CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Helma Sanders-Brahms
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Serge Sauvion



Date et Lieu de naissance : 18 février 1929 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 13 février 2010 (Asnières-sur-Seine, France)
Nom Réel : Serge Philippe José Sauvion

ACTEUR

Né le 18 février 1928 à Paris, Serge Sauvion suit les cours du Conservatoire national d’art dramatique de Paris puis s’associe avec Pierre Vaneck pour lire des textes de François Villon et de Rabelais dans les cabarets.

Au cinéma, Serge Sauvion débute dans «Autant en emporte le gang» (1952) de Jacques Moisy et Michel Gast puis apparaît furtivement dans «La reine Margot» (1954) de Jean Dréville en garde de la chapelle puis dans «Si Paris m’était conté» (1955) de Sacha Guitry en officier de police. Il est le partenaire de jeunes premières des années cinquante: Dany Carrel dans «La moucharde» (1958) ou de Pascale Petit dans «Vers l’extase» (1959). En 1960, il partage l’affiche avec Magali de Vendeuil et Paul Frankeur dans «Jugez les biens!» de Roger Saltel, premier rôle sans lendemain. Il est dirigé à deux reprises par Georges Lautner dans «Ne nous fâchons pas» (1965) et «Le pacha» (1967). Partenaire de Jacques Brel dans «Les assassins de l’ordre» (1970) de Marcel Carné, il est dirigé par le chanteur dans «Franz» en 1971. Entre-temps, Serge Sauvion accepte de doubler Peter Falk de la série phare des années soixante-dix «Columbo», sa voix est alors indissociable du personnage du lieutenant de police à l’imperméable froissé. Ainsi, il devient un artiste de doublage reconnu autant pour des séries américaines (Stacy Keach dans «Mike Hammer») ou de dessins animés (César dans «Astérix») Mais cette activité l’enferme dans «un piège doré», selon ses propos, qui occulte sa carrière de comédien.

En 1973, Serge Sauvion est en tête d’affiche pour «Charlie et ses deux nénettes» de Joël Séria où il interprète un quadragénaire au chômage qui décide de vendre de la toile cirée sur les marchés avec deux jeunes filles, entente perturbée par l’arrivée d’un vendeur de cathédrales miniatures interprété par Jean-Pierre Marielle. Mais cette comédie ne rencontre qu’un faible écho auprès du public, tout comme «L’amant de poche» (1978) de Bernard Queysanne avec Mimsy Farmer. Dès lors, les propositions pour Serge Sauvion se raréfient et se limitent à des apparitions dans «Une affaire d’hommes» (1981) de Nicolas Ribowsky ou «Signes extérieurs de richesse» (1983) de Jacques Monnet. Par la suite, il retrouve des rôles plus importants dans «La valse des pigeons» (1989) de Michael Perrotta ou «Lumière» (1994) de Med Hondo dont les sorties restent confidentielles. Heureusement, la télévision lui offre des interprétations plus conséquentes notamment dans des épisodes de séries à succès telles que: «Pause Café» (1980) avec Véronique Jannot, «Les cinq dernières minutes» (1982), «Les brigades du Tigre» (1983), «Châteauvallon» (1984) qui consacre Chantal Nobel, «Commissaire Moulin» (1990) de et avec Yves Rénier, «Navarro» (1991) alias Roger Hanin, «Avocats et associés» (2000) ou «Boulevard du Palais» (2002).

Voix d’antenne d’ «Europe 2» en 1987, on retrouve Serge Sauvion sur «Europe 1» dans «Crime story, les rendez-vous d’Alfred Hitchcock». Chaque jour de 13h30 à 14h et durant deux saisons (1988 à 1990), il raconte avec sa voix inimitable des nouvelles policières. À la fin des années quatre-vingt-dix, il monte une dernière fois sur scène dans l’adaptation théâtrale de «Angélique, marquise des anges» mise en scène par Robert Hossein où Cécile Bois reprend le rôle crée par Michèle Mercier. Son décès, le 13 février 2010 à Asnières-sur-Seine, est annoncé aux médias dès le lendemain par sa fille Marie Sauvion.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1952Autant en emporte le gang – de Jacques Moisy & Michel Gast avec Eliane Monceau
1954La reine Margot – de Jean Dréville avec Jeanne Moreau
1955Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Michèle Morgan
Les salauds vont en enfer – de Robert Hossein avec Henri Vidal
1957Un verre de whisky ( un vaso de whisky ) de Julio Coll avec Rossana Podesta
    Seulement voix française
1958La moucharde – de Guy Lefranc avec Dany Carrel
Ce corps tant désiré – de Luis Saslavsky avec Belinda Lee
1959Austerlitz – de Abel Gance avec Pierre Mondy
Merci Natercia ! – de Pierre Kast avec Françoise Prévost
Vers l’extase – de René Wheeler avec Pascale Petit
Les mauvais coups – de François Leterrier avec Simone Signoret
1960Les mordus – de René Jolivet avec Sacha Distel
Jugez-les bien / En votre âme et conscience – de Roger Saltel avec Paul Frankeur
Kapò – de Gillo Pontecorvo avec Susan Strasberg
    Seulement voix française
DO Magritte ou la leçon de chose – de Luc de Heusch
    Seulement voix & narration
1961Le dernier quart d’heure – de Roger Saltel avec Dora Doll
Les mongols ( i mogoli ) de André De Toth, Riccardo Freda & Leopoldo Savona avec Pierre Cressoy
    Seulement voix française
La guerre de Troie ( la guerra di Troia ) de Giorgio Ferroni avec Steve Reeves
    Seulement voix française
Hercule à la conquête de l’Atlantide ( Ercole alla conquista di Atlantide ) de Vittorio Cottafavi avec Fay Spain
    Seulement voix française
1962La loi des hommes – de Charles Gérard avec Arletty
Le jour et l’heure ( the day and the hour / today we live / il giorno e l’ora ) de René Clément avec Stuart Whitman
    Seulement voix française
1963Trois de perdues / Trois blondes à Paris ( tre piger i Paris ) de Gabriel Axel avec Daniel Gélin
Kali Yug, le mystère du temple hindou ( il mistero del tempio indiano ) de Mario Camerini avec Lex Barker
    Seulement voix française
Kali Yug, déesse de la vengeance ( Kali Yug , la dea della vendetta ) de Mario Camerini avec Ian Hunter
    Seulement voix française
1964L’homme du Minnesota ( Minnesota Clay ) de Sergio Corbucci avec Georges Rivière
    Seulement voix française
1965Ne nous fâchons pas – de Georges Lautner avec Lino Ventura
1966Un homme de trop – de Costa-Gavras avec Michel Piccoli
Le solitaire passe à l’attaque – de Ralph Habib avec Sophie Agacinski
    Seulement voix française
L’espion ( the defector / lautlose waffen ) de Raoul Lévy avec Montgomery Clift
    Seulement voix française
1967Le pacha – de Georges Lautner avec Jean Gabin
Fleur d’oseille – de Georges Lautner avec Mireille Darc
    Seulement voix
1968 DA Astérix et Cléopâtre – de René Gosciny, Lee Payant & Albert Uderzo
    Seulement voix
1969Le cœur fou – de Jean-Gabriel Albicocco avec Ewa Swann
1970La liberté en croupe – de Edouard Molinaro avec Jean Rochefort
Comptes à rebours – de Roger Pigaut avec Charles Vanel
Les assassins de l’ordre – de Marcel Carné avec Jacques Brel
1971Franz – de Jacques Brel avec Barbara
1973Charlie et ses deux nénettes – de Joël Séria avec Jean-Pierre Marielle
L’emmerdeur – de Edouard Molinaro avec Lino Ventura
    Seulement voix
1974Le bougnoul – de Daniel Moosmann avec Mohamed Zinet
Les mille et une nuits ( il fiore delle mille e una notte ) de Pier Paolo Pasolini avec Franco Merli
    Seulement voix française
1976 DA Les douze travaux d’Astérix – de René Goscinny, Albert Uderzo & Pierre Watrin
    Seulement voix
Portrait de groupe avec dame ( gruppenbild mit dame ) de Alksandar Petrovic avec Romy Schneider
    Seulement voix française
L’autre côté de la violence ( Roma l’altra faccia della violenza ) de Marino Girolami avec Franco Citti
    Seulement voix française
1977L’amant de poche – de Bernard Queysanne avec Mimsy Farmer
1978Le Christ s’est arrêté à Eboli ( Cristo si è fermato a Eboli ) de Francesco Rosi avec Alain Cuny
    Seulement voix française
1979Fifty-fifty – de Pascal Vidal avec Patricia Millardet
Voyage avec Anita ( viaggio con Anita ) de Mario Monicelli avec Goldie Hawn
    Seulement voix française
1981Une affaire d’hommes – de Nicolas Ribowsky avec Jean-Louis Trintignant
Querelle de Brest ( Querelle / Querelle – Ein pakt mit dem teufel ) de Rainer Werner Fassbinder avec Brad Davis
    Seulement voix française
1982L’été de nos quinze ans – de Marcel Jullian avec Michel Sardou
1983Signes extérieurs de richesse – de Jacques Monnet avec Josiane Balasko
1984Glamour – de François Merlet avec Gabriella Dufwa
DA Astérix et la surprise de César – de Paul Brizzi & Gaëtan Brizzi
    Seulement voix
1985La cage aux folles III, elles se marient – de Georges Lautner avec Ugo Tognazzi
    Seulement voix française
1986 DA Astérix chez les Bretons – de Pino Van Lamsweerde
    Seulement voix
1989La valse des pigeons – de Michaël Perrotta avec Sandrine Dumas
1994Lumière noire – de Med Hondo avec Inês de Medeiros
1995 CM La toile – de Siegfried Debrebant avec Dinara Droukarova
2002 DA Gang de requins ( shark tale ) de Bibo Bergeron, Vicky Jenson & Rob Letterman
    Seulement voix dans la version française
Fiche créée le 15 février 2010 | Modifiée le 22 août 2015 | Cette fiche a été vue 3880 fois
PREVIOUSClaude Sautet || Serge Sauvion || Ann SavageNEXT