CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Monette Dinay
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sammy Davis Jr.



Date et Lieu de naissance : 8 décembre 1925 (Harlem, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 16 mai 1990 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Sammy Davis Jr.

ACTEUR

Enfant de la balle, Sammy Davis Jr. voit le jour le 8 décembre 1925, à Harlem (New York). Il n’a que de trois ans quand il fait ses débuts sur scène, aux côtés de son père et de son oncle, dans le vaudeville «Holiday in Dixieland». Rapidement le petit Sammy se révèle un extraordinaire phénomène de scène. Toujours avec son père et son oncle, il forme la troupe Will Mastin’s Gang Featuring Little Sammy.

Dans les années trente, le trio se produit dans plusieurs cabarets de la Côte Est des USA et devient très populaire. Sammy Davis Jr. entame sa carrière cinématographique dans «Rufus Jones for President» (1933), un court métrage de Roy Mack. En 1941, le Mastin Gang joue en première partie de l’Orchestre de Tommy Dorsey au Michigan Theater de Detroit. C’est à cette occasion que Sammy fait la connaissance d’un jeune choriste de Dorsey: Frank Sinatra. En 1943, Sammy s’engage dans l’armée américaine et doit endurer une constante bataille contre le racisme. Démobilisé, il réintègre le groupe qui se fait désormais appeler le «Will Mastin Trio». De plus en plus célèbre, le trio fait les beaux jours du Capitol Club de New York et du Ciro’s Club de Hollywood.

En 1952, sur invitation de Sinatra, le «Will Mastin Trio» se produit sur la scène du Copacabana de New York. Deux ans plus tard, Sammy Davis Jr. choisit de continuer son parcours en solo. Malheureusement, peu de temps après, il est victime d’un grave accident de voiture et perd son œil gauche. En 1956, alors que sa carrière est en péril, il répond à ce défi en remontant sur scène, à Broadway, avec «Mr Wonderful» de Joseph Stein et Will Glickman. Pour cette comédie musicale, il exige une distribution uniquement noire. La pièce est massacrée par la critique mais devient un énorme succès public. L’année suivante, Sammy entretient une liaison amoureuse avec la belle Kim Novak. Cette aventure défraie les chroniques et lui attire les foudres du producteur Harry Cohn. Obligé de rompre, il apaise le scandale en épousant Loray White dont il divorce quelques mois plus tard. Entre temps, Sammy confirme son statut de star du cinéma dans «Anna Lacusta» (1958) de Arnold Laven et dans «Porgy & Bess» (1958) de Otto Preminger.

En 1960, Sammy Davis Jr. tourne dans «L’inconnu de Las Vegas» aux côtés de Frank Sinatra, Dean Martin et Peter Lawford. La fameuse équipe du Rat Pack est ainsi née. La même année, il épouse la suédoise May Britt. De par cette union, Sammy se fait rejeter aussi bien par les communautés noires que blanches. Le racisme devient alors son principal combat. Le Rat Pack se reforme pour apparaître dans «Les trois sergents» (1961) de John Sturges et dans «Les sept voleurs de Chicago» (1964) de Gordon Douglas. En 1965, il publie son autobiographie: «Yes, I can», qui va très vite devenir un best-seller.

Par la suite, Sammy Davis Jr., véritable homme-orchestre du show-business et star à part entière, continue sa carrière sur toutes les plus grandes scènes du monde. Il apparaît encore dans une vingtaine de films ou documentaires, ainsi que dans une multitude d’émissions télévisées. Prématurément vieilli par les excès en tous genres, Sammy Davis meurt le 16 mai 1990, dans sa villa de Beverly Hills, emporté par un cancer de la gorge. Son corps sera inhumé au cimetière de Forest Lawn de Glendale, en Californie.

© Philippe PELLETIER

copyright
1933 CM Rufus Jones for president – de Roy Mack avec Ethel Waters
CM Seasoned greetings – de Roy Mack avec Lita Grey
1947Nouvelle Orléans ( New Orleans ) de Arthur Lubin avec Billie Holiday
CM Sweet and low – de ? avec Karolyn Grimes
1954Hold-up ( six bridges to cross ) de Joseph Pevney avec Julie Adams
    Seulement chansons
1955Benny Goodman ( the Benny Goodman story ) de Valentine Davies avec Donna Reed
1958Anna Lucasta – de Arnold Laven avec Eartha Kitt
Porgy & Bess – de Otto Preminger avec Dorothy Dandridge
1960Pepe – de George Sidney avec Cantinflas
L’inconnu de Las Vegas / Onze hommes à minuit ( ocean’s eleven ) de Lewis Milestone avec Angie Dickinson
1961Les trois sergents ( sergeants three ) de John Sturges avec Frank Sinatra
1962Reprieve / Convicts four – de Millard Kaufman avec Ben Gazzara
L’opéra de quat’sous ( die dreigroschenoper ) de Wolfgang Staudte avec Hildegard Knef
La revanche du sicilien ( Johnny Cool ) de William Asher avec Elizabeth Montgomery
1964Jerry chez les cinoques ( the disordely ordely ) de Frank Tashlin avec Jerry Lewis
    Seulement chansons
Les sept voleurs de Chicago ( Robin and the seven hoods ) de Gordon Douglas avec Dean Martin
Tendre garce ( nightmare in the sun ) de Marc Lawrence avec Ursula Andress
1966Un homme appelé Adam ( a man called Adam ) de Leo Penn avec Louis Armstrong
Movin’ with Nancy – de Jack Haley Jr. avec Nancy Sinatra
1967Sweet Charity ( Sweet Charity : The adventures of a girl who wanted to be loved ) de Bob Fosse avec Shirley MacLaine
Sel, poivre et dynamite ( salt and pepper ) de Richard Donner avec Peter Lawford
    + producteur exécutif
1969Une fois de plus ( one more time ) de Jerry Lewis avec Christopher Lee
    + producteur exécutif
1970 DO Elvis: That’s the way it is – de Denis sanders avec Elvis Presley
    Seulement apparition
1973 DO Save the children – de Stan Lathan avec Michael Jackson
    Seulement apparition
1975 DO James Dean, the first american teenager – Ray Connolly avec Natalie Wood
    Seulement apparition
Bronco Busters ( gone with the West / Little Moon and Jud McGraw / men without mercy ) de Bernard Girard avec Stephanie Powers
1978Sammy stops the world / Stop the world, I want to get off – de Mel Shapiro avec Dennis Daniels
1980 TV Sanford – de Sammy Davis Jr. & Jim Drake avec Dennis Burkley
    Seulement réalisation – Série
1981L’équipée du Cannonball ( the Cannonball run ) de Hal Needham avec Burt Reynolds
1982 DA Les malheurs d’Heidi ( Heidi’s song ) de Robert Taylor
    Seulement voix
1983T’es fou Jerry ! ( cracking up / smorgasbord ) de Jerry Lewis avec Milton Berle
Broadway Danny Rose – de Woody Allen avec Mia Farrow
    Seulement apparition
1984That’s dancing ! – de Jack Haley Jr. avec Gene Kelly
    Seulement apparition
Cannonball II ( Cannonball run II ) de Hal Needham avec Telly Savalas
1985The perils of P.K. – de Joseph Green avec Naura Hayden
    Seulement apparition
1986Knights of the city / Cry of the city – de Dominic Orlando avec Nicholas Campbell
    Scènes coupées au montage
1987Coup d’éclat au Parador ( moon over Parador ) de Paul Mazursky avec Richard Dreyfuss
1988Tap dance ( tap ) de Nick Castle avec Gregory Hines
AUTRES PRIX :
      
    Prix Hall of Fame aux Image Awards, USA ( 1989 )
Fiche créée le 13 octobre 2005 | Modifiée le 25 mai 2015 | Cette fiche a été vue 7111 fois
PREVIOUSOssie Davis || Sammy Davis Jr. || Dominique DavrayNEXT