CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de René Guissart
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sacha Briquet



Date et Lieu de naissance : 16 avril 1930 (Neuilly-sur-Seine, France)
Date et Lieu de décès : 6 juillet 2010 (Deauville, France)
Nom Réel : Alexandre Edouard Albert Briquet

ACTEUR
Image
1955 Pas de pitié pour les caves – de Henri Lepage avec Dora Doll, Colette Ripert, Robert Berri & Michel Ardan
Image
1957 Sénéchal le magnifique – de Jean Boyer avec Fernandel, Nadia Gray, Madeleine Barbulée & Suzanne Dehelly
Image
1967 Ne jouez pas avec les martiens – de Henri Lanoë avec Jean Rochefort, Macha Méril & Jean Ozenne
Image
1993 Le roi de Paris – de Dominique Maillet avec Philippe Noiret, Manuel Blanc & Paulette Dubost

Alexandre Edouard Albert Briquet est né à Neuilly-sur-Seine le 16 avril 1930. Ses débuts sur les plateaux de cinéma remontent à 1950, avec un petit rôle dans «Sous le ciel de Paris» de Julien Duvivier, suivi quatre ans plus tard par un autre dans «La tour de Nesle» de Abel Gance. On commence à le remarquer dans «Sénéchal le magnifique» (1957), où il donne la réplique à Fernandel, puis dans «Archimède le clochard» (1958), avec Jean Gabin. Il s’illustre aussi sur planches dans plusieurs pièces, parmi lesquelles «Maître Bolbec et son mari» de Georges Berr et Louis Verneuil, «Treize à table» de Marc-Gilbert Sauvajon et «Les pigeons de Venise» de Albert Husson.

À l’aube des années soixante, l’arrivée de la Nouvelle Vague se révèle profitable à Sacha Briquet puisque Claude Chabrol en fait l’un de ses seconds rôles de prédilections. Qu’il soit jeune fiancé dans «Les bonnes femmes» (1960) et «Les godelureaux» (1960) ou inspecteur de police dans «Landru» (1962), Chabrol sait tirer le meilleur parti de sa haute stature dégingandée et de sa personnalité pleine d’humour. Il est alors demandé par Jean Renoir, Jacques Deray, Philippe de Broca, Jean Girault et Michel Deville afin qu’il campe ces fameuses silhouettes dont lui seul a le secret et qu’il incarne à la perfection.

Les années suivantes, Sacha Briquet se dirige vers la télévision, où on le voit dans pléthore de téléfilms et moultes séries et émissions, dont «Les saintes chéries», «Les cinq dernières minutes» ou «Au théâtre ce soir». Mais c’est surtout son personnage de Monsieur Albert Travling dans «L’île aux enfants» qui le rend célèbre auprès du public. Diffusée entre 1974 et 1982 sur l’ORTF, cette célèbre émission pour enfants, mettant en scène le dinosaure Casimir interprété par Yves Brunier, rencontre un vaste succès télévisuel. Il ne délaisse pas la scène pour autant, et figure dans plusieurs pièces de boulevard où il se montre très à l’aise: «Folle Amanda» de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, «Une femme presque fidèle» de Jacques Bernard, «Un chapeau de paille d’Italie» de Eugène Labiche et Marc-Michel, et «La puce à l’oreille» de Georges Feydeau.

Par la suite, Sacha Briquet continue sa carrière de second couteau au cinéma. Il fait une brève apparition dans «Prénom : Carmen» (1983) de Jean-Luc Godard, puis dans «La vengeance du serpent à plumes» (1984) de Gérard Oury, avec à nouveau, un rôle très bref, de concierge cette fois-ci. Il effectue des allers-retours fréquents entre cinéma et télévision, où on a pu le voir dans «Les brigades du Tigre» ou «Maigret». Son ami Christian Le Hémonet le sollicite pour être l’un des principaux protagonistes de «Funny boy» en 1987. Renaud Bertrand le dirige dans «Nous trois» (2009) son dernier film.

Comédien sympathique, Sacha Briquet, qui comptait parmi ses amis la grande Marlene Dietrich, fait partie de cette catégorie d’acteurs qui ont donné leurs titres de noblesse aux seconds rôles, insufflant à chacun de ses personnages une bonne dose de fantaisie, le tout avec talent et originalité, modestie et discrétion. Le 17 juillet 2010, son corps sans vie est découvert à son domicile de Deauville, dans le Calvados. L’autopsie révèle que le décès remonterait au début du mois de juillet, ce qui souligne que Sacha Briquet est malheureusement décédé seul et dans l’indifférence générale.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1950Sous le ciel de Paris / Sous le ciel de Paris coule la Seine – de Julien Duvivier avec Brigitte Auber
Demain nous divorçons – de Louis Cuny avec Sophie Desmarets
1954La tour de Nesle – de Abel Gance avec Silvana Pampanini
1955Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
Pas de pitié pour les caves – de Henri Lepage avec Dora Doll
1956Mademoiselle et son gang / Le goût du massacre – de Jean Boyer avec Line Renaud
1957Printemps à Paris – de Jean-Claude Roy avec Mona Goya
Sénéchal le magnifique – de Jean Boyer avec Fernandel
1958Premier mai / Le père et l’enfant – de Luis Saslavsky avec Yves Montand
Miss Pigalle – de Maurice Cam avec Barbara Laage
Archimède le clochard – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
Un témoin dans la ville – de Edouard Molinaro avec Lino Ventura
L’increvable – de Jean Boyer avec Darry Cowl
1959Arrêtez le massacre ! – de André Hunebelle avec Jean Richard
Enigmes aux Folies-Bergères – de Jean Mitry avec Bella Darvi
La marraine de Charley – de Pierre Chevalier avec Fernand Raynaud
Sans tambour ni trompette ( die gans von Sedan ) de Helmut Käutner avec Dany Carrel
Match contre la mort – de Claude Bernard-Aubert avec Gérard Blain
Merci Natercia ! – de Pierre Kast avec Françoise Prévost
1960Les bonnes femmes – de Claude Chabrol avec Bernadette Lafont
Le gigolo – de Jacques Deray avec Alida Valli
Amélie ou le temps d’aimer – de Michel Drach avec Sophie Daumier
Les godelureaux – de Claude Chabrol avec Jean Tissier
1961Les livreurs – de Jean Girault avec Claire Maurier
Les sept péchés capitaux – de Philippe de Broca, Claude Chabrol, Jacques Demy, Sylvain Dhomme, Max Douy, Jean-Luc Godard, Eugène Ionesco, Edouard Molinaro & Roger Vadim avec Claude Rich
    Segment « L’avarice » de Claude Chabrol
1962Le caporal épinglé – de Jean Renoir avec Jean-Pierre Cassel
Ophélia – de Claude Chabrol avec Alida Valli
Clémentine Chérie – de Pierre Chevalier avec France Anglade
Landru – de Claude Chabrol avec Charles Denner
CM Visite à minuit – de Jean-Claude Roy avec Monique Messine
1963Les plus belles escroqueries du monde – de Claude Chabrol, Jean-Luc Godard, Roman Polanski & Hiromichi Horikawa avec Francis Blanche
    Segment « L’homme qui vendit la Tour Eiffel »
1964Un monsieur de compagnie – de Philippe de Broca avec Irina Demick
Le gendarme de Saint-Tropez – de Jean Girault avec Louis de Funès
1967L’écume des jours – de Charles Belmont avec Alexandra Stewart
Benjamin / Benjamin ou les mémoires d’un puceau – de Michel Deville avec Odile Versois
J’ai tué Raspoutine – de Robert Hossein avec Geraldine Chaplin
Ne jouez pas avec les martiens – de Henri Lanoë avec Jean Rochefort
CM Un fratricide – de Charles Belmont avec Jean Babilée
1972Le concierge – de Jean Girault avec Alice Sapritch
La gueule de l’emploi – de Jacques Rouland avec Michel Serrault
1973Les confidences érotiques d’un lit trop accueillant / Les froleuses – de Michel Lemoine avec Olga Georges-Picot
Gross Paris – de Gilles Grangier avec Roger Pierre
1974Le polygame – de Maurice Jacquin avec Mary Marquet
1976Le portrait de Dorian Gray – de Pierre Boutron avec Marie-Hélène Breillat
1977Le paradis des riches – de Paul Barge avec Lila Kedrova
1980Les surdoués de la première compagnie – de Michel Gérard avec Hubert Deschamps
1982Prénom : Carmen – de Jean-Luc Godard avec Maruschka Detmers
1984La vengeance du serpent à plumes – de Gérard Oury avec Coluche
Ave Maria – de Jacques Richard avec Anna Karina
CM Lift show – de Christian Le Hémonet avec Roger Dumas
1985Suivez mon regard – de Jean Curtelin avec Andréa Ferréol
CM Blockhaus USA – de Christian Le Hémonet avec Anna Karina
1986Hôtel du Paradis – de Jana Bokova avec Juliet Berto
1987Funny boy – de Christian Le Hémonet avec Jean-Pierre Kalfon
1988L’œil de la veuve ( eye of the widow ) de Andrew V. McLaglen avec F. Murray Abraham
1989 CM L’auscultation – de Christian Le Hémonet avec Cécile Auclert
1990Un week-end sur deux – de Nicole Garcia avec Nathalie Baye
1992L’accompagnatrice – de Claude Miller avec Richard Bohringer
1993Le roi de Paris – de Dominique Maillet avec Philippe Noiret
1994Le fils de Gascogne – de Pascal Aubier avec Marina Vlady
1995Pédale douce – de Gabriel Aghion avec Fanny Ardant
1998Belle maman – de Gabriel Aghion avec Catherine Deneuve
Monsieur Naphtali – de Olivier Schatzky avec Elie Kakou
1989 CM L’auscultation – de Christian Le Hémonet avec Jacques Galland
2001Ma femme… s’appelle Maurice – de Jean-Marie Poiré avec Anémone
2005Les irréductibles – de Renaud Bertrand avec Kad Merad
2009Nous trois – de Renaud Bertrand avec Emmanuelle Béart
Fiche créée le 20 juillet 2010 | Modifiée le 11 mai 2015 | Cette fiche a été vue 4203 fois
PREVIOUSElga Brink || Sacha Briquet || Virginia BrissacNEXT