CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jacqueline Audry
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Stéphane Gildas



Date et Lieu de naissance : 5 juin 1952 (Pontoise, France)
Date et Lieu de décès : 14 octobre 2013 (Paris, France)
Nom Réel : Stéphane Gildas Girard

ACTEUR

Stéphane Gildas, de son vrai nom, Stéphane Gildas Girard, est un acteur, metteur en scène, et professeur d’Art Dramatique français, né le 5 juin 1952. Il voit le jour à Pontoise, dans le Val d’Oise, au sein d’une tribu de sept enfants (trois filles et quatre garçons) dont il est le plus jeune. Le milieu défavorisé dans lequel il grandit insufflera à Stéphane ses rêves d’évasion artistique. Les études ne l’intéressent pas particulièrement, il ambitionne de vivre de sa passion - les métiers du théâtre et du cinéma. Il exerce quelques petits boulots, à l’imprimerie dès l’âge de quatorze ans, puis en bijouterie, ou encore comme comptable le temps d’une journée. Il part pour Paris à l’âge de dix-huit ans, où il prend des cours de théâtre qu’il finance avec ses divers jobs, avant de rentrer comme pensionnaire à la Comédie Française.

C’est en 1979 qu’il fait ses débuts d’acteur dans la série «Médecins de nuit». Au cinéma, Stéphane Gildas interprète Blanchet, soldat de la guerre d’Indochine, dans «Charlie Bravo» (1980), et de nouveau un soldat dans «Les Bidasses aux grandes manœuvres» (1981) avec Jean Reno; il enchaîne la même année avec la mini-série «Nana» avec Véronique Genest. Il tourne «L’adieu aux as» en 1982 avec Gérard Jugnot. Il interprète, en 2002, Aramis aux côtés de Gérard Depardieu dans le film «Blanche» de Bernie Bonvoisin.

Parallèlement, Stéphane Gildas met ses talents au service de l’enseignement. D’abord Professeur d’Art Dramatique à l’Association du Premier Ministre à Matignon, il devient par la suite Professeur d’Expression Orale à l’Académie des Hôtesses et du Tourisme de Paris, puis Professeur à l’Académie Pierre Cardin. C’est en 1987 qu’il fonde son école d’Art Dramatique «Action Studio», qui devient par la suite «L’Académie du 7ème Art», puis «l’Académie Stéphane Gildas». L’enseignement devient alors pour lui le prolongement naturel de son expression artistique. Il forme au sein de son école, toute une génération d’actrices et d’acteurs qui firent de la comédie, leur profession, et surtout leur passion. Ainsi, de jeunes acteurs et actrices tels que Leïla Bekhti, Samir Guesmi ou Eebra Tooré, passèrent par sa formation inspirée de la méthode de Stanislavski au sein de son école.

C’est en tant que metteur en scène que Gildas (comme ses amis l’appellent) exprime en grande partie ses talents d’artiste, mais n’en oubliant pas sa vocation de comédien en jouant dans ses mises en scène. Il met en scène pour la première fois en 1977 avec «Le bel indifférent», l’œuvre de Jean Cocteau, puis il enchaine avec des mises-en-scènes telles que «Du vent dans les branches de Sassafras» de René de Obaldia (1981), «Le dernier vampire» (2000) de Sylvie Leriche, «Barouf à Chioggia» (2003) de Carlo Goldoni, «Lorenzaccio» (2008) d’Alfred de Musset, ou bien encore «Une femme: Louise Michelle» (2010) de Giancarlo Ciarapica. Le fort travail symbolique qu’il apporte à ses mises en scène, caractérise un sens profond, souvent imperceptible pour le non initié quant à la subtilité apportée à ses pièces. En 2013, il incarne Abrac Le Magnifique dans le court-métrage Web «Super Social Movie» avec Norman Thavaud, peu avant sa disparition le 14 octobre 2013 à Paris.

Stéphane Gildas a deux fils, nés de deux unions différentes. Il fut marié 14 ans avec sa première femme (la mère de son fils aîné) et vécut 14 années durant avec la mère de son plus jeune fils.

© Yvan ALEXEÏ, son fils.

copyright
1979Comment passer son permis de conduire – de Roger Derouillat avec Martine de Breteuil
Charlie Bravo – de Claude Bernard-Aubert avec Bruno Pradal
1980T’inquiète pas, ça se soigne – de Eddy Matalon avec Rosy Varte
1981Les bidasses aux grandes manœuvres – de Raphaël Delpard avec Michel Galabru
2002Blanche – de Bernie Bonvoisin avec Lou Doillon
2013 CM Super social movie – de Morgan Prêleur & Rémi Sello avec Norman Thavaud
Fiche créée le 13 novembre 2013 | Modifiée le 5 décembre 2013 | Cette fiche a été vue 2251 fois
PREVIOUSJohn Gilbert || Stéphane Gildas || Anthony GildèsNEXT