CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Henri Fescourt
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sig Arno



Date et Lieu de naissance : 27 décembre 1895 (Hambourg, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 17 août 1975 (Woodland Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Siegfried Aron

ACTEUR
Image
1930 Anny… Music-hall (die vom Rummelplatz) de Carl Lamac avec Anny Ondra & Julius Falkenstein
Image
1931 Coiffé au poteau (um eine nasenlänge) de Johannes Guter avec Lissy Arna, Else Reval & Lucie Englisch
Image
1940 Le dictateur (the great dictator) de Charles Chaplin avec Charles Chaplin, Jack Oakie & Paulette Goddard
Image
1950 Le chant de la Louisiane (the toast of New Orleans) de Norman Taurog avec Mario Lanza & Kathryn Grayson

C’est dans une famille juive religieuse mais très sensible aux arts et à la culture que Sig Arno est né le 27 décembre 1895 à Hambourg, grand port impérial à proximité de la mer du Nord. Son père, Louis Aron, est caissier dans une banque; sa mère, Emma, élève ses enfants Sigfried et son frère cadet Bruno, futur acteur, danseur et artiste peintre. Il est scolarisé à l’école hambourgeoise Talmud Torah avant de poursuivre ses études de styliste à l’école des Arts Appliqués. Il travaille ensuite pendant deux ans comme designer de mode chez Hirsch & Cie.

Parallèlement, Sig Arno suit une formation d’acteur au Théâtre de Hambourg où il est rapidement engagé. De 1912 à 1914, il y joue «Le songe d’une nuit d’été» de Shakespeare. La Première Guerre mondiale interrompt sa jeune carrière. En 1914, il est envoyé au front en Flandres. Démobilisé, il revient sur scène à Hambourg puis, après un bref passage à Prague, il s’installe à Berlin en 1920. Il fait ses premiers pas au cinéma dans «Le chat rouge» avec Rosa Valetti, une expérience sans suite immédiate car il préfère la scène. Sa popularité croît grâce à ses passages dans plusieurs cabarets et à son talent comique de comédien et de chanteur dans des opérettes. En 1922, il rencontre sa première femme la comédienne Caroline Dahms, la mère de son fils unique Peter. Le couple divorce en 1932, il se remarie avec Barbara Kiranoff suivit d’un nouveau divorce en 1953 pour épouser Kitty Mattern qui sera sa veuve.

À partir de 1924, Sig Arno revient en force à l’écran. Jusqu’à sa fuite du nazisme en 1932, il est l’interprète de plus de quatre-vingts films en Allemagne, principalement des comédies légères ou musicales. Il est alors le partenaire des plus grandes vedettes de son temps, telles que Maria Zelenka, Lotte Neumann, Hanni Weisse, Lilian Harvey, Ossi Oswalda, Marcella Albani, Käthe von Nagy et tant d’autres. On le voit aussi dans des productions qui deviendront très vite des classiques comme «L’amour de Jeanne Ney» (1927) avec Brigitte Helm, la production française réalisée par Léonce Perret «La danseuse Orchidée» (1928) avec Louis Lagrange et le chef-d’œuvre de George Wilhelm Pabst «Loulou» (1929) avec Louise Brooks et son fameux look de garçonne. Après la prise du pouvoir d’Hitler, l’acteur quitte son pays pour le Portugal ou il tourne dans un film en 1934. L’année suivante, il chante dans une opérette à Anvers. La nouvelle société de production cinématographique «Sabac» qui vient de se créer l’engage pour diriger «La gloire du régiment» en 1936 avec Esther Deltenre et Lucien Mussière, le seul film réalisé par Sig Arno et le seul produit par la compagnie «Sabac». En 1939, il part aux États-Unis.

Dès son arrivée à Hollywood, ses compatriotes Wilhelm Thiele et William Dieterle le font tourner. Sig Arno fait alors parti de ces émigrants allemands qui travaillent régulièrement. Bien qu’il n’ait jamais un rôle de premier plan, chacune de ses apparitions reste remarquable dans des films signés par Charles Chaplin, Julien Duvivier, Frank Borzage, Roy Del Ruth, Robert Z. Leonard ou Henry Hathaway. Il est souvent invité dans les émissions et séries télévisées et se produit sur scènes à Broadway et à travers les USA, en Argentine et en Europe. En 1964, alors que la maladie de Parkinson commence à l’handicaper, il se retire dans sa maison des collines de Los Angeles. Il meurt le 17 août 1975 à Woodland Hills. Conformément à ses dernières volontés, son corps est incinéré et les cendres jetées à la mer.

© Pascal DONALD

copyright
1920Le chat rouge ( die rote katze ) de Erich Schönfelder avec Rosa Valetti
1924Une idylle en Forêt Noire ( barfüßele : Ein schwarzwaldidyll / du mädel vom Rhein ) de Heinrich Lisson avec Maria Zelenka
1925Devant la maison et derrière la maison ( vorderhaus und hinterhaus ) de Richard Oswald avec Betty Astor
La femme de quarante ans ( die frau von vierzig jahren ) de Richard Oswald avec Dina Gralla
Le coq dans le panier ( der hahn im korb ) de Georg Jacoby avec Elga Brink
Die vertauschte braut – de Carl Wilhelm avec Ida Wüst
Une femme pendant vingt-quatre heures ( die frau für 24 stunden ) de Reinhold Schünzel avec Lotte Neumann
Manon Lescaut ( die geliebte des abbé ) de Arthur Robison avec Lya De Putti
Le héros de la compagnie ( der stolz der kompagnie / die perle des regiments ) de Georg Jacoby avec Camilla Spira
1926Wenn der junge wein blüht – de Carl Wilhelm avec Hanni Weisse
Nanette macht alles – de Carl Boese avec Vivian Gibson
Petite maman ( vater werden ist nicht schwer… ) de Erich Schönfelder avec Lilian Harvey
Le ridicule Auguste du cirque Romanelli ( der dumme August des zirkus Romanelli ) de Georg Jacoby avec Claire Rommer
L’oncle de province ( der provinzonkel / ein spiel ein eisen ) de Manfred Noa avec Margarete Kupfer
Schatz, mach’ kasse – de Felix Basch avec Ossi Oswalda
In der heimat, da gibt’s ein wiedersehn ! – de Leo Mittler avec Blandine Ebinger
Le troisième escadron ( die dritte eskadron ) de Carl Wilhelm avec Paul Morgan
Annemarie et son hulan ( Annemarie und ihr ulan ) de Erich Eriksen avec Evi Eva
Der sohn des Hannibal – de Felix Basch avec Liane Haid
La casemate blindée ( das panzergewölbe ) de Lupu Pick avec Aud Egede Nissen
Die villa im Tiergarten / Die dane aus der Cottage-Villa – de Franz Osten & Joe Stöckel avec Lissy Arna
Der soldat der Marie – de Eric Schönfelder avec Xenia Desni
1927Lützows wilde verwegene jagd / Das heldenschicksal Theodor Körners und seine letzte liebe – de Richard Oswald avec Mary Kid
Der mann mit der falschen banknote – de Romano Mengen avec Nils Asther
Une chute importante ( ein schwerer fall ) de Felix Basch avec Ossi Oswalda
Üb’ immer treu’ und redlichkeit – de Reinhold Schünzel avec Rosa Valetti
Leichte kavallerie / Die spionin / Verrat – de Rolf Randolf avec Vivian Gibson
La grande inconnue ( der grosse unbekannte / der unheimliche ) de Manfred Noa avec Andrée Lafayette
Der mann ohne kopf – de Nunzio Malasomma avec Else Reval
Central d’amour ( die dollarprinzessin und ihre sechs freier ) de Felix Basch avec Josefine Dora
L’amour de Jeanne Ney ( die liebe der Jeanne Ney ) de Georg Wilhelm Pabst avec Brigitte Helm
Dr. Bessels verwandlung – de Richard Oswald avec Sophie Pagay
Un + un = trois ( eins + eins = drei / ehe man ehemann wird / eins plus eins gleich drei ) de Felix Basch avec Veit Harlan
Familientag im hause prellstein – de Hans Steinhoff avec Erika Glässner
Tout homme a besoin d’une petite amie ( eine kleine freundin braucht ein jeder mann ) de Paul Heidemann avec Charlotte Ander
Herkules Maier – de Alexander Esway avec Lydia Potechina
Prince ou pitre ( fürst oder clown / der prinz amüsiert sich... ) de Aleksandr Rasumnji avec Marcella Albani
Les dix-huit ans ( die achtzehnjährigen ) de Manfred Noa avec Frida Richard
CM Sigi, der eilige Bräutigam / Zwischen elf und zwölf – de Hans Kahan
1928Casanova – de ? avec Michael Bonhen
Tragédie au cirque Royal ( tragödie im Zirkus Royal ) de Alfred Lind avec Bernhard Goetzke
La danseuse Orchidée – de Léonce Perret avec Louise Lagrange
La dame et son chauffeur ( die dame und ihr chauffeur / der roman eines lebemannes ) de Manfred Noa avec Elisabeth Pinajeff
In werder blühen die bäume… : Die geschichte zweier lustiger berliner jungen / Helle jungs / Sigis brautfahrt – de Fred Sauer avec Evi Eva
La boutique du prince ( der ladenprinz ) de Erich Schönfelder avec La Jana
Polnische wirtschaft – de E.W. Emo avec Iwa Wanja
Looping the loop / Die todesschleife – de Arthur Robison avec Warwick Ward
La fiancée du voyou ( gaunerliebchen / verschwundene millionen ) de Max Reichmann avec Harry Halm
Pirates modernes ( moderne piraten ) de Manfred Noa avec Jack Trevor
Serenissimus et la dernière vierge ( Serenissimus und die letzte jungfrau ) de Leo Mittler avec Adele Sandrock
Montagnes russes ( rutschbahn ) de Richard Eichberg avec Harry Hardt
Théâtre ( das letzte souper / der schüß in der großen oper ) de Mario Bonnard avec Heinrich George
Unmoral / Die sieben abenteuer der frau Venus – de Willi Wolff avec Ellen Richter
Geschichten aus dem wiener wald – de Jaap Speyer avec Yvette Darnys
Grain de beauté ( ihr dunkler punkt ) de Johannes Guter avec Lilian Harvey
Le tripot ( spelunke ) de E.W. Emo avec Igo Sym
1929Loulou ( die büchse der Pandora / Lulu / Pandora’s box ) de George Wilhelm Pabst avec Louise Brooks
Aufruhr im junggesellenheim – de Manfred Noa avec Käthe von Nagy
Le testament oublié ( das verschwundene testament ) de Rolf Randolf avec Julia Serda
Wir halten fest und treu zusammen – de Herbert Nossen avec Lotte Roman
Journal d’une fille perdue ( das tagebuch einer verlorenen / diary of a lost girl ) de George Wilhelm Pabst avec Louise Brooks
Au-delà de la rue ( jenseits der straße, eine tragödie des alltags / jenseits der straße ) de Leo Mittler avec Lissy Arna
Vive l’amour / La fille au fouet ( das mädel mit der peitsche ) de Carl Lamac avec Anny Ondra
Princesse Caviar / Anny, je t’aime ( die kaviarprinzessin ) de Carl Lamac avec Maria Forescu
Liberté enchaînée ( freiheit in fesseln / bewährungsfrist ) de Carl Heinz Wolff avec Vivian Gibson
Cette nuit peut-être ( heute nacht : Eventuell ) de E.W. Emo avec Jenny Jugo
CM Alte kleider – de Johannes Guter avec Else Reval
1930Die witwenball – de Georg Jacoby avec Lucie Englisch
Vienne, ville des chansons ( Wien, du stadt der lieder ) de Richard Oswald avec Charlotte Ander
Le secret des cinq clefs ( im kampf mit der unterwelt / ich träum vom ersten kuß / das geheimnis der fünf Schlüssel ) de Carlo Aldini avec Ruth Weyher
Anny… Music-hall ( die vom Rummelplatz ) de Carl Lamac avec Julius Falkenstein
Couvre-feu sur le Rhin ( zapfenstreich am Rhein / zapfenstreich ) de Jaap Speyer avec Charlotte Susa
Anny chauffeur / Une amie comme toi ( eine freundin so goldig wie du ) de Carl Lamac avec Felix Bressart
Schubert, rêve de printemps ( Schuberts frühlingstraum ) de Richard Oswald avec Alfred Läutner
Echec et mat ( schachmatt ) de George Asagaroff avec Gerda Maurus
CM Und so ein glück kannst du nur haben – de Fritz Kaufmann avec Georg Alexander
1931Maurice fait fortune ( Moritz macht sein glück / Meier und Co. ) de Jaap Speyer avec Philipp Manning
Der stumme von Portici – de Kurt Gerron avec Paul Hörbiger
Le secret du chat rouge ( das geheimnis der roten katze / die rote katze ) de Erich Schönfelder avec Hans Junkermann
La grande attraction ( die große attraktion ) de Max Reichmann avec Margo Lion
Coiffé au poteau / D’une longueur de nez ( um eine nasenlänge ) de Johannes Guter avec Lucie English
Der storch streikt / Siegfried der matrose – de E.W. Emo avec Ursula Grabley
Fête des tireurs à Schilda ( schützenfest in Schilda / der meisterschütze ) de Adolf Trotz avec Ida Wüst
Un jeune dur à cuir ( ein ausgekochter junge / die bombe platzt ) de Erich Schönfelder avec Lotte Wreckmeister
Keine feier ohne meyer / Hotel « Zur stillen liebe » – de Carl Boese avec Adele Sandrock
Nuit sans ennui ( die nacht ohne pause ) de Franz Wenzler & Andrew Marton avec Max Adalbert
Le plus bel homme de la garnison ( der schönste mann im staate ) de Carl Boese avec Lissy Arna
CM Kabarett-programm Nr. 1 – de Kurt Gerron avec Trude Berliner
CM Kabarett-programm Nr. 2 – de Kurt Gerron avec Blandine Ebinger
1934Corrida ( Gado Bravo ) de António Lopes Ribeiro & Max Nosseck avec Olly Gebauer
1936La gloire du régiment / Le cauchemar de Beverloo ( de roem van’t regiment ) de Sig Arno avec Marcel Chevalier
    Seulement réalisation
1939Bridal suite / Maiden voyage – de Wilhelm Thiele avec Annabella
The star maker – de Roy Del Ruth avec Bing Crosby
Quasimodo ( the hunchback of Notre Dame ) de William Dieterle avec Maureen O’Hara
1940La main de la momie ( the mummy’s hand ) de Christy Cabanne avec Peggy Moran
La frontière des diamants ( diamond frontier ) de Harold D. Schuster avec Victor McLaglen
A little bit of heaven – de Andrew Marton avec Gloria Jean
Le dictateur ( the great dictator ) de Charles Chaplin avec Jack Oakie
Les bas-fonds du Caire / Les mystères du Caire ( dark streets of Cairo ) de Leslie Kardos avec Sigrid Gurie
La mariée célibataire ( this thing called love / married but single ) de Alexander Hall avec Rosalind Russell
1941They dare not love – de James Whale avec Martha Scott
Complot en Arabie ( raiders of the desert ) de John Rawlins avec Maria Montez
Gambling daughters / The professor’s gamble – de Max Nosseck avec Gale Storm
Rêve d’amour ( new wine / the great awackening / the melody master ) de Reinhold Schünzel avec Ilona Massey
Two latins from Manhattan – de Charles Barton avec Joan Davis
Eve a commencé ( it’s started with Eve ) de Henry Koster avec Deanna Durbin
Le soldat de chocolat ( the chocolate soldier ) de Roy Del Ruth avec Nelson Eddy
Sing for your supper – de Charles Barton avec Eve Arden
Hellzapoppin – de H.C. Potter avec Martha Raye
1942Les gangsters du régiment ( two yanks in Trinidad ) de Gregory Ratoff avec Janet Blair
Juke box Jenny – de Harold Young avec Ken Murray
Ma femme est un ange ( I married an angel ) de W.S. Van Dyke avec Jeanette MacDonald
Six destins / Histoires de Manhattan ( tales of Manhattan ) de Julien Duvivier avec Rita Hayworth
Deux nigauds dans une île ( pardon my sarong ) de Erle C. Kenton avec Virginia Bruce
Madame et ses flirts / Aventure à Palm Beach ( the Palm Beach story ) de Preston Sturges avec Claudette Colbert
Over my dead body – de Malcolm St. Clair avec Mary Beth Hughes
La boule de cristal ( the crystal ball ) de Elliott Nugent avec Paulette Goddard
CM The devil with Hitler / The devil checks up – de Gordon Douglas avec Alan Mowbray
1943Let’s have fun – de Charles Barton avec Margaret Lindsay
Taxi, Mister – de Kurt Neumann avec Grace Bradley
La du Barry était une dame ( Du Barry was a lady ) de Roy Del Ruth avec Lucille Ball
Passport to Suez – de André De Toth avec Lloyd Bridges
Supercherie en musique ( larceny with music ) de Edward C. Lilley avec Allan Jones
La sœur de son valet ( his butler’s sister ) de Frank Borzage avec Pat O’Brien
L’amour cherche un toit ( standing room only ) de Sidney Lanfield avec Edward Arnold
Un fou s’en va-t-en guerre / Rêvons les yeux ouverts ( up in arms ) de Elliott Nugent avec Danny Kaye
Sérénade aux étoiles ( thousands cheer ) de George Sidney avec Margaret O’Brien
1944Quatre flirts et un cœur ( and the angels sing ) de George Marshall avec Betty Hutton
Hollywood mélodie ( song of the open road ) de S. Sylvan Simon avec W.C. Fields
The great moment – de Preston Sturges avec Joel McCrea
I was a criminal / Captain of Koepenick / Passport to heaven – de Richard Oswald avec Mary Brian
La chanson du souvenir ( a song to remember ) de Charles Vidor avec Merle Oberon
Roughly speaking – de Michael Curtiz avec Jack Carson
L’or et les femmes ( bring on the girls ) de Sidney Lanfield avec Veronica Lake
CM Showboat serenade – de Edward Salven avec Cecil Kellaway
1946One more tomorrow – de Peter Godfrey avec Alexis Smith
1949Holiday in Havana – de Jean Yarbrough avec Dezi Arnaz
Don Juan de l’Atlantique ( the great lover ) de Alexander Hall avec Rhonda Fleming
Two knights from Brooklyn – de Kurt Neumann avec Arline Judge
1950Voyage à Rio ( Nancy goes to Rio ) de Robert Z. Leonard avec Ann Sothern
Jamais deux sans toi ( duchess of Idaho ) de Robert Z. Leonard avec Eleanor Powell
Le chant de la Louisiane ( the toast of New Orleans ) de Norman Taurog avec Kathryn Grayson
1951Le bal du printemps / Bal de printemps ( on Moonlight Bay ) de Roy Del Ruth avec Doris Day
1952Mission à Trieste / Courrier diplomatique ( diplomatic courier ) de Henry Hathaway avec Hildegard Knef
1953Course à l’amour ( fast company ) de John Sturges avec Howard Keel
Le vol du diamant bleu ( the great diamond robbery ) de Robert Z. Leonard avec Red Skelton
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1966 )
Fiche créée le 27 février 2011 | Modifiée le 6 août 2017 | Cette fiche a été vue 3430 fois
PREVIOUSJames Arness || Sig Arno || Edward ArnoldNEXT