CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Albert Lieven
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sophie Desmarets



Date et Lieu de naissance : 7 avril 1922 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 13 février 2012 (Paris, France)
Nom Réel : Jacqueline Yvonne Eva Desmarets

ACTRICE

Sophie Desmarets, fille de Bob Desmarets, créateur de l’épreuve cycliste «Les six jours de Paris » et directeur d’alors du Vélodrome d’Hiver, naît à Paris le 7 avril 1922. C’est Louis Jouvet qui, venu visiter en acheteur potentiel la grande maison familiale de Suresnes mise en vente par ses parents, la repère un jour de 1938 et, frappé par son naturel et son allure, l’incite à se lancer dans la comédie: «Vous, vous avez un physique de théâtre. Si un jour vous voulez jouer, venez me voir…». Avec ces quelques mots - mais quels mots! -, le célèbre comédien, metteur en scène et directeur de théâtre, venait de révéler la vocation de celle qui se prénommait encore Jacqueline, mais qu’il rebaptisera plus tard Sophie: «Toi, tu es comique, tu devrais t’appeler Sophie! ». Elle suit d’abord, en auditrice libre, les cours de Louis Jouvet au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, puis dans le théâtre parisien qu’il dirige, l’Athénée. Elle s’inscrit ensuite au Cours Simon, et parallèlement, après une audition devant Beatrix Dussane, intègre le Conservatoire en 1941 duquel elle ressortira récompensée du premier prix de Comédie Moderne en 1944.

Sophie Desmarets débute au cinéma au début des années quarante, dans deux films de Henri Decoin mettant en vedette Danielle Darrieux : «Battement de cœur» (1939) et «Premier rendez-vous» (1941). Si elle tourne ensuite avec d’autres grands metteurs en scène, comme Sacha Guitry pour « Si Paris nous était conté» (1954) et «Les trois font la paire» (1957), Jean Delannoy dans «La Française et l’amour» (1960) ou encore Gérard Blain dans «Un second souffle» (1977), le cinéma ne lui réservera pas de très grands rôles. En 1997, Gérard Jugnot la fait tourner une ultime fois dans «Fallait pas!... ».

C’est au théâtre, où le public est conquis par sa jovialité, qu’elle triomphe légitimement. Elle y interprètera une trentaine de pièces, endossant des rôles divers allant de la jeune ingénue à la bourgeoise parisienne, dans le registre constant de la comédie de boulevard. Mais deux pièces resteront dans les mémoires: «Adieu Prudence» (1960), de Leslie Stevens, adaptée par Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, et surtout «Fleur de Cactus», de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, dans laquelle elle interprétera une infirmière modèle et dévouée au docteur qu’elle assiste. La pièce se joue d’abord à Paris, de 1964 à 1967, puis en province. En 1987, vingt ans après, elle reprendra la pièce et ce rôle qui, avait-elle déclaré, lui «collait le mieux à la peau».

Sophie Desmarets était également réputée pour son sens de l’humour et de la répartie. En réponse à une comédienne d’un certain âge qui lui avait dit un jour: «Ah! C’est vous Sophie Desmarets, celle qui a eu son premier prix de conservatoire sous Pétain?», elle fit montre d’une spiritualité désarçonnante en répliquant: «Oui, madame, c’est mieux que de l’avoir eu sous Félix Faure!». Cette alacrité de l’esprit très caractéristique chez elle devait faire les beaux jours d’émissions de divertissement et d’esprit comme «Les grands enfants» de Maritie et Gilbert Carpentier à la fin des années soixante, ou «Les grosses têtes» de Philippe Bouvard durant les années soixante-dix, avant que des problèmes d’audition ne l’empêchent de répondre du tac au tac à ses interlocuteurs. Eloignée des planches et des plateaux depuis plusieurs années, Sophie Desmarets s’est éteinte le 13 février 2012 dans son domicile parisien, à l’âge de 89 ans.

© Franck VANDYSTADT

copyright
1939Battement de cœur – de Henri Decoin avec Claude Dauphin
    Seulement figuration
1941Premier rendez-vous – de Henri Decoin avec Georges Marchal
1942Des jeunes filles dans la nuit – de René Le Hénaff avec Fernand Ledoux
L’homme qui joue avec le feu – de Jean de Limur avec Aimé Clariond
CM Etoiles de demain – de René-Guy Grand avec Suzy Carrier
    Seulement apparition
1943 CM Premier prix de conservatoire – de René Guy-Grand avec Jean Desailly
1945120, rue de la Gare – de Jacques Daniel-Norman avec René Dary
Le capitan – de Robert Vernay avec Jean Renoir
    Film en 2 parties
    1 : Flamberge au vent
    2 : Le chevalier du roi
Seul dans la nuit – de Christian Stengel avec Bernard Blier
1946Rocambole – de Jacques de Baroncelli avec Lucien Nat
La revanche de Baccarat – de Jacques de Baroncelli avec Pierre Brasseur
1947Croisière pour l’inconnu – de Pierre Montazel avec Claude Dauphin
Tierce à cœur – de Jacques de Casembroot avec Henri Guisol
1948Femme sans passé – de Gilles Grangier avec François Périer
Vire-vent – de Jean Faurez avec Roger Pigaut
La veuve et l’innocent – de André Cerf avec Jean Desailly
Rapide de nuit – de Marcel Blistène avec Paul Azaïs
Les souvenirs ne sont pas à vendre – de Robert Hennion avec Franck Villard
1949Le roi – de Marc-Gilbert Sauvajon avec Alfred Adam
Mon ami Sainfoin – de Marc-Gilbert Sauvajon avec Pierre Blanchar
CM Désordre – de Jacques Baratier avec Roger Pierre
    Seulement apparition
1950Ma pomme – de Marc-Gilbert Sauvajon avec Maurice Chevalier
Demain nous divorçons – de Louis Cuny avec Armand Bernard
1951Ma femme est formidable – de André Hunebelle avec Fernand Gravey
Rome Paris Rome ( signori, in carrozza ! ) de Luigi Zampa avec Peppino De Filippo
1952Mon mari est merveilleux – de André Hunebelle avec Jacques Castelot
Femmes de Paris – de Jean Boyer avec Michel Simon
1953Escalier de service – de Carlo Rim avec Mischa Auer
Le fils de Caroline Chérie – de Jean Devaivre avec Jean-Claude Pascal
1954Scènes de ménage – de André Berthomieu avec Louis De Funès
Le secret de sœur Angèle – de Léo Joannon avec Raf Vallone
Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Gérard Philipe
1955Les cinq dernières minutes ( gli ultimi cinque minuti ) de Giuseppe Amato avec Vittorio De Sica
Une fille épatante – de Raoul André avec Grégoire Aslan
Ces sacrées vacances – de Robert Vernay avec Lucien Baroux
1956Treize à table – de André Hunebelle avec Mischa Auer
Ce soir les jupons volent / Princesses de Paris – de Dimitri Kirsanoff avec Jean Chevrier
Miss Catastrophe – de Dimitri Kirsanoff avec Philippe Nicaud
1957Les trois font la paire – de Sacha Guitry & Clément Duhour avec Michel Simon
Fumée blonde – de Robert Vernay avec Noël Roquevert
Filous et compagnie – de Tony Saytor avec Roland Lesaffre
1958Drôles de phénomènes – de Robert Vernay avec Alexandre Rignault
Madame et son auto – de Robert Vernay avec Jacques Fabbri
La vie à deux – de Clément Duhour avec Jean Marais
Nina – de Jean Boyer avec Jean Poiret
1960La Française et l’amour – de Christian-Jaque, Henri Decoin, René Clair, Michel Boisrond, Jean Delannoy, Henri Verneuil & Jean-Paul Le Chanois avec Roger Pierre
    Segment « L’adolescence » de Jean Delannoy
Petites femmes et haute finance ( anonima cocottes ) de Camillo Mastrocinque avec Renato Rascel
La famille Fenouillard – de Yves Robert avec Jean Richard
1961Défense d’y toucher ( la ragazza di mille mesi ) de Steno avec Ugo Tognazzi
1963Dragées au poivre – de Jacques Baratier avec Jean-Paul Belmondo
La foire aux cancres – de Louis Daquin avec Albert Rémy
1964Les motorisés ( i motorizzate ) de Marino Girolami avec France Anglade
    Segment « La femme à la Jaguar »
La chance et l’amour – de Charles L. Bitsch, Eric Schlumberger, Bertrand Tavernier & Claude Berri avec Michel Piccoli
    Segment « Lucky la chance » de Charles L. Bitsch
1965La tête du client – de Jacques Poitrenaud avec Michel Serrault
1966Toutes folles de lui – de Norbert Carbonnaux avec Robert Hirsch
1967 DO Le désordre à vingt ans – de Jacques Baratier avec Orson Welles
1970Le mur de l’Atlantique – de Marcel Camus avec Bourvil
1973La raison du plus fou – de François Reichenbach avec Raymond Devos
1976Le maestro – de Claude Vital avec Jean Lefebvre
1977Un second souffle – de Gérard Blain avec Robert Stack
1992Les mamies – de Annick Lanoë avec Danielle Darrieux
1993Pourquoi maman est dans mon lit ? – de Patrick Malakian avec Gérard Klein
1995Fantôme avec chauffeur – de Gérard Oury avec Philippe Noiret
1997Fallait pas ! – de Gérard Jugnot avec François Morel
Fiche créée le 14 janvier 2009 | Modifiée le 3 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 4958 fois
PREVIOUSGeorges Descrières || Sophie Desmarets || Georges DesmoulinsNEXT