CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Julia Faye
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Rocío Jurado



Date et Lieu de naissance : 18 septembre 1946 (Chipiona, Espagne)
Date et Lieu de décès : 1er juin 2006 (Madrid, Espagne)
Nom Réel : María del Rocío Trinidad Mohedano Jurado

ACTRICE

Rocío Jurado naît María del Rocío Trinidad Mohedano Jurado, le 18 septembre 1946, à Chipiona, petite ville andalouse, installée à l’embouchure du Guadalquivir, à quelques kilomètres de Sanlúcar de Barrameda d’où partirent les caravelles de Christophe Colomb. Son père Fernando, chanteur de flamenco amateur, tient une échoppe de cordonnier. Sa mère Rosario, élève les enfants comme elle peut, mais raffole des chansons espagnoles de l’époque qu’elle reprend en cœur avec eux. Dès son enfance María chante aux fêtes de son école. Elle n’a pas quinze ans à la mort de son père. Elle gagne alors quelques pesetas en ressemelant les souliers, en ramassant des fruits dans les exploitations agricoles de la région et en se présentant à des concours de chant flamenco organisés par Radio Séville. En 1960, une amie de la famille l’héberge à Madrid pour essayer de la faire connaître. C’est la célèbre Pastora Imperio, propriétaire du cabaret «El Duende» qui la prend sous son aile mais pour pouvoir travailler, la jeune fille qui n’est pas majeure, doit se vieillir de plusieurs années. Elle prend alors le nom de sa mère et garde comme prénom celui de sa sainte patronne.

Rocío Jurado débute au cinéma en 1962, dans «Los guerrilleros» de Pedro Luis Ramírez. Le film raconte la lutte des Andalous contre les armées napoléoniennes dans l’Espagne de 1808. On y retrouve un autre chanteur Manolo Escobar mais aussi Lina Yegros, Rafael Durán et Alfredo Mayo. Quatre ans plus tard, Rocío partage l’affiche de «En Andalucía nació el amor» de Enrique López Eguiluz, avec Juan Luis Galiardo et Manuel Benítez «El Cordobés». Cette comédie se revoit avec plaisir même si le scénario n’est qu’un prétexte pour faire découvrir les chants, les danses et les taureaux d’une Espagne pour touristes. La même année, «Proceso a una estrella» de Rafael J. Salvia, avec Giancarlo Del Duca et José Toledano, est une œuvre qui se veut plus dramatique. Une chanteuse de cabaret y est accusée de meurtre. Dans «Una chica casi decente» (1971) de Germán Lorente, avec Tomás Blanco, Adolfo Celi interprète un escroc élégant et charmant qui souhaite que sa fille ne suive pas son exemple. En 1976, Rocío donne la réplique à Fernando Fernán Gómez, acteur et réalisateur de «La querida».

Mais Rocío Jurado est aussi une immense vedette de flamencos et de chansons de variété dans toute l’Hispanité. Elle fait également pour la télévision des émissions de variété et des films, en Espagne et au Mexique. Elle revient sur les grands écrans, en 1993, avec «La Lola se va a los puertos» reprise de la version de 1947 réalisée par Juan de Orduña avec Juanita Reina. Carlos Saura ne l’oublie pas pour l’illustration musicale de sa trilogie sur la danse «El amor brujo» (1986), «Sevillanas» (1992), «Flamenco» (1995).

Rocío Jurado épouse en 1976 Pedro Carrasco, champion mondial de boxe, Andalou d’origine dont elle a une fille, au diminutif de Rociíto, qui lui donnera deux petits-enfants. Divorcée, Rocío se remarie en 1995 avec le torero José Ortega Cano. En 1999, le couple adopte deux orphelins colombiens. Mais atteinte d’un cancer du pancréas, Rocio Jurado décède dans sa soixantième année, le 1er juin 2006 dans sa propriété madrilène. Selon ses dernières volontés, celle que l’on surnomme «La plus grande» repose désormais auprès de ses parents, dans le cimetière de son village natal, face à la mer.

© Caroline HANOTTE

copyright
1962Los guerrilleros – de Pedro Luis Ramírez avec Alfredo Mayo
1966En Andalucía nació el amor – de Enrique López Eguiluz avec Dyanik Zurakowska
Proceso a una estrella – de Rafael J. Salvia avec Xan das Bolas
    + chansons
1967 CM Flash 01 – de Félix Martialay avec Luis García Berlanga
    Seulement apparition
1968 CM Flash 13 – de Félix Martialay avec Massiel
    Seulement apparition
1971Una chica casi decente – de Germán Lorente avec Máximo Valverde
1976La querida – de Fernando Fernán Gómez avec Ricardo Merino
1985L’amour sorcier ( el amor brujo ) de Carlos Saura avec Cristina Hoyos
    Seulement chansons
1991 DO Sevillanas, la danse reine des férias ( Sevillanas ) de Carlos Saura avec Lola Flores
    Seulement apparition & chansons
1993La Lola se va a los puertos – de Josefina Molina avec Francisco Rabal
1995Flamenco, la passion flamenco ( flamenco ) de Carlos Saura avec Fernanda de Utrera
    Seulement apparition & chansons
Fiche créée le 20 juin 2006 | Modifiée le 1 juillet 2012 | Cette fiche a été vue 5778 fois
PREVIOUSKaty Jurado || Rocío Jurado || Curd JürgensNEXT