CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ellen Richter
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sabah



Date et Lieu de naissance : 10 novembre 1927 (Bdadoun, Liban)
Date et Lieu de décès : 26 novembre 2014 (Beyrouth, Liban)
Nom Réel : Jeanette Gergi Al-Feghali (صباح‎)

ACTRICE
Image
1954 Il a kidnappé ma femme (khatafa mirati / خطف مراتى) de Hassan El Saifi avec Anwar Wagdi & Leila Fawzi
Image
1965 La millionaire (al milyonera / المليونيرة) de Youssef Maalouf avec Mounir Maasri & Dorid Laham
Image
1966 Mawal (Mawal al akdam al zahabiya / موال) de Muhammad Selman avec Wahid Jalal & Wadi El Safi
Image
1972 Le voyage du bonheur (rihlat el saada / رحله السعاده) de Muhammad Selman avec Farid Shawqi

C’est à Bdadoun, petit village à une quinzaine de kilomètre à l’est de Beyrouth (dans un Liban alors sous mandat français), que naît Jeanette Gergi Al-Feghali, plus connue sous le nom de Sabah. Petite déjà, elle enchante son entourage par ses chants. Très jeune, elle anime en chanson des fêtes locales et chante dans des restaurants. Au début des années 1940, elle entame une longue carrière comprenant plus de 3000 titres et une cinquantaine d’albums. Elle chante des airs traditionnels libanais produits en grande partie par les Frères Rahabani ou les compositeurs égyptiens Baligh Hamdi et Mohamed Abdelwahab. La Diva est immensément célèbre dans le monde arabe, mais aussi en Inde et en Iran (au temps du Shah), pour ses prestations dans des concerts et ses nombreuses participations à des émissions de télévision. Sabah parcourt le monde, elle chante notamment au prestigieux Festival de Baalbek, se produit à l’Olympia de Paris, au Carnegy Hall de New York ou à l’Albert Hall de Londres. La diaspora Libanaise de tous les pays achète ses disques par millions et se déplace en masse pour assister à ses tours de chant.

Parallèlement, Sabah mène une fructueuse carrière au cinéma. Sa longue chevelure blonde platine et bouclée, ses lèvres rouge carmin et son teint de porcelaine vont très vite séduire la gent masculine. Dès la seconde moitié des années 1940, elle tourne en vedette dans bon nombre de comédies musicales ou de films romantiques. Des productions souvent écrites pour elle où elle se montre parfois provocante et sexy. Parmi ses plus grands succès, nous pouvons citer: «Comment t’oublier» (1956) de Ahmed Badrakhan, «La rue de l’amour» (1959) de Ezzel Dine Zulficar, «Nuits chaudes» (1962) de Hassan Ramzi, «L’idole des foules» (1964) de Muhammad Selman, «La millionaire» (1965) de Youssef Maalouf et «La nuit où pleura la lune» (1980) de Ahmed Yehia. Elle partage l’affiche avec des stars comme Farid El Atrache, Emad Hamdi, Ahmed Ramzy, Farid Shawqi et Salah Zulfikar. En 2010, l’Etoile Libanaise reçoit un prix pour l’ensemble de son parcours cinématographique au Festival du cinéma de Dubaï.

Parallèlement à son éblouissante carrière artistique, Sabah a connu une vie sentimentale très mouvementée, hors norme pour une vedette féminine orientale, qui alimente copieusement la presse des pays arabes. Dix maris se succèdent: le docteur Najib Shammas de 1946 à 1951, père de son fils, futur médecin aux Etats-Unis, le violoniste Anwar Mansy pendant quatre ans, avec qui elle a une fille, la future actrice Howaida, le compositeur Baligh Hamdi, l’animateur Ahmed Farragh, l’acteur Rushdi Abadha pour quelques jours en 1977, le comédien Youssef Chabane, l’avocat libanais Youssef Hammoud, l’acteur-réalisateur Waseem Tabara, le réalisateur Fadi Kuntar, surnommé Fadi Lubnan, son imprésario Joseph Gharib, le dernier, épousé deux ans avant sa mort. Croqueuse d’hommes, elle se montre aux bras de nombreux amants et n’hésite pas à s’afficher, à un âge avancé, avec de jeunes hommes.

De santé fragile, Sabah qui a déclaré en 2001 à un quotidien libanais «L’artiste qui veut se maintenir au sommet ne se repose jamais», continue malgré tout à donner des interviews et à se montrer brièvement en public, essayant toujours de donner l’image d’une éternelle jeunesse. La chirurgie esthétique a fait des miracles, la silicone et les liftings aussi! Elle s’éteint à l’âge de 87 ans, dans une chambre d’un luxueux hôtel de la région de Beyrouth, le 26 novembre 2014.

© Pascal DONALD

copyright
1945C’était le crime de mon père ( haza ganahu abi / هذا جناه أبى ) de Henry Barakat avec Zaki Rostom
Le cœur a ses raisons / Un cœur un amour ( el-qalb louh wahid / القلب له واحد ) de Henry Barakat avec Anwar Wagdi
Le début du mois ( awal el shahir / أول الشهر ) de Abdel Fattah Hassan avec Faten Hamama
Un libanais à l’université ( Lubnani fel gamaa / لبناني فى الجامعة ) de Hussein Fawzi avec Mohammed Salman
1946Une bougie brûle ( shamha tahtarek / شمعة تحترق ) de Youssef Wahby avec Aziza Amir
Le secret de mon père ( sirr abi / سر أبي ) de Wali Eddine Sameh avec Anwar Wagdi
Monsieur Boulboul ( bolbol effendi / بلبل أفندي ) de Hussein Fawzi avec Farid El Atrache
La fille de l’Est ( bint el shark / بنت الشرق ) de Ibrahim Lama avec Mohsen Sarhan
L’ennemi de la femme ( adoue el murra / عدو المرأة ) de Abdel Fattah Hassan avec Muhammad Fawzi
L’express de l’amour / L’amour en vitesse ( express el hub / إكسبريس الحب ) de Hussein Fawzi avec Fouad Gafaar
Le premier regard ( awal nazra / أول نظرة ) de Niazi Mostafa avec Borhane Sadek
Mon nom est Satuta / C’est moi Satuta ( Ana Satuta / أنا ستوتة ) de Hussein Fawzi avec Saad Abdel Wahab
1947Bonjour / Rebonjour ( sabah el kheir / صباح الخير ) de Hussein Fawzi avec Muhammad Fawzi
Mon cœur et mon épée ( kalbi wa saifi / قلبى وسيفى ) de Gamal Madkoor avec Mohammed Al-Bakkar
Hadaya – de Mahmoud Zulfikar avec Ahmed Allam
1949La nuit est à nous ( al layl lanâ / الليل لنا ) de Mahmoud Zulfikar avec Mahmoud Zulfikar
1950Laissez-moi chanter ( sibuni aghani / سيبوني أغني ) de Hussein Fawzi avec Ismail Yasseen
Ma sœur Steita ( okhti Seita / اختى ستيتة ) de Hussein Fawzi avec Saad Abdel Wahab
Mademoiselle maman ( al anisah / anissa mama / الآنسة ماما ) de Helmy Rafla avec Ismail Yasseen
1951Mon père m’a trompé ( khadaini abi / خدعنى أبى ) de Mahmoud Zulfikar avec Mohsen Sarhan
L’amour en danger ( el hub fi khatar / الحب فى خطر ) de Helmy Rafla avec Muhammad Fawzi
1953Ceux que j’aime m’ont fait du tort ( zalamuni el habaieb / ظلمونى الحبايب ) de Helmy Rafla avec Choukoukou
La chanson de mon amour ( lahn hunbi / لحن حبي ) de Ahmed Badrakhan avec Farid El Atrache
1954Il a kidnappé ma femme ( khatafa mirati / خطف مراتى ) de Hassan El Saifi avec Anwar Wagdi
Un bienfaiteur ( fail kheir / فاعل خير ) de Helmy Rafla avec Ismail Yasseen
Tu m’as fait du tord / Cœur injuste ( ya zalimni / يا ظالمنى ) de Ibrahim Emara avec Hussein Sedki
1955Une ville se déchaîne ( thawrat al madinah / ثورة المدينة ) de Helmy Rafla avec Muhammad Fawzi
Larmes dans la nuit ( doumou fil lail / دموع في الليل ) de Ibrahim Emara avec Ahmed Ramzy
Mon cœur vous adore ( kalbi yahwak / قلبى يهواك ) de Hussein Sedki avec Hussein Sedki
1956Je t’offre ma vie / Je vous ai donné ma vie ( wahabtak hayati / وهبتك حياتى ) de Fatin Abdel Wahab avec Choukri Sarhane
Comment t’oublier ? ( izhay ansak / إزاي أنساك ) de Ahmed Badrakhan avec Rushdy Abaza
1957La fin d’un amour ( nehayet hub / نهاية حب ) de Hassan El-Seify avec Choukri Sarhane
Tentation ( eghraa / إغراء ) de Hassan Al Imam avec Estafan Rosti
Le repaire d’un amour ( wakr almaladhdhat / وكر الملذات ) de Hassan Al Imam avec Choukri Sarhane
1958Saluez ceux que j’aime / Bonjour à celle que j’aime ( salem al habaieb / سلم على الحبايب ) de Helmy Halim avec Ahmed Ramzy
L’amour de ma vie ( habib hayati / حبيب حياتي ) de Niazi Mostafa avec Abdel Salem Al Nabulsi
Criminel en vacances ( mugarem fi ijaza / مجرم فى إجازة ) de Salah Abou Seif avec Farid Shawqi
Le festival de l’amour ( mahragan al-houbb / مهرجان الحب ) de Helmi Rafia avec Ahmed Ramzy
Criminel en vacances ( mugarem fi ijaza / مجرم فى إجازة ) de Salah Abou Seif avec Farid Shawqi
1959Le repentir ( touba / توبة ) de Mahmoud Zulfikar avec Imad Hamdi
La rue de l’amour ( sharia el hub / شارع الحب ) de Ezzel Dine Zulficar avec Hussein Riad
Place Ataba El Kadra ( el Ataba el khadra / العتبة الخضراء ) de Fatin Abdel Wahab avec Ahmed Mazhar
1960Le deuxième homme ( el rajul el thani / الرجل الثاني ) de Ezzel Dine Zulficar avec Samia Gamal
Trois hommes et une femme ( talat rijal wa emraa / ثلاثة رجال وإمرأة ) de Helmy Halim avec Abdel Salam Al Nabulsy
Coiffeur pour dames ( hallak el sayyedat / حلاق السيدات ) de Fatin Abdel Wahab avec Abdel Salam Al Nabulsy
    Seulement apparition
Le lien sacré ( el robat el mukadass / الرباط المقدس ) de Mahmoud Zulfikar avec Salah Zulfikar
1961Le mari de ma femme ( jaoz marti / جوز مراتي ) de Niazi Mostafa avec Farid Shawqi
Le temple de l’amour ( ma’bad al-hub / . معبد الحب ) de Atef Salem avec Youssef Fakhr Eddine
    + production
C’est ça l’amour ( el hub keda / الحب كده ) de Mahmoud Zulfikar avec Salah Zulfikar
Le chemin des larmes / La voie des larmes ( tariq al doumou / طريق الدموع) de Helmy Halim avec Hamid Morsi
1962Nuits chaudes ( al layali al dafi’ah / الليالى الدافئة ) de Hassan Ramzi avec Emad Hamdi
Le Caire la nuit ( Al Qahirah fi l layl / القاهرة في الليل ) de Mohamed Salem avec Fouad Al Mouhandès
J’aime cet homme ( هذا الرجل أحبه ) de Hussein Helmy Elmohandes avec Yehia Chahine
    Seulement apparition
1963Le rebelle ( el motamarreda / المتمردة ) de Mahmoud Zulfikar avec Ahmed Mazhar
Les mains douces ( el aydi el naema / الأيدى الناعمة ) de Mahmoud Zulfikar avec Mariam Fakhr Eddine
La joie de vivre ( afrah al chabab / منتهى الفرح ) de Muhammad Selman avec Jacqueline
Le Liban la nuit (Lubnan fi lail / لبنان في الليل ) de Muhammad Selman avec Nagah Salem
1964L’idole des foules ( fatinat al jamahir / فاتنة الجماهير ) de Muhammad Selman avec Youssef Chabane
Le collier de perles ( akd al lulu / عقد اللولو ) de Youssef Maalouf avec Fahd Ballan
Tu es ma vie ( inta umry / انت عمري ) de Muhammad Selman avec Abdel-Salam Al Naboulsi
    Seulement apparition
Les joies de la jeunesse ( afrah al chabab / أفراح الشباب ) de Muhammad Selman avec Fahd Ballan
Aimé de tous / L’amant de tous ( habibet el kol / حبيبة الكل ) de Rida Myassar avec Fahd Ballan
1965Jeunesse et beauté / Jeune et belle ( al siba wa al jamal / الصبا والجمال ) de Muhammad Selman avec Muharram Fouad
Nuits d’Orient ( layali al sharq / ليالى الشرق ) de Elias Matta avec Fahd Ballan
La millionaire ( al milyonera / المليونيرة ) de Youssef Maalouf avec Mounir Maasri
Beyrouth zéro 11 ( بيروت صفر ) de Antoine Rémy avec Omar Zulfikar
1966Mawal ( Mawal al akdam al zahabiya / موال ) de Muhammad Selman avec Wahid Jalal
Un jour de bonheur (رحلة السعادة ) de Adnan Hassoun avec Farid Shawqi
La rue brumeuse ( shariah al dabab / شارع الضباب ) de Said Tantawi avec Souad Karim
Hôtel des rêves ( fondouk al ahlam / فندق الأحلام ) de Albert Najib avec Doreid Laham
1967Ne touchez pas à ma femme ( idak an mrati / ايدك عن مراتي ) de Rida Myassar avec Rushdy Abaza
Karam fantaisie ( كرم الهوى ) de Muhammad Selman avec Emad Hamdy
L’homme de Téhéran / La vallée de la mort ( wadi al mot / وادى الموت ) de Frank Agrama avec Samir Abdullah Lama
1968Bienvenue à l’amour ( ahlan bil-hubb / أهلا بالحب ) de Muhammad Selman avec Samir Maalouf
Le gang des femmes ( essabet el nissae / عصابة النساء ) de Frank Agrama avec Saïd El Moghrabi
1969Paris et l’amour ( Baris wal hob / باريس والحب ) de Muhammad Selman avec Salah Zulfikar
Trois femmes ( thalath nisa / 3 نساء / 3قصص ) de Mahmoud Zulfikar avec Ahmed Ramzi
1970Le feu du désir ( nar al chawq / نار الشوق ) de Mohamed Salem avec Rushdy Abaza
C’était le beau temps ( kanat ayyam / كانت أيام ) de Helmy Halim avec Rushdy Abaza
La générosité du vent / Verger d’amour ( karm el hawa ) de Muhammad Selman avec Ismail Yasseen
1972Le voyage du bonheur ( rihlat el saada / رحله السعاده ) de Muhammad Selman avec Farid Shawqi
1973Les mots d’amour ( kalam fil hob / كــــلام فــي الحـــــــب ) de Muhammad Selman & Sayed Tantaoui avec Ihsen Sadek
Guitare d’amour ( guitare el hob / غيتار الحب ) de Muhammad Selman avec Omar Khorchid
1979La nuit ou pleura la lune ( laila baka feha al qamar / ليلة بكى فيها القمر ) de Ahmed Yehia avec Hussein Fahmy
1983Kidnappé ( فؤاد جوجو ) de Fouad Jojo avec Ali Diab
1986Les journées de Lulu ( eyam el Lolo / أيام اللولو ) de Harmony Saidy avec Karim Abou Chakra
2005Bosta l’autobus / L’autobus ( Bosta / بوستا ) de Philippe Aractingi avec Rodney El Haddad
AUTRES PRIX :
      
    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival international du cinéma de Dubaï, Emirats Arabes Unis ( 2010 )
Fiche créée le 26 novembre 2014 | Modifiée le 29 novembre 2014 | Cette fiche a été vue 3067 fois
PREVIOUSChishû Ryû || Sabah || Germaine SablonNEXT