CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Steve Barclay
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ruth Warrick



Date et Lieu de naissance : 29 juin 1915 (St. Joseph, Missouri, USA)
Date et Lieu de décès : 15 janvier 2005 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Ruth Warrick

ACTRICE
Image
1941 Vendetta (the Corsican brothers) de Gregory Ratoff avec Douglas Fairbanks Jr. & Akim Tamiroff
Image
1946 Vacances tragiques (perilous holiday) de Edward H. Griffith avec Pat O’Brien, Audrey Long & Alan Hale
Image
1947 Arc de triomphe (Arch of Triumph) de Lewis Milestone avec Charles Boyer, Ingrid Bergman & Louis Calhern
Image
1950 Maman est à la page (let’s dance) de Norman Z. McLeod avec Fred Astaire, Betty Hutton & Roland Young

Ruth Warrick vient au monde le 29 juin 1915, à St. Joseph, petite ville du Missouri, frontalière avec le Kansas. Après des études à Kansas City, elle s’installe à New York où elle pratique plusieurs petits métiers dont celui de mannequin. Simultanément, elle suit des cours de comédie et fait ses débuts artistiques en tant que chanteuse dans des émissions radiophoniques.

En 1940, Ruth Warrick est remarquée par Orson Welles, alors en pleine préparation de son premier long métrage: «Citizen Kane», produit par la RKO Pictures. Elle est choisie pour interpréter le rôle d’Emily Monroe Norton, la première femme de Kane et signe de ce fait, un contrat de sept ans avec le studio. Malgré les problèmes rencontrés à la sortie du film, Ruth tourne une dizaine de productions en tête d’affiche pour la RKO et d’autres studios, parmi lesquelles : «Vendetta» (1941) de Gregory Ratoff, «Voyage au pays de la peur» (1942) de Norman Foster, «Monsieur Winkle s’en va-t-en guerre» (1944) d’Alfred E. Green, «Une invitée dans la maison» (1944) de John Brahm et «Sous le ciel d’Orient» (1945) de Ray Enright.

En 1946, Ruth Warrick est la vedette, avec Bobby Driscoll, de «Mélodie du Sud», réalisé par Wilfred Jackson et Harvey Foster. Cette reconstitution historique du Sud des Etats-Unis, incluant animation et fiction, est la première production de Walt Disney avec des acteurs professionnels.

Par la suite, beaucoup trop réservée et aristocratique pour interpréter les filles glamours ou les héroïnes aventurières, Ruth reprend le chemin des scènes de théâtre. Elle joue notamment dans les pièces «Miss Lonelyhearts» (1957) de Nathaniel West et Howard Teichmann et dans «Take me along» (1959-1960) de Joseph Stein et Robert Russell. Pour le cinéma, elle reste cantonnée dans des rôles secondaires jusqu’à la fin des années soixante. Parmi ses prestations les plus remarquables, nous pouvons citer: «Femme ou maîtresse» (1947) de Otto Preminger, «Arc de triomphe» (1948) de Lewis Milestone, «Marqué au fer rouge» (1965) de Bernard McEveety, «Le maître du monde» (1968) de Sutton Rolley et «Le plus grand des hold up» (1968) de Hy Averback.

Parallèlement au grand écran, la carrière de Ruth Warrick trouve un second souffle avec sa participation à plusieurs séries ou films de télévision. Elle apparaît entre autres, dans les célèbres séries : «Haine et passion» (de 1953 à 1954), puis dans «Payton Place» (de 1965 à 1967), et enfin «La force du destin» (de 1970 jusqu’au début du vingt-et-unième siècle). Signalons une anecdote concernant cette dernière production: En 2001, Ruth se brise la hanche alors qu’elle passe des vacances en Italie. Pendant sa convalescence, son rôle de Phoebe Tyler, très populaire, ne sera pas supprimé. Le scénario sera remanié et Ruth continuera à jouer en fauteuil roulant.

En 1980, Ruth Warrick publie son autobiographie: «Les confessions de Phoebe Tyler». En 2004, sa carrière est couronnée d’un Prix aux Daytime Emmy Awards. Elle meurt le 15 janvier 2005, à son domicile de New York (New York), de complications durant une pneumonie.

© Philippe PELLETIER

copyright
1941Citizen Kane – de Orson Welles avec Ray Collins
Vendetta ( the Corsican brothers ) de Gregory Ratoff avec Douglas Fairbanks Jr.
Obliging young Lady – de Richard Wallace avec Edmond O’Brien
1942Et la vie recommence ( forever and a day ) de René Clair, Edmund Goulding, Frank Lloyd, Cedric Hardwicke, Victor Saville, Robert Stevenson & Herbert Wilcox avec Charles Laughton
Voyage au pays de la peur / Voyage dans l’épouvante ( journey into fear ) de Norman Foster avec Joseph Cotten
1943Petticoat larceny – de Ben Holmes avec Robert Warrick
The iron major – de Ray Enright avec Robert Ryan
1944Monsieur Winkle s’en va-t-en guerre ( Mr. Winkle goes to war / arms and the woman ) de Alfred E. Green avec Edward G. Robinson
Les saboteurs ( secret command ) de A. Edward Sutherland avec Pat O’Brien
Une invitée dans la maison ( guest in the house / Satan in skirts ) de John Brahm avec Ralph Bellamy
1945Sous le ciel d’Orient ( China sky ) de Ray Enright avec Randolph Scott
Mélodie du Sud ( song of the south ) de Wilfred Jackson & Harvey Foster avec Bobby Driscoll
1946Swell guy – de Frank Tuttle avec Sonny Tufts
Vacances tragiques ( perilous holiday ) de Edward H. Griffith avec Alan Hale
1947Jenny et son chien ( driftwood ) de Allan Dwan avec Dean Jagger
Femme ou maîtresse ( Daisy Kenyon ) de Otto Preminger avec Henry Fonda
Arc de triomphe ( Arch of Triumph ) de Lewis Milestone avec Charles Boyer
1948Make believe ballroom – de Joseph Santley avec Jerome Courtland
1949Dan Patch le victorieux ( the great Dan Patch / ride a reckless mile ) de Joseph M. Newman avec Dennis O’Keefe
Beauty on parade – de Lew Landers avec Robert Hutton
1950Second chance – de William Beaudine avec John Hubbard
Maman est à la page ( let’s dance ) de Norman Z. McLeod avec Fred Astaire
One too many / The important story of alcoholism / Killer with a label / Mixed-up women – de Erle C. Kenton avec Thurston Hall
Trois maris ( three husbands / letter to three husbands ) de Irving Reis avec Emlyn Williams
1952 CM Screen snapshots : Meet Mr. Rhythm, Frankie Laine – de Ralph Staub avec Frankie Laine
    Seulement apparition
1954Roogie’s bump / The kid colossus – de Harold Young avec Robert Marriott
1965Marqué au fer rouge ( ride beyond vengeance / night of the tiger ) de Bernard McEveety avec Chuck Connors
1968Le maître du monde ( how to steal the world ) de Sutton Rolley avec Barry Sullivan
Le plus grand des hold up ( the great bank robbery ) de Hy Averback avec Clint Walker
1974 DO Busby Berkeley – de Russ Jones avec Dennis Morgan
    Seulement apparition
1983The returning / Witch doctor – de Joel Bender avec Victor Arnold
1984Deathmask / Unknown – de Richard Friedman avec Farley Granger
AUTRES PRIX :
      
    Prix pour l’ensemble de sa carrière au Daytime Emmy Awards, USA ( 2004 )
Fiche créée le 13 octobre 2005 | Modifiée le 31 juillet 2013 | Cette fiche a été vue 5379 fois
PREVIOUSH.B. Warner || Ruth Warrick || Robert WarwickNEXT