CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Eleanor Boardman
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Romain Gary



Date et Lieu de naissance : 8 mai 1914 (Vilno, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 2 décembre 1980 (Paris, France)
Nom Réel : Roman Kacew

SCENARISTE

Romain Gary naît Roman Kacew le 8 mai 1914 à Vilnius, le Vilno de la Russie tsariste, en Lituanie et dont l’indépendance sera encore soumise à bien des vicissitudes au cours du siècle. Sa mère, Nina Owczynska, une comédienne d’origine juive, l’élève seule après le départ du mari Léonide Kacew qui ne serait pas le père de l’enfant. Roman arrive en France (Nice) en 1927. Diplômé en droit, il signe son premier écrit (1937) sous le nom de Romain Kacew et fait son service militaire dans l’armée de l’air. En 1940 il rejoint les Forces Françaises Libres. Incorporé à l’escadrille «Lorraine», il combat notamment au Tchad, en Cyrénaïque et en Syrie. Il est fait officier de la légion d’honneur et compagnon de l’Ordre de la Libération par le Général de Gaulle. En 1944, il devient le troisième époux de Lesley Blanch (1904-2007), une Britannique de la haute bourgeoise, écrivaine, éditrice du magazine Vogue, et l’une des rares occidentales a avoir vécu dans l’Union Soviétique des années trente.

En 1945 Romain sous le nom de Gary publie «Éducation européenne» qui raconte l’errance d’un enfant dans une Europe soumise à la barbarie et à la guerre. Diplomate, il représente notamment la France aux Nations Unies et devient Consul Général de France à Los Angeles à partir de 1956, l’année où il reçoit le prix Goncourt pour «Les racines du ciel». Le livre, qui raconte le combat de Morel, un Français défenseur des éléphants contre les braconniers, est adapté au cinéma en 1958 par John Huston, avec Trevor Howard dans le rôle du héros idéaliste mais aussi Errol Flynn en vieux major britannique à la retraite et Juliette Gréco, en entraîneuse. L’écrivain juge le film raté. Ses romans continueront cependant à être portés à l’écran. Citons notamment: «Lady L.» (1965) de Peter Ustinov, une très libre évocation de la première femme de Romain Gary, avec Sophia Loren entourée de Paul Newman et David Niven; et «La promesse de l’aube» (1969) de Jules Dassin, une autobiographie avec Melina Mercouri qui joue Nina Kacew.

Remarié en 1962 à l’actrice nord-américaine Jean Seberg (1938-979), mère d’Alexandre Diego Gary (1963) et de Nina (décédée à la naissance en 1970), Romain Gary se fait deux fois réalisateur même s’il ne connaît qu’un succès d’estime. Il dirige ainsi son épouse devenue nymphomane pour «Les oiseaux vont mourir au Pérou» (1968) avec Maurice Ronet; puis dans «Kill» (1971), terrible réquisitoire contre la drogue. Romain Gary qui écrit sous divers pseudonymes (Shatan Bogat, Fosco Sinibaldi et René Deville) mystifie le monde littéraire en 1975 en se faisant attribuer un autre prix Goncourt sous le nom d’Émile Ajar pour «La vie devant soi». L’histoire pleine de tendresse d’une vieille femme juive bourrue et de Momo, le fils d’une prostituée musulmane dans le Paris populaire, devient en 1977 la plus belle réussite de l’univers cinématographique de l’écrivain grâce au réalisateur Moshé Mizrahi et à l’extraordinaire interprétation de Simone Signoret.

D’autres romans seront encore adaptés au cinéma notamment par Costa-Gavras, Jean-Pierre Rawson, George Kaczender, Samuel Fuller et plus récemment par Jérôme Cornuau (téléfilm «Les cerfs-volants» - 2007), tandis que Romain Gary, ce très grand écrivain à l’œuvre d’une désespérante beauté, a préféré se donner la mort à Paris le 2 décembre 1980 en se tirant une balle dans la tête.

© Caroline HANOTTE

copyright
1958Les racines du ciel ( the roots of heaven ) de John Huston avec Errol Flynn
    Seulement roman
1959L’homme qui comprend les femmes ( the man who understood women ) de Nunnally Johnson avec Henry Fonda
    Seulement roman
1961Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
    Seulement script & scénario des séquences additionnelles
1965Lady L. – de Peter Ustinov avec Sophia Loren
    Seulement roman
1967La route de Corinthe – de Claude Chabrol avec Michel Bouquet
    Seulement interprétation
1968Les oiseaux vont mourir au Pérou – de Romain Gary avec Jean Seberg
    + sujet
1969La promesse de l’aube ( promise at dawn ) de Jules Dassin avec Melina Mercouri
    Seulement roman
1970Kill ! ( kill ! kill ! kill ! kill ! / kill : Matar ) de Romain Gary avec Stephen Boyd
    + sujet
1977La vie devant soi / Madame Rosa – de Moshé Mizrahi avec Simone Signoret
    Seulement roman
1979Clair de femme – de Costa-Gavras avec Romy Schneider
    Seulement roman
Gros câlin – de Jean-Pierre Rawson avec Nino Manfredi
    Seulement roman
1980Au-delà de cette limite votre billet n’est plus valable / L’ultime passion ( your ticket is no longer valid / finishing touch / a slow descent into hell ) de George Kaczender avec Jeanne Moreau
    Seulement roman
1981Dressé pour tuer ( white dog ) de Samuel Fuller avec Paul Winfield
    Seulement sujet
Fiche créée le 18 septembre 2007 | Modifiée le 31 octobre 2007 | Cette fiche a été vue 6610 fois
PREVIOUSGreer Garson || Romain Gary || Pierre Gaspard-HuitNEXT