CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Fess Parker
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Rocío Dúrcal



Date et Lieu de naissance : 4 octobre 1944 (Madrid, Espagne)
Date et Lieu de décès : 25 mars 2006 (Torrelodones, Espagne)
Nom Réel : María de los Ángeles de las Heras Ortiz

ACTRICE

Rocío Dúrcal naît María de los Ángeles de Las Heras Ortiz, le 4 octobre 1944, à Madrid. Son père est chauffeur, sa mère va élever une famille de six enfants. À dix ans, avec la complicité de son grand-père, elle participe à un radio crochet. Elle conquiert les auditeurs grâce à sa voix mais aussi son aisance et sa spontanéité. Apprentie coiffeuse, elle participe à un jeu télévisé. Elle a quinze ans.

L’acteur devenu producteur Luis Sanz, à la recherche de jeunes talents, la remarque. Il lui fait donner des cours et lui demande de prendre un pseudonyme qu’elle aurait choisi au hasard en pointant sur la carte une ville andalouse. En 1962, Rocío Dúrcal tourne son premier film musical «Canción de juventud» de Luis Lucia. Elle enchaîne, toujours sous la direction de Luis Lucia, avec «Rocío de la Mancha» (1963), titre clin d’œil au célèbre personnage de Cervantès. Elle est dirigée à maintes reprises par le cinéaste argentin Luis César Amadori, dans des rôles chantants de jeune fille amusante et dynamique dont les adolescents de l’époque raffolent.

À la fin des années soixante, elle se retrouve sur les planches pour des revues musicales dont «Las Leandras» qui deviendra un film culte, mais aussi des œuvres théâtrales mises en scène par Torcuato Luca de Tena ou Adolfo Marsillach. Rocío Dúrcal n’hésite pas, dans les films suivants, à jouer dans un registre dramatique. Elle prend la place de la femme d’un malade psychique dans «Cristina Gúzman» (1968). Pour «Marianela» (1972) elle s’enlaidit pour interpréter à côté de José Suárez et de Alfredo Mayo, la servante, amoureuse de son maître aveugle, d’après le roman écrit en 1878 par Benito Pérez Galdós et adapté au cinéma par Angelino Fons. Elle donne aussi la réplique à Delphine Seyrig et Fernando Rey dans le très inquiétant «Dites le avec des fleurs» de Pierre Grimblat en 1974.

À partir des années quatre-vingts, Rocío Dúrcal donne un tournant à sa carrière et retourne à la chanson. Au Mexique, elle devient une référence pour les traditionnelles «Rancheras». Elle interprète bien d’autres types de musique. Aux Etats-Unis, elle est en duo avec les plus grands: Julio Iglesias, Ricky Martin, etc. Elle tourne aussi des séries télé dont «Les affaires de Maman» (1997) sous la direction de son Pygmalion de jadis Luis Sanz.

Atteinte d’un cancer au début des années deux mille, elle est soignée par chimiothérapie. Elle redonne courageusement des concerts, au stade mythique Azteca de Mexico et à Madrid. Rocío Dúrcal a épousé en 1970 Antonio Morales «Junior», idole des «sixties», cofondateur de premier groupe de rock espagnol «Los Brincos». Mère de trois enfants et plusieurs fois grand-mère, elle va recevoir avec son mari, en 2002, le prix des «Amants de Teruel», qui récompense les couples «au long cours» en souvenir d’une légende espagnole du Moyen-Âge où deux jeunes gens de familles hostiles se donnent un amour éternel.

Rocío Dúrcal a soixante et un ans, quand elle décède, le 25 mars 2006, des suites d’un cancer des poumons, dans sa maison de la banlieue madrilène. Cette artiste complète, à un niveau rarement égalé, laisse la planète hispanophone en deuil.

© Caroline HANOTTE

copyright
1962Canción de juventud – de Luis Lucia avec Julio Sanjuán
    + chansons
1963Rocío de La Mancha – de Luis Lucia avec Simón Andreu
    + chansons
1964Tengo 17 años – de José María Forqué avec Luis Peña
    + chansons
La chica del trébol / La ragazza meravigliosa – de Sergio Grieco avec José Luis López Vázquez
1965Más bonita que ninguna – de Luis César Amadori avec Luigi Giuliani
    + chansons
1966Acompáñame – de Luis César Amadori avec Enrique Guzmán
    + chansons
Buenos días, condesita – de Luis César Amadori avec Rafael Bardem
    + chansons
1967Amore en el aire – de Luis Cesar Amadori avec Fernando Rey
CM Flash 03 – de Félix Martialay avec Raf Vallone
    Seulement apparition
1968Cristina Guzmán – de Luis Cesar Amadori avec Arturo Fernández
CM Flash 16 – de Félix Martialay avec Tony Leblanc
    Seulement apparition
CM Flash 20 – de Félix Martialay avec Francisco Rabal
    Seulement apparition
1969Las leandras – de Eugenio Martín avec Alfredo Landa
1970La mélodie du bonheur ( la novicia rebelde / la novicia soñadora ) de Luis Lucia avec Pilar Bardem
1972Marianela – de Angelino Fons avec Alfredo Mayo
1974Dites-le avec des fleurs ( díselo con flores ) de Pierre Grimblat avec Francis Blanche
1976Me siento extraña – de Enrique Martí Maqueda avec José Antonio Ceinos
1989La blanca paloma – de Juan Miñón avec Francisco Rabal
    Seulement chansons
1998 CM Los dardos del amor – de David Pareja & Álvaro Pastor avec Teresa Arbolí
    Seulement chansons
Fiche créée le 27 mars 2006 | Modifiée le 13 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 4951 fois
PREVIOUSDeanna Durbin || Rocío Dúrcal || Tilla DurieuxNEXT