CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean-Claude Brialy
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sophie Daumier



Date et Lieu de naissance : 24 novembre 1934 (Boulogne-sur-Mer, France)
Date et Lieu de décès : 1er janvier 2004 (Paris, France)
Nom Réel : Elisabeth Simonne Juliette Clémence Hugon

ACTRICE

Née le 24 novembre 1934 à Boulogne-sur-Mer, Sophie Daumier de son vrai nom Elisabeth Hugon est la fille du compositeur de musique Georges Hugon. Après la Seconde Guerre Mondiale, ses parents quittent le nord de la France et s’installent à Paris, l’adolescence suit des cours de danse classique. En 1950, âgée de seize ans, elle part en tournée avec une troupe de french cancan sous le pseudonyme de Betty Hugon. Engagée ensuite dans différents cabarets dont la «Nouvelle Eve» comme chanteuse sous le pseudonyme de Betty Laurent, elle suit les cours de théâtre de Raymond Girard et Pierre Dux.

En 1955, elle décroche un petit rôle d’élève dans «Paris canaille» de Pierre Gaspard-Huit avec Dany Robin et Daniel Gélin. En 1957, c’est avec Pierre Dux qu’elle joue dans «Patate» de Marcel Achard au Théâtre Saint-Georges durant six ans et pour 2255 représentations. C’est Marcel Achard qui lui choisit un nouveau prénom Sophie et un pseudonyme définitif Daumier, nom de jeune fille de sa mère. Au cinéma, elle est employée dans le registre d’ ingénue dans: «Les collégiennes» (1956) de André Hunebelle avec Henry Guisol et Gaby Morlay ou «Quand la femme s’en mêle» (1957) de Yves Allégret avec Edwige Feuillère où débute Alain Delon. On la retrouve aussi au générique de «À pied, à cheval et en voiture» (1957) de Maurice Delbez suivi de «À pied, à cheval et en spoutnik» (1958) de Jean Dréville où elle interprète la fille de Noël-Noël et Denise Grey.

En 1963, Sophie Daumier fait la connaissance de Guy Bedos sur le tournage de «Dragées au poivre» (1963) de Jacques Baratier. Après trois films: «Par un beau matin d’été» (1964) de Jacques Deray avec Jean-Paul Belmondo, «Cent briques et des tuiles» (1964) de Pierre Grimblat avec Jean-Claude Brialy et «Pas de caviar pour Tante Olga» (1965) de Jean Becker avec Pierre Brasseur, elle met sa carrière de comédienne entre parenthèses. Elle devient l’épouse de Guy Bedos en 1965 et sa partenaire jusqu’à leur divorce en 1977. Outre les sketches qu’ils interprètent à la Comédie des Champs-Elysées en 1966 ou à Bobino en 1969 («Les vacances à Marrakech» ou «M’sieur Ramirez»), ils deviennent n°1 au Hit-parade avec la parodie d’un slow de l’été «La drague» en 1973. Liés à la scène comme à la ville, ils tournent ensemble dans deux autres films: «Aimez-vous les femmes?» (1963) de Jean Léon et «Pouce» (1971) de Pierre Badel.

Après sa séparation avec Guy Bedos, Sophie Daumier reprend le chemin des studios avec des seconds rôles dans «Violette et François» (1976) avec Isabelle Adjani et Jacques Dutronc et «Une histoire simple» (1978) avec Romy Schneider et des rôles plus conséquents dans «Comme la lune» (1977) de Joël Seria avec Jean-Pierre Marielle et «Freddy» (1978) avec Jean Lefebvre. Mais à l’aube des années quatre-vingts, elle met fin à son activité artistique, sa dernière apparition date de 1979 dans un film à oublier «Les givrés» de Alain Jaspard. Atteinte, comme sa mère et son fils, depuis plusieurs années d’une maladie génétique rare (la chorée de Huntington), elle se retire de la scène et publie en 1979 ses souvenirs teintés d’amertume: «Parle à mon cœur, ma tête est malade». Luttant contre sa maladie pendant vingt-cinq ans, elle décède le 1er janvier 2004, ses obsèques sont célébrées au cimetière du Père Lachaise où elle repose entre les tombes de Marie Trintignant et de Gilbert Bécaud.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1955Paris canaille / Paris coquin / La soupe à la grimace / Oh, la-la chéri ! – de Pierre Gaspard- Huit avec Daniel Gélin
1956Les collégiennes – de André Hunebelle avec Catherine Deneuve
La peau de l’ours – de Claude Boissol avec Jean Richard
1957À pied, à cheval et en voiture – de Maurice Delbez avec Darry Cowl
Quand la femme s’en mêle / Sans attendre Godot – de Yves Allégret avec Jean Servais
1958Les femmes sont marrantes – de André Hunebelle avec Yves Robert
À pied, à cheval et en Spoutnik – de Jean Dréville avec Noël-Noël
Chéri, fais-moi peur ! – de Jacques Pinoteau avec Pierre Mondy
1959Bal de nuit – de Maurice Cloche avec Bernadette Lafont
1960Les loups dans la bergerie – de Hervé Bromberger avec Françoise Dorléac
1961Amélie ou le temps d’aimer – de Michel Drach avec Jean Sorel
Les croulants se portent bien – de Jean Boyer avec Fernand Gravey
1962Un chien dans un jeu de quilles – de Fabien Collin avec Christian Marquand
Carambolages – de Marcel Bluwal avec Louis de Funès
1963Dragées au poivre – de Jacques Baratier avec Simone Signoret
    + chansons
L’amour à la mer – de Guy Gilles avec Jean-Pierre Léaud
Aimez-vous les femmes ? – de Jean Léon avec Edwige Feuillère
1964Par un beau matin d’été – de Jacques Deray avec Jean-Paul Belmondo
Les plaisirs dangereux ( una voglia da morire ) de Duccio Tessari avec Raf Vallone
1965Cent briques et des tuiles – de Pierre Grimblat avec Jean-Claude Brialy
Pas de caviar pour tante Olga – de Jean Becker avec Pierre Brasseur
1966Trois cavalier pour Fort Yuma / Les trois cavaliers de Fort Yuma ( per pochi dollari ancora ) de Giorgio Ferroni avec Giuliano Gemma
1971Pouce – de Pierre Badel avec Guy Bedos
    + scénario
1976Violette et François – de Jacques Rouffio avec Jacques Dutronc
1977…Comme la lune – de Joël Séria avec Jean-Pierre Marielle
1978Freddy / Jeannot la frime – de Robert Thomas avec Jean Lefebvre
Une histoire simple – de Claude Sautet avec Romy Schneider
1979Les givrés – de Alain Jaspard avec Charles Gérard
Fiche créée le 25 juin 2009 | Modifiée le 19 septembre 2013 | Cette fiche a été vue 6636 fois
PREVIOUSCharlott Daudert || Sophie Daumier || Claude DauphinNEXT