CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Georges Géret
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ruth Chatterton



Date et Lieu de naissance : 24 décembre 1892 (New York City, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 24 novembre 1961 (Norwalk, Connecticut, USA)
Nom Réel : Ruth Chatterton Smith

ACTRICE
Image
1929 La femme X (madame X) de Lionel Barrymore avec Lewis Stone, Raymond Hackett & Sidney Toler
Image
1930 La dame à scandale (the lady of scandal) de Sidney Franklin avec Basil Rathbone & Ralph Forbes
Image
1932 Jenny Frisco (Frisco Jenny) de William A. Wellman avec Louis Calhern, Donald Cook & James Murray
Image
1938 Un divorce royal (a royale divorce) de Jack Raymond avec Pierre Blanchar, John Laurie, David Farrar & Jack Hawkins

La nuit du réveillon de Noël 1892 est grandement perturbée chez les Smith, William et son épouse Lillian née Chatterton! Telle le divin enfant, leur petite Ruth vient au monde en cette douce nuit de Noël New-Yorkais. Cette jeune demoiselle fut toujours une personne avisée et de caractère, elle supplie très tôt sa famille assez bourgeoise de lui laisser gagner les scènes, et ce dès son plus jeune âge. Elle a gain de cause dès ses quatorze ans, et à dix-huit est déjà une étoile de Broadway. Nombre de braves s’embarquent pour la Première Guerre du siècle avec dans leur barda une photo de la belle miss Chatterton, laquelle a adopté, comme on le voit, le patronyme de sa mère pour faire carrière, lequel il est vrai est bien plus clinquant que Smith.

Ruth Chatterton viendra assez tard au cinéma, en 1928 et déjà mariée à Ralph Forbes, lui aussi acteur de premier plan de la scène. La réputation de ce couple d’artistes chic et distingués équivaut à ce que sera plus tard celle du couple mythique Laurence Olivier et Vivien Leigh. Ruth débute dans un cinéma encore muet ce qu’elle trouve assez déroutant mais passe sans encombre au cinéma parlant qu’elle trouve plus confortable et plus facile à faire alors même que ses plus éblouissantes rivales dont Norma Talmadge et Corinne Griffith sont balayées d’un douloureux revers de micro. La toute jeune académie des Oscars ne s’y trompe pas et sait reconnaître en miss Chatterton une actrice de grande valeur, la désignant parmi les meilleures actrices de l’année en 1931 pour «Sarah and son ». Norma Shearer l’évince , mais il faut savoir que Norma était nommée pour deux de ses prestations. Auparavant, Ruth s’était déjà hissée au sommet de la popularité avec la première version de «Madame X» qui fit couler des torrents de larmes et fit encore bon usage à Lana Turner trente ans plus tard!

La Warner lui signe un contrat mirobolant. Ruth Chatterton devient une des reines du studio jusqu’à l’avènement de Bette Davis, se spécialisant dans les rôles de femmes fortes, décidées et ayant réussi dans la vie mais souffrant, comme il se doit de ne pas encore avoir rencontré un des beaux acteurs «maison». Paul Lukas la plupart du temps, mais aussi Clive Brook, John Loder, Fredric March ou William Powell. Parmi ceux-ci, Ruth a une nette préférence pour George Brent qu’elle épouse en 1932. Ralph Forbes profitant de sa liberté retrouvée pour convoler avec Heather Angel. En 1934, ce couple très photogénique et distingué divorce après deux ans de mariage, miss Chatterton, signe avec la MGM, studio qui lui semble mieux tenu et mieux fréquenté! Mais sans doute le feu sacré ne brûle-il plus ou se lasse-on déjà de son jeu assez retenu, la star choisit de déserter définitivement les écrans à la fin de la décennie.

Ruth Chatterton entame alors une seconde carrière d’écrivaine. Elle gratifie encore les scènes de sa prestigieuse présence. En 1948 elle réapparait sur les écrans de télévision pour cinq ans avant une seconde retraite qui est cette fois définitive. Ruth n’en a pourtant pas fini d’étonner son monde! Elle se pique d’aviation et sillonne le monde dans son monoplace, laissant alors à la maison son fort décoratif nouveau mari un quart de siècle plus jeune qu’elle. Elle avait épousé Thomson Barry en 1942 et elle le laissera veuf lorsqu’une hémorragie cérébrale la terrasse le 24 Novembre 1961 dans sa somptueuse demeure du Connecticut.

© Céline COLASSIN

copyright
1928Les fautes d’un père ( sins of the fathers ) de Ludwig Berger avec Emil Jannings
L’aspirant détective / L’apprenti détective ( the dummy ) de Robert Milton avec Fredric March
Secret professionnel / Le secret du docteur ( the doctor’s secret ) de William C. DeMille avec H.B. Warner
1929La femme X ( madame X / absinthe ) de Lionel Barrymore avec Lewis Stone
L’attrait du péché ( charming sinners / the constant wife ) de Robert Milton avec William Powell
The laughing lady – de Victor Schertzinger avec Clive Brook
Sarah et son fils ( Sarah and son ) de Dorothy Arzner avec Fredric March
1930Paramount on parade – de Edmund Goulding, Ernst Lubitsch, Otto Bower, Dorothy Arzner, A. Edward Sutherland, Victor Heerman, Rowland V. Lee, Edwin H. Knoff, Lothar Mendes, Victor Schertzinger & Frank Tuttle avec Maurice Chevalier
    + chansons
La dame à scandale ( the lady of scandal / the high road ) de Sidney Franklin avec Basil Rathbone
Anybody’s woman – de Dorothy Arzner avec Paul Lukas
The right to love – de Richard Wallace avec Irving Pichel
1931Déloyale / L’infidèle ( unfaithful ) de John Cromwell avec Donald Cook
Le merveilleux mensonge ( the magnificent lie ) de Berthold Viertel avec Ralph Bellamy
Once a lady – de Guthrie McClintic avec Ivor Novello
Tomorrow and tomorrow – de Richard Wallace avec Robert Ames
1932The rich are always with us – de Alfred E. Green avec Bette Davis
The crash – de William Dieterle avec George Brent
Jenny Frisco ( Frisco Jenny ) de William A. Wellman avec Louis Calhern
1933Lilly Turner – de William A. Wellman avec Guy Kibbee
Toute femme ( female ) de Michael Curtiz avec Johnny Mack Brown
Journal of a crime – de William Keighley avec Adolphe Menjou
CM Hollywood on parade No. A-13 – de Louis Lewyn avec Joan Bennett
    Seulement apparition
1935Dodsworth – de William Wyler avec Walter Huston
Lady of secrets – de Marion Gering avec Lionel Atwill
1936Dortoir de jeunes filles ( girls’ dormitory ) de Irving Cummings avec Herbert Marshall
1937The rat – de Jack Raymond avec Anton Walbrook
1938Un divorce royal ( a royale divorce ) de Jack Raymond avec Pierre Blanchar
Fiche créée le 2 mai 2009 | Modifiée le 6 août 2017 | Cette fiche a été vue 4109 fois
PREVIOUSZacharie Chasseriaud || Ruth Chatterton || André ChaumeauNEXT