CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Suzy Vernon
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Soraya



Date et Lieu de naissance : 22 juin 1932 (Ispahan, Iran)
Date et Lieu de décès : 26 octobre 2001 (Paris, France)
Nom Réel : Sorayah Esfandiari Bakhtiari (ثریا اسفندیاری بختیاری)

ACTRICE

C’est à Ispahan, ancienne capitale de l’empire Perse, que Sorayah Esfandiari Bakhtiari voit le jour le 22 juin 1932. Sa famille est l’une des plus influente de la tribu des Bakthari et compte parmi ses membres plusieurs dignitaires et hommes politiques importants de la région d’Ispahan. Un des ses oncles, Sardar Assad Bakhtiari, fut un chef révolutionnaire célèbre au début du XXème siècle. Elle est la fille de Khalil Esfandiary Bakhtiari, homme d’affaires qui sera nommé Ambassadeur en RDA dans les années cinquante, et de son épouse Allemande Eva Karl. Un frère Bijan viendra compléter la famille. Comme toutes les jeunes filles de la haute société iranienne, Soraya est éduquée dans les meilleures écoles de son pays avant de poursuivre ses études en Suisse puis à Londres, mais elle ne rêve que de devenir actrice et éprouve une grande admiration pour le jeune prince régnant de son pays, Mohamed Reza Shah Pahlavi.

C’est à Londres, alors quelle à seize ans, que Soraya fait la connaissance de la sœur du Shah d’Iran. En 1948 à Paris, l’Empereur qui vient juste de divorcer de sa première femme, la sœur du roi Farouk d’Egypte, rencontre et s’éprend très vite de la belle jeune femme aux yeux d’émeraude. Le mariage est célébré de 12 février 1951 au Palais Golestan de Téhéran. Soraya devient Malakeh (reine) d’Iran est règne avec son époux sur plus de vingt millions de sujets. Mais le bonheur du couple impérial est de courte durée, des complots et des troubles agitent le pays et poussent, deux ans après leur union, les jeune époux à l’exile en Italie pendant quelques mois. À leur retour en Iran, un autre problème se pose: la continuité de la dynastie. Malheureusement Soraya ne peut pas avoir d’enfant, dans l’impossibilité de changer la constitution et malgré un amour sincère et réciproque, le couple se sépare après sept ans de mariage. La Malakeh quitte Téhéran pour l’Allemagne en février 1958. Le dicorce est prononcé un mois après et jamais Soraya ne reviendra en Iran. Le Shah épousera Farah Diba en 1959, mère des ses quatre enfants, et il décédera en exile au Caire le 27 juillet 1980 alors que son pays est devenu une République Islamique sous le joug du guide révolutionnaire, l’ayatollah Khomeini, depuis 1979.

Le Shah lui ayant conféré le titre d’Altesse Impériale, la Princesse Soraya d’Iran mène une vie mondaine en Europe. À Rome, elle rencontre Dino De Laurentiis qui lui offre de réaliser son rêve de jeune fille: devenir actrice. Après un projet avorté sur Catherine de Russie, elle est la vedette des trois sketches de «Les trois visages» (1964) réalisés par Michelangelo Antonioni, Mauro Bolognini et Franco Indovina. La même année, elle fait une apparition dans «La déesse de feu» auprès de Peter Cushing et Ursula Andress. Sur le tournage des «Trois visages», elle s’éprend du réalisateur Franco Indovina. Mais après cinq ans de bonheur retrouvé, Franco meurt dans un accident d’avion. Soraya s’installe alors à Paris et vit coupé du monde. Peu à peu, elle reprend sa vie mondaine, se partage entre son luxueux appartement de l’Avenue Montaigne, sa villa de Marbella et voyage beaucoup à travers le monde. Chaque fait et geste de la belle «Reine en exile» est alors l’objet de toutes les attentions de la presse à scandale, mais rien ne vient ternir les dernières années de la Princesse au regard triste. En 1991, elle publie ses mémoires: «Le palais des solitudes». Dix ans plus tard, elle est trouvée inanimée à son domicile parisien. Elle a succombée à une hémorragie cérébrale le 25 octobre 2001. Son frère Bijan meurt le 2 novembre d’un infarctus. Après ses obsèques le 17, son corps est transféré dans le caveau familial du cimetière Westfriedhof à Munich.

© Pascal DONALD

copyright
1964Les trois visages ( i tre volti ) de Franco Indovina, Michelangelo Antonioni & Mauro Bolognini avec Richard Harris
    Segments «Il provino» de Michelangelo Antonioni, «Gli amanti celebri» de Mauro Bolognini & «Latin lover» de Franco Indovina
La déesse de feu ( She ) de Robert Day avec Peter Cushing
Fiche créée le 26 avril 2009 | Modifiée le 1 octobre 2015 | Cette fiche a été vue 5548 fois
PREVIOUSDaniel Sorano || Soraya || Alberto SordiNEXT