CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jacques de Baroncelli
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Roma Bahn



Date et Lieu de naissance : 30 octobre 1896 (Berlin, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 11 janvier 1975 (Bonn, Allemagne)
Nom Réel : Roma Helena Bahn

ACTRICE
Image
1932 Histoires extraordinaires (unheimliche geschichten) de Richard Oswald avec Paul Wegener & Mary Parker
Image
1939 Pays natal (heimatland) de Ernst Martin avec Wolf Albach-Retty, Hansi Knoteck & Elga Brink
Image
1940 Alles schwindel – de Bernd Hofmann avec Gustav Fröhlich, Ruth Hellberg & Hans Brausewetter
Image
1950 Minuit quinze, chambre neuf (0 uhr 15, zimmer 9) de Arthur Maria Rabenalt avec Cornell Borchers

Roma Helena Bahn naît le 30 octobre 1896 à Berlin, capitale de l’Empire Allemand. La jeune femme débute au théâtre au milieu des années dix. En 1919, elle entame sa carrière cinématographique dans le film de Karl Grune: «Der mädchenhirt». L’année suivante, Roma tourne deux films muets de Karl Heinz Martin : «Die verwandlung» avec Walter Janssen et «Von morgens bis mitternachts» avec Ernst Deutsch. Mais déçue par cet art qu’elle juge incomplet, elle disparaît des écrans afin de se consacrer uniquement à la scène.

Dans les années vingt, Roma Bahn devient une des actrices les plus populaires des planches berlinoises. Elle atteint les sommets de la gloire en 1928 pour sa magistrale interprétation de Polly Peachum dans la célèbre pièce de Bertolt Brecht: «L’Opéra de quat’sous» aux côtés de Harald Paulsen et de Erich Ponto. Un triomphe qui lui vaut une immense célébrité et l’élève au rang de vedette.

En 1932, Roma Bahn revient devant les caméras, pour jouer la femme du meurtrier interprété par Paul Wegener, dans «Unheimliche geschichten», un film de science-fiction mis en scène par Richard Oswald. L’année suivante, on l’aperçoit dans «Anna und Elisabeth» de Frank Wisbar. Puis, tout au long des années trente, elle enchaîne des seconds rôles remarquables. Parmi ses plus grands films de l’époque, nous pouvons citer: «Skandal um die fledermaus» (1935) avec Alfred Abel, «Das mädchen Irene» (1936) avec Lil Dagover, «La Habanera» (1937) avec Zarah Leander, «Le cas du Dr. Deruga» (1938) avec Willy Birgel et «Le songe de Butterfly» (1939) avec Maria Cebotari.

Pendant la seconde guerre mondiale, Roma Bahn tourne beaucoup de petits rôles dans des productions peu intéressantes, tout en continuant ses activités théâtrales. Durant ces tristes années, elle est malgré tout dirigée par quelques uns des plus grands cinéastes germaniques, parmi lesquels: Josef von Báky pour «Annelie» (1941), Johannes Meyer pour «La voix du cœur» (1942), Wolfgang Liebeneiner pour «Die entlassung» (1942), Géza von Bolváry pour «Der dunkle tag» (1942) et Erich Waschneck pour «Die beiden schwestern» (1943). Avec la reprise de l’industrie cinématographique, en 1948, Roma joue dans l’un des premiers films réalisés après guerre : «Beate» de Carl Boese.

Durant les années cinquante, Roma Bahn privilégie le théâtre qui demeure sa véritable passion. Elle néglige volontairement le cinéma qui le lui rend bien. Seuls quelques troisièmes rôles lui sont offerts, heureusement pour de grands films. Elle termine sa carrière cinématographique par trois films majeurs: «Avouez, Docteur Corda !» (1957) avec Hardy Kruger, «Jeunes filles en uniformes» (1958) avec Romy Schneider et «Résurrection» (1958) avec Horst Buchholz. Par la suite, le public continue de l’applaudir au théâtre et de l’admirer dans quelques productions télévisées. En 1970, elle fait définitivement ses adieux au monde du spectacle.

Roma Bahn meurt le 11 janvier 1975, à Bonn, alors capitale de la République Fédérale Allemande, loin des feux de la rampe, et dans le plus total anonymat.

© Philippe PELLETIER

copyright
1919Der mädchenhirt – de Karl Grune avec Peter Arnolds
1920Die verwandlung – de Karl Heinz Martin avec Walter Janssen
De l’aube à minuit ( von morgens bis mitternachts ) de Karl Heinz Martin avec Ernst Deutsch
1932Histoires extraordinaires ( unheimliche geschichten / fünf unheimliche geschichten ) de Richard Oswald avec Paul Wegener
1933Anna und Elisabeth – de Frank Wisbar avec Mathias Wieman
1935Le scandale de la chauve-souris ( skandal um die fledermaus ) de Herbert Selpin avec Alfred Abel
1936Seize ans / La fille Irène ( das mädchen Irene ) de Reinhold Schünzel avec Sabine Peters
Moral – de Hans H. Zerlett avec Jupp Hussels
1937Son propre enfant ? ( streit um den knaben Jo ) de Erich Waschneck avec Willy Fritsch
La Habanera – de Douglas Sirk avec Zarah Leander
Zwei frauen – de Hans H. Zerlett avec Irene von Meyendorff
1938Unwege zum glück – de Fritz Peter Buch avec Ewald Balser
Ein mädchen geht an land – de Werner Hochbaum avec Carl Kuhlmann
Le cas du Dr. Deruga ( der fall Deruga ) de Fritz Peter Buch avec Willy Birgel
Marajo / Lutte sans merci ( Kautschuk / die grüne hölle ) de Eduard von Borsody avec René Deltgen
1939Mademoiselle ( fräulein ) de Erich Waschneck avec Ilse Werner
Le songe de Butterfly / Madame Butterfly ( il sogno di Butterfly ) de Carmine Gallone avec Maria Cebotari
Pays natal / Monika ( heimatland / Monika das schwarzwaldmädel ) de Ernst Martin avec Wolf Albach-Retty
Trois pères pour Anna ( drei väter um Anna / Anna und die drei väter ) de Carl Boese avec Hans Stüwe
Der polizeifunk meldet – de Rudolf van der Noss avec Jack Trevor
1940Alles schwindel – de Bernd Hofmann avec Hans Brausewetter
Le mort qui se porte bien ( golowin geht durch die stadt ) de Robert A. Stemmle avec Nicolas Koline
Les Rothschild ( die Rothschilds / aktien auf Waterloo ) de Erick Waschneck avec Carl Kuhlmann
1941Kleine mädchen : Große sorgen – de Boleslaw Barlog avec Ursula Wiegner
Annelie ( die geschichte eines lebens ) de Josef von Báky avec Werner Krauss
Folies nocturnes / Madame la Lune ( frau Luna ) de Theo Lingen avec Hubert von Meyerinck
L’abdication ( die entlassung / schicksalswende / Wilhelm II. und Bismarck ) de Wolfgang Liebeneiner avec Emil Jannings
1942Meine freundin Josefine – de Hans H. Zerlett avec Wilhelm Bendow
La voix du cœur ( stimme des herzens ) de Johannes Meyer avec Curd Jürgens
Maske in blau – de Paul Martin avec Hans Moser
Der dunkle tag – de Géza von Bolváry avec Ewald Balser
1943Altes herz wird wieder jung – de Erich Engel avec Viktor de Kowa
Leichtes blut – de Carl Boese avec Carola Höhn
Lache bajazzo – de Leopold Hainisch avec Claude Farell
Die beiden schwestern – de Erich Waschneck avec Erich Ponto
Wildvogel – de Johannes Meyer avec Beppo Brem
Fritze Bollmann wollte angeln / Wer zuletzt lacht...! – de Volker von Collande avec Werner Fuetterer
L’équipage du Dora ( besatzung Dora ) de Karl Ritter avec Charlott Daudert
1944L’hôtel du mariage ( das hochzeitshotel ) de Carl Boese avec Karin Hardt
Um neun kommt Harald – de Carl Boese avec Hans Nielsen
1945Meine herren söhne – de Robert A. Stemmle avec Werner Hinz
1948Beate ( Beates sprung ins glück ) de Carl Boese avec Elena Luber
1949Amico – de Gerhard T. Buchholz avec Otto Wernicke
1950Mädchen mit beziehungen – de Ákos Ráthonyi avec Rudolf Platte
Minuit quinze, chambre neuf / Minuit 15 chambre 9 ( 0 uhr 15, zimmer 9 ) de Arthur Maria Rabenalt avec Cornell Borchers
1954Le fantôme du cirque ( das phantom des großen zeltes / Zirkus Capelli ) de Paul May avec Howard Vernon
1956Lily Marlène / Comme autrefois Lily Marlène ( wie einst Lili Marleen ) de Paul Verhoeven avec Marianne Hold
1957Avouez, docteur Corda ! ( gestehen sie, Dr. Corda ! ) de Josef von Báky avec Hardy Kruger
1958Jeunes filles en uniforme ( mädchen in uniform ) de Géza von Radványi avec Romy Schneider
Résurrection ( aufertehung / resurrezione ) de Rolf Hansen avec Horst Buchholz
Fiche créée le 30 mai 2005 | Modifiée le 29 mai 2016 | Cette fiche a été vue 5373 fois
PREVIOUSJean-Pierre Bagot || Roma Bahn || Pearl BaileyNEXT