CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Mae West
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sergueï Bondartchouk



Date et Lieu de naissance : 25 septembre 1920 (Bilozerka, Ukraine)
Date et Lieu de décès : 20 octobre 1994 (Moscou, Russie)
Nom Réel : Sergueï Fiodorovitch Bondartchouk (Сергей Бондарчук)

ACTEUR
Image
1959 Le destin d’un homme (Судьба человека) de Sergueï Bondartchouk avec Pavel Boriskin & Yuri Averin
Image
1965 Guerre et paix (Война и мир) de Sergueï Bondartchouk avec Lyudmila Savelyeva & Kira Golovko
Image
1970 Waterloo (Ватерлоо) de Sergueï Bondartchouk avec Rod Steiger, Christopher Plummer & Orson Welles
Image
1981 Les cloches rouges (Красные колокола) de Sergueï Bondartchouk avec Ursula Andress

Issu d’une famille paysanne aux origines ukrainiennes et bulgares, Sergueï Bondartchouk naît dans la petite ville de Bilozerka, située au bord du lac Bile en Ukraine, le 25 septembre 1920 en pleine guerre russo-polonaise. Il passe son enfance à Ieïsk sur les rives de la mer d’Azov, un territoire incorporé à l’Union Soviétique après le conflit, puis il fait ses études secondaires à Taganrog où il débute sur scène, en 1937, au théâtre de la ville. L’année suivante, il suit des cours de théâtre à Rostov. En 1942, il s’engage dans l’Armée Rouge pour combattre les envahisseurs Allemands, il participe notamment à contenir l’avancée des troupes hitlériennes aux abords de Grozny quelques mois après son incorporation. Démobilisé en 1946, il intègre l’Institut National de la Cinématographie à Moscou où il travaille avec Sergei Gerasimov. À cette époque, il se marie avec Eugénie Belousov, la mère de son premier fils Alex.

En 1948, Sergueï Bondartchouk fait ses premiers pas au cinéma dans «La jeune garde», un drame de guerre de Sergei Girasimov, où il incarne le combattant communiste clandestin Valko. Sur le tournage, il rencontre Inna Makarova qu’il épouse l’année suivante. Elle lui donnera deux autres enfants dont la future actrice-réalisatrice Natalya Bondartchouk. Le couple divorcera en 1956. Il poursuit sa carrière avec des rôles patriotiques qui lui permettent à seulement 32 ans de devenir le plus jeune acteur à recevoir la distinction suprême d’Artiste du Peuple. En 1959, il tourne dans «Les évadés de la nuit» de Roberto Rossellini et se marie en troisièmes noces avec l’actrice Irina Skobtseva avec qui il restera uni jusqu’à sa mort et dont il a deux enfants: les acteurs Fiodor Bondartchouk et Alyona Bondartchouk. Toujours en 1959, Sergueï Bondartchouk passe à la réalisation pour «Le destin d’un homme», un film inspiré du récit de Mikhaïl Cholokhov qui évoque la tragique histoire d’un homme et d’un enfant pendant la guerre.

Par la suite, Sergueï Bondartchouk s’atèle à l’adaptation de l’œuvre de Léon Tolstoï «Guerre et paix». Après six ans d’écriture et de réalisation, il tire un film en quatre parties, sept heures de projection au total, un budget colossal et des milliers de figurants, qui est couronné de succès en URSS et à l’étranger et qui lui rapporte de nombreuses récompenses dont l’Oscar du meilleur film étranger en avril 1969. Après une apparition auprès de Yul Brynner, Curd Jürgens et Orson Welles dans «La bataille de la Neretva» (1969) du yougoslave Veljko Bulajic, il s’attaque à la bataille de «Waterloo» (1970) avec Rod Steiger en Napoléon et Christopher Plummer en duc de Wellington. Cette épopée historique est un des plus gros échecs de Dino De Laurentiis au box-office avec une recette de 1,4 million de dollars pour un budget de 25 millions. Au cours des années suivantes, le cinéaste va encore diriger cinq productions, parmi lesquelles une adaptation de «La steppe» (1977) de Anton Tchekhov et «Boris Godounov» (1985) d’après la pièce de Alexandre Pouchkine où il s’attribue le rôle-titre face à sa fille Alyona Bondartchouk.

Entre 1992 et 1993, Sergueï Bondartchouk dirige «Le Don paisible» d’après Mikhaïl Cholokhov, un film historique qui dépeint la vie des Cosaques dans la région du Don au cours de la Première Guerre Mondiale et de la Guerre Civile Russe, avec Rupert Everett, F. Murray Abraham et Ben Gazzara en tête d’affiche. Le cinéaste meurt subitement en plein montage, victime d’une crise cardiaque, le 20 octobre 1994 à Moscou. Le film ne sortira qu’en 2006 après la régularisation de plusieurs problèmes de droits.

© Pascal DONALD

copyright
1948La jeune garde ( molodaja gvardija / Молодая гвардия ) de Sergei Gerasimov avec Vladimir Ivanov
Mitchourine ( Michurin / Мичурин ) de Alexandre Dovjenko avec Grigori Belov
1949Un homme veritable ( povest o nastoyashchem cheloveke / Повесть о настоящем человеке ) de Alexandre Stolper avec Pavel Kadochnikov
1950Le chevalier à l’étoile d’or ( kavalier zolotoy zvezdy / Кавалер Золотой звезды ) de Youli Raizman avec Anatoli Chemodurov
1951Tarass Chevtchenko ( Taras Sevchenko / Тарас Шевченко ) de Igor Savchenko, Alexandre Alov & Vladimir Naumov avec Ivan Pereverzev
1952L’Amiral Tempête / Au temps de la grande Catherine ( Admiral Ushakov / Адмирал Ушаков ) de Mikhail Romm avec Boris Livanov
1953Les navires attaquent les bastions ( korabli shturmuyut bastiony / Корабли штурмуют бастионы ) de Mikhail Romm avec Gennadi Yudin
1954Cela, il ne faut jamais oublier / N’oublions jamais ( ob etom zabyvat nelzya / Об этом забывать нельзя ) de Leonid Loukov avec Yelena Gogoleva
Ivan Franko ( Иван Франко ) de Timofei Levchuk avec Vladimir Balashov
1955La cigale ( poprigunya / Попрыгунья ) de Samson Samsonov avec Lyudmila Tselikovskaya
Othello ( Otello / Отелло ) de Sergei Youtkevich avec Irina Skobtseva
1956Histoire inachevée / Le roman inachevé ( neokonchennaya povest / Неоконченная повесть ) de Fridrikh Ermler avec Elina Bystritskaya
1957Dvoe iz odnogo kvartala / Двое из одного квартала – de Azhdar Ibragimov & Ilya Gurin avec Fateh Fatullayev
CM Page d’un récit ( stranitsy iz rasskazu / Страницы рассказа ) de Boris Kryzhanovsky & Mikhail Tereshchenko avec S. Solonitsky
1958Les soldats marchaient ( shli soldaty / Шли солдаты ) de Leonid Trauberg avec Andrei Petrov
1959Le destin d’un homme ( sudba cheloveka / Судьба человека ) de Sergueï Bondartchouk avec Pavel Boriskin
    Grand Prix au festival international du cinéma de Moscou, URSS

Les évadés de la nuit ( era notte a Roma ) de Roberto Rossellini avec Giovanna Ralli
1960Serge ( Seryozha / Сережа ) de Georgi Danelia & Igor Talankine avec Irina Skobtseva
1965Guerre et paix I : Le prince André ( vojna i mir I : Andrei Bolkonsky / Война и мир 1 : Андрей Болконский ) de Sergueï Bondartchouk avec Lyudmila Savelyeva
    + scénario
    Oscar du meilleur film étranger, USA

    Golden Globe du meilleur film étranger, USA

    Prix NBR du meilleur film étranger par la National Board of Review, USA

    Prix NYFCC du meilleur film étranger par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

    Grand Prix au festival international du cinéma de Moscou, URSS

Guerre et paix II : Natacha Rostova ( vojna i mir II : Natasha Rostova / Война и мир 2 : Наталья Ростова ) de Sergueï Bondartchouk avec Kira Golovko
    + scénario
    Oscar du meilleur film étranger, USA

    Golden Globe du meilleur film étranger, USA

    Prix NBR du meilleur film étranger par la National Board of Review, USA

    Prix NYFCC du meilleur film étranger par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

    Grand Prix au festival international du cinéma de Moscou, URSS

Guerre et paix III : Borodino ( vojna i mir III : 1812 god / Война и мир 3 : 1912 ) de Sergueï Bondartchouk avec Boris Zakhava
    + scénario
    Oscar du meilleur film étranger, USA

    Golden Globe du meilleur film étranger, USA

    Prix NBR du meilleur film étranger par la National Board of Review, USA

    Prix NYFCC du meilleur film étranger par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

    Grand Prix au festival international du cinéma de Moscou, URSS

Guerre et paix IV : L’année terrible ( vojna i mir IV : Pierre Bezukhov / Война и мир 4 : Пьер Безухов ) de Sergueï Bondartchouk avec Viktor Stalintsyn
    + scénario
    Oscar du meilleur film étranger, USA

    Golden Globe du meilleur film étranger, USA

    Prix NBR du meilleur film étranger par la National Board of Review, USA

    Prix NYFCC du meilleur film étranger par le cercle des critiques de cinéma de New York, USA

    Grand Prix au festival international du cinéma de Moscou, URSS
1969La bataille de la Neretva ( la battaglia della Neretva / bitka na Neretvi ) de Vilko Bulajic avec Yul Brynner
1970Waterloo ( Ватерлоо ) de Sergueï Bondartchouk avec Rod Steiger
    Seulement réalisation & scénario
    David du meilleur film, Italie

Oncle Vanya ( Dyadya Vanya / Дядя Ваня ) de Andrei Konchalovsky avec Irina Anisimova-Wulf
1972La cinquième offensive ( sutjeska / the fifth offensive ) de Stipe Delic avec Orson Welles
    Seulement scénario
1973Le silence du docteur Evans ( molchaniye doktor Aivens / Молчание доктора Ивенса ) de Budimir Metalnikov avec Zhanna Bolotova
1974Le choix de ses intentions ( vybor tselli / Выбор цели ) de Igor Talankine avec Nikolai Volkov
1975Ils ont combattu pour la patrie ( oni srazhalis za rodinu / oни сражались за родину ) de Sergueï Bondartchouk avec Vasili Shuksin
    + scénario
1977La steppe ( step / Степь) de Sergueï Bondartchouk avec Oleg Kuznetsov
    + scénario
Une saison de velour ( barkhatnyy sezon ) de Vladimir Pavlovich avec Tatyana Sidorenko
1978Les pics de Zelengore ( vrhovi Zelengore ) de Zdravko Velimirovic avec Josephine Chaplin
Le père Serge ( otyets Sergei / Отец Сергий ) de Igor Talankine avec Valentina Titova
1979Take-off ( vzlyot / Взлёт ) de Savva Kulish avec Larisa Kadochnikova
    Seulement voix & narration
1981Les cloches rouges, 1ère partie : Le Mexique en flammes ( krasnyie kolokola, film pervyj : Meksika v ogne / Красные колокола. Ф. 1-й : Мексика в огне / campanas rojas / krasnye kokokola / red bells / Mexico in flames ) de Sergueï Bondartchouk avec Ursula Andress
    Seulement scénario & réalisation
    Globe de Cristal au festival international du cinéma de Karlovy Vary, République Tchèque

Les cloches rouges, 2ème partie : J’ai vu la naissance du nouveau monde ( krasnye kokokola II : ja videl rozdenie novogo mira / Красные колокола. Ф. 2-й: Я видел рождение нового мира / red bells II / red bells II : 10 days that shook the world / i dieci giorni che sconvolsero il mondo ) de Sergueï Bondartchouk avec Franco Nero
    Seulement scénario & réalisation
1985Boris Godounov ( Boris Godunov / Борис Годунов ) de Sergueï Bondartchouk avec Fedor Bondartchouk
    + scénario
1986L’enfance de Bambi ( detstvo Bambi / Детство Бемби ) de Natalya Bondartchouk avec Nikolay Burlyaev
1988Les tambours de feu / Les cavaliers de la gloire ( la batalla de los tres reyes / the battle of the three kings / drums of fire / tamburi di fuocco ) de Souheil Ben-Barka & Uchkun Nazarov avec Claudia Cardinale
1991Les mousquetaires vingt ans après ( mushketery 20 let spustya / Мушкетёры 20 лет спустя) de Georgi Yungwald-Khilkevich avec Viktor Avilov
1992Le Don paisible ( tikhiy Don / quiet flows the Don / Тихий Дон ) de Sergueï Bondartchouk avec Rupert Everett
    + scénario
Tempête sur la Russie ( groza nad rusyu / Гроза над Русью ) de Aleksei Saltykov avec Anatoli Ustinov
AUTRES PRIX :
      
    Artiste du peuple, URSS ( 1952 )

    Prix d’Etat de l’Union Soviétique et de la Russie, URSS ( 1952 )

    Prix Lénine, URSS ( 1960 )

    Prix d’Etat de l’Union Soviétique et de la Russie, URSS ( 1977 )

    Prix d’Etat de l’Union Soviétique et de la Russie, URSS ( 1984 )

    St. George d’Argent pour sa contribution au cinéma au festival du cinéma de Moscou, Russie ( 1995 )
Fiche créée le 25 mai 2012 | Modifiée le 23 juin 2016 | Cette fiche a été vue 2528 fois
PREVIOUSWard Bond || Sergueï Bondartchouk || Beulah BondiNEXT