CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Charles Rocket
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Roger Pigaut



Date et Lieu de naissance : 8 avril 1919 (Vincennes, France)
Date et Lieu de décès : 24 décembre 1989 (Paris, France)
Nom Réel : Roger Paul Louis Pigot

ACTEUR

Roger Paul Louis Pigot naît le 8 avril 1919, à Vincennes, en région parisienne. Son père est caissier aux Galeries Lafayette et sa mère, couturière. Ces derniers souhaitent que leur fils intègre l’Ecole Normale d’instituteurs, mais Roger, peu motivé, échoue au concours d’entrée. En 1937, pour gagner sa vie, il travaille dans les Chemins de fer, mais sans grande motivation. Il s’inscrit ensuite aux cours d’art dramatique de Raymond Rouleau, puis ceux de René Simon. En 1939, il sort premier du Conservatoire. Durant l’Occupation, il passe en zone libre, participe à des émissions radiophoniques et à des tournées théâtrales. Au début des années quarante, il débute au cinéma dans des emplois de jeunes premiers séduisants et ténébreux, notamment dans «Retour de flamme» (1942) de Henri Fescourt.

En 1946, alors qu’il effectue une tournée aux Etats-Unis, Jacques Becker le demande pour tourner dans son film «Antoine et Antoinette». Il y interprète Antoine, ouvrier typographe, aux côtés de Claire Maffei, confrontés ensemble aux difficultés de la vie quotidienne. Cette peinture du milieu populaire parisien remporte un certain écho, et lance Roger Pigaut, qui trouve là son rôle le plus significatif. En 1948, il interprète le célèbre brigand et chef de bande Louis Dominique Bourguignon dit Cartouche, dans «Cartouche, roi de Paris» de Guillaume Radot, qui sera éclipsée par le film de Philippe de Broca en 1962. Il est un bon Fernand de Morcerf dans la seconde version du «Comte de Monte Cristo» réalisée par Robert Vernay en 1954, avec Jean Marais. La même année, il apparaît dans un péplum, «Théodora, impératrice de Byzance», aux côtés d’un autre jeune premier de l’écran, Georges Marchal. Sacha Guitry, à son tour, sollicite la présence de Roger Pigaut pour son «Napoléon» (1954), où il joue le marquis de Caulaincourt. L’année d’après, il est le pompiste Pietri, amant de le jeune Brigitte Bardot dans «La lumière d’en face» de Georges Lacombe. Acteur reconnu de la profession et apprécié du public, Roger Pigaut conserve, dans chacune de ses compositions, une part d’authenticité et de modestie.

Durant les années cinquante, las d’être dirigé par les autres, il abandonne petit à petit le métier d’acteur et préfère se consacrer à la réalisation. Il passe derrière la caméra pour la première fois en 1957, avec un étonnant film franco-chinois pour enfants, «Le cerf-volant du bout du monde», qui, à travers le monde de l’enfance, prône les valeurs de l’amitié et de la solidarité entre les peuples. On retrouve Roger Pigaut de temps à autre à l’écran, en tant qu’acteur. En 1967, il apparaît dans deux épisodes de la série des «Angélique» avec Michèle Mercier, où il tient le rôle du marquis d’Escrainville. Après «Mayerling», superproduction historique de Terence Young, il se consacre à nouveau à la réalisation, avec d’honorables films policiers. En 1970, il signe «Comptes à rebours», où il s’entoure d’une distribution prestigieuse: Serge Reggiani, Charles Vanel, Simone Signoret, Michel Bouquet, Marcel Bozzuffi, André Pousse... En 1972, il tourne «Trois millions sans ascenseur», puis «Le guêpier» en 1974, avec Claude Brasseur et Marthe Keller. Par la suite, il se tourne presque essentiellement vers la télévision. Il met en scène plusieurs feuilletons et séries, notamment «Les héritiers» ou «Les cinq dernières minutes». On le voit aussi comme interprète dans «Les compagnons de Baal», «Mauregard», «Les Boussardel» ou «Les liaisons dangereuses». Il joue une dernière fois au cinéma dans «Une histoire simple» (1978) avec Romy Schneider. Roger Pigaut meurt le 24 décembre 1989, d’une crise cardiaque, à Paris

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1942Retour de flamme – de Henri Fescourt avec Renée Saint-Cyr
Félicie Nanteuil – de Marc Allégret avec Micheline Presle
1943Douce – de Claude Autant-Lara avec Odette Joyeux
1944Sortilèges – de Christian-Jaque avec Renée Faure
1945L’assassin n’est pas coupable – de René Delacroix avec Albert Préjean
L’invité de la onzième heure – de Maurice Cloche avec Junie Astor
Nuits d’alerte – de Léon Mathot avec Hélène Perdrière
1946Antoine et Antoinette – de Jacques Becker avec Noël Roquevert
La rose de la mer – de Jacques de Baroncelli avec Fernand Ledoux
DO Aubervilliers – de Eli Lotar avec Christian Simon
    Seulement voix & narration
1947Les frères Bouquinquant – de Louis Daquin avec Madeleine Robinson
Les condamnés – de Georges Lacombe avec Yvonne Printemps
1948Cartouche, roi de Paris – de Guillaume Radot avec Jean Carmet
Rapide de nuit – de Marcel Blistène avec Sophie Desmarets
Bagarres – de Henri Calef avec Orane Demazis
Vire-vent – de Jean Faurez avec Sophie Desmarets
1950La peau d’un homme – de René Jolivet avec Pierre Larquey
Un sourire dans la tempête ( ein lächeln im sturm / sturm über Alaska ) de René Chanas avec Curd Jürgens
1951La maison dans la dune – de Georges Lampin avec Ginette Leclerc
L’agonie des aigles – de Jean Alden-Delos avec Maurice Dorléac
CM Chicago digest – de Paul Paviot avec Michel Piccoli
1952La caraque blonde – de Jacqueline Audry avec Orane Demazis
1953Théodora, l’impératrice de Byzance ( Teodora, imperatrice di Bisanzio ) de Riccardo Freda avec Irene Papas
1954Le comte de Monte-Cristo, 1ère époque : La trahison – de Robert Vernay avec Jean Marais
Le comte de Monte-Cristo, 2ème époque : La vengeance – de Robert Vernay avec Lia Amanda
Les amours de Manon Lescaut ( gli amori di Manon Lescaut ) de Mario Costa avec Myriam Bru
Napoléon – de Sacha Guitry avec Erich von Stroheim
1955La plus belle des vies – de Claude Vermorel avec Jean-Pierre Kérien
La lumière d’en face – de Georges Lacombe avec Brigitte Bardot
Mon chien – de Georges Franju avec Jacqueline Lemaire
    Seulement voix & narration
1957Le cerf-volant du bout du monde – de Roger Pigaut avec Alain Astié
    Seulement réalisation, production & scénario
1960 Terreur sur la savane / Les aventuriers du Kazaï / Konga-Yo – de Yves Allégret avec Nicole Courcel
1962 DO ...À Valparaíso / Valparaiso – de Joris Ivens
    Seulement voix & narration
1963Germinal – de Yves Allégret avec Bernard Blier
    Seulement assistant réalisateur
1965La jeune morte / Les chiens – de Roger Pigaut & Claude Faraldo avec Jean-Claude Rolland
    Seulement réalisation
CM Le mistral – de Joris Ivens
    Seulement voix & narration
1967J’ai tué Raspoutine – de Robert Hossein avec Geraldine Chaplin
Indomptable Angélique – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier
Angélique et le sultan – de Bernard Borderie avec Jean-Claude Pascal
Mayerling – de Terence Young avec Ava Gardner
1968Catherine, il suffit d’un amour / Catherine – de Bernard Borderie avec Olga Georges-Picot
1970Comptes à rebours – de Roger Pigaut avec Charles Vanel
    Seulement réalisation & scénario
1971Trois milliards sans ascenseur – de Roger Pigaut avec Françoise Rosay
    Seulement réalisation & scénario
1974Le guêpier – de Roger Pigaut avec Marthe Keller
    Seulement réalisation
1975 TV Paul Gauguin – de Roger Pigaut avec Maurice Barrier
    Seulement réalisation – Série
TV Les cinq dernières minutes – de Roger Pigaut avec Jacques Debary
    Seulement réalisation de 3 épisodes – Série
1977 TV Les héritiers – de Roger Pigaut avec Georges Marchal
    Seulement réalisation de 4 épisodes – Série
1978Une histoire simple – de Claude Sautet avec Romy Schneider
TV Le temps d’une république – de Roger Pigaut avec Annick Alane
    Seulement réalisation de l’épisode « Un soir d’hiver, place de la Concorde » – Série
1979 TV Le jeune homme vert – de Roger Pigaut avec Christian Barbier
    Série
TV Miss – de Roger Pigaut avec Danielle Darrieux
    Seulement réalisation de quelques épisodes – Série
1982 TV Marcheloup – de Roger Pigaut avec Blanchette Brunoy
    Seulement réalisation – Série
TV Les invités– de Roger Pigaut avec Michel Auclair
    Seulement réalisation
1984 TV Opération O.P.E.N. – de Roger Pigaut avec Armando Cortez
    Seulement réalisation de l’épisode « Les foudres de Bacchus » – Série
1986 TV Des toques et des étoiles – de Roger Pigaut avec Bernard Alane
    Seulement réalisation – Série
1988 TV Euroflics ( Eurocops ) de Roger Pigaut avec Patrick Raynal
    Seulement réalisation des épisodes « La bourse ou la vie » & « Rapt à Paris » – Série
1990 TV Coma dépassé – de Roger Pigaut avec Bruno Cremer
    Seulement réalisation
Fiche créée le 6 juin 2009 | Modifiée le 8 septembre 2013 | Cette fiche a été vue 5422 fois
PREVIOUSSuzy Pierson || Roger Pigaut || Nova PilbeamNEXT