «Il campanile d’oro» (1954). Sa parfaite connaissance du français lui permet de tourner beaucoup dans des productions françaises, parmi lesquelles: «Bonnes à tuer» (1954) avec Danielle Darrieux, «Paris Palace Hôtel»(1955) avec Françoise Arnoul, «Si le roi savait ça» (1955) avec Magali Noël, «Cocagne» (1960) avec Fernandel ou «Rocambole»(1962) avec Channing Pollock.

En 1960, Roberto Risso est engagé dans la coproduction italo-américaine «Un scandale à la cour» dirigée par Michael Curtiz avec Sophia Loren et Maurice Chevalier en vedettes. Il apparait dans les films britanniques «Alerte sur le Valiant» (1961) avec John Mills, «L’arsenal de la peur» (1962) avec David Niven et dans des péplums («Le gladiateur de Rome» 1962) et des films de cape et d’épée («La revanche de d’Artagnan» 1963). Après un dernier rôle auprès de Nicoletta Machiavelli dans «Le salaire de la haine» de Ferdinando Baldi en 1968, déçu par le manque d’originalité des rôles proposés, il s’éloigne des plateaux. Cette même année, au cours du jeu télévisé de la RAI «Quelli della domenica» présenté par Paolo Villaggio, il annonce sa retraite définitive du cinéma pour prendre de nouvelles fonctions dans une maison de haute-couture. Hormis quelques apparitions dans des émissions de variétés ou de divertissement, Roberto Risso fera très peu parler de lui par la suite.

Quelques jours avant son quatre-vingt-cinquième anniversaire, Roberto Risso meurt à Milan le 16 novembre 2010. Il était marié Mimma Ciurlo depuis 1971.

© Pascal DONALD

copyright
1949Le capitaine noir ( il capitano nero ) de Giorgio Ansoldi & Alberto Pozzetti avec Marisa Merlini
1950Le prince pirate / Le prince rebelle / Le lion d’Amalfi / Le rebelle d’Amalfi ( il leone di Amalfi ) de Pietro Francisci avec Milly Vitale
Demain est un autre jour ( domani è un altro giorno ) de Léonide Moguy avec Pier Angeli
La vengeance du corsaire ( la vendetta del corsaro / the pirates revenge / revenge of the pirates ) de Primo Zeglio avec Maria Montez
1951Blanche-Neige, le prince noir et les sept nains / Sept nains à la rescousse ( i sette nani alla riscossa ) de Paolo William Tamburella avec Rossana Podesta
Operazione Mitra – de Giorgio Cristallini avec Marina Berti
Nessuno ha tradito – de Roberto Bianchi Montero avec Virginia Belmont
La voix du sang ( la voce del sangue ) de Pino Mercanti avec Franca Marzi
Histoires interdites ( tre storie proibite ) de Augusto Genina avec Isa Pola
1952Rosalba, la fanciulla di Pompei – de Natale Montillo avec Silvana Muzi
La fille du diable ( la figlia del diavolo) de Primo Zeglio avec Marina Vlady
Tormento d’anime – de Cesare Barlacchi avec Dina Sassoli
Des gosses de riches / Vierges en cage / Les mondaines ( fanciulle di lusso ) de Bernard Vorhaus avec Anna-Maria Ferrero
Le bourreau de Venise / Le prisonnier de Venise ( il piombi di Venezia) de Gian Paolo Callegari avec Amparo Rivelles
1953Son altesse a dit non ( sua altezza ha detto no ! ) de Mario Basaglia avec Elena Giusti
Il bacio dell’aurora / François il contrabandiere – de Gianfranco Parolini avec Doris Duranti
Balocchi e profumi – de F.M. De Bernardi & Natale Montillo avec Carmen de Santa Cruz
La valigia dei sogni – de Luigi Comencini avec Maria-Pia Casilio
Pain, amour et fantaisie ( pane, amore e fantasia ) de Luigi Comencini avec Gina Lollobrigida
Femmes damnées ( donne proibite ) de Giuseppe Amato avec Linda Darnell
1954Una pelliccia di visone – de Glauco Pellegrini avec Giovanna Ralli
Pain, amour et jalousie ( pane, amore e… gelosia ) de Luigi Comencini avec Vittorio De Sica
Bonnes à tuer – de Henri Decoin avec Danielle Darrieux
La femme est la même pour tous ( la moglie è uguale per tutti ) de Giorgio Simonelli avec Nadia Gray
Il campanile d’oro – de Giorgio Simonelli avec Yvonne Sanson
Canzoni di tutta Italia – de Domenico Paolella avec Tamara Lees
Ces demoiselles du téléphone ( le signorine dello 04 ) de Gianni Franciolini avec Antonella Lualdi
1955The desperate women – de Louis B. Appleton Jr. avec Maria Girard
La rivale – de Anton Giulio Majano avec Maria Mauban
1956Accade di notte – de Gian Paolo Callegari avec Maria Grazia Francia
Paris Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Françoise Arnoul
Si le roi savait ça – de Caro Canaille avec Magali Noël
1957La dernière chanson ( l’ultima canzone ) de Pino Mercanti avec Irene Cefaro
Te doy mi vida – de Pino Mercanti avec Madeleine Fischer
    Version espagnol de « La dernière chanson »
Adorabili e bugiarde / Assassino col botto / Le magnifivhe tre / Ragazze brivido – de Nunzio Malasomma avec Isabelle Corey
Seule contre les Borgia ( Caterina Sforza, leonessa di Romana ) de Giorgio Walter Chili avec Virna Lisi
1958È permesso maresciallo / Tuppe, tuppe maresciallo – de Carlo Ludovico Bragaglia avec Peppino De Filippo
Sergente d’ispezione – de Roberto Savarese avec Luisella Boni
La ballerine et le bon dieu ( ballerina e buon dio ) de Antonio Leonviolla avec Vara Tschechowa
1959Il raccomandato di ferro – de Marcello Baldi avec Edy Vessel
A qualcuna piace calvo – de Mario Amendola avec Antonio Cifariello
1960Un scandale à la cour ( a breath of scandal ) de Michael Curtiz avec Sophia Loren
Les plaisirs du samedi soir ( i piaceri del sabato notte ) de Daniele d’Anza avec Maria Perschy
Cocagne – de Maurice Cloche avec Fernandel
1961Un figlio d’oggi – de Marino Girolami & Domenico Graziano avec Valeria Fabrizi
Alerte sur le Valiant ( the Valiant ) de Roy Ward Baker avec John Mills
La colère d’Achille ( l’ira di Achille / Achilles / fury of Achilles ) de Marino Girolami avec Jacques Bergerac
1962L’arsenal de la peur ( the captive city / la città prigioniera / conquered city ) de Joseph Anthony avec David Niven
Le gladiateur de Rome ( il gladiatore di Roma / battles of the gladiators / gladiator of Rome ) de Mario Costa avec Gordon Scott
Le jour le plus court ( il giorno più corto / il giorno più corto commedia umoristica ) de Sergio Corbucci avec Walter Pidgeon
Rocambole / Rocambole contre les services secrets – de Bernard Borderie avec Channing Pollock
1963La revanche de d’Artagnan ( d’Artagnan contro i tre moschettieri ) de Fulvio Tului avec Fernando Lamas
Zorro et les trois mousquetaires ( Zorro è i tre moschiettieri / mask of the musketeers / Zorro and the three musketeers ) de Luigi Capuano avec Maria Grazia Spina
1968Le salaire de la haine ( odia il prossimo tuo ) de Ferdinando Baldi avec Nicoletta Machiavelli
Fiche créée le 18 novembre 2010 | Modifiée le 21 avril 2012 | Cette fiche a été vue 4569 fois
PREVIOUSSuzanne Rissler || Roberto Risso || John RitterNEXT