CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de George Nader
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Roger Karl



Date et Lieu de naissance : 29 avril 1882 (Bourges, France)
Date et Lieu de décès : 4 mai 1984 (Paris, France)
Nom Réel : Roger Trouvé

ACTEUR

Roger Karl, né Roger Trouvé, vient au monde le 29 avril 1882 à Bourges, dans le Cher. Féru de littérature et de peinture, fréquentant Apollinaire, Picasso ou Paul Léautaud, c’est finalement le théâtre qu’il choisit. Au début du vingtième siècle, il suit l’enseignement de Louis Leloir au Conservatoire de Paris, puis passe par l’Odéon sous la direction de André Antoine. Après avoir joué aux côtés de Sarah Bernhardt, il poursuit sa formation de comédien auprès de Jacques Copeau, au Théâtre de Vieux-Colombier, en 1913. Là, il interprète «La femme tuée par la douceur» de Thomas Heywood, «Les frères Karamazov» de Dostoïevski, ainsi que «L’amour médecin» de Molière. Parallèlement à une importante activité théâtrale, Roger Karl débute au cinéma à l’époque du muet, et apparaît dans «Cyrano de Bergerac» (1909) de Jean Durand et «L’assassinat de l’amiral de Coligny» (1912) de Maurice de Féraudy.

Sa carrière cinématographique est lancée pour de bon grâce à Marcel L’Herbier, qui le fait tourner dans des classiques de l’avant-garde des années vingt: «L’homme du large» (1920) et «L’argent» (1928). D’autres grands cinéastes de cette période le réclament: Louis Delluc, Jean Epstein, Léon Poirier et Jean Grémillon. L’arrivée du parlant ne va pas porter préjudice à ses interprétations, bien au contraire. Doté d’un physique noble et massif et d’un beau collier de barbe, présentant bien, Roger Karl a du coffre et une solide prestance. Il apparaît dans plusieurs coproductions franco-allemandes, et se trouve voué à des seconds rôles d’un certain niveau, souvent peu sympathiques. Commissaire de police dans «L’étoile de Valencia» (1933), comte dans «Le prince Jean» (1934), officier russe dans «Les nuits moscovites» (1934), grand-duc dans «Les mystères de Paris» (1935), il interprète toute une galerie de personnages importants, imposants et distingués. Julien Duvivier lui confie un rôle de chancelier dans «Le Golem» (1935) avec Harry Baur, puis il incarne le pape Alexandre VI dans «Lucrèce Borgia» de Abel Gance. Des compositions puissantes et racées pour des films intéressants, même si Roger Karl n’a jamais la vedette, semblant se contenter de rôles de composition secondaires. Décidément à l’aise dans le film historique, il est grand-duc de Russie dans «Au service du tsar» (1936), le prince Ramigani dans «Le tigre du Bengale» (1937) et, à nouveau, général russe dans «Le joueur» (1938).

Toutefois, force est de reconnaître que l’intérêt que porte Roger Karl pour le Septième Art reste très relatif, n’aimant guère les contraintes du mode cinématographique et l’atmosphère des plateaux de tournage. Sa vraie passion est ailleurs, sur scène, ce qui explique une certaine indifférence vis-à-vis de sa carrière au cinéma. Fidèle à ses rôles de militaires et d’aristocrates, il joue un colonel allemand dans «Après Mein Kampf, mes crimes» (1940), un marquis dans «Un seul amour» (1943) puis un major-colonel dans «Boule de suif» (1945). Après la Seconde Guerre Mondiale, Roger Karl semble se désintéresser de sa carrière cinématographique, se contentant de petits rôles dans quelques rares films, et se consacre exclusivement au théâtre. Au Festival d’Avignon alors naissant, on a pu le voir jouer dans «Henry IV» de Shakespeare, et «Le Cid» de Corneille. Auteur d’un «Journal d’un homme de nulle part» sous le pseudonyme de Michel Balfort, on lui doit aussi un recueil de poèmes. Assez critique à propos du cinéma, Roger Karl se réclame avant tout du théâtre et des grands auteurs, dont il fut un excellent serviteur. D’une extraordinaire longévité, il décède, centenaire, le 4 mai 1984 à Paris.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1909 CM Mireille – de Henri Cain avec Frédéric Mistral
CM Cyrano de Bergerac – de Jean Durand avec Robert Péguy
1912 CM L’assassinat de l’amiral de Coligny – de Maurice de Féraudy avec Suzanne Rissler
CM Le mystère de Notre-Dame-de-Paris / Le mystère du pont Notre-Dame – de Victorin Jasset avec Germaine Dermoz
1917 CM Fantasmes – de Marcel L’Herbier avec Claude-France Aïssé
1918 CM Le siège des trois K. – de Jacques de Baroncelli avec Suzanne Grandais
1920L’homme du large – de Marcel L’Herbier avec Charles Boyer
1921L’ombre déchirée – de Léon Poirier avec Suzanne Desprès
La femme de nulle part – de Louis Delluc avec Eve Francis
Le coffret de jade – de Léon Poirier avec Laurence Myrga
1922Jocelyn – de Léon Poirier avec Suzanne Bianchetti
1923L’affaire du courrier de Lyon – de Léon Poirier avec Blanche Montel
    Film en 3 parties
    1 : La haine
    2 : L’amour
    3 : La loi
1924La goutte de sang / Du sang dans les ténèbres – de Jean Epstein & Maurice Mariaud avec Georges Charlia
1925L’espionne aux yeux noirs – de Henri Desfontaines avec María Dalbaicín
    Sérial en 8 épisodes
    1 : L’agonie d’une patrie
    2 : La patrie avant tout
    3 : En terre d’exil
    4 : Les danseurs du Samoun
    5 : La vengeance de l’espionne
    6 : Père et roi
    7 : Le baiser mortel
    8 : L’aube de délivrance avec Alice Tissot
Le cavalier de Dona Pia – de Henry Krauss avec Ginette Mady
1926Le vertige – de Marcel L’Herbier avec Emmy Lynn
Le diable au cœur – de Marcel L’Herbier avec Betty Balfour
1927Maldone – de Jean Grémillon avec Annabella
1928Le désir – de Albert Durec avec Mary Serta
Cagliostro ( graf Cagliostro ) de Richard Oswald avec Hans Stüwe
1929L’argent – de Marcel L’Herbier avec Brigitte Helm
1931Fantômas – de Paul Féjos avec Tania Fédor
1932Stupéfiants – de Kurt Gerron & Roger Le Bon avec Danièle Parola
Coup de feu à l’aube – de Serge de Poligny avec Antonin Artaud
1933L’étoile de Valencia – de Serge de Poligny avec Jean Gabin
Un certain monsieur Grant – de Gerhard Lamprecht & Roger Le Bon avec Olga Tschechowa
Idylle au Caire – de Claude Heymann & Reinhold Schünzel avec Renate Müller
La bataille – de Viktor Tourjansky & Nicolas Farkas avec Valéry Inkijinoff
La bataille ( the battle / Hara-Kiri / thunder in the East ) de Viktor Tourjansky & Nicolas Farkas John Loder
    Version anglaise de « La bataille »
1934Les nuits moscovites – de Alexis Granowsky avec Harry Baur
Le diable en bouteille – de Heinz Hilpert, Reinhardt Steinbicker & Raoul Ploquin avec Käthe von Nagy
Le prince Jean – de Jean de Marguenat avec Pierre Richard-Willm
L’or – de Karl Hartl & Serge de Poligny avec Pierre Blanchar
Le miroir aux alouettes – de Hans Steinhoff & Roger Le Bon avec Edwige Feuillère
1935Quand minuit sonnera – de Léo Joannon avec Marie Bell
Lucrèce Borgia – de Abel Gance avec Edwige Feuillère
Barcarolle – de Gerhardt Lamprecht & Roger Le Bon avec Gina Manès
Les mystères de Paris – de Félix Gandéra avec Madeleine Ozeray
Un homme de trop à bord – de Gerhard Lamprecht & Roger Le Bon avec Annie Ducaux
Le Golem – de Julien Duvivier avec Marcel Dalio
La gondole aux chimères – de Augusto Genina avec Marcelle Chantal
1936Sous les yeux d’Occident / Razumov – de Marc Allégret avec Pierre Renoir
Au service du tsar – de Pierre Billon avec Véra Korène
La bête aux sept manteaux – de Jean de Limur avec Junie Astor
Mademoiselle Docteur / Salonique nid d’espions – de Georg Wilhelm Pabst avec Dita Parlo
L’homme à abattre – de Léon Mathot avec Viviane Romance
1937À Venise, une nuit – de Christian-Jaque avec Elvire Popesco
Le tigre du Bengale – de Richard Eichberg avec Pola Illéry
Le tombeau hindou – de Richard Eichberg avec Claude May
1938Tarakanova ( la principessa Tarakanova ) de Fédor Ozep & Mario Soldati avec Annie Vernay
Le joueur – de Gerhard Lamprecht & Louis Daquin avec Suzet Maïs
Fort Dolores – de René Le Hénaff avec Pierre Larquey
La belle revanche – de Paul Mesnier avec Pauline Carton
1939Cas de conscience – de Walter Kapps avec Suzy Prim
1940Après Mein Kampf, mes crimes – de Alexandre Ryder avec Line Noro
1941Le valet maître – de Paul Mesnier avec Marguerite Deval
1942Le camion blanc – de Léo Joannon avec Blanchette Brunoy
Le voyageur de la Toussaint – de Louis Daquin avec Jean Desailly
1943Un seul amour – de Pierre Blanchar avec Micheline Presle
Mahlia la métisse – de Walter Kapps avec Jean Servais
La vie de plaisir – de Albert Valentin avec Albert Préjean
1945Boule de suif – de Christian-Jaque avec Louis Salou
Mission spéciale – de Maurice de Canonge avec Jany Holt
    Film en 2 parties
    1 : L’espionne
    2 : Réseau clandestin
1946L’ennemi sans visage – de Maurice Cammage & Robert-Paul Dagan avec Louise Carletti
Rumeurs – de Jacques Daroy avec Annette Poivre
1952Tourbillon – de Alfred Rode avec Claudine Dupuis
1957Le cas du docteur Laurent – de Jean-Paul Le Chanois avec Jean Gabin
1962La poupée – de Jacques Baratier avec Zbigniew Cybulski
1964L’amour à la chaîne – de Claude de Givray avec Perrette Pradier
1971La part des lions – de Jean Larriaga avec Elsa Martinelli
Fiche créée le 28 avril 2009 | Modifiée le 5 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 5136 fois
PREVIOUSAnna Karina || Roger Karl || Boris KarloffNEXT