CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Walter Giller
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Rossana Podesta



Date et Lieu de naissance : 20 août 1934 (Zliten, Lybie Italienne)
Date et Lieu de décès : 10 décembre 2013 (Rome, Italie)
Nom Réel : Carla Dora Podestà

ACTRICE

Filles de parents originaires de la province italienne de Gênes venus s’installer dans la région de Tripoli lors de la colonisation, Rossana Podesta est née le 20 aout 1934 en Tripolitaine. Après la défaite de l’Italie, en février 1943, les Podesta quittent leur pays d’adoption pour venir s’installer à Rome où ils vivent dans une grande précarité. L’adolescente, qui se prénomme encore Carla Dora, est repérée par le cinéaste Léonide Moguy à la recherche de jeunes filles pour son film «Demain est un autre jour» dont la vedette est Pier Angeli. Nous sommes en 1950, Carla devenue Rossana pour l’occasion. Elle a seize ans, jolie, pleine de fraîcheur et de talent. Elle entame ainsi une carrière qui va durer 35 ans.

Au début des années cinquante, les films s’enchaînent. Rossana Podesta interprète Blanche Neige auprès de Roberto Risco en prince charmant et Georges Marchal en prince noir, dans «Blanche-Neige, le prince noir et les sept nains» (1951), une comédie fantastique signée Paolo William Tamburella. Elle est ensuite la partenaire, entre autres, de Totò et Aldo Fabrizi dans «Gendarmes et voleurs» (1951) et de Jean Marais et Daniel Gélin dans «La maison du silence» (1952). En 1953, le mexicain Emilio Fernández lui offre l’un de ses meilleurs rôles, celui d’une femme partagée entre l’amour de deux hommes, Crox Alvarado et Armando Silvestre, dans «Le filet», un drame qui provoque un scandale lors de sa présentation au Festival de Cannes pour sa description sans voile du désir sexuel qui s’empare des trois protagonistes. La même année, elle incarne Nausicaa dans «Ulysse» superproduction italienne adaptée de «L’Odyssée» d’Homère par Mario Camerini, avec Kirk Douglas dans le rôle-titre. En 1955, elle confirme sa notoriété internationale avec «Hélène de Troie» de Robert Wise.

Par la suite, Rossana Podesta travaille pour des productions hollywoodiennes comme «Santiago» (1956) de Gordon Douglas avec Alan Ladd ou «Orage au paradis» (1958) de Richard Wilson avec Jeff Chandler, mais aussi françaises telles que «La Bigorne» (1957) de Robert Darène avec François Périer ou «L’île du bout du monde» (1958) de Edmond T. Gréville avec Christian Marquand. Elle apparaît dans des péplums valorisants sa beauté et sa magnifique plastique: «L’esclave de Rome» (1960) avec Guy Madison et «Sodome et Gomorrhe» (1961) de Robert Aldrich et Sergio Leone. Entre-temps la pulpeuse actrice a épousé Marco Vicario en 1953. Le couple a deux garçons, Stefano Vicario et Francesco Vicario, qui seront plus tard réalisateurs. Après avoir partagée l’affiche avec son mari dans quelques films, elle joue dans six des réalisations de Vicario, dont «Les heures nues» (1964) avec Keir Dullea, «Sept hommes en or» (1965) avec Gabriele Tinti, «Un prêtre à marier» (1970) avec Lando Buzzanca et «Ce cochon de Paolo» (1972) avec Giancarlo Giannini. En 1978, elle fait une brève incursion pour la télévision avec la série «Giorno segreto» dirigée par Raimondo Del Balzo où elle donne la réplique à Philippe Leroy.

Divorcée de Marco Vicario en 1976, Rossana Podesta prend ses distances avec le cinéma. Elle abandonne définitivement sa carrière au milieu des années 1980, puis, vit loin du monde du spectacle auprès de son nouveau compagnon, l’explorateur-alpiniste-écrivain Walter Bonatti. Le couple se partage entre leur appartement romain, leur villa de la côte toscane et leur maison des Alpes Lombardes. Elle meurt le 10 décembre 2013 à Rome, deux ans après la disparition de Walter Bonatti.

© Pascal DONALD

copyright
1950Demain est un autre jour ( domani è un altro giorno ) de Léonide Moguy avec Pier Angeli
Strano appuntamento – de Derzö Ákos Hamza avec Umberto Spadaro
1951Blanche-Neige, le prince noir et les sept nains / Sept nains à la rescousse ( i sette nani alla riscossa ) de Paolo William Tamburella avec Georges Marchal
Gendarmes et voleurs ( guardie e ladri ) de Mario Monicelli & Steno avec Aldo Fabrizi
Viva el cinema – de Giorgio Baldaccini & Enzo Trapani avec Walter Chiari
Les anges du faubourg / Les anges des faubourgs ( gli angeli del quartiere ) de Carlo Borghesio avec Jacques Sernas
1952Moi, Hamlet ( io, Amleto ) de Giorgio Simonelli avec Erminio Macario
Il moschettiere fantasma – de Max Calandri & William French avec Carlo Ninchi
Don Lorenzo ( la canzone della vita ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Franco Interlenghi
Des gosses de riches / Vierges en cage / Les mondaines ( fanciulle di lusso ) de Bernard Vorhaus avec Steve Barclay
Addio, figlio mio ! – de Giuseppe Guarino avec Marco Vicario
La maison du silence ( la conciencia acusa / la voce del silenzio ) de Georg Wilhelm Pabst avec Jean Marais
Mère coupable ( la colpa di una madre ) de Carlo Duse avec Folco Lulli
1953Viva La rivista – de Enzo Trapani avec Carlo Campanini
Le filet ( la red / Rosanna ) de Emilio Fernández avec Crox Alvarado
Ulysse ( Ulisse / Ulysses ) de Mario Camerini avec Kirk Douglas
1954Canzoni di tutta Italia – de Domenico Paolella avec Fausto Tozzi
Les filles de San Frediano ( le ragazze de San Frediano ) de Valerio Zurlini avec Antonio Cifariello
Nous deux ( nosotros dos ) de Emilio Fernández avec Tito Junco
1955Non scherzare con le donne – de Giuseppe Bennati avec Cesare Danova
Hélène de Troie ( Helen of Troy / Elena di Troia ) de Robert Wise avec Stanley Baker
Plage interdite ( playa prohibita / paya prohibida ) de Julián Soler avec Fernando Rey
Le célibataire ( lo scapolo / el soltero / Alberto il conquistatore ) de Antonio Pietrangeli avec Alberto Sordi
1956Santiago ( the gun runner ) de Gordon Douglas avec Alan Ladd
Un verre de whisky ( un vaso de whisky ) de Julio Coll avec Carlos Larrañaga
1957La Bigorne / La Bigorne, caporal de France – de Robert Darène avec François Périer
1958Orage au paradis / Ouragan au paradis ( raw wind in eden ) de Richard Wilson avec Jeff Chandler
L’épée et la croix ( la spada e la croce / Mary Magdalene / the sword and the cross ) de Carlo Ludovico Bragaglia avec Jorge Mistral
L’île du bout du monde – de Edmond T. Gréville avec Christian Marquand
1959Toryok ( la furia dei barbari / fury of the pagans ) de Guido Malatesta avec Edmund Purdom
1960La grande vallée ( la grande vallata ) de Angelo Dorigo avec Gustavo Rojo
L’esclave de Rome ( la schiava di Roma ) de Sergio Grieco & Franco Prosperi avec Guy Madison
1961Sodome et Gomorrhe ( Sodoma e Gomorra / Sodom and Gomorrah / the last days of Sodom and Gomorrah ) de Robert Aldrich & Sergio Leone avec Stewart Granger
1962Seul contre Rome ( solo contro Roma ) de Luciano Ricci avec Lang Jeffries
La flèche d’or ( la freccia d’oro ) de Antonio Margheriti avec Tab Hunter
1963La vierge de Nuremberg ( la vergine di Norinberga / back to the killer / the castle of terror / horror castle / terror castle / the virgin of Nuremberg ) de Antonio Margheriti avec Christopher Lee
Dernier avion pour Baalbek ( un aereo per Baalbeck/ FBI operazione Baalbeck ) de Marcello Giannini avec George Sanders
1964Les heures nues ( le ore nude ) de Marco Vicario avec Keir Dullea
1965Sept hommes en or ( sette uomini d’oro ) de Marco Vicario avec Gabriele Tinti
1966Le C.I.A. mène la danse ( il grande colpo dei sette uomini d’oro ) de Marco Vicario avec Philippe Leroy
1970Un prêtre à marier ( il prete sposato ) de Marco Vicario avec Lando Buzzanca
1971Homo eroticus – de Marco Vicario avec Luciano Salce
1972Elles sont dingues ces nenettes ! / Le zizi baladeur ( l’uccello migratore ) de Steno avec Gianrico Tedeschi
Ce cochon de Paolo ( Paolo il caldo ) de Marco Vicario avec Giancarlo Giannini
1974Il gatto mammone – de Nando Cicero avec Tiberio Murgia
1976Il letto in piazza – de Bruno Gaburro avec John Ireland
1977Les bonshommes / Piège à folles ( pane, burro e marmellata ) de Giorgio Capitani avec Adolfo Celi
1978Sept filles dangereuses ( siete chicas peligrosas / sette ragazze di classe ) de Pedro Lazaga avec Alberto de Mendoza
1979Tranquille donne di campagna – de Claudio De Molinis avec Silvano Tranquilli
1980Les séducteurs ( Sunday lovers / an englishman’s home / i seduttori della Domenica ) de Dino Risi, Edouard Molinaro, Bryan Forbes & Gene Wilder avec Ugo Tognazzi
    Segment « Armando’s notebook » de Dino Risi
1983Hercule ( Hercules / the adventures of Hercules / Ercole ) de Luigi Cozzi avec Lou Ferrigno
1984Secrets, secrets ( segreti, segreti ) de Giuseppe Bertolucci avec Massimo Ghini
Fiche créée le 10 décembre 2013 | Modifiée le 23 avril 2017 | Cette fiche a été vue 2657 fois
PREVIOUSJib Pocthier || Rossana Podesta || Jean PoiretNEXT