CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean-Louis Foulquier
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sandra Dee



Date et Lieu de naissance : 23 avril 1942 (Bayonne, New Jersey, USA)
Date et Lieu de décès : 20 février 2005 (Thousand Oaks, Californie, USA)
Nom Réel : Alexandra Cymboliak Zuck

ACTRICE

Sandra Dee naît le 23 avril 1942 à Bayonne, dans le New Jersey (Etats-Unis). Très tôt, sa mère ambitionne une carrière artistique pour la jolie petite fille. Elle pose pour des photos de magazines et tourne dans des spots publicitaires. Elle n’a pas encore douze ans, qu’elle est déjà un jeune mannequin teenager très sollicité.

Hollywood s’intéresse à Sandra et elle débute à l’écran en 1957 dans «Femmes coupables», un drame sentimental réalisé par Robert Wise et interprété par Joan Fontaine, Jean Simmons et Paul Newman. La ravissante jeune fille devient très vite une star et est notamment très populaire auprès du public adolescent. Au cours des années cinquante, Sandra Dee est l’interprète, entre autres, de «Qu’est-ce que maman comprend à l’amour» (1958) de Vincente Minnelli, «Des yeux pour pleurer» (1958) de l’allemand Helmut Käutner, «Les amants de vingt ans» (1959) de Delmer Daves, «Mirage de la vie» (1959) et «Un amour de vacances» (1959) de Paul Wendkos. Elle remporte coup sur coup deux prix de la nouvelle vedette et est alors au sommet de sa carrière.

Dans la première partie des années soixante, Sandra Dee a pour partenaire, dans trois productions cinématographiques, le chanteur Bobby Darin, son époux de 1960 à 1967: «Le rendez-vous de septembre» (1961) de Robert Mulligan, aux côtés de Rock Hudson et Gina Lollobrigida, «Un mari en laisse» (1962) de Henry Levin et «Chambre à part» (1964) de Richard Thorpe. Entre temps, le couple apparaît également dans deux téléfilms. Elle tourne auprès de prestigieux acteurs, tels que: Anthony Quinn dans «Meurtre sans faire-part» (1960), John Gavin dans «Romanoff et Juliette» (1961), James Stewart dans «Ah ! si papa savait ça» (1963), Maurice Chevalier dans «Deux fiancés sur les bras» (1964), ou encore George Hamilton dans «Doctor, you’ve got to be kidding» (1967).

À la fin des années soixante, les goûts des spectateurs évoluent et sa carrière décline très rapidement. En 1969, après le film d’horreur «Horreur à volonté» de Daniel Haller, Sandra Dee disparaît des écrans de cinéma. Par la suite, la vie n’est pas toujours rose pour l’ancienne idole. Elle aura notamment à combattre l’anorexie, la dépression et l’alcoolisme. Elle trouve néanmoins quelques rôles dans des productions télévisées, telles que: «Le sixième sens», «Sergent Anderson» avec Angie Dickinson et «L’île fantastique» avec Ricardo Montalban.

Miss Dee fait un bref retour au cinéma en 1983 dans «Lost» de Al Adamson et en 1991, se produit sur scène dans la pièce «Love Letters», en compagnie de John Saxon. En 2000, les médecins diagnostiquent un cancer de la gorge et un problème aux reins. Elle sort vainqueur de son combat contre le cancer mais restera jusqu’à la fin de sa vie sous dialyse.

Sandra Dee meurt le 20 février 2005, à l’hôpital de Thousand Oaks, en Californie, des suites d’une infection rénale. Un an plus tôt, dans le film «Beyond the Sea», qui conte la vie de Bobby Darin (interprété par Kevin Spacey), elle est incarnée par Kate Bosworth.

© Philippe PELLETIER

copyright
1957Femmes coupables ( until they sail ) de Robert Wise avec Paul Newman
DA La reine des neiges ( snezhnaya koroleva / cнежная королева / the snow queen ) de Lev Atamanov & Phil Patton
    Seulement voix dans la version anglaise
1958Qu’est-ce que maman comprend à l’amour ( the reluctant debutant ) de Vincente Minnelli avec Rex Harrison
Des jeux pour pleurer / Les années merveilleuses ( the restless years / the wonderful years ) de Helmut Käutner avec John Saxon
Un amour de vacances ( gidget ) de Paul Wendkos avec Cliff Robertson
1959Les lâches meurent aussi ( a stranger in my arms / and ride a tiger ) de Helmut Käutner avec Jeff Chandler
Mirage de la vie ( imitation of life ) de Douglas Sirk avec John Gavin
Le bagarreur solitaire ( the wild and the innocent ) de Jack Sher avec Audie Murphy
Les amants de vingt ans / Ils n’ont que vingt ans ( a summer place ) de Delmer Daves avec Richard Egan
1960Meurtre sans faire-part ( portrait in black ) de Michael Gordon avec Anthony Quinn
1961Les lycéennes / Tammy et le professeur ( Tammy tell me true ) de Harry Keller avec Charles Drake
Romanoff et Juliette ( Romanoff and Juliet / dig that Juliet ) de Peter Ustinov avec Akim Tamiroff
Le rendez-vous de septembre ( come september ) de Robert Mulligan avec Rock Hudson
1962Un mari en laisse ( if a man answers ) de Henry Levin avec John Lund
1963Tammy et le docteur ( Tammy and the doctor ) de Harry Keller avec Peter Fonda
Ah ! si papa savait ça ( take her, she’s mine ) de Henry Koster avec James Stewart
1964Deux fiancés sur les bras ( I’d rather to be rich ) de Jack Smight avec Maurice Chevalier
Chambre à part ( that funny feeling ) de Richard Thorpe avec Donald O’Connor
1965D pour danger ( a man could get killed / welcome, Mr. Beddoes ) de Ronald Neame & Cliff Owen avec James Garner
1967Doctor, you’ve got to be kidding – de Peter Tewksbury avec George Hamilton
Les riches familles ( Rosie ! ) de David Lowell Rich avec Brian Aherne
1969Horreur à volonté ( the Dunwich horror ) de Daniel Haller avec Dean Stockwell
1983Lost – de Al Adamson avec Jack Elam
AUTRES PRIX :
      
    Golden Globe du meilleur espoir féminin, USA ( 1958 )

    Laurel d’Or de la meilleure nouvelle personnalité féminine, USA ( 1959 )
Fiche créée le 19 octobre 2005 | Modifiée le 14 juillet 2015 | Cette fiche a été vue 8656 fois
PREVIOUSRuby Dee || Sandra Dee || André DeedNEXT