CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Richard Long
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Rod Steiger



Date et Lieu de naissance : 14 avril 1925 (Westhampton, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 9 juillet 2002 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Rodney Stephen Steiger

ACTEUR
Image
1964 Le prêteur sur gages (the pawnbroker) de Sidney Lumet avec Geraldine Fitzgerald & Brock Peters
Image
1967 Dans la chaleur de la nuit (in the heat of the night) de Norman Jewison avec Sidney Poitier & Warren Oates
Image
1971 Il était une fois la révolution (giù la t esta) de Sergio Leone avec James Coburn & Romolo Valli
Image
1982 L’élu (the chosen) de Jeremy Paul Kagan avec Robby Benson, Maximilian Schell & Barry Miller

D’origine allemande, écossaise et française, Rodney Stephen Steiger voit le jour le 14 avril 1925 à Westhampton, dans l’Etat de New York. Né d’un père qu’il ne connaîtra jamais et d’une mère alcoolique, il quitte le foyer familial à seize ans pour s’engager dans la Marine durant la Deuxième Guerre Mondiale. Après le conflit, il envisage de devenir acteur et s’inscrit à l’Actors Studio, où il reçoit l’enseignement de Stella Adler. Au début des années cinquante, il amorce une carrière au théâtre et sur le petit écran, tournant dans de nombreuses séries telles que «Tales of tomorrow», «Danger», «Suspense» et «Kraft Theatre». Rod Steiger fait ses débuts au cinéma en 1950, dans «Teresa» de Fred Zinnemann. Mais c’est avec «Sur les quais» (1954) de Elia Kazan, où il interprète le frère de Marlon Brando, qu’il se fait véritablement remarquer.

Sa réputation ne cesse de croître, et il tourne sous la direction de Robert Aldrich, John Farrow, Otto Preminger et Samuel Fuller. Il est remarquable en manager de boxe dans «Plus dure sera la chute» (1956), en confédéré dans «Le jugement des flèches» (1957) et en mari trompé dans «La femme et le rôdeur» (1957). En 1959, sa surprenante composition d’Al Capone dans le film de Richard Wilson confirme l’immensité de son talent. Talent que Francesco Rosi n’hésite pas à exploiter dans «Main basse sur la ville» (1963). Rescapé de la Shoah dans «Le prêteur sur gages» (1964), avocat corrompu dans «Le docteur Jivago» (1965), Rod Steiger triomphe dans «Dans la chaleur de la nuit» (1967), où son rôle de shérif lui vaut une pluie de récompenses, dont l’Oscar du meilleur acteur. Comédien massif, imposant, mettant en pratique la «Method» prônée par l’Actors Studio, dont il est l’un des plus illustres représentants, il n’échappe toutefois pas toujours à une certaine démesure et à un goût prononcé pour le cabotinage. C’est ce qui arrive dans la superproduction «Waterloo» (1970), immense fiasco financier où Steiger campe un Napoléon Bonaparte plutôt outré. Non moins inattendu est son personnage de paysan mexicain dans «Il était une fois la révolution» (1971), sa prestation de Benito Mussolini dans «Les derniers jours de Mussolini» (1973), puis de W.C. Fields dans «W.C. Fields et moi» (1975).

Par la suite, l’acteur connaît une grave dépression nerveuse suite à une opération cardiaque, mais on le retrouve dans un film d’horreur célèbre, «Amityville, la maison du diable» (1979), avant de réapparaître en Mussolini dans «Le lion du désert» (1979). Les années suivantes, sa carrière s’enlise un peu et Rod Steiger gaspille son talent dans des films mineurs. Désormais relégué aux seconds rôles, il donne la réplique à Sylvester Stallone dans «L’expert» (1993) puis apparaît dans un film de Jean-Charles Tacchella, «Tous les jours dimanche» (1994). Bien que voué à de simples apparitions, il se révèle hilarant en militaire fanatique dans «Mars Attacks !» (1996) de Tim Burton et étonnant en religieux dans «La fin des temps» (1999) avec Arnold Schwarzenegger.

Acteur démesuré, excessif et passionné, marié cinq fois, Rod Steiger, extraordinaire monstre sacré du cinéma américain, symbolise, par son jeu et par sa présence, toute l’originalité de l’Actors Studio, dans la lignée des Marlon Brando, Paul Newman, Steve McQueen ou James Dean. Il est décédé le 9 juillet 2002 à Los Angeles, d’une déficience rénale aggravée par une pneumonie.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1950Teresa – de Fred Zinnemann avec Pier Angeli
1954Sur les quais ( on the waterfront ) de Elia Kazan avec Marlon Brando
Le grand couteau ( the big knife ) de Robert Aldrich avec Ida Lupino
1955Oklahoma ! – de Fred Zinnemann avec Gloria Grahame
    + chansons
Condamné au silence ( the court-martial of Billy Mitchell / one man mutiny ) de Otto Preminger avec Gary Cooper
1956L’homme de nulle part ( Jubal ) de Delmer Daves avec Glenn Ford
Plus dur sera la chute ( the harder they fall ) de Mark Robson avec Humphrey Bogart
Les évadés de l’enfer / Les échappés du néant ( back from eternity ) de John Farrow avec Anita Ekberg
1957Le jugement des flèches / La prairie en flammes ( run of the arrow / hot lead ) de Samuel Fuller avec Sara Montiel
La femme et le rôdeur ( the unholy wife / the lady and the prowler ) de John Farrow avec Diana Dors
1958Frontière dangereuse ( across the bridge ) de Ken Annakin avec Marla Landi
Cri de terreur ( cry terror ! ) de Andrew L. Stone avec Angie Dickinson
1959Al Capone – de Richard Wilson avec Fay Spain
Les sept voleurs ( seven thieves ) de Henry Hathaway avec Edward G. Robinson
1960L’empreinte ( the mark ) de Guy Green avec Maria Schell
Vendredi, treize heures ( an einem freitag um halb zwölf / il mondo nella mia tasca / on Friday at eleven / the world in my pocket ) de Alvin Rakoff avec Nadja Tiller
1961Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
Lutte sans merci ( 13 West Street ) de Philip Leacock avec Dolores Dorn
1962Reprieve / Convicts four – de Millard Kaufman avec Stuart Whitman
1963Main basse sur la ville ( le mani sulla città ) de Francesco Rosi avec Salvo Randone
1964Désirs pervers / Les deux rivales / Les indifférents ( gli indifferenti ) de Francesco Maselli avec Claudia Cardinale
Le prêteur sur gages ( the pawnbroker ) de Sidney Lumet avec Geraldine Fitzgerald
    BAFTA du meilleur acteur étranger aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    Ours d’Argent du meilleur acteur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

Le cher disparu ( the loved one ) de Tony Richardson avec Roddy McDowall
    Saint Jordi de la meilleure interprétation dans un film étranger aux prix Sant Jordi de Barcelone, Espagne
1965Un homme est venu ( e venne un uomo ) de Ermano Olmi avec Adolfo Celli
1966Docteur Jivago ( doctor Zhivago ) de David Lean avec Julie Christie
La fille et le général ( la ragazza e il generale ) de Pasquale Festa Campanile avec Virna Lisi
1967Dans la chaleur de la nuit ( in the heat of the night ) de Norman Jewison avec Sidney Poitier
    Oscar du meilleur acteur, USA

    BAFTA du meilleur acteur étranger aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    Golden Globe du meilleur acteur de cinéma catégorie drame, USA

    Laurel d’Or de la meilleure interprétation dramatique masculine, USA

    Prix NSFC du meilleur acteur par la société nationale des critiques de cinéma, USA

    Prix NYFCC du meilleur acteur par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

    Prix KCFCC du meilleur acteur par le cercle des critiques de cinéma de Kansas City, USA

    Saint Jordi de la meilleure interprétation dans un film étranger aux prix Sant Jordi de Barcelone, Espagne
1968Le refroidisseur de dames / La sixième victime / Chasse à l’étrangleur ( no way to treat a lady ) de Jack Smight avec George Segal
    Saint Jordi de la meilleure interprétation dans un film étranger aux prix Sant Jordi de Barcelone, Espagne

Auto stop girl / L’intruse / Une femme… trop perverse ( three into two won’t go ) de Peter Hall avec Peggy Ashcroft
Le sergent ( the sergeant ) de John Flynn avec John Phillip Law
    David du meilleur acteur étranger, Italie
1969L’homme tatoué ( the illustrated man ) de Jack Smight avec Claire Bloom
1970Waterloo ( Ватерлоо ) de Sergueï Bondartchouk avec Christopher Plummer
1971Il était une fois la révolution ( giù la t esta / duck, you sucker / a fistful of dynamite / once upon a time… the revolution ) de Sergio Leone avec James Coburn
Happy birthday, Wanda June – de Mark Robson avec Susannah York
1972Les héros / Les enfants de cœur ( gli eroi / the heroes / los héroes millonarios ) de Duccio Tessari avec Rod Taylor
Une fille nommée Lolly Madonna ( Lolly-Madonna XXX / the Lolly-Madonna war ) de Richard C. Sarafian avec Robert Ryan
DO The moviemakers – de Ronald Saland avec Richard C. Sarafian
    Seulement apparition
1973Les derniers jours de Mussolini ( Mussolini : Ultimo atto / the last days of Mussolini / the last four days / the last tyran / Mussolini : The last four days ) de Carlo Lizzani avec Henry Fonda
Lucky Luciano ( a proposito Lucky Luciano / re Lucky Luciano ) de Francesco Rosi avec Gian Maria Volonté
1974Les innocents aux mains sales – de Claude Chabrol avec Romy Schneider
1975Le grand défi / Dieu sauve la reine ( Hennessy ) de Don Sharp avec Lee Remick
W.C. Fields et moi ( W.C. Fields and me ) de Arthur Hiller avec Valerie Perrine
1977Jésus de Nazareth ( Jesus of Nazareth / Gesù di Nazareth ) de Franco Zeffirelli avec Robert Powell
Jim Buck ( portrait of a hitman / the last contract ) de Allan A. Buckhantz avec Jack Palance
Wolf Lake ( the honor guard ) de Burt Kennedy avec Alan Conrad
1978F.I.S.T. – de Norman Jewison avec Sylvester Stallone
Avec les compliments de Charlie / À toi de jouer, Charlie ! ( love and bullets ) de Stuart Rosenberg avec Charles Bronson
1979La percée d’Avranches ( breakthrough / Steiner: Das eiserne kreuz, 2.Teil / Sergeant Steiner ) de Andrew V. McLaglen avec Richard Burton
Amityville, la maison du diable ( the Amityville horror ) de Stuart Rosenberg avec Margot Kidder
Klondike fever / Jack London’s Klondike fever – de Peter Carter avec Angie Dickinson
Le lion du désert ( lion of the desert / Omar Mukhtar : Lion of the desert ) de Mustapha Akkad avec Anthony Quinn
1980La belle étoile ( the lucky star ) de Max Fisher avec Louise Fletcher
1981La montagne magique ( der zauberberg ) de Hans W. Geissendörfer avec Charles Aznavour
Winchester et longs jupons ( Cattle Annie and little britches ) de Lamont Johnson avec Burt Lancaster
1982L’élu ( the chosen ) de Jeremy Paul Kagan avec Robby Benson
    Prix du meilleur acteur au festival des films du monde de Montréal, Canada
1983Machination ( the naked face ) de Bryan Forbes avec Roger Moore
1985Une affaire de famille ( american gothic / hide and shriek ) de John Hough avec Yvonne De Carlo
1986Catch the heat / Feel the heat – de Joel Silberg avec Brian Thompson
The kindred – de Jeffrey Obrow & Stephen Carpenter avec Kim Hunter
1987Calendrier meurtrier ( january man / the January man ) de Pat O’Connor avec Susan Sarandon
1988L’été des roses blanches ( that summer of white roses / djavolji raj ) de Rajko Grlic avec Susan George
Sauf votre respect ( try this one for size ) de Guy Hamilton avec Arielle Dombasle
1989Tennessee nights / Black water / Tennessee waltz – de Nicolas Gessner avec Julian Sands
DO The exiles – de Richard Kaplan avec Billy Wilder
    Seulement narration
1990Un homme à respecter ( men of respect ) de William Reilly avec John Turturro
1991La ballade du café triste ( the ballad of the sad cafe ) de Simon Callow avec Vanessa Redgrave
Guilty as charged – de Sam Irvin avec Lauren Hutton
1992The player – de Robert Altman avec Greta Scacchi
    Seulement apparition
Gengis Khan – de Peter Duffell avec Richard Tyson
Le voisin ( the neighbor ) de Rodney Gibbons avec Linda Kozlowski
1993L’expert ( the specialist ) de Luis Llosa avec Sharon Stone
Kölcsönkapott idö / Living on borrowed time – de István Poór avec John Hurt
The last tatoo – de John Reid avec Desmond Kelly
DO Earth and the american dream – de Bill Couturié
    Seulement voix
1994Tous les jours dimanche – de Jean-Charles Tacchella avec Thierry Lhermitte
DO Humphrey Bogart : Behind the legend – de N. Brice Shipley avec Lauren Bacall
    Seulement apparition
1995Captain Nuke and the bomber boys / Demolition day– de Charles Gale avec Martin Sheen
Livers ain’t cheap / The real thing – de James Merendino avec James Russo
DO The films of John Frankenheimer – de ? avec John Frankenheimer
    Seulement apparition
1996Une folle équipée / Otages en balade / En route pour l’école ( Carpool ) de Arthur Hiller avec Tom Arnold
Incognito – de John Badham avec Jason Patric
Mars attacks ! – de Tim Burton avec Jack Nicholson
Kölcsönkapott idö – de Itsván Poór avec John Hurt
Shiloh – de Dale Rosenbloom avec Michael Moriaty
CM Little surprises – de Jeff Goldblum avec Julie Harris
1997Le rêve de Jimmy ( the kid ) de John Hamilton avec Jeff Saumier
La dernière cavale ( truth or consequences, N.M. ) de Kiefer Sutherland avec Kevin Pollack
Modern vampires / Revenant – de Richard Elfman avec Kim Cattrall
Body and soul – de Sam Henry Kass avec Jennifer Beals
Animals ( animals and the tollkeeper / animal attraction ) de Michael Di Jiacomo avec Tim Roth
1998La tête dans le carton à chapeaux ( crazy in Alabama ) de Antonio Banderas avec Melanie Griffith
La fin des temps ( end of days ) de Peter Hyams avec Arnold Schwarzenegger
Traque infernale ( legacy ) de T.J. Scott avec David Hasselhoff
Alexandria Hotel – de Andrea Barzini & James Merendino avec Valeria Golino
DO Off the menu : The last days of chasen’s – de Shari Springer Berman & Robert Pulcini avec Maureen Arthur
    Seulement apparition
1999Hurricane Carter ( the Hurricane ) de Norman Jewison avec Denzel Washington
Shiloh II ( Shiloh 2 : Shiloh season ) de Sandy Tung avec Zachary Browne
Complot meurtrier ( cypress edge ) de Serge Rodnunsky avec Brad Dourif
DO AFI’s 100 Years... 100 Stars – de Gary Smith avec Shirley Temple
    Seulement apparition
2000The last producer / The final hit – de Burt Reynolds avec Ann-Margret
The flying dutchman / Frozen in fear – de Robin P. Murray avec Eric Roberts
Lightmaker – de Dieter Meier avec Cornelia Grolimund
DO Unforgettable Diana Dors – de Ashtar Alkhirsan avec Alan Lake
    Seulement apparition
DO Elizabeth Taylor : England’s other Elizabeth – de Chris Bould avec Elizabeth Taylor
    Seulement apparition
DO Muhammad Ali : Through the eyes of the world – de Phil Grabsky avec James Earl Jones
    Seulement apparition
2001The Hollywood sign – de Sönke Wortmann avec Tom Berenger
A month of sundays – de Stewart Raffill avec Sally Kirkland
    Prix du meilleur acteur au festival international indépendant du cinéma et de la vidéo de New York, USA

Poolhall junkies – de Gregory Mars Martin avec Chazz Palminteri
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’Excellence pour l’ensemble de sa carrière au festival des films du monde de Montréal, Canada ( 1997 )

    Prix Mary Pickford pour l’ensemble de sa carrière aux Golden Satellite Awards, USA ( 1997 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma de Karlovy Vary, Tchécoslovaquie ( 1998 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière d’acteur au festival international du cinéma de Palm Beach, USA ( 1999 )

    Prix Maverick Tribute au festival de cinema Cinequest de San Jose, USA ( 1999 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière au Method Fest, USA ( 2002 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière, à titre posthume, au festival u cinéma d’Atlantic City, USA ( 2002 )
Fiche créée le 6 juin 2009 | Modifiée le 9 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 4730 fois
PREVIOUSAnthony Steffen || Rod Steiger || Jirina SteimarováNEXT