CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Germaine Kerjean
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sara Allgood



Date et Lieu de naissance : 15 octobre 1879 (Dublin, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 13 septembre 1950 (Woodland Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Sara Allgood

ACTRICE
Image
1929 Chantage (blackmail) de Alfred Hitchcock avec Anny Ondra, John Longden, Charles Paton & Donald Calthrop
Image
1937 Tempête dans une tasse de thé (storm in a teacup) de Victor Saville & Ian Dabrymple avec Rex Harrison
Image
1941 Qu’elle était verte ma vallée (how green was my valley) de John Ford avec Walter Pidgeon
Image
1948 Mirages de la peur (the accused) de William Dieterle avec Loretta Young, Robert Cummings & Sam Jaffe

Née à Dublin le 15 octobre 1879 dans une famille de la classe moyenne Irlandaise, Sara Allgood fait ses études au «Marlborough Street Training College». Elle a une sœur cadette Mary qui se fera connaître comme actrice sous le nom de Maire O’Neill. À dix-neuf ans, Sara intègre la troupe du «Irish National Theatre Society» où elle suit des cours d’art dramatique et de comédie. En 1903, elle décroche son premier grand rôle dans «The king’s Threshold» de W.B. Yeats. L’année suivant, elle joue Cathleen dans la pièce «Riders of the sea» de John Millington Synge, puis rejoint la compagnie de l’«Abbey Theatre» de Dublin. Pendant dix ans, elle est l’interprète des plusieurs dizaines de productions théâtrales et s’impose comme la meilleure comédienne irlandaise de son époque. Sa réputation dépasse les frontières de son pays et, dès 1911, elle se produit à Broadway et en Angleterre.

En 1916, Sara Allgood part en Australie avec la pièce «Peg o’my heart» de J. Hartley Manners et épouse le comédien Gerald Henson. Une petite fille naît un an plus tard. En 1918, le couple fait ses débuts au cinéma dans «Just Peggy». Mais le malheur s’abat sur la famille, Gerald et l’enfant meurent en Australie victimes de la terrible grippe espagnole qui tua plusieurs dizaines de millions de personnes entre 1918 et 1919 à travers le monde. De retour en Irlande, la comédienne reprend sa carrière à l’«Abbey Theatre» avec «The white-headed boy» de Lennox Robinson en 1920. Elle retrouve sa place de Première Dame de la scène irlandaise en créant «Junon et le paon» (1924) et «The plough and the stars» (1926) deux œuvres de Sean O’Casey, qu’elle jouera avec succès à Broadway en 1927.

Avec l’arrivée du cinéma parlant, Sara Allgood revient devant les caméras en 1929. Elle est la mère de l’héroïne criminelle incarnée par Anny Ondra dans le thriller «Chantage» et reprend son rôle de Juno Boyle dans l’adaptation de «Junon et le paon», deux films de Alfred Hitchcock. Jusqu’en 1940, elle se partage en la scène et les plateaux de cinéma avec une vingtaine de films britanniques à son actif.

En 1940, lors de la reprise de «Junon et le paon» au Théâtre Mansfield de New York, Sara Allgood est contactée les producteurs hollywoodiens. Elle est engagée par la Metro-Goldwyn-Mayer pour être de la distribution du «Docteur Jekyll et M. Hyde» (1941) réalisé par Victor Fleming, puis signe un contrat à long terme avec la Twentieth-Century-Fox. Pour le studio, elle joue Madame Morgan, la mère d’une famille de mineurs gallois, dans «Qu’elle était verte ma vallée» (1941) de John Ford, pour lequel elle est nominée pour l’Oscar du meilleur second rôle féminin. Pendant les années quarante, Sara impose son visage affable et sa silhouette enrobée dans une trentaines de productions avec des rôles souvent ingrats de logeuses, de domestiques, de commères ou de nurses. Elle tourne, entres autres, pour William A. Wellman, Robert Siodmak, Ernst Lubitsch, Sam Wood, William Dieterle et Richard Thorpe.

Sara Allgood mènera une vie privée austère après le décès de son époux et de sa fille. Jamais plus elle ne se remaria. En 1945, elle devient citoyenne des Etats-Unis. Après le tournage de «Treize à la douzaine» (1949) avec Clifton Webb, l’actrice est victime d’un malaise. Elle succombe à une crise cardiaque le 13 septembre 1950, à Woodland Hills.

© Pascal DONALD

copyright
1918Just Peggy – de J.A. Lipman avec Gerald Henson
1929To what red hell – de Edwin Greenwood avec John F. Hamilton
Chantage ( blackmail ) de Alfred Hitchcock avec Anny Ondra
Junon et le paon ( Juno and the paycock / the shame of Mary Boyle ) de Alfred Hitchcock avec Barry Fitzgerald
1932The world, the flesh, the devil – de George A. Cooper avec Harold Huth
1933The fortunate fool – de Norman Walker avec Hugh Wakefield
La belle de Killarney / Lily de Killarney ( Lily of Killarney / the bride of the lake ) de Maurice Elvey avec John Garrick
1934Irish hearts / Norah O’Neale – de Brian Desmond Hurst avec Patric Knowles
1935Lazybones – de Michael Powell avec Ian Hunter
Peg of old drury – de Herbert Wilcox avec Jack Hawkins
Le locataire du troisième sur la cour ( the passing of the third floor back) de Berthold Viertel avec Conrad Veidt
Crime unlimited – de Ralph Ince avec Cecil Parker
CM Riders of the sea – de Brian Desmond Hurst avec Kevin Guthrie
1936Pot luck – de Tom Walls avec Charles Barrett
Jessie vedette / Amour quand tu nous tiens ( it’s love again ) de Victor Saville avec Robert Young
Southern roses – de Frederic Zelnik avec Neil Hamilton
1937Kathleen ( Kathleen Mavourneen ) de Norman Lee avec Tom Burke
Tempête dans une tasse de thé ( storm in a teacup ) de Victor Saville & Ian Dabrymple avec Rex Harrison
1938The sky’s the limit – de Jack Buchanan & Lee Garmes avec William Kendall
The Londonderry air – de Alex Bryce avec Grenville Darling
1939On the night of fire / The fugitive – de Brian Desmond Hurst avec Ralph Richardson
1941Lady Hamilton ( that Hamilton woman ) de Alexander Korda avec Laurence Olivier
Docteur Jekyll et M. Hyde ( Dr. Jekyll and Mr. Hyde ) de Victor Fleming avec Spencer Tracy
Lydia ( illusions ) de Julien Duvivier avec Joseph Cotten
Qu’elle était verte ma vallée ( how green was my valley ) de John Ford avec Walter Pidgeon
1942La folle aventure de Roxie Hart ( Roxie Hart ) de William A. Wellman avec Adolphe Menjou
Âmes rebelles ( this above all ) de Anatole Litvak avec Tyrone Power
It happened in Flatbush – de Ray McCarey avec Lloyd Nolan
The war against Mrs. Hadley – de Harold S. Bucquet avec Edward Arnold
La vie commence à 8 heures 30 ( life begins at 8 :30 / the light of heart ) de Irving Pichel avec Cornel Wilde
Cité sans homme ( city without men / prison farm ) de Sidney Salkow avec Edgar Buchanan
1943Et la vie recommence ( forever and a day ) de René Clair, Edmund Goulding, Frank Lloyd, Cedric Hardwicke, Victor Saville, Robert Stevenson & Herbert Wilcox avec Charles Laughton
    Scènes coupées au montage – Non créditée
1944Jack l’éventreur ( the lodger ) de John Brahm avec Laird Cregar
Jane Eyre – de Robert Stevenson avec Orson Welles
Between two worlds – de Edward A. Blatt avec John Garfield
Les clefs du royaume ( the keys of the kingdom ) de John M. Stahl avec Thomas Mitchell
1945L’oncle Harry ( the strange affair of uncle Harry / guilty of murder ? / uncle Harry ) de Robert Siodmak avec George Sanders
La duchesse des bas-fonds ( Kitty ) de Mitchell Leisen avec Ray Milland
1946Deux mains, la nuit / L’escalier tournant ( the spiral staircase ) de Robert Siodmak avec George Brent
La folle ingénue ( Cluny Brown ) de Ernst Lubitsch avec Charles Boyer
Les magiciens du swing ( the fabulous Dorseys / the fighting Dorseys ) de Alfred E. Green avec Tommy Dorsey
1947Maman était new look / Maman était vedette ( mother wore tights ) de Walter Lang avec Dick Haymes
Le deuil sied à Electre ( mourning becomes Electra ) de Dudley Nichols avec Michael Redgrave
Rose d’Irlande ( my wild Irish Rose ) de David Butler avec Dennis Morgan
Le crime de madame Lexton / Le crime d’Ivy ( Ivy ) de Sam Wood avec Cedric Hardwicke
Man from Texas – de Leigh Jason avec James Craig
1948Vénus / Un caprice de Vénus ( on touch of Venus ) de William A. Seiter avec Robert Walker
The girl from Manhattan – de Alfred E. Green avec George Montgomery
Mirages de la peur ( the accused / starnge deception ) de William Dieterle avec Robert Cummings
1949Le défi de Lassie ( challenge to Lassie ) de Richard Thorpe avec Donald Crisp
La tête d’un innocent ( Sierra ) de Alfred E. Green avec Audie Murphy
Treize à la douzaine ( cheaper by the dozen ) de Walter Lang avec Clifton Webb
Fiche créée le 20 novembre 2009 | Modifiée le 24 avril 2016 | Cette fiche a été vue 2892 fois
PREVIOUSGracie Allen || Sara Allgood || May AllisonNEXT