CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jeanne Brindeau
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sergei M. Eisenstein



Date et Lieu de naissance : 23 janvier 1898 (Riga, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 11 février 1948 (Moscou, URSS)
Nom Réel : Sergei Mikhailovich Eizenshtein (Сергей Михайлович Эйзенштейн)

REALISATEUR
Image
1925 Le cuirassé Potemkine (bronenosets Potyomkin / Броненосец Потёмкин) de Sergei M. Eisenstein
Image
1927 Octobre (Oktyabr / Октябрь) de Sergei M. Eisenstein & Grigori Aleksandrov
Image
1938 Alexandre Nevski (Александр Невский / Aleksandr Nevsky) de Sergei M. Eisenstein
Image
1944 Ivan le terrible (Ivan Groznyj / Иван Грозный) de Sergei M. Eisenstein avec Nikolai Cherkasov

Fils d’un architecte-ingénieur d’origines juives allemandes et d’une mère russe issue de la grande bourgeoisie marchande, Sergei Mikhailovich Eizenshtein nait le 23 janvier 1898, à Riga, ville de l’Empire Russe proche de la Mer Baltique, maintenant capitale de la Lettonie. Enfant solitaire, il grandit dans une famille désunie. Après le divorce de ses parents, il poursuit ses études au Lycée de Riga puis intègre l’Institut du Génie Civil de Petrograd. Dès le début de la Révolution Russe, il entre dans la milice populaire. En mars 1918, il s’engage dans L’Armée Rouge et travaille pour le théâtre des armées. Démobilisé, il apprend le japonais à l’Institut Militaire de Moscou, puis décide de devenir acteur. Il collabore au Proletkoult, organisation littéraire et artistique soviétique, suit des cours d’art dramatique dispensés par Vsevolod Meyerhold et fonde sa propre troupe, avec Sergei Tretiakov, en 1924.

Après un court-métrage tourné en 1923, Sergei M. Eisenstein incite le Proletkoult à se lancer dans les productions cinématographiques. Sept projets sont programmés, le jeune cinéaste en dirige un, «La grève» en 1925. La même année, il réalise son chef-d’œuvre, «Le cuirassé Potemkine», film de propagande sur les tragiques événement de 1905, la révolte puis le soutien d’un mouvement ouvrier aux matelots mutins d’un navire dans le port d’Odessa. Un énorme succès en URSS, une œuvre un divisera les censures des pays occidentaux pendant plusieurs années mais sera finalement reconnue comme le plus grand film de tous les temps. En 1927, pour marquer le jubilée de la Révolution, il réalise «Octobre». Après le tournage de «La ligne générale» (1929), il accepte l’invitation du producteur Joseph Schenk pour travailler à Hollywood. Accompagné son directeur de la photo Eduard Tissé et de son assistant Grigori Aleksandrov, il est en route quand il apprend l’annulation de la proposition de Schenck. En Suisse, il tourne «Tempête sur la Serraz» (1929), puis réalise en France «Romance sentimentale» (1930).

En avril 1930, Sergei M. Eisenstein signe avec la Paramount et arrive au Etats-Unis. Après plusieurs projets avortés, dans une Amérique où l’anticommuniste se renforce, son contrat est annulé en octobre et son titre de séjour non renouvelé. L’écrivain Upton Sinclair vient en aide à Eisenstein en montant une société de production au Mexique afin d’y réaliser un documentaire. Il commence à filmer «Que viva Mexico!», mais faute de moyens, le tournage est interrompu en janvier 1932. Certaines images son remontées par le producteur Sol Lesser pour le documentaire «Tonnerre sur le Mexique» (1933) mais les négatifs ne sont restitués à l’URSS qu’en 1973.

Très affecté par cette succession de mésaventures Sergei M. Eisenstein revient dans son pays, désormais dirigé d’une main de fer par Joseph Staline. Il imagine encore des projets qui n’aboutissent pas, entreprend «Le pré de Bégine» resté inachevé en 1937. Il retrouve enfin sa place dans le cinéma soviétique avec «Alexandre Nevski» (1938), biographie du Prince Russe, héros national et saint orthodoxe, interprété par Nikolai Cherkasov. En 1943, il se lance dans la superproduction «Ivan le terrible» triptyque sur la vie de Ivan IV, premier tsar de 1547 à 1584. La première époque est un triomphe en 1944, alors que la seconde est largement censurée en 1946. Le grand cinéaste meurt d’une attaque le 11 février 1948, en pleine préparation du troisième volet, laissant un chef-d’œuvre tronqué mais sublime.

© Philippe PELLETIER

copyright
1923 CM Le journal de Gloumov ( dnevnik Glumova / kinodnevik Glumova ) de Sergei M. Eisenstein avec Grigori Aleksandrov
    + apparition
1925 La grève ( stachka / Стачка ) de Sergei M. Eisenstein avec Boris Yurtsev
    + scénario
Le cuirassé Potemkine ( bronenosets Potyomkin / Броненосец Потёмкин ) de Sergei M. Eisenstein avec Aleksandr Antonov
    + scénario, montage & interprétation
1927Octobre ( Oktyabr / Октябрь ) de Sergei M. Eisenstein & Grigori Aleksandrov avec Nikolai Popov
    + scénario
1929La ligne générale / L’ancien et le nouveau ( staroye i novoye / generalnaya liniya / енеральная линия ) de Sergei M. Eisenstein & Grigori Aleksandrov avec Marfa Lapkina
    + scénario
CM Tempête sur la Serraz ( die erstürmung von La Sarraz ) de Sergei M. Eisenstein, Hans Richter & Ivor Montagu avec Léon Moussinac
    + interprétation & scénario
CM Everyday – de Hans Richter avec Michael Hankinson
    Seulement interprétation & conseiller technique
1930 CM Romance Sentimentale – de Sergei M. Eisenstein, Grigori Aleksandrov & Eduard Tisse avec Mara Griy
    + scénario & montage
CM Misères des femmes, joies des femmes ( frauennot, frauenglück ) de Eduard Tisse avec Johannes Stener
    Seulement montage & supervision
1931Une tragédie américaine ( an American tragedy ) de Josef von Sternberg avec Sylvia Sidney
    Seulement scénario – Non crédité
Wir schalten um auf Hollywood – de Frank Reicher avec Nora Gregor
    Seulement apparition
DO La destruction de Oaxaca ( la destrucción de Oaxaca ) de Sergei M. Eisenstein
    + scénario
1932 DO Le plan de cinq ans – de Sergei M. Eisenstein
Que viva Mexico ! (¡ Che viva Mexico ! ) de Sergei M. Eisenstein & Grigori Aleksandrov avec Félix Balderas
    + scénario – Inachevé
1933Tonnerre sur le Mexique ( thunder over Mexico ) de Sergei M. Eisenstein avec Martín Hernández
    + sujet & scénario – Non crédité
DO Eisenstein in Mexico – de Sergei M. Eisenstein
1934 CM Kermesse funèbre ( death day ) de Sergei M. Eisenstein
1937Le pré de Béjine ( Bezhin lug / Бежин луг ) de Sergei M. Eisenstein avec Pavel Ardzhanov
    + scénario - Inachevé
1938Alexandre Nevski ( Aleksandr Nevsky / Александр Невский ) de Sergei M. Eisenstein & Dmitri Vasilyev avec Nikollai Cherkasov
    + scénario & montage
1939 DO Le canal de Fergana ( bolšoj Ferganskij kanal / the Fergana canal ) Sergei M. Eisenstein
1940 DO Time in the sun – de Sergei M. Eisenstein & Grigori Aleksandrov
    + scénario
DO Zapotecan village – de Sergei M. Eisenstein
1941 DO Spaniard and Indian – de Sergei M. Eisenstein
DO Mexico marches – de Sergei M. Eisenstein
DO Mexican symphony – de Sergei M. Eisenstein
DO Land and freedom – de Sergei M. Eisenstein
DO Idol of hope – de Sergei M. Eisenstein
DO Conquering cross – de Sergei M. Eisenstein
DO Un appel aux juifs du monde ( an appeal to the jews of the world ) de ?
    Seulement production
Rencontre à Moscou / La porchère et le berger ( svinarka i pastukh / Свинарка и пастух ) de Ivan Pyryev avec Marina Ladynina
    Seulement direction artistique
1943Seeds of freedom – de Sergei M. Eisenstein & Hans Burger avec Henry Hull
    + scénario – Reprise de séquences du « Cuirassé Potemkine »
1944Ivan le terrible, première partie ( Ivan Groznyj I / Иван Грозный ) de Sergei M. Eisenstein avec Lyudmila Tselikovskaya
    + scénario, décors, costumes & montage
1946Ivan le terrible, deuxième partie ( Ivan Groznyj II / boyarsky zagorov / Иван Грозный II ) de Sergei M. Eisenstein avec Nikolai Cherkasov
    + scénario, décors & costumes
Fiche créée le 14 décembre 2008 | Modifiée le 6 mai 2010 | Cette fiche a été vue 6451 fois
PREVIOUSSally Eilers || Sergei M. Eisenstein || Anita EkbergNEXT