CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lydia Ewandé
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Sotigui Kouyaté



Date et Lieu de naissance : 19 juillet 1936 (Bamako, Soudan Français)
Date et Lieu de décès : 17 avril 2010 (Paris, France)
Nom Réel : Sotigui Kouyaté

ACTEUR
Image
1985 Black Mic Mac – de Thomas Gilou avec Isaach de Bankolé, Jacques Villeret & Félicité Wouassi
Image
1994 Keita ! L’héritage du griot – de Dani Kouyaté avec Blandine Yaméogo, Abdoulaye Komboudri & Claire Sanon
Image
2000 Little Senegal – de Rachid Bouchareb avec Roschdy Zem, Sharon Hope, Karim Traoré & Adetoro Makinde
Image
2008 London River – de Rachid Bouchareb avec Brenda Blethyn, Francis Magee, Sami Bouajila & Roschdy Zem

Sotigui Kouyaté est né le 19 juillet 1936, à Bamako, l’actuelle capitale du Mali, alors appartenant au Soudan Français. Descendant d’une famille de griots originaires de Guinée, il assure tout d’abord lui-même cette fonction, transmettant et contant le savoir et la mémoire de sa communauté. Puis, il se tourne vers de nombreux métiers, parmi lesquels infirmier, menuisier et chanteur. Il devient même footballeur professionnel, étant sélectionné deux fois dans l’équipe nationale du Burkina Faso en tant que capitaine, avant de délaisser le sport et d’entamer une carrière dans l’enseignement. Enfin, il décide de se lancer dans la comédie et fonde, en 1966, une compagnie de théâtre.

Dès le début des années soixante-dix, Sotigui Kouyaté débute au cinéma au Niger, notamment avec Mustapha Alassane, et compose quelques bandes originales. Mais il lui faut attendre les années quatre-vingt pour se faire remarquer par le metteur en scène Peter Brook qui le convainc de venir en France pour interpréter sa pièce «Mahabharata» en 1985. Il devient alors l’un des acteurs fétiches de Brook, et apparaît alors dans d’autres mises en scène de ce dernier, telles «La Tempête», «L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau» d’après Oliver Sacks, ou encore «Hamlet» de Shakespeare.

Parallèlement aux planches, Sotigui Kouyaté est véritablement révélé au cinéma auprès du public hexagonal, avec «Black Mic Mac» (1985) de Thomas Gilou, dans un rôle de marabout qui lui convient à merveille. On y découvre sa longue et étrange silhouette, son visage rude et osseux, son allure de vieux sage. Il enchaîne alors les petits rôles chez Francis Girod, Marco Ferreri ou Bernardo Bertolucci.

Dès les années quatre-vingt-dix, Sotigui Kouyaté est de plus en plus sollicité par les réalisateurs. Sa présence insolite apporte à ses personnages une dimension presque mystique. Il est remarquable dans «IP5 : L’île aux pachydermes» (1991) de Jean-Jacques Beineix, dernier film tourné par Yves Montand, et dans «Tombés du ciel» (1993)auprès de Jean Rochefort, films qui lui permettent de tenir des rôles plus conséquents. Il a Jacques Dutronc comme partenaire dans «Le maître des éléphants» (1994) de Patrick Grandperret, dont l’action se déroule en Afrique. Il n’en abandonne pas pour autant le théâtre, et poursuit sa collaboration avec Peter Brook pour «Antigone» de Sophocle, «Le costume» de Can Themba et «Qui est là». De même, en 1997, Sotigui Kouyaté contribue à créer, à Bamako, le Mandeka Théâtre, compagnie avec laquelle il met lui-même en scène une adaptation d’«Antigone». Côté cinéma, Rachid Bouchareb, en lui confiant le rôle principal de «Little Senegal» (2000), achève de le faire connaître du grand public. Son interprétation sera d’ailleurs récompensée par plusieurs prix. Bouchareb fait à nouveau appel à l’acteur en 2008 pour «London River», et cette fois, c’est le Festival de Berlin qui décerne à Kouyaté l’Ours d’argent 2009, lui apportant la consécration.

Considéré comme l’un des plus grands comédiens africains, ses compositions se révèlent toujours criantes de vérité, tant la symbiose entre l’acteur et ses personnages est évidente. Devenu citoyen du Burkina Faso, Sotigui Kouyaté, homme au parcours atypique et profondément attaché à ses racines, meurt le 17 avril 2010 à l’Hôpital Georges Pompidou de Paris, des suites de problèmes pulmonaires.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1966 DO Terres Africaines N°2 : Contes et légendes – de Moustapha Alassane, Claude Le Gallou, Kadiatou Konaté, Cilia Sawadogo, Danièle Roy, Mambaye Coulibaly & Kibush Ndjate Wooto
    Seulement voix & narration
1972FVVA : Femme, villa, voiture, argent – de Mustapha Alassane avec Djingareye Maiga
    + musique
1974Toula ou le génie des eaux – de Moustapha Alassane & Anna Soehring avec Damouré Zika
    + musique
1978 CM Chef de demain ( beogo naba ) de Kollo Daniel Sanou avec Ada Kamou
1982Le courage des autres – de Christian Richard avec Amadou Banou
L’émigrant ( paweogo ) de Kollo Daniel Sanou avec Marie-Claire Coeffe
1983Jour de tourmente – de Paul Zoumbara avec Yacine Tall
    + musique
Le médecin de Gafiré – de Moustapha Diop avec Merlin N’Diagne
1985Black Mic Mac – de Thomas Gilou avec Isaach De Bankolé
1986Descente aux enfers – de Francis Girod avec Sophie Marceau
1987Y’a bon les blancs ( come sono buoni i bianchi / los negros tamnién comen ) de Marco Ferreri avec Maruschka Detmers
DO Terres Africaines N°3 : Jeux et jouets – de Mustapha Dao, Sékou Traoré, Issa Traoré, Dani Kouyaté & Issiaka Konaté
    Seulement musique
1988Eden miseria – de Christine Laurent avec Philippe Clévenot
Le Mahâbhârata ( the Mahabharata ) de Peter Brook avec Vittorio Mezzogiorno
1989Boulevards d’Afrique / Bac ou mariage – de Jean Rouch & Tam-Sir Doueb avec Mouna Ndiaye
Mamy Wata – de Moustapha Diop avec Philippe Ambrosini
CM Le temps de l’innocence ( Bilakoro ) de Sékou Traoré, Dani Kouyaté & Issa Traoré de Brahima
    Seulement musique
1990L’Africaine ( l’africana / die rückkehr ) de Margarethe von Trotta avec Stefania Sandrelli
Un thé au Sahara ( the sheltering sky ) de Bernardo Bertolucci avec Debra Winger
1991IP5 : L’île aux pachydermes – de Jean-Jacques Beineix avec Yves Montand
CM Poussière de lait ( tobbère kosam ) de Philippe Baqué & Dani Kouyaté avec Amélie Glenn
    Seulement musique
1992Golem, l’esprit de l’exil ( גולם: נדודים ) de Amos Gitai avec Hanna Schygulla
Rupture[s] – de Christine Citti avec Anouk Aimée
Wendemi, l’enfant du Bon Dieu – de Pierre Yaméogo avec Gustave Sorgho
1993Tombé du ciel – de Philippe Lioret avec Jean Rochefort
CM Gombélé – de Issa Traoré de Brahima avec Cécile Badoit
    Seulement musique
1994Keita ! L’héritage du griot – de Dani Kouyaté avec Blandine Yaméogo
    + musique
À cran – de Solange Martin avec Clémentine Célarié
Le maître des éléphants – de Patrick Grandperret avec Jacques Dutronc
1995Sale gosse – de Claude Mouriéras avec Anouk Grinberg
Rainbow pour Rimbaud – de Jean Teulé avec Bernadette Lafont
CM Après la pluie – de Jacques Dubuisson avec Laurence Côte
CM Le dur métier de Policier / Mondokino, le dur métier de policier – de Vincent Ravalec avec Olivier Marchal
1996 Saraka Bô – de Denis Amar avec Richard Bohringer
La plante humaine – de Pierre Hébert avec Michael Lonsdale
    Seulement apparition
DO Sotigui Kouyaté, un griot moderne – de Mahamat-Saleh Haroun avec Peter Brook
1997Imûhar, une légende – de Jacques Dubuisson avec Ibrahim Paris
    Seulement voix
1998La genèse – de Cheick Oumar Sissoko avec Salif Keita
1999Civilisées – de Randa Chahal Sabag avec Bruno Todeschini
2000Little Senegal – de Rachid Bouchareb avec Roschdy Zem
    Bayard d’Or du meilleur acteur au festival international du cinéma en langue française de Namur, Belgique

    Prix ACCT du meilleur acteur du sud au festival du cinéma en langue française de Namur, Belgique

    Prix du meilleur acteur au festival du cinéma méditerranéen de Cologne, Allemagne
2001Sia, le rêve du python – de Dani Kouyaté avec Fatoumata Diawara
2002Dirty pretty things, loin de chez eux ( dirty pretty things ) de Stephen Frears avec Audrey Tautou
La vérité sur Charlie ( the truth about Charlie ) de Jonathan Demme avec Mark Wahlberg
2003Embarquement immédiat ( gate to heaven / tor zum himmel ) de Veit Helmer avec Udo Kier
2004L’annulaire – de Diane Bertrand avec Olga Kurylenko
DO Genesis – de Marie Perénnou & Claude Nuridsany
    Seulement voix & narration
2005Travaux, on sait quand ça commence… - de Brigitte Roüan avec Carole Bouquet
DO Identités – de Sunjata avec Manu Dibango
2006Faro, la reine des eaux – de Salif Traoré avec Maimouna Hélène Diarra
2008London River – de Rachid Bouchareb avec Brenda Blethyn
    Ours d’Argent du meilleur acteur au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
Fiche créée le 18 avril 2010 | Modifiée le 8 avril 2015 | Cette fiche a été vue 3368 fois
PREVIOUSMabô Kouyaté || Sotigui Kouyaté || Nathalie KovankoNEXT