CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Eduardo De Filippo
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Roberto Rossellini



Date et Lieu de naissance : 8 mai 1906 (Rome, Italie)
Date et Lieu de décès : 3 juin 1977 (Rome, Italie)
Nom Réel : Roberto Gastone Zeffiro Rossellini

REALISATEUR
Image
1945 Rome ville ouverte (Roma, città aperta) de Roberto Rossellini avec Anna Magnani & Aldo Fabrizi
Image
1950 Stromboli (Stromboli, terra di dio) de Roberto Rossellini avec Ingrid Bergman & Mario Vitale
Image
1953 Voyage en Italie (viaggio in Italia) de Roberto Rossellini avec Ingrid Bergman & George Sanders
Image
1958 Le général della Rovere (il generale della Rovere) de Roberto Rossellini avec Vittorio De Sica

Roberto Rossellini naît le 8 mai 1906, à Rome, dans une famille bourgeoise aisée, férue d’arts et de musique. À la mort de son père, entrepreneur en bâtiment, Roberto ne veut pas reprendre l’entreprise. Il s’intéresse au cinéma et commence par des documentaires.

Roberto Rossellini tourne son premier film de fiction, comme assistant de Carlo Ludovico Bragaglia: «La fossa degli angeli» (1937). Il met en scène des tailleurs de marbre de Carrare. En 1938, avec Goffredo Alessandrini, il réalise, à la gloire des aviateurs italiens «Luciano Serra, pilota». En 1941, Roberto continue à glorifier L’Italie, ses vertus guerrières et le sacrifice à la patrie avec «Le navire blanc» (1941), qui relate le courage de l’équipage d’un navire hôpital, la production est supervisée par Vittorio Mussolini, le propre fils du Duce. L’année suivante, il tourne «Un pilote revient», l’histoire d’un aviateur dont l’avion est abattu en Grèce, puis, «L’homme à la croix», qui raconte le sacrifice d’un aumônier militaire pendant la campagne de Russie. En 1943, il commence «La proie du désir». Mais Mussolini, mis en minorité par le Grand Conseil du Fascisme, est destitué par le Roi. L’Italie demande l’Armistice. Les Allemands occupe la péninsule. Le film sera terminé par Marcello Pagliero.

Roberto Rossellini filme le chaos et la misère dans lequel se retrouve son pays exsangue. Il en fait un chef d’œuvre «Rome ville ouverte» (1945), interprété par Anna Magnani et Aldo Fabrizi. L’année suivante, il témoigne avec «Païsa» de la libération de l’Italie à travers l’histoire de gens ordinaires: soldat noir américain, enfants, prostituée, religieuse, partisans…. «Allemagne année zéro», en 1947, lui permet d’illustrer magistralement «le malheur aux vaincus». Son frère Renzo Rossellini compose les musiques de ses films. Ce cinéma de l’humanité souffrante est primé dans de nombreux pays. La grande star hollywoodienne Ingrid Bergman abandonne même son époux, sa fille, l’Amérique triomphante, subjuguée par le talent de ce petit Italien quarantenaire déjà dégarni, marié depuis 1936 à la costumière Marcella de Marchis, et père de deux adolescents.

En 1950, Roberto Rossellini dirige l’actrice d’origine suédoise dans «Stromboli» où elle interprète une étrangère déracinée parmi des pécheurs de l’île. Ils font ensemble cinq autres films qui connaissent un succès mitigé. Elle va lui donner un fils Robertino et deux jumelles Isotta et Isabella, avant de se séparer sept ans plus tard. En 1958, Roberto Rossellini réalise «Le général della Rovere», encore un chef d’œuvre avec un Vittorio de Sica extraordinaire en trafiquant minable, plus ou moins collabo, se rachetant au sacrifice de sa vie dans l’Italie occupée par les Allemands. Puis, a de rares exceptions comme «Vanina, Vanini» (1961) avec Martine Carol, Sandra Milo et Laurent Terzieff, le maître incontesté du néoréalisme à l’italienne, ne fait plus que des documentaires et des téléfilms aux sujets souvent ardus comme «Descartes», en 1974, avec Vernon Dobtcheff.

Roberto Rossellini meurt d’un infarctus le 3 juin 1977, dans sa ville natale. C’est un immense artiste qui disparaît. Un de ceux qui ne peut avoir vu le jour qu’en Italie et qui a créé un nouvel art de réalisme et d’authenticité au cinéma.

© Caroline HANOTTE

copyright
1936 CM Dafné ( Daphne ) de Roberto Rossellini
DA Prélude à l’après-midi d’un faune – de Roberto Rossellini
1937La fossa degli angeli – de Carlo Ludovico Bragaglia & Curt Alexander avec Luisa Ferida
    Seulement assistant réalisateur & scénario
1938Luciano Serra, pilote ( Luciano Serra, pilota ) de Goffredo Alessandrini avec Germana Paolieri
    Seulement assistant réalisateur & scénario
1939 CM Fantaisie sous-marine ( fantasia sottomarina ) de Roberto Rossellini
    + scénario
CM Il tacchino prepotente – de Roberto Rossellini
CM La vispa Teresa – de Roberto Rossellini
1941 CM Il ruscello di ripasottile /Anche i pesci parlano /Il pesce a congresso – de Roberto Rossellini
    + montage
Le navire blanc ( la nave bianca ) de Roberto Rossellini
    + scénario
1942Un pilote revient ( un pilota ritorna ) de Roberto Rossellini avec Massimo Girotti
    + scénario
L’homme à la croix ( l’uomo della croce ) de Roberto Rossellini avec Alberto Tavazzi
    + scénario
1943La proie du désir / Désir ( desiderio ) de Marcello Pagliero & Roberto Rossellini avec Massimo Girotti
    + scénario
1945Rome ville ouverte ( Roma, città aperta ) de Roberto Rossellini avec Anna Magnani
    + scénario – Non crédité & production
    Grand Prix du Festival au festival du cinéma de Cannes, France
1946Païsa ( Paisà ) de Roberto Rossellini avec Gar Moore
    + scénario & production
    Prix NBR du meilleur réalisateur par la National Board of Review, USA

    Ruban d’Argent du meilleur réalisateur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie
1947Allemagne année zéro ( Germania anna zero ) de Roberto Rossellini avec Franz Kruger
    + scénario & production
    Grand Prix au festival international du cinéma de Locarno, Suisse

    Prix du meilleur scénario original au festival international du cinéma de Locarno, Suisse
1948L’amour ( l’amore ) de Roberto Rossellini & Marcello Pagliero avec Anna Magnani
    + scénario & production
    Prix NYFCC du meilleur film étranger par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA
1949La machine à tuer les méchants ( la machina ammazzacattivi ) de Roberto Rossellini avec Gennaro Pisano
    + scénario & production
1950Stromboli ( Stromboli, terra di dio ) de Roberto Rossellini avec Ingrid Bergman
    + sujet, scénario & production
L’invasore – de Nino Giannini avec Amedeo Nazzari
    Seulement production, scénario & supervision
Onze fioretti de François d’Assise ( Francesco, giullare di dio ) de Roberto Rossellini avec Aldo Fabrizi
    + scénario
1951Europe 51 ( Europa’ 51 ) de Roberto Rossellini avec Alexander Knox
    + production
    Prix International au festival du cinéma de Venise, Italie

Les sept péchés capitaux – de Yves Allégret, Eduardo De Filippo, Claude Autant-Lara, Jean Dréville, Roberto Rossellini, Georges Lacombe & Carlo Rim avec Andrée Debar
1952Où est la liberté ? ( dov’è la libertà… ? ) de Roberto Rossellini avec Totò
    + scénario
Medico condotto – de Roberto Rossellini
    + scénario & supervision
1953Voyage en Italie / L’amour est le plus fort / La divorcée de Naples ( viaggio in Italia / the lonely woman / strangers / voyage in Italy / voyage to Italy ) de Roberto Rossellini avec George Sanders
    + scénario
Amours d’une moitié de siècle ( amori di mezzo secolo ) de Pietro Germi, Mario Chiari, Glauco Pellegrini, Antonio Pietrangeli & Roberto Rossellini avec Antonella Lualdi
    + scénario- Segment « Napoli 1943 »
1954Nous les femmes ( siamo donne ) de Luigi Zampa, Gianni Franciolini, Luchino Visconti & Roberto Rossellini avec Ingrid Bergman
Orient Express ( Orientexpress ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Eva Bartok
    Seulement supervision artistique
1955Jeanne au bûcher ( Giovanna d’Arco al rogo ) de Roberto Rossellini avec Ingrid Bergman
    + scénario
La peur / Angoisse ( la paura / non credo più all’amore / angst / incubo / fear ) de Roberto Rossellini avec Ingrid Bergman
    + scénario
1958Le général della Rovere ( il generale della Rovere ) de Roberto Rossellini avec Vittorio De Sica
    + scénario
    Lion d’Or au festival du cinéma de Venise, Italie

    Prix OCIC au festival du cinéma de Venise, Italie

    Ruban d’Argent du meilleur réalisateur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

DO Inde, terre mère ( India: Matri Bhumi ) de Roberto Rossellini
    + scénario
TV L’India vista da Rossellini – de Roberto Rossellini
    Série
1959Les évadés de la nuit / Traqués dans la nuit ( era notte a Roma ) de Roberto Rossellini avec Leo Genn
    + scénario
1960Vive l’Italie ! ( viva l’Italia ! ) de Roberto Rossellini avec Giovanna Ralli
    + scénario
1961 DO Torino a cent’anni – de Roberto Rossellini
Vanina Vanini – de Roberto Rossellini avec Martine Carol
    + scénario
1962Âme noire ( anima nera ) de Roberto Rossellini avec Vittorio Gassman
    + dialogues & scénario
Ro-Go-Pa-G ( laviamoci il cervello ) de Pier Paolo Pasolini, Roberto Rossellini, Jean-Luc Godard & Ugo Gregoretti avec Orson Welles
    + scénario
DO Benito Mussolini – de Pasquale Prunas
    Seulement supervision & production
1963Les carabiniers – de Jean-Luc Godard avec Catherine Ribeiro
    Seulement scénario
1964 DO L’età del ferro – de Renzo Rossellini & Roberto Rossellini avec Alberto Barberito
    + production, supervision, commentaires & scénario
1966 TV La prise du pouvoir par Louis XIV – de Roberto Rossellini avec Raymond Jourdan
1967 DO Idea di un’isola / Sicilia, idea di un’isola – de Roberto Rossellini
    + scénario & production
TV La lutte de l’humanité pour sa survivance ( la lotta dell’ uomo per la sua soppravvenza ) de Renzo Rossellini
    Seulement scénario & montage
1968 TV Atti degli apostoli – de Roberto Rossellini avec Jacques Dumur
    + scénario
1970 TV Socrate – de Roberto Rossellini avec Jean Sylvère
    + scénario
1971 TV Blaise Pascal – de Roberto Rossellini avec Pierre Arditi
    + scénario
1972 TV Agostino d’Ippona – de Roberto Rossellini avec Dary Berkani
    + scénario
1973 TV L’età di Cosimo de Medici – de Roberto Rossellini avec Marcello Di Falco
    + scénario
Anno uno – de Roberto Rossellini avec Luigi Vannucchi
    + scénario
DO Grierson – de Roger Blais avec Lorne Greene
    Seulement apparition
1974 TV Descartes ( Cartesius ) de Roberto Rossellini avec Vernon Dobtcheff
    + scénario
CM Concerto per Michelangelo – de Roberto Rossellini
1975Le messie ( il messia ) de Roberto Rossellini avec Tina Aumont
    + scénario
1977 CM Beaubourg centre d’art et de culture Georges Pompidou – de Roberto Rossellini
DO Anna Magnani, un film d’amour ( io sono Anna Magnani ) de Chris Vermorcken avec Laura Betti
    Seulement apparition
1978Caligula ( Caligola / io, Caligola / Caligula, my son ) de Tinto Brass avec Malcolm McDowell
    Seulement scénario – Non crédité
Fiche créée le 26 mars 2006 | Modifiée le 8 septembre 2016 | Cette fiche a été vue 9819 fois
PREVIOUSGabrielle Rosny || Roberto Rossellini || Tino RossiNEXT