CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Dan Dailey
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sessue Hayakawa



Date et Lieu de naissance : 10 juin 1889 (Nanaura, Chiba, Japon)
Date et Lieu de décès : 23 novembre 1973 (Tokyo, Japon)
Nom Réel : Kintarô Hayakawa (早川雪洲)

ACTEUR
Image
1917 Soupçon tragique (the honor of his house) de William C. DeMille avec Jack Holt & Florence Vidor
Image
1937 Forfaiture – de Marcel L’Herbier avec Louis Jouvet, Victor Francen, Sylvia Bataille & Lise Delamare
Image
1950 Captive à Bornéo (three came home) de Jean Negulesco avec Claudette Colbert & Patric Knowles
Image
1957 Le pont de la rivière Kwai (the bridge on the River Kwai) de David Lean avec William Holden

Kintarô Hayakawa naît le 10 juin 1889, dans la petite ville de Nanaura, sous le règne de l’empereur Meiji qui a ré-ouvert son pays à l’Occident et aboli la féodalité. Deuxième fils du gouverneur militaire de la région de Chiba, Kintaro doit renoncer à devenir officier de marine, à la suite d’un accident de plongée. Il part alors aux Etats-Unis et obtient un diplôme d’économie politique à l’Université de Chicago. En route vers son pays natal, il s’arrête à Los Angeles et joue, sous le nom de Sessue Hayakawa, au Théâtre Japonais de la ville. Il y rencontre une compatriote Tsuru Aoki, qu’il épouse.

Sa femme, déjà célèbre, le présente au cinéaste Reginald Barker qui le dirige, en 1914, dans son premier film «La colère des dieux». Le jeune acteur enchaîne la même année avec quatorze courts métrages. En 1915, Cecil B. DeMille le filme dans «Forfaiture» avec Fannie Ward. Puis Sessue Hayakawa tourne en cinq ans une quarantaine de films, tous des succès. Il y joue avec naturel et sobriété en s’affranchissant totalement de la pantomime grimaçante des acteurs de l’époque. Il peut être le bel amant, jeune et racé, le détective astucieux, etc. Il est l’un des acteurs les mieux payés d’Hollywood. Du jamais vu pour un acteur asiatique. Sessue monte même sa propre maison de production mais obtient des résultats financiers médiocres. Il décide alors de partir pour la France avec sa femme et travaille notamment avec Edouard-Emile Violet, en 1923, pour «La bataille».

En 1930, de retour aux Etats-Unis, Sessue Hayakawa tourne son premier film parlant: «La fille du dragon» avec Anna May Wong. Puis un film de Victor Fleming «Le tour du monde en quatre-vingts minutes» (1931) avec Douglas Fairbanks. Il retourne au Japon, en 1932, pour réaliser son propre film. Mais il a envie de retrouver Paris. En 1937, il interprète le prince Hu Long dans un nouveau «Forfaiture» de Marcel L’Herbier avec Louis Jouvet. Le film est très bien accueilli. L’acteur japonais tourne également sous la direction de Max Ophüls et Richard Oswald. En 1939, il affronte, dans la vieille colonie portugaise de «Macao, l’enfer du jeu», l’immense Erich von Stroheim. Le film ne sortira qu’en 1942 sous une version «aryanisé», Pierre Renoir remplaçant Stroheim. Hayakawa reste en France pendant l’occupation. Tout en vendant ses peintures, il tourne quelques films dont «Malaria» (1942) avec la très belle Mireille Balin, puis «Quartier chinois» (1945) avec Michèle Alfa et «Le cabaret du grand large» (1946) avec Suzy Prim.

Sessue Hayakawa repart aux USA, en 1949, et donne la réplique à Humphrey Bogart dans «Tokyo Joe». Il regagne ensuite le Japon. On peut le voir dans le film de guerre de Jean Negulesco «Captive à Bornéo» (1950) auprès de Claudette Colbert, mais également dans l’adaptation japonaise des «Misérables». C’est la consécration en 1957, avec «Le pont de la rivière Kwai» d’après Pierre Boulle où il campe le colonel Saito, sous la direction de David Lean. On le retrouve encore dans quelques films dont «Le kid en kimono» (1958) avec Jerry Lewis, ou dans «Les vertes demeures» (1959) de Mel Ferrer.

En 1960, Sessue Hayakawa tourne «Saïpan» avec son épouse Tsuru Aoki. À la mort de cette dernière en 1962, il va s’éloigner du cinéma et devenir moine bouddhiste zen. La première star internationale asiatique et le plus français des acteurs japonais décède le 13 novembre 1973, à Tokyo.

© Caroline HANOTTE

copyright
1914La colère des dieux ( the wrath of gods / the destruction of Sakura-Jima ) de Reginald Barker avec Frank Borzage
L’honneur japonaise ( the typhoon ) de Reginald Barker avec Gladys Brockwell
After five – de Cecil B. DeMille & Oscar Apfel avec Jane Darwell
CM The ambassador’s envoy – de Thomas H. Ince avec Frank Borzage
CM The hateful god – de Thomas H. Ince avec Enid Markey
CM The last of the line – de Thomas H. Ince avec Gladys Brockwell
CM The vigil – de George Osborne avec Tsuru Aoki
CM O Mimi San – de Charles Miller avec Mildred Harris
CM The courtship of O San – de Charles Miller avec Tsuru Aoki
CM The geisha – de Reginald Barker avec Gladys Brockwell
CM A tragedie of the Orient – de Reginald Barker avec George Osborne
CM The relic of old Japan – de Reginald Barker & Thomas H. Ince avec Frank Borzage
CM The curse of the castle – de Reginald Barker avec Tsuru Aoki
CM Star of the North – de Thomas H. Ince & Jay Hunt avec Tsuru Aoki
CM The village ’neath the sea – de Thomas H. Ince & Jay Hunt avec Tsuru Aoki
CM The death mask – de Thomas H. Ince avec Tsuru Aoki
CM Nipped – de George Osborne avec Frank Borzage
CM Mother of the shadows – de George Osborne avec John Keller
1915Forfaiture ( the cheat ) de Cecil B. DeMille avec Fannie Ward
The clue – de James Neill & Frank Reicher avec Blanche Sweet
The secret sin – de Frank Reicher avec Thomas Meighan
Tentation ( temptation ) de Cecil B. DeMille avec Geraldine Farrar
CM The famine – de George Osborne avec Tsuru Aoki
CM The Chinatown mystery – de Reginald Barker avec Leona Hutton
1916L’âme de Kuru San ( the soul of Kura San ) de Edward LeSaint avec Myrtle Stedman
Âmes d’étrangers ( alien souls ) de Frank Reicher avec Earle Foxe
The honorable friend – de Edward LeSaint avec Raymond Hatton
The Victoria Cross – de Edward LeSaint avec Lou Tellegen
Œil pour œil ( the call of the East ) de George Melford avec Jack Holt
1917Hara kiri ( hashimura togo ) de William C. DeMille avec Florence Vidor
The secret game – de William C. DeMille avec Florence Vidor
Each to his kind – de Edward LeSaint avec Vola Vale
Un drame au pays de l’ivoire ( the white man’s law ) de James Young avec Florence Vidor
Soupçon tragique ( the honor of his house / honor of the house ) de William C. DeMille avec Jack Holt
La voix du sang ( the city of dim faces ) de George Melford avec Doris Pawn
La bouteille enchantée ( the bottle imp ) de Marshall Neilan avec James Neil
El Jaguar ( the jaguar’s claws ) de Marshall Neilan avec Tom Forman
Forbidden paths – de Robert Thornby avec Vivian Martin
La blessure qui sauve ( the hidden pearls ) de George Melford avec James Cruze
1918Le sacrifice de Tamura ( the bravest way ) de George Melford avec Florence Vidor
Le temple du crépuscule / Le temple du silence ( the temple of dusk ) de James Young avec Jane Novak
Amour de geisha ( a heart in pawn ) de William Worthington avec Vola Vale
Fils d’amiral ( his birthright ) de William Worthington avec Marin Sais
    + sujet & scénario
CM United States Fourth Liberty Loan Drive – de Frank Lloyd avec Mabel Normand
    Seulement apparition
1919His debt / The debt – de William Worthington avec Jane Novak
The courageous coward – de William Worthington avec Tsuru Aoki
The man beneath – de William Worthington avec John Gilbert
The dragon painter – de William Worthington avec Toyo Fujita
Le prince mystérieux ( the illustrious prince ) de William Worthington avec Mabel Ballin
Bonds of honor – de William Worthington avec Dagmar Godowsky
Le lotus d’or ( the tong man ) de William Worthington avec Helen Jerome Eddy
The gray horizon – de William Worthington avec Eileen Percy
Locked lips – de William C. Dowlan avec Magda Lane
1920The beggar prince – de William Worthington avec Beatrice La Plante
The brand of Lopez – de Joseph De Grasse avec Florence Turner
The devil’s claim – de Charles Swickard avec Colleen Moore
Li Ting Lang ( traditions altar ) de Charles Swickard avec Allan Forrest
An arabian knight – de Charles Swickard avec Lillian Hall
CM Screen snapshots, series 1, No. 6 – de ? avec Mary Anderson
    Seulement apparition
1921The first born – de Colin Campbell ave Anna May Wong
Les roses noires ( black roses ) de Colin Campbell avec Myrtle Stedman
Where lights are low – de Colin Campbell avec Gloria Payton
Le devin du faubourg ( the swamp ) de Colin Campbell avec Bessie Love
    + sujet & scénario
1922Five days to live – de Norman Dawn avec Misao Seki
The vermillion pencil – de Norman Dawn avec Thomas Jefferson
CM Screen snapshots, series 2, No. 22-F – de ? avec Charles Chaplin
    Seulement apparition
CM Night life in Hollywood / The shriek of Hollywood – de Fred Caldwell & Jack Pratt avec Josephine Hill
    Seulement apparition
1923La bataille – de Edouard-Emile Violet avec Gina Palerme
    + réalisation de quelques scènes – Non Crédité
J’ai tué ! / Fidélité – de Roger Lion avec Huguette Duflos
1924The great prince Shan – de A.E. Coleby avec Ivy Duke
Sen Yan’s devotion – de A.E. Coleby avec Fred Raynham
1930La fille du dragon ( daughter of the dragon ) de Lloyd Corrigan avec Bramwell Fletcher
CM The man who laughed last – de ?
1931Le tour du monde en quatre-vingt minutes ( around the world in eighty minutes / around the world with Douglas Fairbanks ) de Victor Fleming & Douglas Fairbanks avec Douglas Fairbanks
1932Le soleil se lève à l’Est ( taiyo wa higashi yori / 日升东方 ) de Sessue Hayakawa avec Kinuyo Tanaka
CM Running Hollywood – de Charles Lamont avec Arthur Lake
    Seulement apparition
1936Tojin Okichi ( 唐人阿吉 ) de Taizô Fuyushima avec Tomosaburô Ii
La fille du samouraï ( atarashiki tsuchi / die tochter des samourai / die liebe der Mitsu / 新しき土 ) de Arnold Fanck & Mansaku Itami avec Setsuko Hara
1937Forfaiture – de Marcel L’Herbier avec Louis Jouvet
Yoshiwara – de Max Ophüls avec Pierre Richard-Willm
1938Tempête sur l’Asie – de Richard Oswald avec Conrad Veidt
1939Macao, l’enfer du jeu / L’enfer du jeu – de Jean Delannoy avec Erich von Stroheim
1941Patrouille blanche / Le mystérieux monsieur Way – de Christian Chamborant avec Junie Astor
1942Le soleil de minuit – de Bernard Roland avec Jules Berry
Malaria – de Jean Gourguet avec Mireille Balin
1945Quartier Chinois – de René Sti avec Paul Azaïs
1946Le cabaret du Grand Large – de René Jayet avec Suzy Prim
1949Tokyo Joe – de Stuart Heisler avec Humphrey Bogart
La lointaine Mère Patrie ( Harukanari haha no kuni / 遥远的故乡 ) de Daisuke Itô avec Isuzu Yamada
1950Captive à Bornéo ( three came home ) de Jean Negulesco avec Claudette Colbert
Les misérables : Anges et démons ( re mizeraburu : Kami to akuna ) de Daisuke Itô avec Eijirô Tono
Les misérables : Dieu et le drapeau de la liberté ( re mizeraburu : kami to jiyu no hata ) de Masahiro Makino avec Sugisaku Aoyama
1952Higegi no shogun Yamashita Yasubumi – de Kiyoshi Saeki
1953Kurama tengu to Katsu Kaishû ( 鞍马天狗与胜海舟 ) de Tomiyasu Ikeda avec Kanjûrô Arashi
Onna kanja himon : Akô rôshi / 女間者秘聞 赤穂浪士 – de Yasushi Sasaki avec Isuzu Yamada
1954Maison de bambou / Opération Tokyo ( house of bamboo ) de Samuel Fuller avec Robert Stack
1957Le pont de la rivière Kwai ( the bridge on the River Kwai ) de David Lean avec William Holden
    Prix NBR du meilleur second rôle masculin par la National Board of Review, USA
1958Le kid en kimono ( the geisha boy ) de Frank Tashlin avec Jerry Lewis
1959Les vertes demeures ( green mansions ) de Mel Ferrer avec Audrey Hepburn
Les Robinson des mers du Sud ( Swiss family Robinson ) de Ken Annakin avec Dorothy McGuire
1960Saïpan / Au seuil de l’éternité / L’enfer de Saïpan ( hell to eternity ) de Phil Karlson avec Jeffrey Hunter
1962The big wave – de Tad Danielewski avec Juzo Itami
1966 DA The daydreamer – de Jules Bass
    Seulement voix
Fiche créée le 2 avril 2006 | Modifiée le 21 mai 2016 | Cette fiche a été vue 8704 fois
PREVIOUSNigel Hawthorne || Sessue Hayakawa || Sterling HaydenNEXT