CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Beverly Garland
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Rosa Valetti



Date et Lieu de naissance : 17 mars 1878 (Berlin, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 10 décembre 1937 (Vienne, Autriche)
Nom Réel : Rosa Vallentin

ACTRICE

Fille de l’industriel Felix Vallentin, Rosa voit le jour le 17 mars 1878, à Berlin, capitale de l’Empire Allemand. Dès la fin du XIXème siècle, après une scolarité studieuse, elle débute sa carrière sur les scènes berlinoises sous le nom de Rosa Valetti.

Au début du XXème, Rosa joue dans tous les plus grands théâtres allemands et dans plusieurs capitales européennes. En 1911, elle entame sa carrière cinématographique sous la direction de Viggo Larsen dans «Frau Potiphar». Pendant la première guerre mondiale, elle travaille avec son mari Ludwig Roth, au Residenz-Theater de Berlin. Parallèlement, elle met en scène plusieurs pièces dans la plupart des salles de la capitale germanique et, en compagnie de Kurt Tucholsky, elle présente un spectacle de cabaret: «Schall und Rauch». Dès la fin des années dix, elle s’intéresse de plus en plus au cinéma et tourne notamment pour Max Mack dans «Wanderratten» (1918) et «Othello» (1918), puis pour Carl Boese dans «Seelenverkäufer» (1919).

Dans les années vingt, Rosa Valetti donne la réplique aux plus grandes stars du cinéma muet allemand: Conrad Veidt dans «Boulevard de la mode» (1920), Paul Wegener dans «Le pilote Holk» (1920), son frère Hermann Vallentin dans «Die im schatten gehen» (1921), Werner Krauss dans «Der graf von Essex» (1922) et Emil Jannings dans «Tartuffe» (1925). En 1928, elle fait aussi partie de la distribution de «Les espions» de Fritz Lang.

Côté scène, Rosa Valetti se produit avec succès dans plusieurs pièces et crée ses propres cabarets avec son frère Hermann: le «Café Grössenwah» en 1920, le «Die Rampe» en 1922 et le «Comedia Valetti» en 1923. Elle tourne également en Europe se produisant dans plusieurs spectacles et participe, en août 1928, aux premières représentations de «L’opéra de quat’sous» de Bertolt Brecht, à Berlin. Rosa fait alors partie de cette catégorie de comédiennes incontournables de la vie culturelle germanique.

En 1930, alors qu’elle effectue ses tous premiers vers le cinéma parlant, Rosa Valetti joue dans deux des plus importantes productions allemandes: «L’ange bleu» de Joseph von Sternberg avec Marlene Dietrich, où elle incarne Guste, la femme du magicien, puis dans «M. le maudit» de Fritz Lang, où elle interprète Elisabeth Winkler, la propriétaire de l’assassin, joué par Peter Lorre. Les années suivantes, elle compose quelques seconds rôles savoureux. Elle joue notamment: Madame Kochanke dans «Das ekel» (1931) de Eugen Schüfftan et Franz Wenzler, la mère de Lil Dagover dans «Barberina» (1932) de Frederic Zelnik et Tante Jenny dans «Die unichtbare front» (1932) de Richard Eichberg. En 1933, d’origines juives, elle doit fuir l’Allemagne nazie et s’installe à Vienne. Elle travaille au Théâtre Josefstadt et participe aussi à quelques pièces à Prague, en Tchécoslovaquie.

Après un voyage en Palestine (où elle accompagnait son frère, resté à Tel-Aviv) Rosa Valetti s’éteint le 10 décembre 1937 dans la capitale autrichienne, trois mois avant l’annexion de l’Autriche par l’armée nazie d’Adolf Hitler.

© Philippe PELLETIER

copyright
1911 CM Madame Potiphar / Frau Potiphar – de Viggo Larsen avec Hilde Müller
CM Die ballhaus-Anna – de Walter Schmidthässler avec Max Mack
1914Wollen sie meine tochter heiraten – de Danny Kaden avec Guido Herzfeld
Kleine weisse sklaven – de Oskar Ludwig Brandt avec Leopoldine Konstantin
1915Das laster – de Richard Oswald avec Alfred Abel
1916Rosa kann allles – de William Wauer
Spiel im spiel – de Emerich Hanus avec Frederic Zelnik
La comtesse Heyer ( die gräfin Heyers ) de William Wauer avec Rosa Valetti
1917Nicht lange täuschte mich das glück – de Kurt Matull avec Nils Olaf Chrisander
1918Othello – de Max Mack avec Beni Montano
Die toten augen – de Otto Jäger avec Ernst Hofmann
Le masque souriant ( die lachende maske ) de Willy Zeyn avec Leopold von Ledebur
CM Wanderratten – de Max Mack avec Wilhelm Diegelmann
1919Seelenverkäufer – de Carl Boese avec Ludwig Rex
Verlorene töchter : 3. Teil : Die menschen nennen es liebe – de William Kahn avec Karl Falkenberg
Die geächteten / Der ritualmord – de Joseph Delmont avec Rita Clermont
La mort jaune, 1ère partie ( der gelbe tod : 1. Teil ) de Carl Wilhelm avec Eduard von Winterstein
La mort jaune, 2ème partie ( der gelbe tod : 2. Teil ) de Carl Wilhelm avec Rudolf Klein-Rhoden
La fille de la route de la ferme ( das mädchen aus der Ackerstrasse. 1. Teil / das mädchen vom jungfernstieg / mädchen vom Stachus / das mädchen von der zeil / das mädchen von der schweidnitzer straße / das mädchen von der Peterstraße / das mädchen von der Hohestraße ) de Reinhold Schünzel avec Lilly Flohr
Madeleine – de Siegfreid Philippi avec Hans Albers
1920Anständige frauen – de Carl Wilhelm avec Paul Morgan
La danseuse Barberina ( die tänzerin Barberina ) de Carl Boese avec Julius Falkenstein
Boulevard de la mode ( kurfürstendamm / der teufel in Berlin ) de Richard Oswald avec Conrad Veidt
L’humanité déchaînée ( die entfesselte menschheit ) de Joseph Delmont avec Carl de Vogt
Die schuld der Lavinia Morland – de Joe May avec Albert Steinrück
Christian Wahnschaffe, 1ère partie ( Christian Wahnschaffe 1. Teil : Weltbrand ) de Urban Gad avec Conrad Veidt
Moral – de Eugen Illés avec Ernst Rückert
Le pilote Holk ( steuermann Holk ) de Ludwig Wolff avec Paul Wegener
Le chat rouge ( die rote katze ) de Erich Schönfelder avec Hans Junkermann
Die fliegende tod – de Alfred Tostary avec Charles Willy Kayser
L’insensé ( der dummkopf ) de Lupu Pick avec Max Adalbert
La maison lunaire ( das haus zum mond ) de Karl Heinz Martin avec Leopold von Ledebur
Hannerl und ihre liebhaber – de Felix Basch avec Ernst Deutsch
1921Die drei tanten – de Rudolf Biebrach avec Lotte Neumann
La marche dans l’ombre ( die im schatten gehen ) de Heinz Schall avec Hermann Vallentin
Die ewige fluch – de Fritz Wendhausen avec Karl Etlinger
Das frauenparadies – de Max Mack avec Rolf Brunner
Wie das mädchen aus der Ackerstrasse die heimat fand / Das mädchen aus der Ackerstraße, 3. Teil – de Martin Hartwig avec Albert Steinrück
1922Die finsternis und ihr eigentum – de Martin Hartwig avec Walter Janssen
Fantômes ( gespenster / gespenster - Können tote... leben ? ) de Carl Boese avec Hans Junkermann
Le comte d’Essex ( der graf von Essex ) de Peter Paul Felner avec Werner Krauss
Die schneiderkomtess / Ist arbeit schande ? – de Max Mack avec Paul Otto
Der strom – de Felix Basch avec Hermann Thimig
1924Sans direction ( steuerlos ) de Gennaro Righelli avec Heinrich George
Zwischen morgen und morgen – de Friedrich von Maydell avec Paul Westermeier
Le veau d’or ( das goldene kalb ) de Peter Paul Felner avec Albert Steinrück
1925La femme sans argent ( die frau ohne geld ) de Fritz Kaufmann avec Alfons Fryland
La princesse et le violoniste ( die prinzessin und der geiger / the blackguard ) de Graham Cutts avec Walter Rilla
La bouquetière de la Place de Potsdam ( die blumenfrau vom Potsdamer Platz ) de Jaap Speyer avec Reinhold Schünzel
Tartuffe ( herr Tartüff / Tartüff ) de Friedrich Wilhelm Murnau avec Emil Jannings
Le bigame ( heiratsschwindler / ein spiel von liebe und hochstapelei ) de Carl Boese avec Evi Eva
La morale de la rue ( die moral der gasse / das alte lied der mutterliebe ) de Jaap Speyer avec Werner Krauss
La danseuse de feu ( die feuertänzerin ) de Robert Dinesen avec Mary Nolan
1926L’orpheline de Lowood ( die waise von Lowood ) de Curtis Bernhardt avec Fritz Rasp
Schatz, mach’ kasse – de Felix Basch avec Ossi Oswalda
Das gasthaus zur ehe – de Georg Jacoby avec Georg Alexander
1927Üb’ immer treu’ und redlichkeit – de Reinhold Schünzel avec Ernst Hofmann
Dr. Bessels verwandlung – de Richard Oswald avec Jakob Tiedtke
Herkules Maier – de Alexander Esway avec Sig Arno
Tote et sa chance ( der spring ins gluck / la storia di una piccola parigina) de Augusto Genina avec André Roanne
Comment épouser mon patron ? ( wie heirate ich meinen chef ? ) de Eric Schönfelder avec Robert Garrison
1928Les espions ( spione ) de Fritz Lang avec Rudolf Klein-Rogge
La fiancée du voyou ( gaunerliebchen / verschwundene millionen ) de Max Reichmann avec Harry Halm
Cœur embrasé ( das brennende herz ) de Ludwig Berger avec Gustav Fröhlich
1929Asphalte ( asphalt / der polizeiwachtmeister und die diamantenelse ) de Joe May avec Hans Adalbert Schlettow
Jeux de dames ( der held aller mädchensträume ) de Robert Land avec Harry Liedtke
1930L’ange bleu ( der blaue engel ) de Josef von Sternberg avec Marlene Dietrich
M. le maudit ( M / M – eine stadt sucht einen mörder / M – mörder unter uns ) de Fritz Lang avec Peter Lorre
Coupable recherché ( täter gesucht ) de Carl Heinz Wolff avec Karl Ludwig Diehl
1931Le secret du chat rouge ( das geheimnis der roten katze / die rote katze ) de Erich Schönfelder avec Hans Junkermann
L’outrage ( das ekel ) de Eugen Schüfftan & Franz Wenzler avec Paul Henckels
Zwei herzen und ein schlag – de Wilhelm Thiele avec Lilian Harvey
Le rapt de Mona Lisa ( der raub der Mona Lisa ) de Géza von Bolváry avec Willi Forst
Mariage à responsabilité limitée ( ehe mit beschränkter haftung / causa kaiser ) de Paul Wenzler avec Georg Alexander
L’aventurière de Tunis / Dupont & Cie ( die abenteuerin von Tunis / treffpunkt Afrika ) de Willi Wolff avec Theo Schall
Excursion dans la vie ( ausflug ins leben / hirsekorn greift ein / die dame und der chauffeur ) de Rudolf Bernauer avec Albert Paulig
CM Retour à la nature ( zurück zur natur ) de Peter Schaeffers & Guenther Schwenn avec Paul Morgan
CM Mots croisés ( kreuzworträtsel ) de Peter Schaeffers & Guenther Schwenn avec Reinhold Sommer
1932Hirsekorn greift ein / Ausflug ins leben – de Rudolf Bernauer avec Felix Bressart
La danseuse de Sans-Souci ( die tänzerin von Sans Souci / Barberina ) de Frederic Zelnik avec Otto Gebühr
Le front invisible ( die unichtbare front ) de Richard Eichberg avec Theodor Loos
Skandal in der Parkstraße – de Franz Wenzler avec Fritz Odemar
Qui a raison ? / Morale et amour ( moral und liebe / die heilige dirne ) de Georg Jacoby avec Oskar Homolka
1934Liliom – de Fritz Lang avec Charles Boyer
Fiche créée le 22 mai 2005 | Modifiée le 18 juin 2016 | Cette fiche a été vue 6269 fois
PREVIOUSTonino Valerii || Rosa Valetti || Marcel ValléeNEXT