CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sally O’Neil
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ruth Leuwerik



Date et Lieu de naissance : 23 avril 1924 (Essen, Allemagne)
Date et Lieu de décès : 12 janvier 2016 (Munich, Allemagne)
Nom Réel : Ruth Leeuverik

ACTRICE
Image
1953 L’amour pour la vie (geliebtes leben) de Rolf Thiele avec Carl Raddatz, Albert Lieven & Karl Ludwig Diehl
Image
1954 Portrait d’une inconnue (bildnis einer unbekannten) de Helmut Käutner avec Albrecht Schoenhals
Image
1958 Taiga, l’ange de Sibérie (Taiga) de Wolfgang Liebeneiner avec Hannes Messemer & Viktor Staal
Image
1963 La maison de Montevideo (das haus in Montevideo) de Helmut Käutner avec Heinz Rühmann & Paul Dahlke

Actrice allemande, surtout renommée dans son pays natal, Ruth Leuwerik naît le 23 avril 1924 à Essen. Sa scolarité achevée, elle trouve un emploi de sténodactylo, mais ne s’en contente pas et prend parallèlement des cours privés pour devenir comédienne. C’est par le théâtre qu’elle fait ses premières armes. De nombreuses représentions la propulsent dans diverses villes allemandes, Münster, Brême, Hambourg, Lübeck, Berlin. Et le répertoire qu’elle déploie inclut aussi de grands auteurs français, tels Jean Giraudoux et Jean Anouilh. Le cinéma vient à elle 1949 avec «Treize sous un chapeau», une comédie de Johannes Meyer dans laquelle elle obtient un des rôles principaux. S’ensuit, au cours des années 1950, une riche succession de films aux titres et aux thèmes des plus sentimentaux, fleurons d’un cinéma allemand d’après-guerre bridé dans son ambition créative par la situation politique du pays. Les titres parlent d’eux-mêmes. «Papa veut se remarier» (1952) de Harald Braun, «Pourquoi divorcer?» (1953) de Hans Schweikart, avec Hardy Kruger, «L’amour n’est pas un jeu» (1953) de Rudolf Jugert, «L’amour pour la vie» (1953) de Rolf Thiele, ces deux derniers longs métrages consacrant le talent romanesque de cette très belle actrice. Dans «Louis II de Bavière» (1954) de Helmut Käutner, Ruth Leuwerik personnifie l’impératrice Elisabeth d’Autriche, Sissi, avec charme et sobriété, auprès de l’acteur O.W. Fischer incarnant de sa distinction naturelle le roi Louis II. Ce couple, très apprécié outre-Rhin, est cependant détrôné par celui que forment Romy Schneider et Helmut Berger dans la fresque emblématique «Ludwig ou le Crépuscule des dieux» (1972) que Luchino Visconti consacre au destin du roi de Bavière.

Ruth Leuwerik se fait davantage connaître auprès du grand public avec le rôle de la baronne Maria von Trapp qu’elle joue dans les films populaires de Wolfgang Liebeneiner, «La famille Trapp» (1956) et «La famille Trapp en Amérique» (1958). Ce même réalisateur lui offre d’interpréter un médecin courageux dans un camp de prisonniers au cœur de la Sibérie dans «Taïga, l’ange de Sibérie» (1958), aux côtés de Viktor Staal. Un rôle qui lui vaut d’être primée au Festival de San Francisco et lui fait gagner la ferveur du deuxième sexe qui voit en elle «La femme idéale» (1959), film de Josef von Báky, forte, indépendante et maîtresse de son destin. L’actrice est réputée pour incarner des femmes émancipées, «modernes», loin des stéréotypes encore en vigueur à l’époque. Revigorée par ces succès, Ruth Leuwerik poursuit les tournages et triomphe encore dans «Les dernières roses» (1961) de Rudolf Jugert, avec Peter van Eyck, ou dans «La maison de Montevideo» (1963) de Helmut Käutner, auprès de Heinz Rühmann. «La femme rousse» (1962) de Helmut Käutner, présenté au festival international du film de Berlin, ne convainc cependant ni la critique, ni le public. Dès lors, sa carrière est mise en sourdine et ses apparitions sur grand écran s’espacent, avant de s’achever en 1976 après deux productions sans grand écho.

Brièvement mariée à l’acteur Herbert Fleischmann en 1949, puis au chanteur Dietrich Fischer-Dieskau en 1965, Ruth Leuwerik passe la fin de sa vie avec son troisième mari, l’ophtalmologiste Heinz Purper, à Munich. C’est dans cette ville qu’elle décède le 12 Janvier 2016, à l’âge de 91 ans. Icône du cinéma allemand des années 1950, récompensée à maintes reprises pour la richesse de ses interprétations et son indéniable talent, dans un registre avant tout romantique, Ruth Leuwerik a vécu une courte mais féconde carrière. Ce que vivent les roses, qui lui assurent une notoriété botanique...

© Isabelle MICHEL

copyright
1949Treize sous un chapeau ( dreizehn unter einem hut ) de Johannes Meyer avec Volker von Collande
1952Papa veut se remarier / Une femme pour papa ( vater braucht eine frau ) de Harald Braun avec Gunther Lüders
La grande tentation ( die große versuchung ) de Rolf Hansen avec Paul Bildt
1953L’amour n’est pas un jeu ( ein herz spielt falsch ) de Rudolf Jugert avec Gert Froebe
    Bambi de la meilleure actrice nationale aux Prix Bambi, Allemagne

Pouquoi divorcer ? ( muß man sich gleich scheiden lassen ? ) de Hans Schweikart avec Hardy Krüger
L’amour pour la vie ( geliebtes leben ) de Rolf Thiele avec Carl Raddatz
    Prix d’Or du cinéma d’interprétation féminine aux prix du cinéma germanique, Allemagne

Son altesse royale ( königliche hoheit ) de Harald Braun avec Dieter Borsche
1954Portrait d’une inconnue ( bildnis einer unbekannten ) de Helmut Käutner avec Albrecht Schoenhals
Louis II de Bavière / L’avant-dernière nuit ( Ludwig II. / Ludwig II : Glanz und ende eines königs ) de Helmut Käutner avec O.W. Fischer
L’ennemie bien-aimée / Ennemie adorée ( geliebte feinden ) de Rolf Hansen avec Werner Hinz
1955Le roman d’Effi Briest / Roses d’automne ( rosen im herbst / Effi Briest ) de Rudolf Jugert avec Paul Hartmann
Le pont d’or ( die goldene brücke ) de Paul Verhoeven avec Curd Jürgens
1956La famille Trapp ( die Trapp-Familie ) de Wolfgang Liebeneiner avec Josef Meinrad
La reine Louise ( königin Luise ) de Wolfgang Liebeneiner avec Bernhard Wicki
1957Au revoir Franziska ( Franziska / auf wiedersehen, Franziska ! ) de Wolfgang Liebeneiner avec Carlos Thompson
Lorsque le jour se lève ( immer, wenn der tag beginnt ) de Wolfgang Liebeneiner avec Hans Söhnker
1958La famille Trapp en Amérique ( die Trapp-Familie in Amerika ) de Wolfgang Liebeneiner avec Hans Holt
    Bambi de la meilleure actrice nationale aux Prix Bambi, Allemagne

Taiga, l’ange de Sibérie ( Taiga ) de Wolfgang Liebeneiner avec Viktor Staal
    Bambi de la meilleure actrice nationale aux Prix Bambi, Allemagne

    Prix Golden Gate de la meilleure actrice au festival international du cinéma de San Francisco, USA

Dorothéa, la fille du pasteur ( Dorothea Angermann ) de Robert Siodmak avec Kurt Meisel
1959La femme idéale ( die ideale frau ) de Josef von Báky avec Martin Benrath
    Bambi de la meilleure actrice nationale aux Prix Bambi, Allemagne

Un jour qui ne finira plus ( ein tag, der nie zu ende geht ) de Franz Peter Wirth avec Hannes Messemer
1960Elle n’a pas hurlé avec les loups ( liebling der götter ) de Gottfried Reinhardt avec Willy Fritsch
Une femme pour la vie ( eine frau fürs ganze leben ) de Wolfgang Liebeneiner avec Theo Lingen
La nonne et les mauvais garçons ( auf engel schießt man nicht ) de Rolf Thiele avec Gustav Knuth
1961Les dernières roses ( die stunde, die du glücllisch bist ) de Rudolf Jugert avec Peter van Eyck
    Bambi de la meilleure actrice nationale aux Prix Bambi, Allemagne

Le rêve de Lieschen Mueller ( der traum von lieschen Müller ) de Helmut Käutner avec Martin Held
    Seulement apparition
1962La femme rousse ( die rote / redhead / la possa ) de Helmut Käutner avec Gert Froebe
1963Onze ans.... un jour ( elf jahre und ein tag ) de Gottfried Reinhardt avec Paul Hubschmid
La maison de Montevideo ( das haus in Montevideo ) de Helmut Käutner avec Heinz Rühmann
Le dernier alibi ( ein alibi zerbricht ) de Alfred Vohrer avec Charles Regnier
1970Et Jimmy alla vers l’arc-en-ciel ( und Jimmy ging zum regenbogen ) de Alfred Vohrer avec Alain Noury
1976Unordnung und frühes gabler – de Franz Seitz avec Martin Held
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1978 )

    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Bavarois, Allemagne ( 1992 )
Fiche créée le 12 janvier 2016 | Modifiée le 1 mai 2016 | Cette fiche a été vue 1566 fois
PREVIOUSHenri Letondal || Ruth Leuwerik || Palmyre LevasseurNEXT