CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Guy Delorme
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sacha Guitry



Date et Lieu de naissance : 21 février 1885 (Saint-Petersbourg, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 24 juillet 1957 (Paris, France)
Nom Réel : Alexandre Georges Pierre Guitry

REALISATEUR
Image
1936 Mon père avait raison – de Sacha Guitry avec Jacqueline Delubac, Paul Bernard & Pauline Carton
Image
1937 Les perles de la couronne – de Sacha Guitry & Christian-Jaque avec Raimu, Jacqueline Delubac & Arletty
Image
1947 Le comédien – de Sacha Guitry avec Lana Marconi, Jacques Baumer, Pauline Carton & Marguerite Pierry
Image
1953 Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert, Georges Marchal & Jean Marais

Sacha Guitry, né Alexandre Georges Pierre Guitry, à Saint-Pétersbourg en Russie, le 21 février 1885, est le fils du comédien Lucien Guitry et de Renée de Pont-Jest. En 1889, ses parents divorcent. La mère rentre en France et les enfants (Sacha a un frère) lui sont confiés. Un dimanche, profitant de son droit de visite, son père l’enlève. En 1891, Lucien Guitry s’installe à Paris où Sacha poursuit des études perturbées. En 1899 le jeune homme fait ses débuts de comédien dans «Hernani», sous le pseudonyme de Lorcey. Dès 1902 il écrit une pièce en un acte, «Le page». Mais sa première œuvre représentée sera «Nono» (1905) qu’il interprète aux côtés de son père, entamant ainsi une longue carrière théâtrale.

Maître du langage, Sacha Guitry n’est pas intéressé par le cinéma muet. Saisissant toutefois l’intérêt historique de la bande filmée, il réalise le documentaire «Ceux de chez nous» (1914) avec le sculpteur Auguste Rodin, les écrivains Anatole France et Octave Mirbeau, les peintres Auguste Renoir, Claude Monet, Edgar Degas, l’actrice Sarah Bernhardt, etc. Trois ans plus tard, il écrit le scénario d’un film de René Hervil et Louis Mercanton, «Un roman d’amour et d’aventure», œuvre dans laquelle il fait une apparition avec son épouse du moment, Yvonne Printemps. Et c’est à peu près tout jusqu’en 1935... Cette année-là, il réalise enfin son premier long métrage, «Pasteur », sous le contrôle technique de Fernand Rivers. Au même programme, l’auteur présente une véritable œuvre de fiction, «Bonne Chance», prouvant ainsi qu’il reconnaît au septième art sa véritable place.

On divise généralement les œuvres cinématographiques de Sacha Guitry en deux catégories: celles issues de ses pièces de théâtre (dix-sept dont «Désiré» et «Quadrille» en 1937 , «Le diable boiteux» 1948) et ses scénarii originaux (dix-neuf dont «Le roman d’un tricheur» - 1936, «Ils étaient neuf célibataires» - 1939, «Le destin fabuleux de Désiré Clary» - 1942). De la première, on parlera longtemps, d’une manière péjorative comme on l’avait fait pour Marcel Pagnol, de théâtre filmé. La seconde sera mieux appréciée par la critique: «Si Versailles m’était conté» (1953), «Napoléon» (1954), «Si Paris nous était conté» (1955), dans lesquelles l’auteur raconte une Histoire de France à la mode d’Epinal.

À la Libération, on lui reprocha d’avoir trop fréquenté les Allemands, ce qui lui vaudra deux mois de détention, ainsi que l’opprobre de nombreux Français dans l’immédiate après-guerre. C’est avec beaucoup de difficultés qu’il peut enfin reprendre son travail de réalisateur. En 1947, dans «Le comédien», il rend hommage à son père. En 1951, malade, le maître confie à Fernandel la réalisation du film «Adhémar ou le jouet de la fatalité». La fin de sa carrière fut perturbée par une santé déclinante. Cet homme, souvent misogyne dans ses mots d’esprits, partagea officiellement la vie de cinq femmes (en fait, ce fut plus vraisemblablement le contraire!). La première, Charlotte Lysès, il la vola à son père en 1905. La deuxième, Yvonne Printemps, devint l’épouse très rapidement de Pierre Fresnay. La troisième, Jacqueline Delubac sera l’interprète d’onze de ses films. La quatrième, Geneviève de Seréville, fut la seule à porter professionnellement son nom, puisqu’elle nous est plus connue sous le patronyme de Geneviève Guitry. La cinquième enfin, Lana Marconi, fut l’épouse de l’après-guerre et des moments difficiles. Victime d’une première hémorragie le 12 juillet 1957, Sacha Guitry décède le 24 du même mois, à Paris.

© Philippe PELLETIER

copyright
1914Ceux de chez nous – de Sacha Guitry avec Sarah Bernhardt
    + voix, narration & production
1917 Un roman d’amour et d’aventure – de Louis Mercanton & René Hervil avec Yvonne Printemps
    Seulement scénario & interprétation
1924The lover of Camille – de Harry Beaumont avec Willard Louis
    Seulement pièce « Deburau »
1930Sleeping partners – de Seymour Hicks avec Edna Best
    Seulement pièce « Faisons un rêve »
1931Le blanc et le noir – de Robert Florey avec Fernandel
    Seulement pièce & scénario
1934 CM Les deux couverts – de Léonce Perret avec Gabrielle Robinne
    Seulement pièce & scénario
CM Dîner de gala des ambassadeurs – de Sacha Guitry avec Pauline Carton
1935Pasteur – de Sacha Guitry & Fernand Rivers avec François Rodon
    + scénario & interprétation
Bonne chance – de Sacha Guitry avec Jacqueline Delubac
    + scénario & interprétation
Le nouveau testament – de Sacha Guitry & Alexandre Ryder avec Pauline Carton
    + scénario & interprétation
1936Le roman d’un tricheur – de Sacha Guitry avec Marguerite Moreno
    + scénario & interprétation
Le mot de Cambrone – de Sacha Guitry avec Jacqueline Delubac
    + scénario & interprétation
Faisons un rêve – de Sacha Guitry avec Raimu
    + scénario & interprétation
Mon père avait raison – de Sacha Guitry avec Paul Bernard
    + scénario & interprétation
1937Les perles de la couronne – de Sacha Guitry & Christian-Jaque avec Germaine Aussey
    + sujet, scénario & interprétation
    Prix du meilleur scénario au festival du cinéma de Venise, Italie

Désiré – de Sacha Guitry avec Arletty
    + interprétation, pièce & scénario
Quadrille – de Sacha Guitry avec Gaby Morlay
    + scénario & interprétation
1938L’accroche-cœur – de Pierre Caron avec Henri Garat
    Seulement scénario & supervision artistique
Remontons les Champs-Élysées – de Sacha Guitry & Robert Bibal avec Lisette Lanvin
    + scénario & interprétation
1939Ils étaient neuf célibataires – de Sacha Guitry avec Elvire Popesco
    + scénario & interprétation
1940Double chance ( lucky partners ) de Lewis Milestone avec Ginger Rogers
    Seulement pièce «Bonne chance »
1942Le destin fabuleux de Désirée Clary – de Sacha Guitry avec Jean-Louis Barrault
    + interprétation, dialogues & scénario
CM La loi du 21 juin 1907 – de Sacha Guitry avec Fernand Ledoux
    + scénario
1943Donne-moi tes yeux / La nuit blanche – de Sacha Guitry avec Mila Parély
    + scénario & interprétation
La Malibran – de Sacha Guitry avec Suzy Prim
    + interprétation, dialogues & scénario
1944 DO De Jeanne d’Arc à Philippe Pétain – de Sacha Guitry
    + voix & narration
1947Le comédien – de Sacha Guitry avec José Noguéro
    + scénario & interprétation
1948Le diable boiteux – de Sacha Guitry avec Lana Marconi
    + scénario & interprétation
1949Aux deux colombes – de Sacha Guitry avec Suzanne Dantès
    + scénario & interprétation
Toâ – de Sacha Guitry avec Mireille Perrey
    + scénario & interprétation
1950Le trésor de Cantenac – de Sacha Guitry avec Jeanne Fusier-Gir
    + scénario & interprétation
Tu m’as sauvé la vie – de Sacha Guitry avec Fernandel
    + interprétation, sujet & scénario
Deburau – de Sacha Guitry avec Henri Laverne
    + scénario & interprétation
1951La poison – de Sacha Guitry avec Michel Simon
    + scénario
Adhémar ou le jouet de la fatalité / Adhémar – de Fernandel avec Jacqueline Pagnol
    Seulement scénario, lyriques & réalisation de quelques scènes – Non crédité
1952La vie d’un honnête homme – de Sacha Guitry avec Louis De Funès
    + scénario, narration & apparition dans le prologue
1953Je l’ai été trois fois – de Sacha Guitry avec Bernard Blier
    + scénario & interprétation
Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
    + interprétation, narration, scénario & production
1954Napoléon – de Sacha Guitry avec Orson Welles
    + scénario & interprétation
1955Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Jean Marais
    + scénario & interprétation
1956Assassins et voleurs – de Sacha Guitry avec Michel Serrault
    + scénario
1957Les trois font la paire – de Sacha Guitry & Clément Duhour avec Sophie Desmarets
    + scénario
La vie à deux – de Clément Duhour avec Lilli Palmer
    Seulement scénario
1959Au voleur ! – de Ralph Habib avec Paul Guers
    Seulement scénario
Fiche créée le 1 février 2007 | Modifiée le 13 septembre 2015 | Cette fiche a été vue 10990 fois
PREVIOUSGeneviève Guitry || Sacha Guitry || Madeleine GuittyNEXT