CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de François Guérin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Solveig Dommartin



Date et Lieu de naissance : 16 mai 1961 (Constantine, Algérie Française)
Date et Lieu de décès : 11 janvier 2007 (Paris, France)
Nom Réel : Solveig Danièle Jeanne Dommartin

ACTRICE
Image
1987 Les ailes du désir (der himmel über Berlin) de Wim Wenders avec Bruno Ganz, Otto Sander & Peter Falk
Image
1989 Je t’ai dans la peau – de Jean-Pierre Thorn avec Philippe Clévenot, Albert Delpy & Maurice Chevit
Image
1990 S’en fout la mort – de Claire Denis avec Isaac De Bankolé, Alex Descas, Jean-Claude Brialy & Daniel Bellus
Image
1992 Si loin, si proche (in weiter ferne, so nah!) de Wim Wenders avec Willem Dafoe & Heinz Rühmann

Originaire de Lorraine, Solveig Dommartin est née le 16 mai 1961 à Constantine (Algérie Française à l’époque) où son père ingénieur en travaux publics s’est installé. De retour en France, elle obtient son baccalauréat à Nancy puis s’inscrit à l’Université de Vincennes option théâtre.

Remarquée par le metteur en scène Timothée Laine, Solveig Dommartin fait ses débuts sur scène tandis qu’elle tourne un court-métrage de Jacques Rozier intitulé «Lettre de la Sierra Morena» (1983) avec Fabrice Luchini en Don Quichotte et Maurice Risch en Sancho Pança. Mais la rencontre déterminante de sa carrière va se faire en faisant le montage du documentaire «Tokyo-Ga» (1984) de Wim Wenders dont elle va devenir la muse.

En 1987, Wim Wenders donne le rôle féminin principal des «Ailes du désir» à Solveig Dommartin. Dans ce film tourné en noir et blanc, deux anges ont le pouvoir de se rendre sur terre sans être remarqués des terriens, l’un d’eux, Bruno Ganz, s’éprend d’une trapéziste, Solveig Dommartin, aidé par un acteur, Peter Falk, pour devenir simple mortel. Présenté au Festival de Cannes où il obtient le Prix de la mise en scène, ce film demeure le plus gros succès du cinéaste allemand (plus d’un million d’entrées en France). «Les ailes du désir» fera l’objet d’une suite nommé «Si loin, si proche !» (1992) dans l’Allemagne réunifiée après la chute du Mur de Berlin en 1989. Dans ce film, couronné du Grand Prix du Festival de Cannes en 1993, Solveig Dommartin reprend de manière secondaire son personnage comme Bruno Ganz et Peter Falk mais la trame de ce film est centrée autour du deuxième ange, Otto Sander, qui devient à son tour simple mortel, Horst Buchholz et Nastassja Kinski complètent le casting.

Entre-temps, Solveig Dommartin s’engage dans un cinéma d’auteur non dépourvu d’intérêt mais à l’audience limitée: elle a le rôle principal de «Je t’ai dans la peau» (1989) de Jean-Pierre Thorn où elle interprète une femme devenue religieuse après la mort de son enfant. Elle est dirigée à deux reprises par l’assistante de Wim Wenders, Claire Denis dans «S’en fout la mort» (1990) avec Isaach De Bankolé et Alex Descas et «J’ai pas sommeil» (1993) avec Richard Courcet et Alex Descas qui sera sa dernière apparition sur le grand écran. Devenue compagne de Wim Wenders, elle collabore au scénario de «Jusqu’au bout du monde» (1990) dont elle est tête d’affiche avec William Hurt. «Ce film d’amour aventureux futuriste sous forme d’enquête sur les routes du monde» selon Wim Wenders est la dernière collaboration entre le cinéaste allemand et la comédienne française.

Absente au cinéma, Solveig Dommartin apparaît dans en guest dans des épisodes de «Navarro» (1994) avec Roger Hanin et «Commandant Nerval» (1996) avec Francis Huster et Cristiana Reali, tous deux réalisés par Nicolas Ribowski. En 1997, elle réalise «Il suffirait d’un pont», un court-métrage qui a pour cadre le quartier du Canal Saint-Martin. Elle se retire du monde du spectacle pour donner naissance à sa fille Vénus. Solveig Dommartin décède à l’âge de quarante-cinq ans d’une crise cardiaque le 11 janvier 2007 à Paris puis est inhumée à Bulgnéville, village des Vosges où elle passa son enfance. Pour lui rendre hommage, le Dj Martin Solveig a utilisé son prénom comme pseudonyme.

© Olivier SINQSOUS – Source : Christian LECIAGUECAHAR

copyright
1983 CM Lettre de la Sierra Morena – de Jacques Rozier avec Fabrice Luchini
1984 DO Tokyo-Ga – de Wim Wenders avec Chishû Ryû
    Seulement montage
1987Les ailes du désir ( der himmel über Berlin ) de Wim Wenders avec Peter Falk
1989Je t’ai dans la peau – de Jean-Pierre Thorn avec Philippe Clévenot
Le prisonnier de Saint-Petersbourg ( the prisoner of St. Petersburg ) de Ian Pringle avec Noah Taylor
1990S’en fout la mort – de Claire Denis avec Isaac De Bankolé
Jusqu’au bout du monde ( until the end of the world / bis ans ende ser welt ) de Wim Wenders avec William Hurt
    + sujet original
1992Si loin, si proche ( in weiter ferne, so nah ! ) de Wim Wenders avec Willem Dafoe
1993J’ai pas sommeil – de Claire Denis avec Alex Descas
1997 CM Eiffel Tower trilogy: Height, weight & gravity – de Pan Nalin avec Geoffrey Carey
1998 CM Il suffirait d’un pont – de Solveig Dommartin avec Romane Bohringer
    Seulement sujet original, scénario & réalisation
Fiche créée le 23 juin 2010 | Modifiée le 16 juillet 2010 | Cette fiche a été vue 8203 fois
PREVIOUSColumba Domínguez || Solveig Dommartin || Troy DonahueNEXT