CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Guy Delorme
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Roger Coggio



Date et Lieu de naissance : 11 mars 1934 (Lyon, France)
Date et Lieu de décès : 20 octobre 2001 (Bobigny, France)
Nom Réel : Roger Coggio

ACTEUR

Né le 11 mars 1934 à Lyon, de parents émigrés italiens, Roger Coggio connaît dès l’âge de quatorze ans le travail en usine en tant que manœuvre et participe parallèlement à des concours de claquettes. Pour échapper à son destin de jeune provincial, il monte à Paris et suit les cours «Charles-Dullin» au début des années cinquante.

Alors que Roger Coggio débute au cinéma dans «Avant le déluge» (1953) de André Cayatte avec Bernard Blier, il intègre la troupe du Théâtre National Populaire dirigé par Jean Vilar en 1955. Sous la direction de ce maître du théâtre, il joue: «Henri IV» (1957) dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes à Avignon ou «Œdipe» (1958) de André Gide au TNP à Paris. Il est aussi le partenaire de Gérard Philipe dans «Lorenzaccio» (1958) de Musset. En 1962, il interprète le rôle de Poprichtchine «Le journal d’un fou» de Nicolas Gogol au Théâtre des Mathurins qu’il met également en scène. Le succès est tel que la pièce est reprise les deux années suivantes au Théâtre Edouard VII et Théâtre de la Gaîté Montparnasse. Cette pièce fait l’objet de deux adaptations cinématographiques en 1963 et 1986. Sur le grand écran, il est dirigé par Orson Welles dans «Une histoire immortelle» (1967) d’après Karen Blixen avec également Jeanne Moreau mais aussi par Roger Hanin pour «Le protecteur» (1974).

Sans jamais délaisser le théâtre, Roger Coggio se consacre au cinéma en tant que réalisateur, il met en scène «Chronique d’un couple» (1971) avec Pascale Petit et «Les noces de porcelaine» (1974) avec Mylène Demongeot. Avec sa compagne Elisabeth Huppert en tant que co-scénariste et partenaire, il réalise trois films: «Silence … on tourne» (1976), «On peut le dire sans se fâcher» (1977) et «C’est encore loin l’Amérique» (1979). Il fait aussi de fréquentes apparitions à la télévision, notamment dans des productions classiques ou historique telles que: «Macbeth» (1959) de Shakespeare réalisé par Claude Barma, «Marie Stuart» (1959) de Friedrich Schiller adapté par Stellio Lorenzi et «Marie Waleska» (1968) dirigé par Henri Spade où il incarne Napoléon au côté de Danielle Volle dans le rôle titre.

En 1974, Roger Coggio fonde la société «Gerland Productions» et crée dix ans plus tard les «Amis du Cinéma Populaire» (ACP), une association qui coproduit ses films en s’inspirant du modèle de Jean Vilar basé sur la prévente des billets. Soutenu par un syndicat de l’Education Nationale, il réalise successivement: «Les fourberies de Scapin» (1980) et «Le bourgeois gentilhomme» (1981) d’après Molière avec Michel Galabru ou «La folle journée ou le mariage de Figaro» (1988) d’après Beaumarchais avec Fanny Cottençon et Marie Laforêt. Toujours sur ce principe de préfinancement des spectateurs, il est l’interprète de «Les fausses confidences» de Daniel Moosman d’après Marivaux en 1984 ou de «Monsieur de Pourceaugnac» de Michel Mitrani d’après Molière en 1985.

En 1998, Roger Coggio fait une dernière apparition au cinéma dans «Je suis vivante et je vous aime» de Roger Kahane. Compagnon de l’actrice Fanny Cottençon, il décède à l’âge de soixante-sept ans des suites d’un cancer le 20 octobre 2001 à Bobigny et est inhumé au Cimetière du Plessis-Luzarches dans le Val d’Oise.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1953Avant le déluge – de André Cayatte avec Bernard Blier
1954Les fruits de l’été – de Raymond Bernard avec Edwige Feuillère
Le pain vivant – de Jean Mousselle avec Lucien Nat
1956Pardonnez nos offenses – de Robert Hossein avec Marina Vlady
1957Marchands de filles – de Maurice Cloche avec Daniela Rocca
Donnez-moi ma chance / Piège à filles – de Léonide Moguy avec Michèle Mercier
1958 CM Du côté de la côte – de Agnès Varda
    Seulement voix & narration
1961Cadavres en vacances / Pas si folles les guêpes – de Jacqueline Audry avec Simone Renant
Les petits matins – de Jacqueline Audry avec Arletty
1962Les carabiniers – de Jean-Luc Godard avec Catherine Ribeiro
CM La naturalisée – de Alain Cuniot avec Martha Blasquez
1963Le journal d’un fou – de Roger Coggio avec Dorothée Blank
    + adaptation & scénario
CM Un honnête homme – de Adonis Kyrou
    Seulement voix & narration
1965 DA La femme fleur – de Jan Lenica
    Seulement voix & narration
1966Les fruits amers / Soledad – de Jacqueline Audry avec Emmanuelle Riva
1967Une histoire immortelle ( the immortal story ) de Orson Welles avec Jeanne Moreau
1968Maldonne – de Sergio Gobbi avec Elsa Martinelli
1970Le temps des loups – de Sergio Gobbi avec Virna Lisi
1971Chronique d’un couple – de Roger Coggio avec Pascale Petit
    + dialogues, adaptation & scénario
1972Belle – de André Delvaux avec Danièle Delorme
1973La dernière bourrée à Paris – de Raoul André avec Annie Cordy
Commissariat de nuit ( commissariato di notturna ) de Guido Leoni avec Rosanna Schiaffino
1974Le protecteur – de Roger Hanin avec Jean Servais
Les noces de porcelaine – de Roger Coggio avec Mylène Demongeot
    Seulement scénario & réalisation
1976Silence… on tourne – de Roger Coggio avec Elisabeth Huppert
    + scénario
1977On peut le dire sans se fâcher / La belle emmerdeuse – de Roger Coggio avec Madeleine Robinson
    + dialogues, scénario & production
1978 CM Venise – de Sergio Gobbi
    Seulement voix & narration
1979C’est encore loin l’Amérique ? – de Roger Coggio avec Danièle Evenou
    + scénario & production
1980Les fourberies de Scapin – de Roger Coggio avec Jean-Pierre Darras
    + scénario & production
1981Le bourgeois gentilhomme – de Roger Coggio avec Michel Galabru
    + scénario & production
1984Les fausses confidences – de Daniel Moosmann avec Brigitte Fossey
    + production
Louise… l’insoumise – de Charlotte Silvera avec Catherine Rouvel
    Seulement production
1985Rue du Départ – de Tony Gatlif avec Christine Boisson
Monsieur de Pourceaugnac – de Michel Mitrani avec Rosy Varte
    + production
1987Le journal d’un fou – de Roger Coggio avec Fanny Cottençon
    + scénario & production
1989La folle journée ou le mariage de Figaro – de Roger Coggio avec Marie Laforêt
    + scénario & production
1998Je suis vivante et je vous aime – de Roger Kahane avec Agnès Soral
Fiche créée le 9 mai 2010 | Modifiée le 23 mai 2010 | Cette fiche a été vue 11233 fois
PREVIOUSHenri Cogan || Roger Coggio || Emma CohenNEXT