CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jeffrey Hunter
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ronald Colman



Date et Lieu de naissance : 9 février 1891 (Richmond, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 19 mai 1958 (Montecito, Californie, USA)
Nom Réel : Ronald Charles Colman

ACTEUR
Image
1926 Beau Geste – de Herbert Brenon avec Neil Hamilton, Ralph Forbes, Alice Joyce & Victor McLaglen
Image
1937 Le prisonnier de Zenda (the prisoner of Zenda) de John Cromwell avec Madeleine Carroll & Mary Astor
Image
1938 Le roi des gueux (if I were king) de Frank Lloyd avec Frances Dee, Ellen Drew & Basil Rathbone
Image
1947 Une double vie (a double life) de George Cukor avec Signe Hasso, Edmond O’Brien & Shelley Winters

Ronald Colman est né le 9 février 1891 à Richmond, dans le Surrey. Il envisage d’abord des études d’ingénieur, que la mort de son père l’oblige à abandonner. Tout en étant employé dans une compagnie maritime de Londres, il s’essaie, dans la première décennie du siècle, au théâtre amateur. Puis, en 1914, il franchit le pas et devient un acteur professionnel. On le voit alors dans «The maharani of Arakhan» (1916), de George Calderon, au London Coliseum, puis dans «The misleading lady» (1916), de Charles Goddard et Paul Dickey, au Playhouse theater ou dans «Damaged goods» (1917), d’Eugène Brieux. Arrivé aux Etats-Unis en 1920, il part en tournée avec Fay Bainter dans «East is West» et joue, l’année suivante, dans la pièce de William Archer, «The green goddess».

Au cinéma, Ronald Colman débute dès 1917, en Angleterre, et poursuivit sa carrière aux Etats-Unis, dans des films sans grand relief. C’est Henry King qui, en 1923, le voyant sur scène à Broadway dans le show «La tendresse», lui propose le rôle principal de son film «Dans les laves du Vésuve» (1923), avec Lilian Gish. Dès lors, une grande carrière l’attend sur les écrans. Ronald Colman fait partie, avec Don Ameche, Melvyn Douglas ou John Barrymore, de la confrérie des acteurs à la petite moustache, ce mince trait pileux qui, en d’autres temps, faisait se pâmer les dames. Quintessence du gentleman et compendium de l’élégance, on ne saurait imaginer Ronald Colman autrement qu’en redingote bien coupée, la lavallière de soie au col et l’œillet à la boutonnière.

Durant toute sa carrière, Ronald Colman sait obtenir des rôles éminents dans des films de qualité. Ainsi, dans l’admirable film de Frank Capra, «Horizons perdus» (1937), il parvient, avec les passagers d’un avion qui vient de s’écraser, dans la vallée heureuse de Shangri-La, où le temps n’a pas de prise sur les hommes. Séduit par la paix et l’harmonie de l’endroit, il finit par remplacer le Grand Lama, qui règne sur la vallée. Il joue, la même année, un double rôle, celui d’un Anglais ordinaire et celui du roi d’une monarchie balkanique, dont il est le sosie, dans le «Prisonnier de Zenda» de John Cromwell. Dans «Le roi des gueux» (1938) de Frank Lloyd, il incarne le poète François Villon, face à Basil Rathbone en Louis XI. En 1940, il interprète, dans la lignée des drames mondains tournés à l’époque du muet pour George Fitzmaurice, un peintre aveugle qui, pour la ménager, repousse l’amour de sa fiancée. Dans «La justice des hommes» (1942) de George Stevens, il campe un professeur austère mais plein d’humanité, qui parvient à prouver l’innocence de Cary Grant, accusé à tort d’un meurtre. Le voilà encore en magicien qui se fait passer pour un prince dans la pâtisserie orientale de William Dieterle, «Kismet» (1944), avec Marlene Dietrich, ou en bourgeois collet-monté qui déplore que ses enfants fréquentent des jeunes gens d’un milieu social inférieur dans «The late George Apley» (1947) de Joseph L. Mankiewicz. L’année suivante, dans «Othello» de George Cukor, il livre une interprétation admirable, la meilleure de sa carrière sans doute, celle d’un acteur perturbé, qui finit par s’identifier à son rôle fétiche, Othello.

À la télévision, il apparaît dans le programme «The halls of Ivy» (1954-1955), qui est la suite d’une émission de radio, où il jouait aux côtés de sa femme, Benita Hume. Ronald Colman décède le 19 mai 1958 à Santa Barbara, en Californie, des suites d’une infection des poumons.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1917 CM The live wire – de George Dewhurst avec Phyllis Titmuss
1919La lionne ( snow in the desert ) de Walter West avec Poppy Wyndham
A daughter of Eve – de Walter West avec Violet Hopson
The toilers – de Tom Watts avec Manora Thew
Sheba – de Cecil M. Hepworth avec Alma Taylor
Anna the adventuress – de Cecil M. Hepworth avec James Carew
1920A son of David – de Hay Plumb avec Constance Blackner
The black spider – de William J. Humphrey avec Mary Clare
1921Handcuffs or kisses ? – de George Archainbaud avec Elaine Hammerstein
1923Dans les laves du Vésuve / La sœur blanche ( the white sister ) de Henry King avec Lillian Gish
La ville éternelle ( the eternal city ) de George Fitzmaurice avec Barbara La Marr
    Seulement apparition
1924Twenty dollars a week / $20 a week – de F. Harmon Weight avec George Arliss
L’étreinte du passé / Flétrissure ( tarnish ) de George Fitzmaurice avec May McAvoy
Romola – de Henry King avec Lillian Gish
Her night of romance – de Sidney Franklin avec Constance Talmadge
1925A thief in paradise – de George Fitzmaurice avec Doris Kenyon
La flamme victorieuse ( his supreme moment ) de George Fitzmaurice avec Blanche Sweet
Une femme très sport ( the sporting Venus ) de Marshall Neilan avec Josephine Crowell
Her sister from Paris – de Sidney Franklin avec Margaret Mann
L’ange des ténèbres ( the dark angel ) de George Fitzmaurice avec Vilma Bánky
Le sublime sacrifice de Stella Dallas ( Stella Dallas ) de Henry King avec Belle Bennett
L’éventail de lady Windermere ( lady Windermere’s fan ) de Ernst Lubitsch avec Irene Rich
1926Kiki – de Clarence Brown avec Gertrude Astor
Beau Geste – de Herbert Brenon avec Victor McLaglen
La conquête de Barbara Worth / Barbara fille du désert ( the winning of Barbara Worth ) de Henry King avec Gary Cooper
La nuit d’amour ( the night of love ) de George Fitzmaurice avec Natalie Kingston
1927La flamme d’amour ( the magic flame ) de Henry King avec Gustav von Seyffertitz
1928Le masque de cuir ( two lovers ) de Fred Niblo avec Vilma Bánky
Le forban ( the rescue ) de Herbert Brenon avec Lili Damita
1929Capitaine Drummond ( Bulldog Drummond ) de F. Richard Jones avec Joan Bennett
Condamné ( condamned / condamned to Devil’s Island ) de Wesley Ruggles avec Ann Harding
1930Raffles, gentleman cambrioleur ( Raffles ) de George Fitzmaurice avec Kay Francis
The devil to pay ! – de George Fitzmaurice avec Myrna Loy
    + chansons
CM Terra Melophon Magazin Nr. 1 – de Rudolf Biebrach avec Douglas Fairbanks
    Seulement apparition
CM Governor C.C. Young hails greater talkie season – de ? avec Clement C. Young
    Seulement apparition
1931Le jardin impie ( the unholy garden ) de George Fitzmaurice avec Fay Wray
Arrowsmith – de John Ford avec Helen Hayes
1932Cyrana ( I was faithful ) de King Vidor avec Phyllis Barry
1933Le masque de l’autre ( the masquerader ) de Richard Wallace avec Elissa Landi
CM Hollywood on parade No. A-13 – de Louis Lewyn avec Joan Bennett
    Seulement apparition
1934Le retour de Bulldog Drummond ( Bulldog Drummond strikes back ) de Roy Del Ruth avec Loretta Young
L’homme qui fit sauter la banque à Monte Carlo ( the man who broke the bank of Monte Carlo ) de Stephen Roberts avec Colin Clive
1935Révolte aux Indes / Le conquérant des Indes ( clive of India ) de Richard Boleslawski avec C. Aubrey Smith
Le marquis de Saint-Evremond ( a tales of two cities ) de Jack Conway avec Edna May Oliver
1936Sous deux drapeaux ( under two flags ) de Frank Lloyd avec Claudette Colbert
Les horizons perdus ( lost horizon ) de Frank Capra avec Jane Wyatt
1937Le prisonnier de Zenda ( the prisoner of Zenda ) de John Cromwell avec Madeleine Carroll
    + chansons
CM Screen snapshots series 16, No. 9 – de Ralph Staub avec Ann Sothern
    Seulement apparition
1938Le roi des gueux ( if I were king ) de Frank Lloyd avec Frances Dee
1939La lumière qui s’éteint ( the light that failed ) de William A. Wellman avec Ida Lupino
1940Double chance ( lucky partners ) de Lewis Milestone avec Ginger Rogers
    + chansons
CM Screen snapshots series 19, No. 9: Sports in Hollywood – de Ralph Staub avec Ken Murray
    Seulement apparition
1941Pour l’amour de Caroline ( my life with Caroline ) de Lewis Milestone avec Anna Lee
1942La justice des hommes ( the talk of the town ) de George Stevens avec Jean Arthur
Prisonniers du passé ( random harvest ) de Mervyn LeRoy avec Greer Garson
1944Kismet / Oriental dream – de William Dieterle avec Marlene Dietrich
1945 CM Screen snapshots series 25, No. 4: Hollywood celebrations – de Ralph Staub avec Basil Rathbone
    Seulement apparition
1946Un mariage à Boston ( the late George Apley ) de Joseph L. Mankiewicz avec Peggy Cummins
1947Une double vie ( a double life / Othello ) de George Cukor avec Signe Hasso
    Oscar du meilleur acteur, USA

    Golden Globe du meilleur acteur de cinéma, USA
1950Quitte ou double ( champagne for Caesar ) de Richard Whorf avec Celeste Holm
1953 CM Screen snapshots: Spike Jones in Hollywood – de Ralph Staub avec Charles Chaplin
    Seulement apparition
1956Le tour du monde en quatre-vingts jours ( around the world in eighty days ) de Michael Anderson avec Cantinflas
1957L’histoire de l’humanité ( the story of mankind ) de Irwin Allen avec Hedy Lamarr
Fiche créée le 2 mai 2009 | Modifiée le 9 janvier 2016 | Cette fiche a été vue 4499 fois
PREVIOUSJune Collyer || Ronald Colman || Pierre ColombierNEXT